AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez| .

Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Ven 2 Sep - 16:50

Deux semaines que j’étais revenue des Seychelles et déjà les photos étaient un peu partout. Affichées sur les abris bus, sur les bus eux-mêmes, sur les kiosques à journaux, sur les façades d’immeubles, sur les panneaux publicitaires géants, dans les magasins, dans les parfumeries, partout. Je suis assez mal à l’aise. J’avoue que je ne m’attendais pas à un tel tapage. Je sors aujourd’hui de chez moi et je vois ça. Je me demande réellement comment mon mari va gérer les choses. Je crois que je risque un savon. Et je ne parle même pas de la réaction des autres iron. J’ai déjà peur, je l’avoue. Même si c’était prévu, je ne croyais pas que ça serait à une telle échelle. On me voit partout en maillot de bain deux pièces. Rien de bien méchant, mais quand même quoi !

Pourquoi je vais bosser en marchant moi ? Comme tous les jours, j’avais décidé de partir plus tôt et d’aller bosser à pied pour garder la ligne, mais purée, je n’aurais jamais imaginé un truc pareil, un tel engouement autour de mes photos. On a même réussi à me demander un autographe. Je rougis alors pas possible et je m’exécute pour que ce soit vite fini surtout.

Je baisse la tête et je marche le plus vite possible. Si je n’étais pas avec des talons aiguilles, je courrais même. Mais là, je ne vois pas loin un mec que je connais, je prie pour qu’il ait été aveugle et qu’il n’aie rien vu jusqu’à maintenant.  Je vais vers lui, même si ma première envie était de l’éviter. Salut Jesse ! comment vas-tu ? Je n’ ose pas trop relever les yeux, je me sens si mal à l’aise. Faire les photos ça va, c’est un boulot, tu prends la pose, pense à autre chose et tu  te retrouves bien vite à avoir fini la séance, se voir c’est autre chose !

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Ven 2 Sep - 21:46

Depuis notre dernière rencontre avec Gaby, s'est déjà écoulé pas mal de temps. D'ailleurs, je n'ai pas vraiment de nouvelles, je ne sais pas ce qu'elle et ses enfants deviennent. Ce que je sais en revanche, c'est que le mannequinat a finalement l'air de marcher, aux vues de toutes les photos que l'on peut voir en ville, un peu partout. Dans les arrêts de bus, sur les magazines... On ne voit qu'elle ! d'un côté, je suis heureux, de voir que sa carrière semble marcher du feu de dieu. Mais... de l'autre, il faut dire que c'est assez troublant, de voir partout, une amie en maillot de bain. Oui, vraiment. D'ailleurs, imaginez ma tête, lorsque j'ai vu toutes ces affiches pour la première fois. Je me suis demandé si c'était pas une sorte de... retour d'acide ? Ou peut être juste de la fatigue. Fallait dire que je n'avais pas vraiment dormi la nuit d'avant ! mais non, je ne rêvais pas, c'était bel et bien elle, qui posait, sur ces photos-ci !

Quelques jours se sont écoulés, maintenant depuis cette expérience étrange. Et même s'il est difficile à se faire à l'idée de voir Gaby en petite tenue tous les matins dans la rue, je crois que je commence à assimiler tout ça.

Ce matin, je suis complètement à l'ouest, lorsque je vais acheter mon paquet de clope. Et j'avoue que je suis surpris, alors que quelqu'un m'arrête dans ma course ! ce quelqu'un ? c'est ...

- Gaby ? Hem... je vais bien, et toi ?


Bon sang... ça me fait encore plus bizarre de la voir habillée qu'en deux pièces, maintenant ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Mar 6 Sep - 18:52

Je me sentais hyper mal quand je marchais dans la rue maintenant, comme si tout le monde avait le regard posé sur moi. Passant de mon corps réel, habillé, de mon visage sans tout ce maquillage et ces artifices, à ces photos, qui certes me mettaient en valeur, mais n’étaient pas moi. Ceux qui me connaissent n’ont pas du réellement y croire.

Je ne sais pas pourquoi j’ai été, alors que je suis aussi mal, vers Jesse lorsque je l’ai apperçu au loin. J’aurais très bien ne pas me faire voir et continuer mon chemin. Mais déjà, ce n’est pas mon style de faire ça et en plus de ça, je me suis dit qu’un regard ami, qui ne me verrait pas simplement comme cette poupée trop maquillée qu’on voit sur les affiches me feraient du bien. C’était sans compter sur ce même regard collé au visage de mon ami.

Je baissais les yeux et je  finis par répondre à sa question Ca irait mieux si tu arrêtais de me reluquer de la sorte. Mais je rougis bien vite à cette phrase, puis je continue, comme pour m’expliquer ou m’excuser Excuse moi , Jesse ! Je croyais que je me ferais à me voir comme ça partout, mais c’est pas moi. Enfin soit, excuse moi ! J’aurais dû écouter Jayden, je n’aurais pas du continuer, je n’aurais pas du y aller lorsque j’ai appris qu’il était encore envie. J’aurais du l’écouter, je le sais maintenant. Mais ça, je ne crois pas que je le dirai, il me répondrait bien vite que j’ai voulu en faire qu’à ma tête et en voilà le résultat !

Bon je prends une grande respiration et je tire mon ami un peu plus loin, dans un endroit un peu plus calme et je lui demande Alors que racontes-tu ? Comment vas-tu ? Je veux tout savoir ! En gros fais moi oublier ma grosse bêtise s’il te plait !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Mer 14 Sep - 2:30

A sa remarque, je me sens vraiment con. Vous savez, un peu comme cet ado, qui vient de se faire griller par maman, à regarder du porno. On se sent pas très bien, hein ? par contre, franchement, je ne pensais pas être aussi peu discret. Je ne pensais pas non plus la reluquer. Oui, croyez ce que vous voulez, mais c'était vraiment pas intentionnel !

Le regard vissé sur mes chaussures, je finis par relever les yeux, l'air gêné, comme pour lui demander pardon sans ces mots qui ne viennent pas. C'est ce qu'on appelle communément... la loose ! A la place de dire quoi que ce soit, je l'écoute s'expliquer, et finis par lui répondre, tout aussi embarrassé qu'elle peut sembler l'être:

- T'en fais pas... je me doute que ça doit faire bizarre. Parce que pour l'entourage, c'est une expérience assez étrange aussi. Mais... excuse moi de ce regard pas très engageant. C'était pas voulu, vraiment !

Bordel. Je me sens comme les vieux pervers psychopathes qui reluquent la voisine en train de se doucher, maintenant. C'est malin, tiens !

Tentant de m'enlever cette image du crâne, Gaby profite de ce moment pour m'emmener dans un endroit un peu plus au calme... Ce qui me donne le temps de reprendre une certaine contenance. Mon flegme habituel... vous situez ?

- Bah... je vais très bien ! Rien de très spécial ne s'est passé depuis la dernière fois qu'on s'est vus. Si ce n'est que... j'ai appris que May était danseuse au Redwood "provisoirement", m'a-t-elle assuré. Mais c'est marrant, je le sens pas trop, ce plan là. Sinon heum... non, vraiment, ma vie est assez calme, en ce moment ! et toi alors ? t'es rentrée depuis longtemps ? qu'est ce qui se passe pour toi ? moi aussi, je veux tout savoir !, lui dis-je en riant !

Bien sûr, ce que je ne lui dis pas, du moins pour l'instant, c'est que May au Redwood, j'ai pas trop apprécié, lorsque je l'ai appris! Mais bon. Si elle me le demande, je ne pense pas que je m'en cacherais ! c'est une réaction normale après tout, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Ven 16 Sep - 10:50

Quand il me dit que pour l’entourage c’est déjà une expérience assez étrange, je baisse un peu les yeux. Je repense à Jayden bien sûr, qui, j’en suis  sûre, va finir par me le rejeter au visage. Mais plus important, je pense au petit Alex pour qui je suis très importante. J’imagine ce que doivent en penser Jacob, Bastian, même Javier, Conrad et compagnie de là où ils sont. Mais je prends une grande respiration et je me dis que je l’ai fait, que je dois garder la tête haute  et que ce sont des photos en maillots de bain, donc rien de dégradant non plus. Je dois m’y faire c’est tout. Je finis donc par répondre à mon ami Non c’est pas toi, c’est moi qui devrait accepter de me voir partout ! Bon de toute façon, ne parlons plus de ça hein ? Je lui fais un léger sourire lui montrant que rien ne venait de lui.

En l’emmenant un peu plus loin, je lui aie demandé de ses nouvelles, je veux tout savoir, tout de tout ! Il me parle alors de Mayleen, de son travail au Redwood et je fais une petite grimace, je n’ai jamais su mentir, donc il va vite comprendre que j’étais au courant. Je lui dis alors Peut-être avait-elle juste besoin d’argent ? Que c’est le seul moyen qu’elle a trouvé pour s’en sortir ! Tu sais, il faut absolument tout comprendre avant quoique ce soit. Je ne vais pas lui sortir le même baratin que j’entends les filles sortir pour se justifier, genre «  tu sais, elles sont bien là bas, etc ». Non, cela ne serait pas très respectueux envers lui. Je crois surtout qu’il doit savoir les raisons de sa petite amie avant d’en conclure des choses. La vie n’est pas rose et il le sait aussi bien que moi. Je suis sûre qu’elle n’aurait pas pu en faire autrement, sinon, elle aurait évité ce lieu !

La question m’est retournée et là, je fais un large sourire. Parce que la vérité est que je suis heureuse. Tout n’est pas parfait, on ne s’entend pas encore comme avant sa disparition, mais Jayden est vivant. Vivant, je n’en reviens toujours pas, je lui en veux toujours, la confiance est rompue, mais l’important est là, il est vivant. Je l’aime encore et toujours, je crois que je ne l’ai jamais oublié, que je n’aurais jamais pu. J’ ai l’impression qu’entre lui et moi, c’est comme entre deux aimants, quoiqu’on fasse, on finit toujours par se retrouver dans les bras l’un de l’autre. Il est mon âme sœur comme on dit Je suppose que tu es au courant mais Jayden est… Comment dire … bien en vie ! Je  me surprends moi-même à sourire comme une adolescente amoureuse éperdument de son premier amour. Je dois avoir l’air tellement idiote que j’en rougis comme une collégienne. Puis, je continue en disant Sinon je suis rentrée y a quelques jours des Seychelles, c’est magnifique là bas, mais j’ai pas su y rester après pour flâner, je suis rentrée plus  tôt pour voir mes enfants !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Ven 23 Sep - 17:39

Je me sens terriblement con, face à Gaby. Je me doute que ça ne doit pas être facile pour elle, de se voir aussi médiatisée qu'elle l'est aujourd'hui, affichée dans les arrêts de bus, placardée à tous les coins de rue. Mais d'un sens, si ses photos sont si visibles, c'est qu'elle a fait un bon travail, non ? Du coup… au lieu de me sentir aussi mal, je devrais être heureux pour elle, après tout, c'était son choix, de partir faire ce shooting ! Et puis… merde, vous l'avez vue ? Elle peut carrément se le permettre, et a raison d'avoir essayé, quoi qu'on en dise ou qu'on en pense !

Rassuré par sa réponse, je passe une main dans ma nuque et finis par lui répondre sincèrement, bien loin de l'image de gros pervers que je viens de lui donner sans le vouloir :

- Tu devrais accepter, oui ! C'est peut être perturbant quand on te connaît, même pour toi, mais je te le dis comme je le pense, elles sont belles, ces photos. Et puis… c'est pas comme si tu avais posé nue, non plus, c'est pas si grave que ça ! Quoique… c'est pas grave non plus, de faire du nu. C'est juste un style différent !

Voyant que je m'enfonce carrément, je me mords la langue et me mets à rire avant de lui lancer :

- Tu vois… j'ai pas appris à arrêter de mettre les pieds dans le plat, depuis ton départ. Faudrait que je pense à le faire quand même, un jour !

Lorsqu'elle me demande des nouvelles, d'abord,j'hésite. Mais bon, je sais que je peux lui faire confiance, que je peux lui dire pour May, même si je n'accepte pas vraiment. Enfin de toutes façons, ce n'est pas à moi de décider de ce qu'elle fait de son corps. Je l'aime, mais elle ne m'appartient pas, son corps est le sien, et le plus important, c'est qu'elle soit heureuse, qu'elle trouve quelque chose qu'elle aime… même si ça doit passer par une danse à poil pour quelques billets. Ca me fait chier, oui. Mais bon, vous savez ce qu'on dit : « il n'y a pas de sous métiers, il n'y a que des sottes gens ! » Et dieu sait combien cet adage, aussi convenu soit-il, est vrai !

- Tu sais… je me doute qu'elle a ses raisons. Je ne lui en veux pas. Seulement… faut le temps de digérer tout ça...et puis surtout, j'aurais aimé qu'elle m'en parle avant !


Je pince mes lèvres entre-elles afin de m'arrêter à temps, juste au moment où j'allais lui dire que c'était un peu comme elle et ses photos. Finalement… je m'améliore, en terme de non-mise-de pieds-dans-le-plat, bien plus que je ne l'aurais imaginé !

Après lui avoir expliqué tout ça, je tombe un peu des nues, alors qu'elle m'annonce que Jay est vivant. Bordel, je n'étais pas au courant, et vraiment, si y'a bien un truc auquel je ne m'attendais pas, eh bien c'est celui-ci ! Tout sourire, content pour elle comme jamais, je lui lance :

- Eh bien… non, je n'étais pas au courant. Mais je suis heureux pour toi. Vous aviez l'air tellement bien ensemble ! Mais… comment est-il revenu ? Enfin… je veux dire heum… il n'a pas débarqué comme ça, un jour en mode « coucou, c'est moi ! », quand même , si ?

Ouais, bon, je sais qu'encore une fois, je prends le risque de prendre une magnifique honte, et de bien me sentir stupide par la suite, en lui demandant comme ça. Mais… j'ai vraiment envie de savoir comment il est revenu dans sa vie, et quand ! Ça me fait tellement bizarre d'entendre parler de lui, de savoir qu'il est vivant… Enfin, je tente de ne pas trop montrer que ça me déstabilise autant, mais bon, faut me comprendre ! Vous réagiriez comment, si on vous apprenait que quelqu'un que vous pensiez mort au fond du désert, n'est finalement pas si mort que ça, à tel point qu'il revient en ville, hein ?
Essayant de me faire à l'idée, je l'écoute me parler de l'endroit où elle a fait ses photos. Bon dieu, ça me fait rêver. Je n'y suis jamais allé, mais j'ai déjà vu des photos, des paysages au ciel bleu et aux eaux claires, bordées de sable fin. Le paradis.

- C'est dommage, que tu n'aies pas eu le temps de visiter un peu, d'explorer simplement pour le plaisir, pas seulement pour les photos. Mais… qui sait, tu y retourneras peut-être avec Jay !
, lui répondis-je dans un clin d'oeil...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Jeu 6 Oct - 10:42

Alors qu’il me parle de nu, que j’hésite entre rougir et éclater de rire. Je crois que je vais opter pour la première option, car pile à ce moment là, un bus passe devant nous et je crois que je ne me serai jamais vue aussi grand où que ce soit. Je fais tomber mes cheveux sur mon visage, je vérifie que mes lunettes de soleil soient bien sur mon nez, puis je lui dis, les joues totalement rouges tomates Disons que à mes yeux, du nu ou des photos en maillot de bain, ça revient un peu au même. Puis je sourie et je lui dis pour détendre l’atmosphère Et ne t’avises pas à m’imaginer nue où je te jure que ça se lira sur ton visage ! Parce que moi non plus, j’ai jamais appris à m’arrêter quand il le fallait !

Je me doute qu’il ne doit pas être heureux de  savoir que sa femme se met nue pour de l’argent, mais on m’a toujours appris de ne pas juger sans savoir, sans comprendre, alors je ne dirai rien, elle a surement ses raisons. je te comprends ! lui dis-je en tapant sur son dos, compatissante ! Quand il me dit qu’il aurait aimé qu’ elle lui en parle avant, je lui réponds C’est pas toujours facile d’en parler. C’est même souvent ce qu’il y a de plus dur. Passer à l’acte, danser nue ou faire ces fameuses photos, on sait qu’on doit le faire, on sait pourquoi, mais le dire à la personne à qui on tient le plus est dur. On a peur de décevoir et  de le perdre, alors prend ton temps, mais surtout ne lui en veut pas ! Je la comprends totalement car même si je ne me mettrai jamais nue, je sais que Jayden serait capable de me détester pour ces photos en gros plan partout !

Mais c’est mon ami  et j’espérais secrètement qu’i l soit déjà au courant, mais mon mari est vivant. Mais non, il semble totalement tomber des nues, telle que moi quand j’ai appris la vérité. Je lui fais un petit sourire quand il me dit qu’il est heureux pour moi. C’est vrai que moi, je suis aux anges, j’aime Jayden plus que tout au monde, je l’ai toujours aimé et je crois que jamais, oh grand jamais, je n’aimerai un autre homme tel que je l’ai aimé lui. C’est impossible, il est ma drogue et je me sens enfin apaisée de cette impression de manque qui me  torturait jours et nuits. Enfin soit, je finis par lui dire Et bien si. J’ai cru rêver, je te jure, que je me suis dit que mon esprit me jouait des tours, que je devenais totalement folle. Mais je suis la femme la plus heureuse, il est vivant et pour moi, le reste ne compte pas !

Oh ça m’étonnerait. Jayden est un Iron, et, tu dois le savoir aussi bien que moi, un Iron ne part pas loin de cette ville plus d’une journée et pour une bonne raison. Je sourie tristement, car je pensais pouvoir aller avec mon mari voir mes parents, mais ça semble totalement impossible. Je réessaierais dans quelques temps. J’aimerais tellement que ma mère accepte enfin de voir mes enfants, plutôt que de m’avoir au téléphone seulement une fois de temps en temps, à la sauvette derrière le dos de mon père.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Jeu 6 Oct - 20:26

Essayant de faire voir le bon côté des choses à Gaby, j'hoche la tête un peu embêté, lorsqu'elle me donne son point de vue. C'est vrai, je peux tout à fait comprendre ce qu'elle veut dire... Même si au fond du moins pour moi, être en maillot est tout de même mieux qu'être nu dans la rue. Sauf si l'on est naturiste, auquel cas c'est le contraire. Mais ceci n'étant pas mon cas... je me sens très moyennement concerné par cette pensé, m'voyez ?
Complètement sidéré par la remarque qu'elle me fait, à laquelle je ne m'attendais vraiment pas, j'éclate de rire avant de lui lancer:

- Nan... là dessus ça ira ! j'ai pas envie que tu me voies, en me croisant plus tard comme le pervers au long manteau et aux cheveux gras ! quelle horreur ! promis, j'éviterai !


Et puis de toutes façon... j'ai May, et ça me suffit ! le bonus dans tout ça ? c'est que je n'ai pas à imaginer sa nudité, elle arrive comme par magie bien plus qu'on ne le croie, faisant disparaître ses vêtements à l'envie, et apparaître de bien jolies choses... mais ça, ça reste entre elle et moi !
D'ailleurs, en parlant de ma jolie brune, j'esquisse un sourire plein de remerciement à Gaby, qui tente de me faire comprendre qu'il y a toujours une bonne raison aux choix que l'on peut faire, et que si elle ne m'a pas avoué ça tout de suite, c'est sans doute parce que c'était dur pour elle. Riant légèrement, je finis finalement par lui lâcher:

- Je me doute. C'est un peu comme si un matin, je lui annonçais qu'en fait, je suis un putain de criminel. Pas sûr qu'elle resterait, et ça se comprendrait. C'est pour ça que je ne peux pas lui en vouloir. Il faut juste, tu sais... digérer. Et je sais que ça viendra, il faut que je laisse du temps au temps, voilà tout !

Alors là, je suis carrément sur le cul: je crois bien que c'est le truc le plus censé et logique que j'aie jamais sorti ! incroyable !

Mais bon, assez parlé de nous deux, à son tour, de me parler d'elle et de son défunt mari pourtant très en forme pour quelqu'un qu'on croyait mort. Je suis heureux pour elle, vraiment. Tout simplement parce que, même si c'est très niais, ce que je vais dire, si c'est lui qu'elle aime, alors elle mérite d'être avec lui ! et puis... ils avaient la classe, ensemble. Ils étaient un peu... vous savez, comme ces couples parfaits, que l'on voit dans les séries ? Eh bien voilà, comme ça. Ils étaient un peu les Jonathan et Jennifer Hart de Phoenix ! - Ah.... que c'était bien," l'amour du risque" ! comment ça, j'ai des références de vieux con ? c'est faux d'abord ! je suis juste cultivé, et puis c'est tout !-

- C'est reparti pour de bon alors ? c'est génial pour toi, vraiment ! tu mérites d'être heureuse ! Et puis c'est super de savoir que finalement, Jay est toujours là. Je l'aimais bien, même si ce n'est pas celui que j'ai le plus connu !


Et c'est le moins qu'on puisse dire ! malgré les quelques fois où l'on s'était croisés, c'est tout de même avec Crom, que j'ai eu le plus à faire !
Hochant la tête en signe d'approbation, je lui réponds ensuite:

- Oui... c'est vrai. Je n'avais pas pensé à ça ! C'est dommage !


Ayant l'habitude de pouvoir partir quand bon me semble -même si cela se résume en un mot à : jamais-, j'avoue que je n'avais pas pensé que les Irons restaient fièrement arrimés à leur port d'attache, sur le coup. Mais bon, s'ils sont heureux comme ça, le plus important, c'est qu'ils soient ensemble, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Sam 15 Oct - 21:23

Je fais une grimace et je finis par lui dire Déjà que je te vois danser en collant serrant et en petit tutu alors si en plus, je dois rajouter le manteau du pervers, je crois que je ne pourrai plus m’arrêter de rire, juste à penser à toi ! Je rigole, c’était question à notre dernière rencontre, quand on a parlé de danse. Oh purée, ça y est, je l’imagine, je suis en deux, je suis morte de rire. Lui, que je trouvais très beau, maintenant, je vais me mettre à rire dès que je vais le voir.

Mais venons en à sa chérie, qui malheureusement pour lui, se met souvent à nu pour d’autres gars. Je comprends qu’il aie du mal avec cette histoire, je peux comprendre au cas où elle ne voudrait pas quitter son travail, mais je me dois de lui faire voir les choses autrement. Enfin je dis cela, mais moi, je quitterais tout pour mon homme. Bizarre comme d’une femme à l’autre, tout peut changer. Non ? M ais quand il me fait remarquer que lui aussi il lui cache des trucs, je fais une petite moue compatissante et je lui réponds sincèrement Et pourtant, tu devrais quand même un jour ou l’autre, l’amener vers ce sujet non ? Parce que ne rien savoir peut être dangereux pour elle non ? Je sais que cela peut l’être et je ne souhaite à personne de vivre ce que j ‘ai vécu !

Le prochain sujet est plus délicat pour moi, il s’agit de la « résurrection » de l’homme de ma vie, Jayden. Je suis contente d’en parler avec Jesse, car il ne me posera pas plus de questions que ça . il bosse avec ou pour, je ne veux pas en savoir plus, les Iron, donc il sait de quoi ils sont capable et il sait aussi tout ce qui peut être fait pour protéger un gars. Donc il ne posera pas de questions en trop comme on dit. Cela me parait totalement  fou, mais en parler sincèrement, ne rien cacher, ça fait du bien, vraiment du bien. Première fois que je ne dois rien caché, que je peux dire ce que je ressens sans me sentir gênée. Peut être car c’est une personne qui ne m’est pas aussi proche que ma meilleure amie ou parce qu’il m’a vue au plus mal lorsque je devais le supplier pour avoir  une dose de médoc en plus, mais je reprends le sourire, réellement ! Oui pour de bon ! Il m’a tellement manqué ! Je lui fais un petit sourire mélancolique quand il me dit qu’il l’a toujours bien aimé. J’ aime bien Jesse, c’est vraiment quelqu’ un de bien sous ses airs de mecs totalement déjanté à qui rien n’est important.

Jamais ou très très rarement, Jayden ne quittera la ville et cela pour quoique ce soit, même d’ important. Je dois m’y faire, même si je suis triste car j’aimerais qu’il vienne avec moi voir ma famille et leur prouver que lui et moi, on est toujours bien ensemble et qu’il me rend heureuse malgré ce qu’ils peuvent imaginer Enfin bon… On est bien à Phoenix  non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Dim 6 Nov - 2:09

J'avoue que le portrait que Gaby va avoir de moi, si on arrête pas bientôt nos conneries, risque d'être un brin.. surprenant dirons nous . Enfin, le point principal, c'est qu'au moins, quand elle pensera à son vieil ami Jesse, elle rira. Et ça peut être bien pratique, un truc comme ça. Vous avez le moral à zéro, une peine de coeur ? pensez Jesse ! vous vous ennuyez ? pensez encore à lui. Mais... évitez tout de même de penser à cette image lors d'un enterrement. Ca peut faire tâche, un fou rire, dans un moment pareil... Je parle par expérience personnelle !

Enfin, trève de plaisanterie, on se met à parler très sérieusement. Parce que oui, lorsqu'on parle de May, je deviens tout de suite plus... moins déconneur. Non, j'exagère. Je peux quand même déconner, sinon, ça ne serait plus moi ! mais disons que je suis un peu comme... vous voyez les parents, toujours à l'affût de ce qui peut bien se dire sur leurs enfants lors du spectacle de fin d'année ? eh bien moi, c'est comme ça que je me vois, lorsqu'on vient à parler de May, de sa danse, et de... son maudit second boulot, dont je suis curieusement nettement moins fier... Mais je ne lui en veux pas pour autant, je suis conscient qu'elle a ses raisons. De toutes façons, je l'aime, et elle me supporte tel que je suis, alors que ça peut être très dur, parfois. Rien que pour ça... elle a tout pour plaire, non ?
La gorge sèche, je réponds alors à la jolie mexicaine :

- Je sais, oui, que je devrais lui en parler. Mais il s'est passé tellement de trucs ... tu comprends, je veux pas qu'elle s'inquiète, ou qu'elle se mette en danger inutilement...

Mais d'un autre côté... c'est aussi elle mon point faible. Parce que si un malade veut s'en prendre à moi pour X ou Y raison, il suffit de quelques jours de filature pour qu'elle devienne mon point faible, et soit en danger par ma faute. Gaby à raison. Faut que je lui parle. Mais comment aborder le sujet ? je veux dire, c'est pas comme de dire « chérie, j'ai oublié d'acheter du beurre, on fera sans, hein ? » non, c'est trop délicat, et je ne veux pas lui faire peur avec tout ça.

Pensif, je répète alors : - Je lui en parlerai...je lui en parlerai.

Et puis c'est à son tour. On parle de Jay qui est de retour en ville, ce que personnellement, je n'aurais pas cru, si ce n'était pas Gab qui me le disait ! et faisant une moue un peu embêtée du fait de ma question con et maladroite, je lui réponds :

- Tu sais... on peut être très heureux, sans quitter une ville. Mes grands-parents en sont la preuve vivante . Il suffit juste que vous vous aimiez, que vous soyez sûrs de pouvoir avancer tous les deux. C'est bien ça, le plus important ! et puis... Phoenix n'est pas la ville la plus atroce de la Terre, loin de là !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Lun 7 Nov - 13:04

Je ne cherche pas à le forcer à quoique ce soit ni même à lui faire peur, mais je sais ce que c’est que d’être le point faible d’un mec qui trempe dans des trafics louches. Je sais ce que c’est d’être torturée, d’être suivie, d’être rabaissée pour faire mal à son homme et je ne le souhaiterais même pas à ma pire ennemie. Alors encore moins à cette Mayleen qui semble faire le bonheur de mon ami. Quand il m’assure qu’il lui parlera et qu’il m’avoue également que ce n’est pas une chose facile à dire, je viens le prendre dans mes bras quelques secondes, puis quand je me recule, je garde une main sur son bras et lui dis Rien n’est jamais facile et tu n’es pas obligé de tout lui avouer, mais juste ce qui pourrait la mettre en danger.

Mais voilà qu’il commence à le jouer eau de rose et parfum de fleurs. En parlant d’amour, de futur à deux, je rigole légèrement et je finis par lui avouer Ca me fait bizarre de t’entendre parler ainsi, Jesse ! On dirait un enfant de chœur qui veut vendre sa ville à des futurs paroissiens. Je lui dis après cela sur le ton de la confidence Mais oui, j’ai remarqué qu’il faisait bon vivre ici. Et puis, je ne quitterai pas de sitôt, c’est ici que mon mari se sent bien ! Même si en parlant paroissiens, il allait falloir que je trouve une église, que je fasse tout ce qu’il faut pour me remettre dans les petits papiers de Dieu et du ciel. Car j’ai fait des bêtises et en payer le prix n’est plus une éventualité.

Je finis par lui dire Au fait, il faudra que tu passes une fois à la maison, y a des affaires que j’aimerais te donner. Je lui fais un maigre sourire avant de rajouter J’ai revu Matthew, tu sais le frère de Vicky et accessoirement mon ex, il m’a donné des affaires qui appartenaient à sa sœur, du temps où elle était avec toi. Y a des photos, des lettres et des tonnes de choses ainsi. Je crois que ça te reviens plutôt qu’à moi ! Enfin si tu les veux ! Mais bon, je me doute que les lettres enflammées, enfin je suppose vu  que quand j’ai vu les deux adresses, je n’ai pas ouvert, devraient être importantes pour lui non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Mar 22 Nov - 0:59

Je n'avais pas vraiment conscience jusqu'ici, que malgré moi, je pouvais être un danger pour ma brune. Ou plutôt... si, j'en avais conscience. Mais je refusais de voir la vérité en face. Pas par peur ou quoi que ce soit, non. Mais par déni. Même si c'est évident pour quelqu'un ayant les mêmes activités que moi, il fallait tout de même admettre que c'est dur, lorsqu'on comprend que l'on est un danger pour son entourage le plus proche. Mais pour autant, je n'arrêterai pas: c'est la seule chose que je sache faire, et puis... ça rapporte pas mal. Il faut juste que je sois prudent !

Hochant la tête, pour montrer à Gabriella qu'elle a raison, je me mets à sourire. Tout simplement parce que même si elle ne l'avait pas dit, il est évident que je n'avouerai pas tout à Mayleen ! Non mais sérieusement, vous imaginez le tableau ? "Oui, alors en fait, tu vas rire (d'ailleurs, tu peux déjà commencer, si tu veux) mais en fait, ton copain (moi, je précise au cas où tu aurais oublié), il n'est pas au chomâge, noooon ! Il trempe juste dans des trucs moyennement honnêtes ! Eh oui ! Jessouille, le gars un peu con-con sur les bords, il fabrique sa propre drogue de synthèse ! D'ailleurs, pour se faire, il te faudra ... Wait non démerde toi, j'suis pas une émission de cuisine ! Par contre, ce que je peux te dire, c'est qu'il y a deux trois personnes qui vendent ma merde, et que je me fais pas mal de thunes grâce à eux ! Alors ? Heureuse ? ah. Ouais. Par contre, maintenant que tu sais tout ça, tu risques de te faire tuer. Bon, on commande un chintok ce soir ? J'ai faim."
Non, curieusement, je doute du fait qu'elle veuille rester avec moi si je lui balance tout ça dans la face, l'air de rien. Et puis en plus, c'est pas très crédible tout ça. Alors dans un sourire, je me contente de lui répondre:

- Je crois que jamais personne n'a eu autant raison que toi. Je vais lui en parler avant qu'il ne soit trop tard, on ne sait jamais !


Puis à l'entendre dire qu'elle n'a pas l'habitude de m'entendre parler de la sorte, j'éclate de rire. Punaise, à vrai dire, ça me fait tout aussi drôle. J'ai l'impression d'être dans un dessin animé à la con. Mais pas de ceux que j'aime, non. Pas Batman ou Spiderman ! Plutôt du genre l'âne Trotro ou Tchoupi. C'est vraiment pas possible ! Alors je la regarde d'un regard terne, comme si j'étais malade, puis je lui lance :

- Putain ouais t'as raison... je suis atteint d'une maladie rare, la Bisounoursite ! Heureusement, ça se soigne, il suffit de dire des horreurs apparemment ! Mais... j'vais peut-être pas le faire là. Ce serait extrêmement déplacé. Alors je finirai la journée en bisounours, tant pis !


Et encore une fois, je me mets à rire légèrement. Non, je n'ai vraiment pas envie de dire de cochonneries en pleine rue, pour une fois ! Et puis en l'entendant m'expliquer qu'elle aime vivre ici et que Jay se sent bien dans la ville, j'hoche la tête et sourie légèrement. Je suis content pour eux, vraiment !

En revanche... je ne sais pas trop comment réagir, lorsqu'elle me parle de Vicky, et des affaires que Matthew lui a données... Même si je suis heureux aujourd'hui, j'ai toujours un peu mal, lorsqu'on me parle de la jolie blonde. D'ailleurs, inconsciemment, mon regard vient se visser sur mes chaussures, avant de se relever vers la jolie mexicaine:

- Merci... Ecoutes, dis moi quand tu veux que je passe, moi, je suis libre assez facilement, et je ne veux pas te déranger ! Par contre... on fera du tri: tu as tout autant le droit que moi, d'avoir des souvenirs de Vicky. Je sais combien elle comptait pour toi, et il est hors de question que tu sois privée de quoi que ce soit !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Sam 26 Nov - 22:13

Je ne rajoute rien sur le sujet précédent. Déjà parce que je voulais juste qu’il ouvre les yeux totalement sur le danger pour sa copine et de deux parce que je ne veux pas le voir triste si la demoiselle ne le supporte pas. On ne sait jamais, au cas où elle n’accepterait pas la vérité. Moi, par amour, je serais prête à tout accepter, mais toutes les femmes ne sont pas comme moi et heureusement.

Mais je rigole à la suite. La bisounoursite ! Même si cela me faisait bizarre, le gentil Jesse, qui pense d’abord aux autres et non à lui, moi il me plait bien. Quand il me dit qu’il va devoir rester comme ça la journée car il trouve cela déplacé de dire des horreurs sur les gens pour se soigner, je lui réponds, prenant un air des plus sérieux Pourtant, j’aurais bien aimé apprendre d’un pro comme dire des horreurs sur tout le monde. Dans un sens, ce que j’aimerais qu’il m’apprenne surtout c’est comme répondre à quelqu’un de pas agréable ou comment ne pas trouver tout le monde tout jolie, tout beau, tout gentil ! Ca serait chouette pour moi, je dois bien l’avouer, cela m’empêcherait d’être aussi souvent dans la merde.

Du tri, autant importante pour moi que pour lui. Je le sais, mais ce sont des choses qui datent de leur relation, moi ce que j’ai d’elle n’est pas disponible sur lettre ou sur photo. Je finis par lui dire posant ma main sur son cœur Moi, ce que j’ai d’elle est dans mon cœur ! J’ai pas besoin de lettres, de photos ou de nounours. Tu comprends ? Au Mexique, la mort n’est qu’un passage, pas une finalité. Je prends une grande respiration, je sais que ça lui fait mal Ca te fait toujours autant de mal de parler d’elle ? Je croyais qu’il aimait Mayleen, qu’il était heureux avec cette jolie brune. Je me demande si ce n’est pas plus de la culpabilité que de l’amour, mais je préfère lui demander. J’ai envie de le prendre dans mes bras, de le serrer très fort, mais je préfère pas, on ne sait jamais ! Mon mari est tellement jaloux que je ne veux pas que Jesse ne risque quoique ce soit.

Je finis par lui dire, tirant ma main de son torse Je suis désolée si je réveille de mauvais souvenirs, si tu préfères, on ne parle plus du passé ! Autant pour moi, parlé d’elle ça me fait le plus grand bien, si pour lui c’est le contraire, je ne veux pas le foutre mal. Je peux toujours parlé d’elle à d’autres personnes, même si il est le seul qui la connait ainsi, aussi bien.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Ven 16 Déc - 11:14

Je reste un peu pensif au sujet de May. Pas trop non plus, je sais qu'il ne faut pas que je bloque là dessus. Et puis j'ai déjà fait face à plus grave que ça, non ? Je peux le faire. Ce ne sont que quelques mots, quelques phrases. Quelques minutes difficiles à passer. Mais Gab a raison, il elle a le droit de savoir. Elle doit savoir. Pour le reste, on verra ! Je ne voudrais pas qu'elle parte. Mais je comprendrais aussi, si elle le décidait. En même temps, apprendre que la personne que tu aimes, bisounours à plein temps et parfois -je l'avoue- complètement stupide, se révèle ne pas être si mignon que ça, ça peut faire un choc. Un peu comme si on te disait qu'en fait, dans le costume de Mickey Mouse, la gentille petite souris à Disneyland, toujours souriante et serrant tes enfants dans les bras, eh bien c'était Hitler. A mon avis... Beaucoup de familles ne mettraient plus les pieds dans ce parc d'attractions, je me trompe ?


Ca me fait bizarre, c'est vrai. D'être gentil comme ça. De ne plus avoir cette rage que je pouvais avoir il y a de ça quelques mois. En y repensant, je me sens mieux, depuis que j'ai arrêté mes conneries. Je ne me drogue plus, et j'ai donc arrêté tout ce qui allait avec: la parano, la tristesse,les moments d'absence... Bien évidemment, ça m'arrive encore quelques fois, mais pas comme avant. J'arrive à gérer. Et puis... j'ai Mayleen maintenant ! Putain. En voyant tout ce chemin fait en si peu de temps, que je n'avais pas réussi à faire en plusieurs années, je crois que je pourrais me mettre à courir là, sans raison. Me foutre à poil et hurler que finalement, putain, la vie, c'est merveilleux, et le malheur, ça ne se fait plus... même si je sais que c'est faux, et heureusement: une vie sans sa dose de soucis, finalement, serait assez chiante, vous ne croyez pas ?
Là, j'éclate de rire, et fais un clin d'oeil à la jolie mexicaine, avant de lui lancer :

- Bon... ok, je veux bien faire un effort !
Je regarde un peu les gens qui nous entourent, souffle, fronce les sourcils comme si je me concentrais sur une épreuve olympique, et fais mine d'être énervé, vraiment:

-Putaaain ! Ça m'énerve ! Regarde la nana avec son chiard là bas ! Elle voit pas qu'elle empêche le mec en fauteuil roulant d'entrer dans le bus ? Ouaaaais bah bien sur ! Surtout l'aide pas, connasse ! Et ce mec là, il bouscule une grand mère, il aurait pu la faire tomber, rien a fouuuutre j'suis trop pressé, la vie d'une vieille, comparé à la mienne, est moins importante, t'façons elle va bientot crever ! Et d'ailleurs, cette vieille... j'suis sûr qu'elle est raciste. Elle fait la gentille, comme ça, mais je suis sûr qu'elle a voté extrême droite, qu'elle veut construire un mur aussi haut que la muraille de Chine, elle aussi, comme l'autre crétin ! Et puis ces gamins là, ils ne peuvent pas aller à l'école, au lieu de jouer au ballon dans la rue ? De un, ils font chier tout le monde, et de deux, ils vont finir aux urgences, sous un cagnard pareil !

Faisant mine de reprendre mon souffle, comme si je n'avais plus d'air après avoir craché toute cette haine ordinaire, j'éclate de rire, et dis à Gaby, tout fier :

- T'as vu ? J'le fais bien hein ?

Mais lorsqu'on se met à parler de Vick, j'arrête de faire le con. Ca me fait encore un peu mal d'en parler, c'est vrai. Et je m'en veux toujours de lui avoir fait subir ce qu'elle a pu vivre à l'époque où on "était ensemble". J'aurais aimé lui montrer que j'avais changé. Que je ne suis plus le même. Mais il est inutile de remuer le couteau dans les vieilles plaies. Alors il faut que j'apprenne à vivre avec ça. Après tout, nos erreurs font partie de nous, et nous apprennent à être de meilleures personnes, j'ai pas le choix !
Et puis là, Gaby m'explique que ce qu'elle a de Vick est dans son coeur, qu'au Mexique, la mort n'est pas une fin. Moi aussi, mon coeur est plein de souvenirs, tellement plein. Je pourrais en parler des heures, des jours, même des décennies entières. Tout est encore gravé ici, au fond de moi. Les bons, comme les mauvais moments. Et si on me demandait de tout raconter, je ne dirais que la vérité, même si elle est parfois honteuse ! Adressant un sourire à Gabriella, j'hoche la tête. Je trouve que la vision de la mort dans son pays est belle, rassurante. Peut être qu'un jour, moi aussi, j'arriverai à penser de la sorte. Mais pas aujourd'hui: j'suis le premier a avoir peur de la mort, un peu plus et cligner des yeux serait une épreuve !

- Je comprends... Dans ce cas, je veux bien récupérer ces affaires là ! Mais si jamais tu changes d'avis... dis le moi hein ?

Puis dans un sourire, je poursuis:

- Non, ça ne me fait pas mal de parler d'elle. J'ai juste des milliards de regrets à son égard. Mais j'aime bien parler d'elle, avec toi. Je crois qu'on est les seuls à savoir, on est les seuls à l'avoir connue autant, à pouvoir se comprendre sur ce sujet là. C'est bon, de pouvoir se remémorer sa façon d'être, ses gaffes, ses sourires, toutes ces petites choses qui nous ont fait aimer cette fille là plus que d'autres !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Mer 21 Déc - 16:58

Alors oui, je lui aie demandé expressément de balancer des méchancetés sur tout le monde, mais là, j’avoue que je reste bouche bée devant autant de … De méchanceté gratuite ! Je ne lui en veux pas et je ne lui dirai rien, je sais qu’il ne pense pas la moitié de ce qu’il dit, mais non, en fait, je crois que je ne pourrai jamais être méchante ainsi. Impossible. Je déglutis difficilement et je finis par lui dire Pour finir, je crois que je te préférais en bisounours trop gentil ! Je lui fais un petit sourire en coin puis je finis par répondre Je suis censée être moins «  gentille » et « naïve », comme beaucoup me voient, mais je n’arriverais pas à … A être méchante pour rien. Je ne suis pas comme ça ! Je lui dis la vérité, beaucoup aimeraient que je m’affirme un peu plus, mais la vérité est que je suis bien comme je suis, je préfère ça que de ne plus croire en personne. Je me sens quelques fois un peu idiote, de ne voir que le bien dans tout le monde, surtout après avoir été enlevée et torturée par ce Nolan que je trouvais bien sympathique, mais  c’est contre nature, on ne pourra plus me changer, je crois !

Je m’en veux un peu de lui faire ressentir la douleur, la culpabilité et tout ça, quand je lui parle de son ex amour, mais je n’y peux rien. C’est elle qui nous lie ! Et puis c’est surtout que j’ai besoin de parler d’elle, de continuer à la faire vivre au travers de nos paroles et de nos souvenirs. Mais avec qui pourrais-je le faire si ce n’étai  pas par lui ? Dites le moi !  Maintenant, je comprendrais si il refuse de continuer ainsi, si il préfère ne plus jamais en parler, pour faire son deuil et passer à autre chose, pour vivre son bonheur totalement.  Je suis quelque peu rassurée à ces dernières paroles. Je lui passerai tout ce que j’ai reçu d’elle et de plus, je pourrai continuer à en parler. Et je ne sais pas pourquoi, surement pour le remercier de tout cela, mais je viens le prendre dans mes bras et je lui murmure à l’oreille un petit Gracias ! Puis je me recule et je finis par lui dire Alors le danseur en bas collant moulant, quand me présentes tu ta perle rare ? Moi, changer de sujet ? Oui bien sur !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Mer 28 Déc - 0:20

J'avoue que même moi, je ne pensais pas que je serais capable d'autant de méchanceté! Ok, pour autant, je ne ferai pas la vierge effarouchée, mais il faut bien admettre et se souvenir de ce que j'étais, avant. Avant que Vick ne s'enfuie, que je comprenne que j'avais bel et bien un problème, avant que je ne fasse un énorme travail sur moi, en voulant changer, et ne voulant plus faire de mal à qui que ce soit. Là, à cette époque, oui, j'étais capable d'insulter la terre entière sans aucune raison. Juste parce que ça me faisait du bien, de dire du mal des autres, quand moi, j'étais au fond du trou. Heureusement, aujourd'hui, je sais que ce n'est pas la solution, que je dois agir avec les autres comme j'aimerais qu'on agisse avec moi. Là, j'avoue que je me mets à rire, alors qu'elle me dit préférer lorsque je parle en bisounours !

- Ouais... t'as raison. C'est moins compliqué ! putain, je crois que les gens méchants, en fait, doivent avoir un diplome spécial, faut être créatif pour sortir autant de saloperies, mine de rien !


A mon tour, je lui fais un léger sourire amusé, et reprends :

- Tu sais... je crois qu'il faut un juste milieu. Tu as le droit d'être gentille ou même naïve, c'est même comme ça qu'on t'aime ! Mais attention ça ne veut pas dire pour autant que tu dois te laisser marcher dessus ! et puis pour le reste... les gens sont débiles. Je suis certain que t'es pas aussi naïve qu'ils te perçoivent !

Après tout, c'est évident ! Gabriella a beau être gentille, je suis persuadé qu'elle est plus que capable de se défendre et de laisser de côté cette naïveté que certains pourraient croire comme étant son principal trait de caractère. Et je sais que je ne me trompe pas !

Enfin soit. J'avoue que je perds le sourire, en entendant parler de Vick. Pas que ça ne me fasse pas plaisir, non, je sais qu'il n'y a qu'avec elle que le souvenir de ma blondinette -et donc par extention continuer de la faire vivre grâce à nos récits-, mais... je crois que je ne pourrai jamais la dissocier de ce que je lui ai fait endurer. Je ne veux pas, non plus. Je ne voudrais jamais oublier, pour me souvenir du barge que j'ai été, celui que je souhaite ne plus jamais être. Mais alors que je pense à tout ça, j'ai la surprise de me retrouver dans les bras de Gaby, qui me remercie dans sa langue natale ! dans un sourire plutôt réconforté, et la serre légèrement contre moi, juste le temps de lui répondre à mon tour :

- De nada !

Et de lui adresser un clin d'oeil. Je ne sais pas vraiment de quoi elle me remercie. Mais à vrai dire, je crois que moi aussi, je devrais la remercier d'avoir été là dernièrement dans les bons comme dans les mauvais moments. C'est vrai, notre amitié est basée sur un hasard, mais maintenant, je me dis que l'adage est vrai: celui-ci fait bien les choses. Car si je n'avais pas été au cimetière cet après-midi là, il est presque sûr qu'on ne se serait jamais aperçu de ce point que l'on avait en commun et qu'on aura toujours ! En relâchant mon emprise, je lui lance dans un sourire :

- Merci à toi aussi. Merci d'être là, merci d'être toi !

C'est vrai, je ne suis pas pour les effusions d'amour en temps normal, mais merde, on dira que c'est l'exception qui confirme la règle. J'avais besoin de lui dire, même si c'est trois fois rien !
Un peu plus tranquille, j'éclate de rire lorsqu'elle parle de moi comme d'un mec en collants:

- Je vais bientôt passer étoile,
lui dis-je d'un air supérieur mais pas du tout crédible, je te prierai d'avoir un peu plus de respect ! Puis je reprends, beaucoup plus sérieusement cette fois-ci : Très bientôt ! elle est très occupée avec la danse justement, mais dès qu'elle aura terminé, dès que son chorégraphe lui permettra de souffler un peu, je te promets que tu feras sa connaissance !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Gabriella Vasquez Follet
Votre admin dévouée


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥
Profession : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 25 ans )
Copyright : Avatar et signature de Jacob McClaren ( Cynthia DS )




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Sam 7 Jan - 22:06

Je rigole à son histoire de méchancetés et de diplôme. Je suis vraiment heureuse que ce diplôme n’existe pas, sinon je crois qu’il y aurait plus de diplomé que si on faisait une faculté de la gentillesse, d’ailleurs en parlant de ça, je lui dis Oh parce que pour toi, pour être gentille il faut pas  quelque fois être créatif et intelligent ? Je t’avoue que c’est un travail énorme de toujours voir le bon en chacun ! Je rigole légèrement, mais je mens là pour le coup. C’est tellement facile pour moi de trouver du bon en chacun, sinon vous croyez que j’aurais trouvé du bon dans le type qui avait séquestré ma meilleure amie par pure possessivité ? Celui qui lui a fait tellement de mal, qu’elle n’arrivait plus à vivre une relation amoureuse normalement ? Il n’y a jusqu’à aujourd’hui que une seule personne en qui, je n’ai jamais trouvé une once, même infime de bonté et de beauté.

Mais voilà qu’il me prouve encore une fois que j’ai eu raison de lui trouver du bon. C’est un ami exceptionnel, il sait trouver les mots, quoiqu’il en pense, pour me faire sourire et prendre confiance en moi. Je lui dis alors, amusée Et tu crois que je suis comment ? Oui, je serais curieuse de savoir comment les gens me voient, comment mes amis me perçoivent. C’est une chose que tout un chacun aimerait savoir, je crois ! Et là, j’ai la possibilité de le savoir, même si je sais qu’en face à face tout le monde n’est pas toujours très sincère, il y a toujours une part qui ne veut pas faire de mal. Même chez lui ! Surtout chez lui !

Je sourie à ce petit mot, ces deux petits mots, glissé dans ma langue natale. Je n’ai pas l’habitude que qui que ce soit le fasse. Les Iron et mon mari ne semble pas faire exception, ne comptent jamais me parler ainsi. Je crois que à part mi primo et mi Diosa ( Bastian et Adrianna ), personne ne m’a jamais parlé dans cette langue pourtant merveilleuse. Je le regarde alors en souriant, quand je me recule et lui demande Hablas español ? Bah quoi, j’aurais une bonne surprise si c’était le cas. J’aurais aimé avoir plus de monde avec qui ne pas faire d’effort, pouvoir parler dans ma langue une fois de temps en temps.

Je rougie quand il me remercie ainsi. Je ne comprends pas pourquoi. Tout simplement, car je serai toujours moi-même. J’évolue, je muris, mais je ne changerai pour personne au monde. J’ai mes valeurs, mes convictions… Et … Enfin je mens un peu, j’ai tout mis de côté pour mon homme, pour Jayden. Mais peut être est-ce moi dans le fond, cette femme passionnée et prête à tout quitter pour celui qu’elle aime ? Je me perds entre ce que je suis et ce qu’on voudrait de moi, je crois.

Désolée ! Je te jure que je n’oublierai plus le respect qu’il est du au mec qui fait offense à Batman ! Je dis cela à cause des bas collants bien sur. Mais je rigole, vous l’aurez compris hein. Bah j’espère bien ! Je suis sûre qu’elle me plaira bien et que je m’entendrai bien avec la demoiselle. J’en suis sure et certaine même. Pour avoir un effet aussi positif sur mon ami, elle ne peut être qu’une personne exceptionnelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jesse Cranston
Membre en or


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Aaron Paul
Statut civil : Dieu.
Profession : euh... artiste ? en tous cas, ce que je fais, c'est de l'art.
Age du personnage : 27
Copyright : White Rabbit




MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Lun 16 Jan - 18:36

J'éclate de rire à ma connerie. Parce que je me dis que si une telle école existait, y'aurais plus de gens qui réussiraient leurs études qu'on pourrait le penser. Ca pourrait peut-être même faire peur ! D'ailleurs... j'suis sûr que Donald Trump serait le Doyen de cette fameuse faculté. Et qu'au pantéon de ceux qui y sont arrivés avant, y'aurait des types louches, du type... je ne sais pas moi. Hitler,Mao, ou encore Jack L'éventreur... que des types bien, on ne peut pas le nier... Quoique. Mais cependant, elle n'a pas tort. Pour être gentil, il faut redoubler d'ingéniosité, afin de ne pas tuer les gens autour de nous. Pourtant, dieu sait, lui aussi, qu'il y en a qui mériteraient la peine capitale ! Alors hôchant la tête, j'approuve ses dires:

- Si. Je le sais bien, même si je ne suis pas le mec le plus gentil du monde... En fait, je crois que je vais ériger un autel pour les gens gentil comme toi. Comme ça, tout le monde pourrait venir prier, demander à votre gentillesse de rendre les gens un peu moins cons.


Qui sait, peut-être que ça marcherait, et que le monde ne partirait plus en couilles, qu'il tournerait un peu plus rond, et ce malgré le fait que d'autres cons continueraient tout de même de pourrir la vie des autres... bah oui, sinon, c'est pas drôle !

Puis je me mets à sourire, alors que Gaby me demande de quelle façon je la perçois, là où beaucoup la trouvent naïve, parfois trop gentille... Alors qu'elle est bien plus que ça. Ce n'est jamais tout blanc ou tout noir personne n'a un caractère plat, c'est pas possible ! Alors je lui lance d'abord dans un sourire :

- Bah... pour le coup je te trouve curieuse. Et c'est un vilain défaut, j'imagine que tu le sais !

Puis lui adressant un clin d'oeil avant d'éclater de rire, je reprends : Plus sérieusement... Je te sais gentille, tu vois toujours le bon côté des gens, ça, c'est la vérité. Mais je pense aussi que tu es capable de te défendre quand c'est nécessaire, et que tu es quelqu'un de très franc !

Dommage, que je ne sois pas du genre très démonstratif. Dans ma tête, la phrase se poursuit: Les gens comme toi, c'est de plus en plus rare... et je suis heureux de pouvoir te compter parmis mes amis ! mais en réalité, les mots ne sortent pas, laissant ma phrase là où je l'ai laissée.

Je ne sais pas pourquoi je me suis mis à lui parler espagnol. Je suis loin d'être bilingue, mais par contre, en bossant avec certaines personnes dans la rue, j'ai appris à le comprendre, si bien que ça ne me pose pas de problème d'écouter quelqu'un parler dans cette langue. En revanche, la pratique est bien plus catastrophique que ça en a l'air , pour l'instant ! Alors je lui lance, faisant un effort surhumain pour lui parler dans sa langue, sans trop la massacrer, du moins c'est ce que j'espère sincèrement :

- Lo entiendo bien, pero... no le hablo... Euh...


J'éclate de rire, et ne trouvant pas les mots, je lui fais un signe de la main, histoire de dire "bof bof". Mais rien qu'à mon arrêt en plein milieu de ma phrase, je pense qu'elle aura compris ! En tous cas, je lui fais un grand sourire, fier de ce que je viens d'accomplir, quand bien même c'est peu de choses, croyez moi, c'est déjà beaucoup ! Mais promis, je tenterai d'apprendre encore deux trois trucs. Histoire de pouvoir parler de la pluie, et du beau temps, de l'heure, de la date, du roi d'Espagne et de sa famille... ouais, je sais qu'elle est mexicaine, mais c'est bien de ça dont on parle, dans les bouquins pour les gamins de collège ou de petites classes, non ? Vous croyez tout de même pas que je vais me lancer du jour au lendemain dans un débat de folie, en espagnol dans le texte, sur la reproduction des oursins d'eau douce en Alaska, si ? Parce que si c'est le cas, laissez moi vous informer que vous nagez en plein délire : Je vais arrêter de vous vendre votre dose, si c'est pour avoir des conneries pareilles en tête !

Mais pour finir, elle me fait crever de rire, lorsqu'elle fait référence à Batman, à cause des collants et de la danse. C'est vrai qu'il commence à dater, ce délire qu'on a eu ensemble, l'autre fois en allant boire un café. Mais personnellement, ça me fait toujours autant rire ! Là, je mets un poing sur mes hanches, l'autre poing en l'air, comme Superman, comme si j'allais réellement m'envoler. Mais à la réflexion faite, j'suis pas sûr que le moule-boules, ça m'irait bien, m'voyez ? Enfin trêve d'égarement. Je me mets donc dans cette position, et lâche un rire digne de celui du Joker, l'ennemi ultime de Batman, justement... avant de lui lancer:

- Merci ! J'vais aller lui faire sa fête, à lui et son bat-boomerang à la con ! Non mais sans déconner, on est d'accord que ce truc, c'est juste un pauvre boomerang pas pratique, digne du truc que tu gagnes dans les magazines un peu nuls que t'achètes quand t'es gamin, hein ? Il peut chopper personne avec ça, faut arrêter de prendre les lecteurs pour des cons !

Une preuve de plus, que Batman est un imposteur. M'enfin, je dis ça, ça ne m'empêche pas de suivre assidument ses aventures, me demandant sans cesse comment il va s'en sortir, et me délecter à chaque page que je tourne. Comme quoi, parfois, pas besoin que ce soit trop réaliste. Il suffit juste que l'histoire nous parle un minimum, et on se laisse avoir, tout simplement !
Puis pour toute réponse à sa remarque concernant May, je lui adresse un sourire. J'ai hâte qu'elles deux puissent se rencontrer, je suis sûr qu'elles s'aimeraient beaucoup ! Mais ne forçons pas les choses non plus. May est prise jusqu'à dans dix mille ans, avec sa danse. Ca lui prend beaucoup, parfois peut-être trop de temps. Je me demande quelle est ma place, dans tout ça. Mais bon. Je ne veux pas l'empêcher d'assouvir sa passion non plus. Je ne veux pas qu'elle aie de regrets par ma faute, ou que plus tard, elle aie l'impression d'avoir raté quelque chose, d'avoir pris le mauvais train de vie. La mienne est une succession de mauvais choix vaguement reliés les uns avec les autres, c'est mon problème. A moi de veiller à ce que ceux que j'aime ne fasse pas la même chose !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse ) Aujourd'hui à 0:31

Revenir en haut Aller en bas

Comme si ce n'était pas moi ( pv Jesse )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» [FINI] Mélodie C. Riverswood Ҩ J'ai jamais trouver le grand amour, mais lui, je l'ai aimé comme personne, mais c'était un salaud comme les autres avant lui.
» Une jeune fille comme vous ne devrait pas fréquenter de tels endroits... (Aelia Pertinax & Lucius Pompeius Publicola)
» Sam • « La vie est comme un livre. Ne saute aucun chapitre et continues de tourner les pages. Tôt ou tard, tu comprendras pourquoi chaque chapitre était nécessaire. » [Finie]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Downtown-