AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Et si je partais en courant ? | Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Et si je partais en courant ? | Ambre Ven 21 Oct - 17:55

Un paintball. Un putain de paintball ! rien que de penser à cet évènement -car oui, pour moi c'en est un, n'ayant pas vraiment exploré ma ville, et n'ayant jamais fait de paintball de ma vie-, je me sens vraiment comme un gamin à Noël . Et d'ailleurs, je ne me suis pas trompé en venant ici. J'aime tellement l'ambiance, et puis... ce jeu, qui a déjà commencé depuis un moment maintenant, que oui, je me sens dans mon élément, me demandant pourquoi, au grand POURQUOI je n'ai pas sauté le pas plus tôt, en France, par exemple ! Mais ... non. Faut pas que je pense à mon pays. Pas maintenant. J'y ai trop de mauvais souvenirs, et je ne veux pas me pourrir la journée de la sorte. Ce serait vraiment débile, non ?

Tentant de viser les autres, tout en essayant -oui, je dis bien essayer, parce qu'à ma dégaine... vous comprendrez que j'y arrive juste très approximativement- d'esquiver les tirs des autres... Lorsque soudain, une vision d'effroi m'étreint. La personne sur qui je viens de tirer par accident en plein visage n'est autre que la comédienne avec qui j'avais eu quelques différends, à mon arrivée ici... bon, certes, elle a son casque mais... comment va-t-elle prendre tout ça ? Haussant les épaules, je me dis que merde, que c'est le jeu, et qu'elle devait bien être au courant des risques avant de venir, non?

Cependant, je viens vers elle, histoire de m'assurer qu'elle va bien: les coups au paintball, malgré les protections, ça peut faire mal !

Un peu embêté -non pas par mon geste, mais par le fait que je doive lui adresser à nouveau la parole-, je passe une main dans ma nuque, avant de lui demander :

- J'suis désolé, je voulais pas vous viser à la tête, je suis vraiment maladroit ! ça va ?


_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ambre Jennings
avatar

The Queen of Darkness


Avatar : Melissa Mars
Statut civil : Célibataire
Occupation : Auteur, compositrice, intreprête, mais aussi scénariste, actrice
Age du personnage : 03/09/1990 - 26 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Lun 2 Jan - 17:44

Cette journée ouverte à tous, ce petit événement au paintball était une aubaine pour moi. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’étais actuellement en train de tourner un film où je me devais de manier des armes. Quelle meilleure idée pour savoir correctement le faire que de m’entrainer avec une arme ! Même si celle-ci ne tuait pas réellement, malheureusement, et qu’elle ne donnait que des couleurs sur les protections des autres. Oui, vous l’aurez compris j’aime être au top, j’aime connaître un rôle et le jouer correctement, autant que lorsque j’écris, j’aime coller à la perfection. C’est ainsi que j’ai grimper, pas autrement. Hors de question de me reposer sur mes acquis ! Je veux rester en vogue et à la mode.

Voilà pourquoi et comment je me retrouve dans ce genre de truc ouvert à toute publique, malheureusement pour moi puisque je vais devoir jouer avec n’importe qui. Mais… Heureusement pour moi aussi ! Jouer avec des personnes de si bas étage peut m’aider à me mettre dans la peau d’une vraie tueuse de zombie, vous savez ce genre de chose qui n’a pas lieu d’exister. Un peu comme eux. Ou certains d’entre eux tout du moins. Justement, je suis en train de rechercher la petite Mexicaine lorsque… Je me retrouve d’un coup au sol, sous le choc de m’être pris quelque chose au visage ! Lorsque j’ouvre à nouveau les yeux, je plante mon regard sombre et meurtrier sur… Oh non ! Pas lui encore ! Je fronce alors les sourcils en l’entendant et hurle presque.

-Taisez-vous !

Je touche alors ma joue, pleine de peinture alors qu’une petite douleur me prends quand même. Je fronce les sourcils et le regarde plus qu’en colère.

-Mais vous n'êtes pas bien ou quoi ?!

_________________

► Et je veux danser
Je ne veux que danser
Je veux faire valser
Les violons du passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Jeu 12 Jan - 21:44

Quand on pense qu'à la base le paintball est fait pour s'amuser... j'avoue que là, j'ai un tout autre à priori sur la question. En temps normal, je m'en serais foutu, d'avoir touché quelqu'un, ce sont des choses qui arrivent après tout, et si la personne en face ne supporte pas ça, et bien elle n'a qu'à aller se faire voir ailleurs. Après tout, si les gens arrivent à être plus chochottes que moi.. alors où va le monde ? Et puis merde, c'est pas vraiment mon problème, en plus de ça, si ? Enfin... ici, si, ça l'est. J'ai mis quelqu'un à terre. J'avoue qu'au début, je ne prête pas attention à la problématique de "mais... qui peut bien être cette demoiselle ?" non, ça, je m'en fous totalement sur le moment. Mais c'est en entendant sa voix, que je change d'avis. Je ne peux pas m'empêcher de lâcher un "Eh merde !" discret mais efficace, entre mes dents. Bordel, s'il y a bien une personne sur terre que j'aurais aimé ne pas revoir, c'est bien elle ! Jennings. La casse burnes qui m'avait fait perdre mon temps sur un court métrage, et pourqui, en plus de ça, j'aurais pu hypothéquer ma barraque tellement ses tarifs défient toute concurence ! Levant les yeux au ciel, je soupire, lorsqu'elle me demande de la fermer, et lui tends la main, afin de l'aider à se relever. Pas que j'aie envie d'un quelconque contact avec elle, hein. Mais... par politesse quoi. Quoique, vu comme elle me parle, je meurs d'envie de la laisser le cul dans la boue, comme pour lui dire :Bonjour chez toi ! Sauf qu'au lieu de dire "au plaisir de te revoir", je dirais plutôt ... non, je ne sais pas ce que je dirais. Mais ça ne serait pas très sympathique et amical, ça c'est certain !

En revanche, lorsqu'elle me demande si je ne suis pas bien, je me mords la langue. Bon sang, je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ça va repartir comme lors de notre première rencontre, c'est à dire très mal. Pourquoi tout ne se passe pas comme par exemple avec Emily ? Ca avait très mal commencé avec cette jeune femme, et pourtant, la seconde fois que l'on s'est rencontrés, on s'est très bien entendus, à un tel point que j'en ai été très surpris ! Enfin soit. Là, je lui réponds, prenant un air de bouledog malgré moi -comme quoi, cette femme a de fabuleux pouvoirs sur moi, en fin de compte...-, et lui lance d'un ton sec :

- Peut-être avez-vous oublié la partie ou je vous disais être désolé ?

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ambre Jennings
avatar

The Queen of Darkness


Avatar : Melissa Mars
Statut civil : Célibataire
Occupation : Auteur, compositrice, intreprête, mais aussi scénariste, actrice
Age du personnage : 03/09/1990 - 26 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Mer 18 Jan - 13:18

Je ne comprends pas très bien ce qu’il m’arrive et je ne le réalise toujours pas, même en ayant les fesses soudainement au sol, l’air ébahie, la joue douloureuse. Bon sang ! Lorsqu’un homme se pointe devant moi, l’air désolé. C’est là que tout me viens soudainement en tête, dans le sens où tout prends sens dans ma tête et que je comprends que si je suis au sol et blessé, dans un sens, c’est à cause de lui ! Ça aurait pu passer je pense, sincèrement, si je n’avais pas vu la tête de la personne qui venait de me blesser. Je retire alors mes lunettes de protection et les claques au sol un peu énerver.

Lui ! Je suis sur qu’il l’a fait exprès ! Je hurle alors de range, me retenant de lui mettre mes lunettes en pleine tête et de ne pas profiter d’être au sol pour le frapper sur son anatomie qui est visiblement à la bonne hauteur pour moi. Il me regarde alors et me demande simplement si j’ai oublié la partie où il s’excuse. Je me redresse alors, laissant mes lunettes au sol et le surplombant. Il est petit en réalité. Je le foudroie alors du regard.

-J’en ai rien à faire de vos excuses ! Je suis sûr et certaine que vous l’avez fait exprès !

Un jaloux ! Ni plus, ni moins ! C’est un jaloux de mon succès et il ne supporte pas que finalement nous n’ayons pas pu tourner ensemble. Mais est-ce de ma faute si cet idiot à mauvais goût ? Non.

_________________

► Et je veux danser
Je ne veux que danser
Je veux faire valser
Les violons du passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Ven 20 Jan - 0:45


Non mais c'est pas vrai, comment j'ai pu me débrouiller à tomber sur cette ravagée du bocal une seconde fois ? Si j'avais sû qu'elle me poursuivrait , jamais j'aurais essayé de bosser avec elle dans un moment d'égarement. Cette fille c'est un cauchemar déguisé en femme ! Même pire, une malédiction. J'ai du faire des trucs horribles dans une vie antérieure pour mériter de l'avoir accrochée aux basques malgré moi.

En temps normal, c'est vrai, j'aurais été un peu plus sympatique, concilliant. Mais là.. non, j'en ai aucune envie. En revanche, je rêve du moment où je pourrai filer à l'anglaise, l'air de rien, sans même qu'elle ne s'en aperçoive.

J'admets cependant une chose: la voir rager ainsi, bouillir de l'intérieur, me fait mourir de rire, on dirait un cartoon. Vous savez, lorsque les personnages dans ceux-cis se mettent à devenir plus rouges que jamais et à gesticuler ? Eh bien c'est exactement comme ça, que je me la figure actuellement. Encore plus lorsqu'elle me dit être sûre du fait que j'aie prémédité tout ça. Putain, moi, j'avais déjà oublié qu'elle existait, à la seconde où elle avait dégagé de mon tournage, il y a de ça quelques mois. Elle s'imagine quoi ? Être le centre du monde ? Alors dans un sourire en coin, je lui lance, sur un ton plus que moqueur:

- Oooh... bah oui, c'est certain ! En réalité, depuis la dernière fois, je rêve de pouvoir me venger. Pourquoi, ça, je n'en sais rien, mais là, dès que je vous ai vue ... je me suis dit que c'était l'occasion rêvée.

Puis je laisse un petit silence s'installer. Ni trop long, ni trop court, avant de lui dire:

- Non mais sans déconner... redescendez sur Terre ! Vous croyez que j'ai que ça a foutre ? Puisque je vous dis que c'est un accident, Bordel !

Puis en regardant ma main tendue, je poursuis :

- Bon, vous la prenez, ou pas ? Elle ne va pas vous attendre éternellement, cette main !


_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ambre Jennings
avatar

The Queen of Darkness


Avatar : Melissa Mars
Statut civil : Célibataire
Occupation : Auteur, compositrice, intreprête, mais aussi scénariste, actrice
Age du personnage : 03/09/1990 - 26 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Mer 1 Fév - 15:06

Si je pensais depuis un moment déjà qu’il y avait au ciel Nolan qui veillait sur moi et m’aidait, sur ce coup-là, si Nolan il y a bien, il se foutait de moi ! C’était une blague, une blague de mauvais goût ! Une blague qui me mettait même plutôt en colère. Pourquoi avoir fait en sorte qu’un idiot me tire dessus, mais qu’en plus cet idiot soit… Lui ! Ce minable petit réalisateur ! Un minable petit réalisateur qui venait de me toucher, de me faire mal ! Juste par pure vengeance, par pur plaisir, j’en suis sûr et certaine ! Alors, sur les nerfs je pète un câble lorsqu’il revient vers moi l’air de rien. Finalement quand je hurle il se met à dire qu’il rêve de ça depuis des mois en effets, d’un air si ironique que je lui en collerais bien une, mais je me retiens. Je fronce les sourcils en fixant sa main… Puis la saisie pour me redresser. Une fois sur pied je pose une main sur son torse avant de le pousser légèrement.

-Faite attention au ton que vous employez avec moi petit minable.

Je regarde alors mes affaires sale et pleine de boue et saisis un peu de boue qu’il y a sur mon pantalon, ce qu’il y en trop d’être tombé et lui étale dessus, faisant semblant de m’en laver les mains par la suite tandis que je soupire de me voir dans cet état. Je le fixe alors, un air de défi dans le regard.

-Vous par contre vous mériteriez ma main où je pense à me parler comme si vous parliez à n’importe qui. Que vous pensiez que je ne suis pas ce que vous attendiez pour votre tournage, certes, vous êtes perdant c’est dommage. Mais que vous me parliez comme à un petit chien, vous mériteriez que je vous montre de quoi je suis capable !

_________________

► Et je veux danser
Je ne veux que danser
Je veux faire valser
Les violons du passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Ven 17 Fév - 1:46


S'il j'ai peu de remords en général dans la vie, j'avoue que là, je me mords les doigts de lui avoir tiré dessus. Non mais merde quoi, il m'est passé quoi exactement par la tête ? Je n'arrive pas à savoir. Mais tout ce dont je suis certain, c'est que ce n'était rien de très intelligent, ça, c'est certain ! Nom de dieu. Je crois que j'aurais préféré chopper le sida, le ténia, ou même... la tourista. Tiens, mieux ! Les trois en même temps, plutôt que de me coltiner cette nana se prenant pour une Diva. Je meurs d'envie de lui dire que merde, ça va, elle n'est pas non plus Audrey Hepburn, et que même si elle a un bon jeu d'acteur, c'est certain, ce n'est pas non plus pour autant qu'elle gagnera un golden globe de sitôt. Pour qui se prend elle ???

J'inspire un grand coup, histoire de pouvoir affronter ce dragon de la garde sans pour autant devoir la frapper, même si ce n'est pas l'envie qui me manque. De toutes façons, d'une certaine façon, c'est déjà fait, même si je le jure devant dieu en qui je ne crois absolument pas, c'était un accident, un putain d'accident, qui, j'ai l'impression, va me couter cher. C'est alors que je choisis de me cacher, comme j'ai l'habitude, derrière cette carapace de stoïcisme, qui me sert tellement souvent. Oui, je joue les types blasés, alors qu'au fond de moi, je rêve de mettre la Terre à feu et à sang. Mais ça, personne ne s'en doute, et croyez moi, c'est peut être pas plus mal ! Mains dans les poches, mon arme coincée entre mon bras et ma hanche, je l'observe sans un mot, l'air désabusé. Je ne réagis pas, alors qu'elle me traite de minable: ce qu'elle pense de moi, j'en ai pas grand chose à carrer. En revanche, je ne parviens pas à me retenir de lui lancer, une lueur de malice dans le regard, et sourire en coin, prenant la même voix que je prends lorsque je parle à mon chat qui me feule dessus, et n'a pas vraiment de crédibilité dans le rôle du grand méchant lion - #Scar-

- C'est booon ? C'est fini ? Mais c'est qu'elle est colère dis donc ! Oooh ! Mais qu'elle est colèèèère !

Et elle ne peut rien me dire: après tout, j'ai changé de ton, comme elle vient de me le demander aussi "gentiment" . Alors si ça ne lui va encore pas, c'est qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut... ou que je suis d'extrême mauvaise foi. C'est peut être surtout ça, d'ailleurs. Enfin soit ! Alors qu'elle m'étale sa boue dessus, j'en recupère quelques morceaux non étalés, et lui étale sur les joues. Je veux bien être gentil, mais faut pas trop me casser les couilles non plus ! Alors quand elle me dit qu'elle voudrait me montrer de quoi elle est capable, je lui lance, dans un sourire moqueur, presque méchant:

- Ouais, j'ai vu. Vous êtes capable de m'étaler de la boue dessus, et moi, je vous ai montré que je pouvais le faire. Et maintenant ? Qu'est ce qu'on fait, hein ? On va le dire à la maîtresse en se chamaillant sur "qui est le premier à avoir commencé, c'est pas moi, c'est elle" ? Désolé. Mais j'ai passé l'âge !

Je la regarde d'un air mauvais. Bon dieu, non, ça ne me ressemble pas, mais c'est la première personne qui ne m'aie jamais fait autant sortir de mes gonds depuis un certain temps. Et d'une certaine façon, c'est bien, d'extérioriser. On s'sent vivant putain ! Non, sérieusement, je reste sur mes gardes. Elle ne deviendra pas mon punching ball, et ne le sera jamais. Personne, d'ailleurs. Premièrement parce que je ne suis pas du genre violent, mais aussi et surtout parce qu'avec mon corps de lâche... c'est moi et moi seul, que je risque à coup sur, de blesser !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ambre Jennings
avatar

The Queen of Darkness


Avatar : Melissa Mars
Statut civil : Célibataire
Occupation : Auteur, compositrice, intreprête, mais aussi scénariste, actrice
Age du personnage : 03/09/1990 - 26 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Lun 20 Fév - 20:56

Si une qualité ne me manquait pas c’était que j’étais une bosseuse. Je bossais à fond mes rôles, je faisais tout pour me mettre dans la peau d’un personnage, là actuellement si j’étais venu jusqu’ici me mêler aux pouilleux de cette ville que je déteste amicalement, c’était pour un rôle. Je devais tenir l’arme et tuer une armée de zombie, je voulais qu’a l’écran on sente que j’ai l’habitude d’en tenir une et de tirer, voilà pourquoi j’étais venu m’entrainer et que j’étais ici !

Sauf qu’un petit con venait de me tirer dessus ! Ok c’était le but du jeu et j’étais, malgré ce qu’on pourrait croire, une bonne joueuse, mais là ce connard m’avait tiré a la tête ! Et ça c’était clairement interdit ! En plus ça me faisait une douleur de chien. Ça me brûlait et j’avais l’impression d’avoir pris une immense claque, si je n’ai pas un bleu avec ça au visage demain, ce serait un miracle.

l est donc normal, dans ma situation, de péter un câble. Et encore ! Mes cris n’étaient pas à la puissance de la douleur qui me tiraillait la joue. Il avait beau s’excuser, je n'en avais rien à faire ! C’est lui qui me payerait le maquillage pour cacher ça ? Ou bien ces excuses enlèveront-elles la douleur ? NON ! Je n’aime pas le ton qu’il emploie avec moi et je lui fais bel et bien comprendre, je peux alors voir un sourire en coin apparaître sur son visage et je fronce légèrement les sourcils avant de relever mes deux sourcils de surprise lorsqu’il me parle de manière... À me faire penser que je pourrais être débile. Est-ce que ce petit minable est réellement en train de me chercher.

-Lorsque je t’aurais collé des balles dans la tête aussi juste pour te montrer à quel point ça fait mal, on verra bien si monsieur le misérable n’est pas en colère !

Je fronce alors les sourcils et ne me retiens pas de m’énerver, étalant de la boue sur lui, histoire d’apaiser mes propres fringues et surtout de me décompresser un peu, sauf que… Je ne m’attendais absolument pas à ce qui allait suivre. Il prend de la boue pas trop étaler et… Me l’étale sur les joues ! Mes yeux s’ouvrent en grand, ma bouche également, tandis que je le regarde complètement ahurie.

-Et maintenant ?!!!!!!!!

Folle, je suis folle de rage !! Je pose soudainement mes deux mains sur ses épaules et m’en serre pour me donner de l’élan et lui coller directement un coup de genou dans son entre jambes. J’ai été tellement vite, que j’ai le coeur qui bat fort et vite. Je suis emplie de colère et j’ai envie de le tuer ! Je vais tuer cet homme ! Je vais le tuer !

_________________

► Et je veux danser
Je ne veux que danser
Je veux faire valser
Les violons du passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Mar 21 Fév - 21:44

Cette nana me sort vraiment par les yeux. Non mais sans déconner, pour qui se prend elle hein ? Pour qui ? Je n'ai vraiment pas fait exprès de lui tirer dessus, c'est un fait ! Nom de dieu, je regrette que ça ne soit pas vraiment mon style, de faire ça. Parce que croyez moi, j'aurais pris un malin plaisir à lui tirer dessus, si j'avais su plus tôt tout l'esclandre qu'elle allait me taper pour un simple et bête accident ! Enfin… j'avoue cependant que… oui, je prends mon pied, lorsque, idée de génie, j'attrape l'excédent de bout qu'elle m'a étalé dessus, pour lui étaler sur la figure. Après tout… elle ne peut pas m'en vouloir : il paraît que c'est bon pour la peau !

En réalité, je suis fou de rage. Ou plutôt non, je suis excédé par le comportement de princesse stupide qu'a cette nana. C'est drôle, quand on y pense : c'est le même comportement débile qu'elle a eu sur mon tournage, et qui a fait, en partie, que j'ai décidé de la faire partir. Non, je n'aime pas les divas, les chichiteuses. Elles me font perdre mon temps, et je n'ai pas l'énergie nécessaire à dépenser pour ce genre de personnes ! Et … de toutes façons, pourquoi le ferais-je ? Les gens comme elle ne m'apportent rien. On est pas du même monde, c'est ainsi. Et en disant ça, je ne veux pas dire par là que j'ai un esprit de caste, grands dieux non ! Mais… se mélanger avec son exacte opposé… faut avouer que c'est paradoxal, voir totalement stupide et inutile, non ? Enfin, ce n'est que mon point de vue ! Et concernant cette nana… je décide de prendre mon mal en patience. Après tout, elle semble être sévèrement touchée, c'est trop tard maintenant, on ne la refera pas, vu l'étendue des dégâts !

A vrai dire, je n'écoute pas tout ce qu'elle me dit, et reste toujours aussi imperturbable . Il me tarde qu'elle me lâche la grappe, afin de pouvoir aller continuer la partie. Mais lorsqu'elle parle de me mettre une balle entre les deux yeux, j'éclate de rire, et rétorque calmement :

- Si je peux me permettre, c'est légèrement disproportionné ! Un peu comme si sans le vouloir, je vous avais écrasé le pied et que pour me punir, vous voudriez m'attacher sur les rails du train à l'heure où il doit passer.
Puis je me mets à crier : OH WAIT, C'EST UN PEU LE GENRE DE MADAME, CA, J'ME TROMPE ?

Puis je ne peux pas m'en empêcher, comme un automatisme qui m'avait pourtant tant manqué, je lâche du fond du coeur un juron dans ma langue natale : - Grosse Connasse !

Qu'elle le comprenne ou pas, peu m'importe. Je ne l'ai vraiment pas contrôlé, mais ne m'en excuserai pas pour autant, elle l'a bien cherché !
Mais à vrai dire, je n'ai même pas le temps de dire ouf, qu'elle m'attrape par les épaules. Qu'est ce qui lui passe par la tête ? Va-t-elle me faire un calin ? Putain, mais maintenant j'en ai la preuve, cette tarée est bipolaire, en… Merde. Je suis subitement arrêté dans mes pensées par un cri déchirant de douleur sortant de ma gorge. La salope, elle a osé. Pourtant, c'est stipulé dans le règlement, qu'on ne touche pas à Popole et aux valseuses, non ? Ouais. Enfin ceci dit, dans le règlement, ils disent aussi de pas viser à la tête. Putain, quel con. Faut vraiment que j'apprenne a viser. Faut quand même dire que j'ai la maffre, moi, quels étaient les réels pourcentages de chance pour que je retombe sur cette folle furieuse ? Au bord des larmes, je mords l'intérieur de ma joue, attendant que la douleur ne passe. Plutôt crever que de me mettre à pleurer devant ce monstre ! Je me relève bien vite, même si je souffre le martyr. Si pleurer devant elle est inconcevable, rester en infériorité devant elle l'est tout autant. Je suis déjà petit, pas la peine d'en rajouter !

- Non mais vous êtes malade ???!

Sans un mot de plus, je fais deux pas hésitants vers elle, furieux. Et le premier geste qui vient de moi est tout simplement une claque. Non, je ne suis pas du genre à frapper une femme, c'est même elles qui me frappent, en temps normal. Mais elle… elle l'a tout de même bien cherché !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ambre Jennings
avatar

The Queen of Darkness


Avatar : Melissa Mars
Statut civil : Célibataire
Occupation : Auteur, compositrice, intreprête, mais aussi scénariste, actrice
Age du personnage : 03/09/1990 - 26 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Dim 5 Mar - 15:56

Pour qui se prend ce type ?! Osez-me tirer dessus et jouer les innocents ? Il pensait réellement que j’allais passer par-dessus comme si de rien était ? Ça aurait été quelqu’un d’autre, peut-être… Mais ce petit con ? Jamais. Jamais de la vie ! Il est vraiment… Imbue de sa personne et idiot. Idiot de m’avoir repoussé, il aurait eu tellement à y gagner de m’avoir dans son petit film pour adolescent mal écrit ! Je l’aurais élevé son film moi ! Rancunière moi ? Non… Pas du tout. Après tout, je suis juste dans cette ville pour venger mon défunt amour et tuer ceux qui l’ont tué. Et si je ne les tues pas directement, c’est pour mieux me délecter de leur souffrance. Je les tuerais tout petit à petit. Ils le payeront tous. Un jour au l’autre, d’une façon ou d’une autre !

En attendant, c’est lui qui ne semble pas réellement savoir à qui il a à faire. Il semble jouer avec mes nerfs et semble vouloir me montrer que monsieur a une paire où je pense, mais ma paire à moi est dix fois plus grande que la sienne. Comme je le disais : tuer ne me fait pas peur. Soudainement il m’éclate de rire au nez et je le regarde en fronçant les sourcils alors qu’il crie et qu’il... Parle dans une langue que je ne reconnais absolument pas. Ne comprenant pas. Mais… Je me doute, je ne suis pas idiote, s’il parle dans une autre langue ce n’est pas certainement des mots d’amour. Je tente alors de rester calme et le regarde, le regard sombre et en colère, je finis par sourire en coin, l’air soudainement calme.

-Oh non... Je ne t’attacherais pas à un rail de train pour ça, ça serait bien trop rapide comme mort.

Je croise finalement les bras et dis ça avec un tel calme que je pourrais réellement faire peur. Être actrice m’aide beaucoup dans la vie de tous les jours, comme là. Il ne peut pas savoir si je joue ou si je suis sérieuse ou ironique. Mais je ne vais pas laisser tout ça impuni pour autant ! Avant qu’il ne réalise je le castre vite fait, bien fait ! Je le repousse ensuite légèrement et souffle, le coeur rapide, le sang pulsant à toute vitesse dans mon corps. Bon sang… Je n’ai pas ressenti autant de colère depuis la mort de Nolan et la vue de cette rate dont le nom est Gabriella, avec le sourire.

Il hurle de douleur et moi je souris finalement satisfaite, je recule de quelques pas, récupérant mon arme, je le regarde s’approcher de moi, à moitié pliée sur lui-même et lorsqu’il me demande si je suis malade, je ne réponds rien puisque… Avant que je ne réalise, il me donne une claque. Ma tête se tourne sur le côté, je reste quelques secondes sans voix, j’ouvre de grands yeux, ma joue me brûle... Mais pas plus que l’autre joue qui me brûle également a cause de l’impact des balles. Je sens mon sang qui ne fait qu’un tour et je lâche soudainement mon arme au sol tournant la tête vers lui. Je le regarde droit dans les yeux, d’abord en silence… Comme éteinte soudainement. Notant mentalement son nom dans ma liste des gens à faire payer.

_________________

► Et je veux danser
Je ne veux que danser
Je veux faire valser
Les violons du passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Lun 20 Mar - 23:50

Bordel, je n'ai qu'une envie, celle de rentrer chez moi. Pourquoi cette nana prend un malin plaisir à me faire chier ? J'ai rien demandé. A personne. Et la seule faute que j'aie faite, c'est d'être assez maladroit et malchanceux pour que ça tombe sur cette psychopathe ! Et si elle ne m'aime pas, croyez moi, c'est réciproque . Impossible de voir sa tronche en peinture pour moi . Au sens propre, comme au figuré, vu ce que je viens de lui mettre involontairement dans la tronche… Et curieusement, je sens que mes ennuis ne font que commencer. Je ne veux pas le montrer, mais elle me fait presque peur. Pas dans le sens où elle est terrifiante, non . Ce n'est qu'une nana parmi tant d'autres, insignifiante. Mais quelque chose me dit que je dois m'en méfier, peut être qu'à l'instar de Peter Parker, aussi connu sous le nom de Spiderman, mon sens d'araignée s'affole, et me dit de courir pour ma vie, de me protéger de cette peste…. Je ne sais pas. Tout ce dont je peux être sur, c'est que cette histoire ne sent pas bon, non, pas bon du tout pour moi, même si je ne sais pas encore ce qui peut ou va se passer. Tout ça, je le comprends lorsqu'elle m'affirme que je me trompe sur son compte, la mort que j'évoque étant pour elle qualifiée de beaucoup trop douce. Putain, là, je crois que je l'ai clairement sous estimée, mes craintes évoquées plus tôt ayant finalement peut être, même voir sans aucun doute, une raison d'exister. Nom de dieu… maintenant, c'est clair, je suis fait comme un rat. Mais je ne me montrerai pas vaincu aussi facilement, surtout face à elle. Ca me ferait bien trop chier qu'elle aie le dernier mot ! Alors je lui lance, un sourire en coin, me foutant clairement d'elle:

- Oui, et puis… faut dire que c'est pas précis non plus, avec les grèves de trains, tout ça… y'aurait des chances que j'en réchappe, et que j'aie à nouveau une belle occasion de vous tirer dessus. Moi ça m'arrangerait, mais vous …


Quoique si, ça l'arrangerait surement.Parce que sous la peinture, on ne voit pas sa tête de mule. Nom de Dieu, c'est sans doute avec la colère, mais j'ai vraiment du mal à supporter sa figure. Elle foutrait des boutons, juste après un regard !

On ne peut pas vraiment dire que je suis en colère contre elle. Non, je la trouve juste stupide, paranoïaque. Et la méchanceté la rend laide. Bien évidemment, tout ça, je le garde pour moi, même si, alors qu'elle me met un coup de genou bien placé, je pourrais très franchement lui balancer. Non, je dois rester le plus digne possible, et ce malgré mon cri, arraché par le mélange de surprise et de douleur qui m'envahit subitement. La connasse. Elle a osé. Mon sang ne fait qu'un tour. Et même si je déteste les gens qui frappent les femmes, j'avoue que c'est le premier réflexe qui me vient. Pas dans un élan machiste, non. Mais femme ou non, ça ne l'empêche pas d'être avant tout… un monstre. Et je n'ai pas de pitié pour ça. C'est sans doute pour ça, que je n'arrive pas à retenir ce coup, rien de plus, rien de moins. Et voyant que j'arrive à lui faire enfin fermer son clapet, je me contente de lui adresser un sourire satisfait, avant de commencer à tourner les talons. Je crois que je n'ai plus rien à faire ici. Du moins avec elle. Et puis voir d'autres gens que cette fille se prenant un peu trop au sérieux me fera le plus grand bien !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ambre Jennings
avatar

The Queen of Darkness


Avatar : Melissa Mars
Statut civil : Célibataire
Occupation : Auteur, compositrice, intreprête, mais aussi scénariste, actrice
Age du personnage : 03/09/1990 - 26 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Dim 2 Avr - 21:14

Pourquoi il faut que je rencontre ce type dans tous les gens possibles ? Remarque, c’est toujours mieux de le voir lui que la meringue. Après tout, mieux vaux avoir la rougeole que la vérole. Raphaël et est rougeole, c’est chiant mais ça passe. Gabriella est la vérole, c’est du pue et ça fait juste chier. Même si elle ne m’aura pas, elle ne me tuera pas. Personne ne le fera. Maintenant je suis vivante pour deux. Pour moi et pour la mémoire de Nolan.

Enfin là, je connais quelqu’un qui ne va pas rester vivant très longtemps. D’où il se permet de me frapper ainsi ? De me parler ainsi ?! Et de faire ce qu’il fait tout simplement ! J’ai laissé passer plus ou moins la dernière fois, mais là non ! Je lui fais d’ailleurs bien comprendre de ne pas jouer avec moi et il me regarde de manière… À ce que je comprends qu’il a bien compris que je ne rigole pas. Pourtant cet imprudent, où abrutit parce qu’ont son stade défié quelqu’un comme moi c’est simplement être con, me regarde en souriant et tente de faire de l’ironie.

-Croyez- moi, si un jour cela devait arriver, j’aurais toujours un plan B avant même que vous puissiez souffler de la grève du train.

Je dis ça d’un ton clair, net précis et direct, en le regardant droit dans les yeux, les yeux sombre. Je lui montre que je ne rigole pas, qu’il ne faut réellement pas me chercher et que je peux parfaitement être d’un sang froid glaçant. Puis il continue de me chauffer, de me chercher et… Je n’en peux plus, je craque finalement et lui inflige un premier coup… Coup qui a une répercussion immédiate. Il me frappe alors au visage, après m’avoir déjà tiré dessus. Ma tête part sur le côté sous l’effet de la surprise, ainsi que mes yeux qui s’ouvre plus grand. Je n’arrive pas à y croire. Vient-il réellement de me frapper là ? Je le regarde à nouveau, d’abord silencieuse… Puis je le vois, là... Lui... Son sourire. Il me tourne le dos et alors mon sang ne fait qu’un tour. Je m’approche rapidement de lui et lui offrant un énorme coup de pied aux fesses, je fais en sorte qu’il y est assez d’élan pour qu’il se ramasse en avant. J’ai dû apprendre à faire quelques prises pour le bien d’un film, du coup je sais comment mettre quelqu’un au sol, juste en me positionnant bien, pour faire le coup de pied. Une fois qu’il a la tête dans la boue, je me rapproche et m’accroupit pour lui appuyer sur le crâne quelques secondes avant de me relever finalement quand je me sens devenir réellement anxieuse de vouloir plus que juste lui faire comprendre.

-Ne me touche plus jamais petite vermine.

Je lui tourne alors le dos à mon tour et pars de mon côté, pas sans lui jeter quelque coup d’oeil, parce qu’on ne tourne jamais le dos a un ennemi.

_________________

► Et je veux danser
Je ne veux que danser
Je veux faire valser
Les violons du passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre Dim 23 Avr - 14:17

Avoir cette nana en face de moi me fait prodigieusement chier. Non mais, il faut vraiment que j'aie fait un truc absolument abominable, pour devoir la supporter aussi souvent. Oui, je sais que ça ne fait que deuv fois que l'on se rencontre. Mais... c'est déjà bien assez. Elle me fait sortir de mes gonds, péter des cables. Et puis... qu'est ce que j'ai mal ! Cependant, je suis fier de moi, après cette claque que je lui mets en plein visage. Elle ne l'a pas volée celle là. C'est officiel, je la déteste. Et c'est pas demain la veille que je la recroiserai... oui, je m'arrangerai pour tout bonnement éviter son chemin. Ou pas d'ailleurs. C'est pas comme si elle allait me poursuivre, faire de ma vie un enfer, bien que je ne serais absolument pas étonné de savoir qu'elle en est capable... Non, ma vie va reprendre tout simplement, des plus normalement, et ça commence maintenant. D'abord, je soupire, à sa remarque. Ce qui est certain c'est qu'elle est pire qu'une grève SNCF. Bien moins supportable. Le diable en personne. Mais cependant, je n'en ai pas peur. J'ai vécu bien plus grave que ce que je suis en train de vivre ici. Elle n'est pas aussi dangereuse que ces gens qui ont pris la vie de mes amis. Et arquant un sourcil, comme pour défier le monde, mais surtout la défier elle, car elle me fait plus pitié qu'autre chose dans son comportement, je finis par hausser les épaules, et lui lancer:

- Fichtre. Vous pourriez avoir même jusqu'au plan Z Que j'en aurais rien à secouer !


Et puis... tout s'emballe. Un coup, pour moi, dans les bijoux de famille, suivi, pour elle, d'une claque sans nom. Jamais je n'aurais cru frapper une femme. Surtout ainsi, sur le coup de la colère. Après tout, merde, moins colérique que moi, je crois que c'est être mort. Alors c'est vraiment qu'elle m'a poussé à bout, sur ce coup là ! Étonné de mon geste, mais pas moins fier, j'esquisse un sourire en coin, lorsqu'elle me menace, me demandant de ne plus jamais la toucher. Et décidant de partir, je lui lance, avant de tourner les talons :

- Sinon quoi ? Tu vas aller pleurer dans les bras de maman ?

Connasse. Jamais je ne m'étais mis dans de tels états pour qui que ce soit. Même Beth, n'avait jamais réussi à me rendre ainsi. Et pourtant, dieu sait combien elle m'a mené par le bout du nez, celle là. Mains dans les poches, fusil sous le bras, furieux, j'en déduis donc que les femmes sont toutes pareilles. Pas demain la veille que je me ferais avoir à nouveau par leurs yeux de biche !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Et si je partais en courant ? | Ambre

Revenir en haut Aller en bas

Et si je partais en courant ? | Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Please, forgive me ♣ Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Phoenix North :: Slide Rock-