Partagez| .

Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Cicely A. Faraday
avatar

Petit Nouveau


Avatar : Christina Hendricks
Statut civil : Veuve...
Occupation : Avocate dans la défense de criminel
Age du personnage : 42 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 2:55


   

   
«C'est la loi: Souffrir pour comprendre»

   

   Cicely Addison  Faraday
   
Ft. Christina Hendricks
ÂGE: 41 ans
   NAISSANCE: 10 janvier 1975 en Nouvelle Orléans
   METIER: Avocate de la défense {Spécialisée pour la libération de criminels}
   STATUT FAMILIAL: Veuve || Mère de deux garçons
   
La vie ne fait pas de cadeau. La vie n'est pas le Père Noël. La vie est un ivrogne qui aime battre ceux qui l'aiment pour leur montrer pourquoi d'autre la méprise.

Cicely a été battue. Souvent. Sa vie en somme est entourée de violence. Il y avait l'accalmie d'amour véritable, mais cela ne durait qu'un temps. C'est vite vu, dés qu'elle sera en âge de comprendre, elle verra son père battre sa mère et sa mère qui ne dit rien. Elle verra les gens se préoccuper des gens qui paient, des gens qui offrent. Elle recevra ensuite les coups d'un homme qui manipule son monde mieux que personne, accueillera les mains baladeuses de jeunes qui n'auront que ça à faire et fermera les yeux sur le comportement déplacé de certains ayant l'âge d'être son père. La vie de Cicely a été bercée par l'illusion que la violence faite aux femmes avait quelque chose de naturel. Et si pendant un temps elle avait enfouit cela en espérant une justice, aujourd'hui, c'est terminé.  

Cicely, on la voit comme une sotte. Ce genre bimbo à gros seins qui ne jure que par la couleur de son vernis à ongle et au brillant de ses cheveux. Il n'en est rien. Certes, Cicely a été pourvue d'attributs plus que généreux par la nature (avec un léger coup de pouce d'un chirurgien) mais cela ne veut en rien dire qu'elle est stupide. Bien au contraire. Elle est arrivée au bout d'études longues et fastidieuses à la seule force de ses neurones (avec un peu d'aide de sa féminité, mais c'était uniquement au tout début...). Elle est devenue une très bonne avocate (bien qu'usant parfois de ses charmes, s'il n'y a pas moyen d'innocenter un coupable) avec sa réputation. Évidemment, le fait qu'elle couche parfois pour parvenir à ses fins, ne fait que desservir l'image qu'on a d'elle. Mais vous savez quoi ? Cicely se fiche de ce que l'on pense et n'hésite pas, parfois, à en jouer.

Cicely, ce n'est pas cette femme que l'on voit se pavaner dans des robes hors de prix avec des tas de bijoux au cou et qui n'a en bouche qu'un mot "argent". Non. Contrairement à l'idée reçue, Cicely se fiche de l'argent. Elle, ce qu'elle veut, c'est prouver au monde que la justice ne fait pas son travail correctement. Qu'il est plus facile de faire libérer un coupable, enfermer un innocent, que l'inverse. Et si elle joue parfois le jeu de l'idiote et bonnasse de service, il faut savoir que c'est une compagnie en réalité très agréable, qui s'intéresse à bon nombre de sujet et qui possède une grande culture dans divers domaines. Sans oublier qu'elle aime apprendre, malgré son âge.

Cicely, c'est bel et bien cette femme que l'on peut détester. Parce qu'elle est sensuelle constamment, qu'elle semble vouloir tous les hommes et toutes les femmes dans son lit et que du coup, les rivalités s'installent. Mais c'est du vent. Cicely elle est naturellement charmeuse. Toute sa vie, cela lui a permis d'avancer alors elle serait idiote non ? De s'arrêter. Et si ses gestes, ses caresses, ses paroles vous donnent l'impression qu'elle est intéressée par votre moitié, mesdames, messieurs, sachez qu'elle ne cherche pas forcément à coucher. Que si l'autre cède, elle ne dira pas non, ne refusera pas parce que "tu es marié/e". Le sexe est une matière sulfureuse de dire "bonjour, enchanté de faire votre connaissance".

Cicely, elle est toujours sur son trente et un. C'était la seule chose qu'elle avait quand son père la battait. Aucun passe-temps particulier. Un père qui la traitait de bonne à rien. Une ville qui la croyait folle. Alors Cicely aimait se maquiller. Se coiffer pendant des heures. Enfermée dans sa chambre en attendant que son père ne se calme. Elle se faisait jolie. Du temps de Pajo, elle le faisait pour entendre son grand-père lui dire qu'elle était le plus beau des tournesol du monde. Et qu'une femme belle était une femme qui prenait soin d'elle. Pajo ne parlait pas forcément de maquillage ou de vêtement. Mais également de crème, de peeling, de sport. Ne soyez donc pas étonné si, même au saut du lit, Cicely affiche une peau éclatante et une chevelure belle jusque dans son décoiffé ordonné...

Cicely, c'est aussi une femme de caractère. Malgré tout. Malgré le fait qu'elle soit, au fond, complètement cassée et que sa perception d'une relation de couple est fatalement biaisée. En effet, notre rousse ne supporte pas qu'on lui dise "non". Sans être l'enfant capricieux que l'on pourrait imaginer, moue boudeuse, yeux lançant des éclairs et bras croisés à taper du pied, la rousse ne baisse pas les bras lors d'un refus. Elle fera d'ailleurs tout, quitte à sombrer dans la souillure, qui à basculer dans l'illégalité. Assez futée pour s'en sortir le cas échéant, elle n'a pas peur de se salir les mains. Parfois, il faut savoir remuer la merde pour pouvoir tirer la chasse sur une contrariété.

Cicely, c'est avant tout une femme soumise. Cela jure avec ce que nous avons dit plus haut. Mais c'est comme ça. Lorsqu'un homme imposant et charismatique décide que trop, c'est trop, elle courbe l'échine et se met à genoux pour qu'il ne soit pas fâché. Et si elle a vu naître en elle un côté masochiste, c'est également le plaisir d'être au service de quelqu'un qui la fait agir ainsi. Plaire à tout prix...pour ne pas sombrer dans l'oubli.

Cicely, c'est une mère. Pas une bonne mère, pas une mauvaise mère. Une mère. Elle ne prend pas de nouvelles de ses fils, mais elle les aime comme n'importe quelle mère aime sa progéniture. Elle a des photos d'eux dans son porte-monnaie et parfois s'inquiète de savoir ce qu'ils sont devenus. Mais outre cela, elle serait bien incapable de les accueillir chez elle et se comporter en maman. Elle ne sait après tout pas vraiment ce que c'est.

Cicely, elle aime les vieux. Dit ainsi, on sourit. Mais c'est comme ça. Elle cherche dans les hommes violents un père, cherche dans les personnes plus âgées, l'image de son Pajo. Un vieil homme violent ne pourrait pas lui plaire. Car chez les vieilles personnes, Cicely attend de la douceur. Une véritable douceur.

Cicely est maladroite. Elle l'est affreusement. C'est ce qui a en partie aider à faire gober les mensonges pour expliquer les bleus et les cicatrices. Ce n'est pas tant qu'elle est tête en l'air, qu'elle ne semble pas, parfois, maîtriser son anatomie. Certains diront en riant que lorsqu'on ne voit pas ses pieds, c'est en effet difficile de ne pas se cogner...

Cicely est généreuse. Au-delà d'un physique gâté, elle l'est de personnalité. Son côté miel n'est pas qu'une façade, bien que cachant les restes de son passé peu glorieux et difficiles. En effet, elle aide sans compter et si une personne n'est pas capable de payer, elle...elle le laissera se débrouiller. Oui. Elle est généreuse, mais lorsqu'il est question de travail, elle fait payer le prix fort. Après tout, vous êtes coupable non ? Alors ce n'est pas chère payé que plusieurs centaines de dollars pour avoir droit à la liberté...après...il y a toujours moyen de trouver un arrangement.

Cicely sait se rendre indispensable. Une femme caméléon qui a plusieurs cordes à son arc et aura toujours l'intelligence de se renseigner sur une personne avant de prendre contact avec...cachez vos défauts très profondément, car Cicely creuse assez pour risquer de les débusquer...

Et ainsi de suite. Cicely est une panoplie de femmes différentes en une seule. Il est difficile de la décrire sans risquer parfois de se contredire. Car elle est complexe et semble posséder diverses personnalités...attention à elle...elle risquerait de perdre les vraies valeurs qui font d'elle la véritable fille de Louisianne, le tournesol d'un grand-père qui se retournerait dans sa tombe de voir ce que sa petite fille adorée est devenue.

   

   
Derrière l'écran...

   ∞Prénom: Laetitia
   ∞Pseudo: Beau
   ∞Pv ou Scénario: Création
   ∞Comment as-tu connu le forum ? DC de John
   ∞Avis sur le forum: Je l'aime beaucoup U^U ♥
   ∞Groupe choisi: Fireflies
   ∞Code du règlement: "Le garçon et la bête" ♥

   
   

   
   

   
Elle se souvient...

La beauté des fleurs, leur odeur. Les champs de tournesols qui marquent son enfance. Ils appartenaient à son grand père, Billy Joe Faraday. C'était un américain des bayous, robuste et vif d'esprit. On le voyait comme un illuminé, avec tous ses tournesols et ses oiseaux. On le prenait pour un fou, avec ses crocodiles et ses chiens. Cicely savait que son grand-père n'était pas vraiment comme les autres grand-père. Il l'appelait "Son Soleil" "Son tournesol". Il l'aimait sa petite fille. Il l'aimait comme il aimait ses bêtes, comme il aimait ses champs, comme il aimait le ciel et la terre. Il l'aimait plus que ses propres enfants, l'aimait plus que la nature humaine. Sa petite fille. Il la voyait devenir quelqu'un. Pas quelqu'un avec un grand chapeau et une robe rouge, mais quelqu'un avec un grand cœur et des tas d'enfant. Il se voyait lui léguer sa fortune et ses tournesols qui lui permettait de vivre plus que convenablement, dans cette maison en bois au bord de l'eau. Ses crocodiles faisaient venir les touristes, ses histoires les faisaient revenir. On appréciait cet homme un peu étrange, avec des tas d'oiseaux. Ce grand amoureux des tournesols. Et elle aussi, Cicely, elle aimait son grand-père. Celui qu'elle appelait "Papy-Joe" "Japy" "pajo". Des tas de noms que Billy Joe aimait. Parce qu'ils venaient des lèvres de "son Soleil" "Son tournesol" Cette petite rousse aux grands yeux et aux lèvres gourmandes. Il l'aimait comme un grand-père doit aimer sa petite fille. Lui offrir des bonbons, lui faire découvrir la vie et la nature. Quand on voyait "Pajo" on ne pouvait pas imaginer. Non. On ne pouvait pas croire que son fils, sa progéniture, était une telle ordure.

Elle se souvient...

De sa maman et de son rire. Lily Rose Melvin devenue Faraday par nécessité plus que par amour. Non. Elle n'aimait pas Joe jr. Elle le trouvait dégoûtant. Il ne l'avait jamais faite rêvée, mais il l'avait engrossée. Lily Rose et sa magnifique chevelure rousse. Lily Rose et ses yeux clairs. La belle Lily Rose qui rêvait, dans son café, de devenir, un jour, fleuriste. Parce que Lily Rose, c'était son truc les fleurs. Elle qui n'avait pas eu la chance de faire d'études, n'avait pas eu de parents capables de lui payer des leçons. Lily Rose avec ses dents blanches, sa dent du bonheur, son rire en cascade. Elle travaillait à en perdre la raison dans un petit bar, se laissait tripoter par les clients s'ils payaient bien. Se laissait faire par le patron, s'il la payait un peu mieux. Elle se laissait dégrader, maltraiter, parce qu'elle avait envie de réussir, un jour, à l'avoir, sa petite boutique de fleur. Puis elle a rencontré Joe. Pas Jr. et ses airs de voyou, non. Mais Billy Joe. Le père. Le gentil monsieur, un peu étrange, le gentil monsieur, avec des tas de fleurs et des tas d'oiseaux. Il aime les fleurs Billy Joe. Et il va lui apprendre à cette petite. Gratuitement et parce que ses propres enfants s'en fiche de tout ça. Les garçons coursent les filles, les filles se font trousser. Engrosser et quittent la maison pour vivre avec des hommes qu'elles n'aiment pas forcément. Et les garçons s'en vont faire l'armée. Même Joe Jr. Ce bon à rien de fils. Le petit dernier. Celui qui plus tard, lèvera la main sur Lily Rose. Mais qui, pour l'heure, sera attirant dans son uniforme de militaire. Lily Rose qui se laisse entrainer, Lily Rose qui se laisse faire et Lily Rose qui apprend qu'elle est enceinte d'une petite fille...il est trop tard.

Elle se souvient...

Lily Rose. La belle Lily Rose. Fatiguée. Les pleures de son enfant qu'elle n'arrive pas à regarder. Parce qu'à cause d'elle, elle est mariée à un homme qu'elle n'aime pas. Même pas un peu...Les cris de Lily Rose lorsque Cicely criait trop. Lorsque Cicely avait faim. Lorsque Cicely voulait un bain. Lorsqu'elle voudra jouer, qu'il faudra lui faire à manger. Les plaintes de Lily Rose à un mari qui rentre tard. Il n'est pas fichu de trouver un travail, pas fichu de bouger. Son excuse ? Il est un blessé de guerre. Une blessure fictive, mais Joe Jr. sait y faire. Il sait manipuler son monde et à su faire croire qu'il souffrait de troubles post-traumatiques. Lily Rose qui en a marre. Son mari qui la force à rester, parce qu'il reçoit une pension de vétéran malgré tout, parce que c'est lui qui donne l'argent au ménage, il ne faut pas l'oublier. C'est lui l'homme. Il ne faut pas l'oublier...et pour qu'elle n'oublie pas, la jolie Lily Rose, Joe Jr. va lui faire entrer dans le crâne à coup de poing.

Cicely se souvient...

De Joe Jr. Fils ingrat d'un homme qui, bien que quelque peu extravagant, n'est que générosité et gentillesse. Joe Jr. et ses mensonges, son incapacité à se faire des amis autrement qu'en les achetant. Des bières, du whisky. Joe Jr. Son rire gras, ses mains baladeuses. Ce n'était pas un mauvais père. Ce n'était simplement pas un père. Il ne la frappait pas, sa  fille. Il ne la regardait pas. Il se contentait de l'utiliser comme une sorte de chantage. Lily Rose n'aimait pas cet enfant, mais n'était pas cruelle. Elle était gentille et douce. Lily Rose n'était pas une bonne mère, n'était pas une mauvaise mère, elle n'était pas une mère, tout simplement. Tout juste une compagnie pour l'enfant qui grandissait sans vraiment d'amour. Ou plutôt, si, mais pas de ceux qui étaient censés lui en donner. Joe Jr. ne voulait pas vraiment de mal à Lily et Cicely. Il ne leur voulait rien de spécial. Lily était là pour le ménage et la cuisine, Cicely était là, comme disait Joe Jr. pour amadouer le vieux. Car l'amour que Cicely recevait venait de lui. L'homme aux tournesols et aux oiseaux, l'homme aux crocodiles et aux histoires des bayous. Et si Joe voulait être sur le testament de son père, il avait tout intérêt à faire bien les choses. Manipuler son monde...seulement, Billy Joe, pajo, n'était pas dupe...

Cicely se souvient...

Les cris, les pleures, l'odeur d'alcool et de tabac. Ses parents qui ne s'aimaient pas, du moins pas de la même manière. Les gémissements dans la chambre. "Non arrête. Tu me fais mal" "Viens là ma belle...viens...je te dis." Et les coups. Les coups qui pleuvaient plus souvent que ne tombait la pluie en Nouvelle Orléans. Les bleus de maman. "Je me suis cognée contre le buffet" "J'ai glissé" J'ai glissé où il n'y a jamais de glace, je me suis cogné à un meuble bien trop bas pour me faire ce genre de marque. Évidemment, personne n'était dupe. Mais on appréciait Joe. Et si sa femme, il la frappait, c'était "ptet pas'qu'elle le mérite la gosse. L'est pas facile. L'a son caractère !" Et on évite aussi de le remarquer, parce que le remarquer sans rien dire, c'est cautionner la violence. Alors ne pas "remarquer" c'est pouvoir dire, un jour "Oh. Je suis choquée, c'était un couple si sain, si bien ensemble. Je n'aurais jamais crût Joe capable de ça." Joe qui payait bien ses tournées au bar, Joe qui avait toujours un mot pour l'un, un mot pour l'autre...Joe qui...Joe.

Cicely se souvient...

Le jour où les gens ont pu le dire "Je ne m'en serais jamais douté !" Les flics qui étaient venus pour interroger le quartier, la famille. "Maman est morte ? Où est maman ?" Maman est morte. Papa a trop cogné dessus. "Cicely...ta maman a fait une mauvaise chute et s'est tapé." Une côte à perforé le poumon, elle est morte en se vidant de l'intérieur. Les organes fuitaient. C'est ça. "Il fallait appeler le plombier ? Où est maman ?" Cicely se retrouve seule avec Joe. Elle passe le plus clair de son temps chez Pajo. Elle a sept ans, elle essaie de comprendre. Elle cherche des réponses sans les trouver auprès de qui que ce soit. Pas même son papy qui refuse de lui dire simplement "Ton père est une ordure qui cognait sur ta mère" Pajo ne veut pas qu'elle soit triste. Son rayon de Soleil. Alors il dira "Ne t'en fais pas Cicely, mon tournesol, my sunshine. Je suis là" Oui, mais pour combien de temps ?
Le temps d'apprendre la vie à Cicely. Le temps de lui montrer les crocodiles, les oiseaux. De lui raconter un tas d'histoire, de lui apprendre à jouer du banjo et cuisiner les recettes des bayous. De lui apprendre les tournesols, de lui apprendre ce qu'il avait commencé à apprendre à Lily.

Cicely se souvient...

Petit tournesol, rayon de Soleil. Le moment où sa mère est morte. Elle a des réminiscences et elle se rend vite compte, car elle est loin d'être sotte la jeune fille, que c'est probablement de la faute de son père. Mais les flics s'en fichent. Tout le monde s'en fichent. Ils ne veulent pas risquer de se mettre Joe Jr. A dos. De toute manière, que faire d'une morte ? Autant passer au dessus. La justice même est incapable d'aider Cicely à comprendre pourquoi sa mère est morte. Alors Cicely va commencer à chercher toute seule. Parce qu'on lui parle de la loi. De la justice. Et tout ça, ça fait son bonhomme de chemin dans sa tête. Un jour, elle arrêterait son père. Mais Pajo meurt. Pajo n'était pas éternel. Et plus douloureuse sera la chute, car plus grand était l'amour qu'elle portait à son grand-père.

Et Cicely se souvient...

Pajo avait tout prévu pour sa petite fille. Prévu un tas de choses. Une tonne de chose. Il savait, connaissait son désir de devenir avocate. Son désir de justice, de sauver la veuve et l'orphelin, de montrer que son géniteur n'était pas le gentil homme que tout le monde semblait apprécier dans le coin. Elle voulait faire le travail que les policiers ne faisaient pas, que les juges refusaient de faire. Et plutôt qu'une cape, il couchera sur son testament que tous ses biens lui reviennent. La chance qu'en Amérique il n'y ait pas l'obligation de léguer un minimum à sa progéniture. La malchance que le père de Cicely était du genre plus futé qu'il ne le laissait paraître.

Et Cicely s'en souviendra...

Son père, celui-là même qui la battait, celui-là même qui trouvera légitime de le faire. Celui-là même qui répondra lorsque l'on demande pourquoi la belle enfant affiche autant de bleus sur cette peau claire "Elle est perturbée la pauvre. Le décès de sa mère ne l'a pas aidée" Elle se cognait seule, soit-disant. Elle aimait se faire du mal. Il paraît. Et tout le monde, comme toujours, croira cet homme. Parce que c'est probablement vrai qu'elle a dût souffrir la petite...avec le décès de sa mère. Un suicide il paraît ? Ou un accident ? Mouais. A tous les coups, c'était un suicide. Pauvre Jr. se retrouver seul avec une enfant. On dit qu'elle n'est pas de lui. C'est une belle enfant et bien qu'on le respecte, il n'est pas forcément très beau le père. Alors qu'il y avait le type qui tournait autour de Lily Rose...vous vous souvenez ? Personne ne s'en souvient, mais on fait comme si. Et on fait comme si Cicely avait des problèmes. On commence à l'éviter ou lui parler comme si elle était demeurée. Lentement. En détachant convenablement toutes les syllabes. Cicely est obligée de changer d'école. Et finalement, elle la quitte, tout simplement. Elle décide, en grand secret, de prendre des cours par correspondance. Elle sait que ça se fait. Un garçon lui en a parler un jour. Un garçon qui a fait bien plus que lui parler...d'ailleurs.

Cicely s'en souvient...

Eliott. Il ne venait pas du coin, était juste de passage. Il faisait le tour du monde. Dans une voiture un peu cabossée. Il riait avec des grandes dents blanches, il chantait avec une drôle de voix cassée. Il était beau, il était grand, il était fort. Il n'était pas comme les garçons du coin, qui ne rêvaient que d'une chose et qui troussaient Cicely un peu trop souvent. Des mains baladeuses qu'elle avait peur de refuser sous ses jupes. C'était plus simple de se laisser faire que de répliquer et prendre de nouveaux coups. Mais Eliott, c'était autre chose. Elle ne se forçait pas. Non non. Elle aimait ça. Lorsqu'il lui chantait des chansons en glissant ses mains partout sur son corps meurtri. Il avait froncé les sourcils en voyant les bleus, mais elle avait mentit. Elle ne voulait pas qu'il n'aille à la rencontre de son père. Car ce père, ce géniteur, allait tout gâcher. Il allait tout gâcher, comme toujours. Eliott. Il était intelligent Eliott. Il était étudiant en droit et il accepta de répondre aux nombreuses questions de Cicely. Jusqu'à la veille de son départ où il lui apprit qu'elle avait des droits sur son héritage...elle en avait même un tas...de droit. Et un jour, elle les reprendra.

De ce jour là, Cicely s'en souvient...

Son père était ivre. Il l'avait battue jusqu'à s'en faire mal aux mains. Elle avait pleurer jusqu'à en avoir mal aux yeux. Puis il s'était mit à ronfler. Cicely avait fait des recherches. Un tas de recherches. A la bibliothèque, en prenant garde à ne pas être vue par quelqu'un, un ami de Jr.
Sur l'ordinateur d'un de ses professeurs...aux mains baladeuses, mais qui acceptait de garder le silence sur les activités de la jeune femme. Elle échangeait parfois encore des mails avec Eliott qui ne l'avait pas oubliée malgré ce que les autres garçons laissaient entendre "On oublie une fois qu'on est entré hehehe" Eliott répondait à ses questions, lui envoyait des documents pour ses cours. Il était là, l'être physiquement. Et c'est grâce à lui que Cicely a tenu...

De cette-nuit là, Cicely se souvient...

"Tu as entendu ? Jr. S'est suicidé. Il n'a peut-être pas supporter le décès de sa femme finalement. Ou l'annonce de sa fille...elle part." "Quoi ? jr est mort ? Un suicide ? " "Ou un accident. Il se serait mit le feu..." "Il fumait souvent au lit." Jr ne fumait pas. Il buvait beaucoup, mais il ne fumait pas. Sa fille par contre, savait où on rangeait les cigarettes de Pajo, pour les rares fois où il venait chez son fils, en visite. Elle savait où son père rangeait l'alcool. Pajo avait toujours mis en garde Cicely "Il ne faut jamais fumer dans son lit. C'est pour ça ma douce que je garde mes cigarettes loin de la chambre. De peur d'être tenté" Et il riait. Et elle aussi avait rit. "Papa...on ne doit pas jouer avec le feu. Au bout d'un moment, ça brûle..." Et Cicely quittera la ville peu de temps après, une fois assurée que son père était enterré et que la ville croyait à un accident ou un suicide. Qu'importe, elle ne l'avait jamais aimé.

Cicely s'en souviendra...

Le jour où elle fut libérée du fardeau qu'était son père. Elle avait eu l'intelligence de ne pas se ruer sur l'héritage, ce qu'il en restait du moins, faisant la jeune femme trop bouleversée pour gérer une telle fortune, sans parler des terres. Alors elle s'était arrangée avec quelques anciens amis de Pajo. Les vrais, ceux qui lui survivaient et avaient toujours été là pour lui. Ils étaient peu, mais il y en avait. Ils géreraient les propriétés. S'occuperaient de continuer de faire vivre Pajo et ses histoires. Et une partie de l'argent, elle le fit envoyer dans les maisons pour les femmes battues. C'était le moins qu'elle puisse faire. Le reste, elle le prit pour pouvoir vivre ailleurs et commencer une nouvelle vie. Peut-être bien qu'elle allait suivre la voie qu'elle avait choisie: Le droit. Et si ce chemin était le même, la destination, elle, avait bien changé...

Cicely essaie de ne pas oublier...

D'où elle vient malgré la douleur. Ce qu'elle a dût faire pour arriver où elle est maintenant et ceux qui ont été là pour elle. Ceux qui n'étaient pas là...et ceux qui se mettaient en travers de sa route. Lorsqu'elle est partie de Nouvelle Orléans, elle s'est trouvé une caravane qu'elle pouvait conduire facilement. C'était étroit, mais cette future étudiante se débrouillait avec ça. Eliott ne donnait plus de nouvelles depuis quelques temps. Il avait probablement trouvé une autre jolie rousse à respecter...A sauver. Cicely n'avait plus besoin de l'être. C'est ce qu'elle se disait. Ses études, elle les prendra en cours de route, quelque part dans le Missouri. Il lui suffira pour se faire de déployer ses atouts, mais également ses cours par correspondance et ses notes à l'école. Son bagou naturel fera le reste. Et sa volonté charmera ses futurs professeurs. Cicely fera toute sa scolarité là-bas, jonglant avec un petit travail de femme de ménage dans un des nombreux motel de la ville et ses cours.

Cicely gardera des traces...

De coups.
Sa décision était prise. Lorsqu'elle sortit avec son diplôme, elle ne voudra pas travailler pour l'accusation, la justice, comme elle le pensait au départ. Non. Elle voudra travailler pour la défense. Elle voudra se venger de la justice qui lui a fait défaut tant de fois et lui fera encore défaut plus d'une fois. Alors elle trouvera un petit travail dans un cabinet d'avocat. Pas très glorieux le cabinet. Pas très reluisante la réputation de son propriétaire, mais Cicely s'en fiche. Ce n'est qu'un pion sur le grand échiquier de ses plans. Maître Flint. Maître Flint et sa voiture trop rouge. Maître Flint et sa secrétaire trop blonde. Sa femme trop fade. Ses enfants trop bruyants. Maître Flint et sa nouvelle avocate si rousse...trop rousse. Cicely. Peu à peu, en prenant ses marques, elle fait ses preuves. Très vite, elle vend sa petite caravane pour convoler avec un client. Ce n'est pas recommandable, mais Cicely s'en fiche. Il est violent...mais il faut croire que ça l'attire. Il la battra...mais Cicely acceptera, car ce mari est riche et influent. Il lui permettra de se hisser au rang d'avocate avec son propre cabinet.

Le mari de Cicely se souviendra aussi...

Sa femme. Une belle rousse qui lui donnera deux garçons. Deux garçons roux, comme elle. Beaux jeunes hommes en devenir qui aimeront leur mère à la manière de leur père. Violemment. Cicely se laisse faire. Avocate insoumise, femme docile. C'est comme si c'était inscrit quelque part dans son code génétique. Née pour être battue. Elle ne dira rien, elle fermera les yeux et elle comptera jusqu'à ce que les coups cessent de pleuvoir. Le lendemain elle ira défendre un client retors. Violeur, voleur, tueur. Elle les défendra, n'hésitera pas à donner de sa personne pour faire libérer le criminel. Il recommencera peut-être, mais ça, ça ne la regarde pas. Cicely est devenue la femme que l'on déteste, que l'on craint. On la déteste parce qu'elle laisse des ordures repartir libre. On la craint parce qu'elle n'est pas une mauvaise avocate. Bien au contraire. On pense qu'elle est intelligente, cultivée. En réalité, elle est rusée et sait usée de ses charmes. La tristesse de Cicely: Elle ne se considère pas. Elle n'existe pas. Elle n'existe plus.

Et Cicely...

Et Cicely finira par quitter son mari. Un nouveau scandale sur une aventure avec un client. Ses fils sont grands. Ils ont quittés la maison. Bon débarras. Son mari l'a quittée, pour une femme plus jeune. Non. Il ne l'a pas quittée. Il pense que c'est mieux de la garder au cas où. Elle n'est pas laide encore Cicely. Bien que plus vieille que l'autre. Alors on la garde sous le coude...des fois que...Sauf que Cicely ne supporte pas ça. Elle met la clef sous la porte de son cabinet et s'achète une nouvelle caravane. Une plus grande cette fois, qu'elle accrochera à sa voiture. Une voiture trop sombre et un peu cabossée, mais moins visible que le coupé rouge offert en cadeau de noce. Et les coups n'existeront plus, seuls les cahots de la route la ferons se cogner parfois. Lorsqu'elle dira "Oh...je me suis cognée à un meuble" ce sera vrai. La caravane est grande, mais la rousse est maladroite. Et c'est au Texas qu'elle fera sa vie. Il paraît qu'il y a des criminels qui ont besoin d'être libéré. De la justice qui a besoin d'être moquée. Cicely est là pour ça. Pour montrer à cette infâme dame..."justice est aveugle" qu'elle prouve que les injustices visiblement, peuvent être mis en sourdine si on sait bien  faire.

Et vous vous souviendrai...

Du jour où cette rousse vous aura fait libéré. Aura couché avec vous, votre ami, votre voisin pour obtenir quelque chose. Le jour où elle est apparue comme une fleur pour chambouler votre vie et vous prouver que si la justice n'a pas de prix, l'injustice, elle, se paie en nature...


   
Crédits avatar : Beau ft. CH sur Pinterest ◊ Crédits ICONS: Beau ft. Christina H. sur Pinterest ◊ Crédits fiche : Romane

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 4:21

Re bienvenue j'ai hâte de lire la suite ! Et j'adore le choix de l'avatar aussi ! (As-t-elle un lien avec Amanda Hendrick ? )

Bonne chance !

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 10:41

!REBienvenue XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 10:51


Welcome in the Arizona Dream


Tout d'abord, je voulais te souhaiter la bienvenue sur le forum et te remercier de ton inscription. Si tu as besoin de quoique ce soit, n'oublies pas que je suis là pour toi, en tant qu'admin, je serai toujours heureuse de répondre à toutes tes questions et adore être harcelée de mp, donc n'hésites pas !

Ensuite, pour t'aider, pour t'inspirer ou pourquoi pas pour pouvoir t'intégrer plus facilement, tu peux aller faire un tour dans le contexte, si ce n'est déjà fait bien sûr Very Happy Et pour cela il te suffit de cliquer ici !

Et dernièrement, si ce n'est déjà fait, je te demanderais d'aller lire le règlement qui se trouve ici. Et pourquoi pas le signer directement dans ce topic-ci. Attention, un code y est caché !

Bonne continuation pour ta fiche de présentation et à très vite sur le rp !

Gabriella Vasquez

W.B


_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Devyn Fitzgerald
avatar

Le membre ultime


Avatar : Laura Vandervoort
Statut civil : Fiancée avec Jackson & Maman de Jackson Junior
Occupation : Photographe
Age du personnage : 26 ans (12.05.1991)
Copyright : Avatar : BeCrash Signa: Justayne

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 11:13

Re bienvenue Very Happy Christina Hendricks quoi Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

_________________
I fall in love with you every single day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jackson Alexander
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Johnny "God" Depp
Statut civil : En couple
Occupation : Iron / Garagiste officiellement

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 11:16

Très bon choix d'avatar et de métier. Cool

Je sens qu'on va bien s'amuser

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jacob McClaren
avatar

Le membre ultime


Avatar : Jake T. Austin
Statut civil : En couple avec boucle d'or ♥
Occupation : Aide-bibliothécaire
Age du personnage : 25 mai 1998 - 19 ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 11:28

Bienvenue Very Happy

_________________

☼Ce n’est pas d’avoir une relation parfaite qui compte le plus…
C’est de trouver une personne qui va tout traverser avec toi et qui ne te laissera pas tomber☼
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cicely A. Faraday
avatar

Petit Nouveau


Avatar : Christina Hendricks
Statut civil : Veuve...
Occupation : Avocate dans la défense de criminel
Age du personnage : 42 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 16:58

Merci tout le monde!!!!

Jayden: Aucun ^ ^ le S fait la différence ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité



EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 17:51

Rebienvenue ! j'ai hâte de lire la suite, en tous cas, tu as fait un très bon choix d'avatar o/
Revenir en haut Aller en bas

Xavier Severide
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Taylor Kinney
Statut civil : Veuf
Occupation : Pompier
Age du personnage : 15.07.1984-33 ans
Copyright : vava: Kurtw

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 14 Nov - 23:56

Bienvenue parmi nous jolie demoiselle Very Happy

_________________

Depuis toi je marche seul, sans savoir où je vais
J'ai déposé les armes, mais je ne suis pas en paix
Je fais semblant d'aller mieux, d'avoir tourné la page

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cicely A. Faraday
avatar

Petit Nouveau


Avatar : Christina Hendricks
Statut civil : Veuve...
Occupation : Avocate dans la défense de criminel
Age du personnage : 42 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Mar 15 Nov - 13:39

Merci vous deux <3
Severide ~ *Adore la série Chicago Fire*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar

Invité



EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Sam 19 Nov - 20:02

Re-bienvenue parmi nous et excellent choix d'avatar ! (rohlala cette femme )
Revenir en haut Aller en bas

Cicely A. Faraday
avatar

Petit Nouveau


Avatar : Christina Hendricks
Statut civil : Veuve...
Occupation : Avocate dans la défense de criminel
Age du personnage : 42 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Dim 20 Nov - 23:33

Merci ~ Je pourrais te retourner le compliment {Jarhead *-* Ce film...cet acteuuur} Hum...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 21 Nov - 12:24


Yeahhhhh, tu es validé(e)


Félicitations, tu fais maintenant partie de la jeune et jolie famille d'Arizona Dream !

Tu peux maintenant créer ta fiche de liens, ton agenda des topics, ainsi que faire toutes tes autres demandes!

Attention, si tu ne veux pas qu'un oubli fasse que ton avatar te passe sous le nez, viens vérifier qu'il se trouve bien ici, dans le bottin des avatars !

Il y a également une partie parrainage si cela peut t'intéresser. Pour cela, il te suffit de cliquer ici !

Mais bon, je ne vais plus t'ennuyer, je vais plutôt te donner de suite la règle la plus importante ici, sur Arizona Dream: Amuses-toi !

Le staff d'Arizona Dream
W.B


_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

John A. Phillips
avatar

Petit Nouveau


Avatar : Travis Fimmel BY Lilady sur Bazzart
Statut civil : C'est compliqué...
Occupation : Rancher
Age du personnage : 35 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe. Lun 21 Nov - 13:17

Youpiii ! Merci beaucoup ♥

_________________

I'm lier.
« Avoir mal au corps de trop aimer »
Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe.

Revenir en haut Aller en bas

Cicely || Ne mords pas la main qui te nourris...même si elle te frappe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» on ne mords pas la main qui nourris. × ft. Vlad
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Dis moi qui tu es ! :: Présentez votre passeport :: Validés-