AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez| .

Ray of sunshine. (Pv Enola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Wade S. Grayson
Membre chéri et adoré


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Wilson Bethel
Statut civil : Célibataire
Profession : Educateur de rue & Coach Sportif (Pour l'instant au chomage)
Age du personnage : 32 (24.02.1984)
Copyright : Zirkin




MessageSujet: Ray of sunshine. (Pv Enola) Dim 1 Jan - 21:00

Un mois. Ca fait un mois que je suis ici à vomir, trembler, m'écrouler sur le sol ou rester dans mon lit quand le manque est trop fort. Je me sens comme une véritable loque. J'avais l'impression de devenir complètement fou. Les infirmières et les médecins sont désespérés, ils pensaient que j'irais mieux au bout d'un mois... Ils ne savent plus quoi à faire alors hier, pour m'aider ils m'ont autorisés a appeler quelqu'un. D'habitude, c'est si la personne va bien mais ils se rendent compte que ce n'est pas le cas alors peut-être qu'une visite me ferait du bien... Alors hier j'ai pris le téléphone et j'ai appelé une personne qui me tient à coeur. Une des rare d'ailleurs... Enola. Quand je lui ai expliqué la situation elle a semblé surprise. Je lui ai demandé si elle voulait bien venir me voir... Je lui avais ensuite passé le médecin pour qu'il lui explique les bienfaits que cela pourrait avoir sur moi.

Après ça, j'ai passé la nuit à avoir froid puis avoir chaud et ainsi de suite jusqu'à ce que j'arrive à m'endormir vers deux heures du matin. Je me suis levé dans un état un peu déplorable... J'ai pris un petit déjeuner qui pour une fois a réussi à rester dans mon estomac. Je suis allé me préparer pour l'arrivée de Enola. J'ai essayé de me faire plutôt beau mais je perdais mes fringues, mon teint était gris... Je ressemblais à un mec en fin de vie. C'était pathétique mais malgré cet air de vieux, j'avais pris cinq ans dans la gueule, je n'arrivais à pas à décrocher.

- Bin mon vieux tu ne ressembles à rien. Je me suis parlé à moi même dans le miroir.

Je me droguais depuis tellement longtemps que la drogue avait été une sorte de plat principal que j'adorais manger. Comme les gaufres de ma mère quand j'étais encore un môme.

Je suis sorti de la chambre et je suis allé attendre la plus jolie des nanas dans le jardin, réchauffant ce corps sous le soleil de Phoenix. Putain, j'avais tellement hâte de la voir.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ma tête est un endroit très sombre
Et c'est un jour de plus entre l'enfer et le ciel. Encore un jour de plus bien réel...
C'est plus facile de se droguer que d'affronter la vie. Et je ne parle pas de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Enola A. Simmons
Membre chéri et adoré


Orientation Sexuelle : Hétéro
Avatar : Izia Higelin
Statut civil : Célibataire
Profession : Danseuse
Age du personnage : 21 ans
Copyright : Moi




MessageSujet: Re: Ray of sunshine. (Pv Enola) Jeu 12 Jan - 22:09

Depuis que j'avais rencontré Wade, quelque chose avait changé dans ma vie. Quoi, comment, tout ça, j'aurais été bien incapable de vous le dire, mais c'était un fait. J'étais plus heureuse. Les rendez-vous après cette première rencontre avaient succédé, jusqu'à ce que je puisse dire presque avec certitude, qu'il était devenu quelqu'un d'important pour moi. Le premier ici, à Phoenix: rien que ça, ça comptait pas mal pour moi, aussi peu cela puisse-t-il paraître...

Mais allez savoir pourquoi, cela faisait presque un mois que je n'avais pas eu de nouvelles de lui. Je n'allais pas le blamer non plus: j'aurais pu lui donner des miennes, moi aussi. Mais par omission ou par manque de temps entre répétitions de plus en plus sérieuses pour les représentations du lac des cygnes dont je devais jouer le premier rôle le temps que Mayleen se rétablisse, et mes heures en tant que fleuriste afin de pouvoir payer mon loyer, il était vrai que les moments pour souffler se faisaient rares, voir inexistants... Mais ça ne m'empêchait pas de penser à lui, de temps à autres, et de sourire en me souvenant, entre autres, de la serveuse mal embouchée. Certains auraient été mal à l'aise dans ce genre de situation, moi, allez savoir pourquoi, ça me faisait rire !

Comme tous les jours, je rejoignais le nouveau chorégraphe, afin de parfaire mes mouvements. Bon dieu, que Drake me manquait. Bien évidemment, certains auraient avancé qu'il était trop sévère, qu'il en attendait trop, de nous qu'il nous poussait à bout. Et c'était vrai, ils n'auraient pas eu tort. Mais je pense que c'était le prix à payer, pour mériter d'un jour pouvoir devenir étoile. Se surpasser pour réaliser notre rêve: pour moi, c'était l'évidence même !

Dans les vestiaires, je commençais à me concentrer, afin de ne penser à rien d'autre que ce que j'allais faire. Et c'est au moment de les quitter que mon téléphone se mit à vibrer. Un numéro que je ne connaissais pas ! J'aurais pu ne pas répondre, mais allez savoir pourquoi, je l'ai fait, sans vraiment y réfléchir. En reconnaissant la voix de l'autre côté du téléphone, mon sang ne fit qu'un tour. Bon sang, Wade ! Sa voix semblait fatiguée, me laissant m'imaginer les pires choses, le temps d'un instant. Mais ce qu'il m'expliquait était peut être encore pire que ce que j'avais pensé: je restais sans voix, déstabilisée. Il voulait que je vienne le voir, alors qu'il était en désyntox. Bordel. Si j'avais pu, je crois que je serais partie immédiatement de l'école de danse pour venir le soutenir. Lui dire que tout allait marcher comme sur des roulettes, et qu'il allait s'en sortir. Quand bien même ça faisait un mois qu'il était dans ce trou et qu'apparemment... il n'y avait malheureusement pas grande amélioration pour lui. Et savoir ça me rendait malade. J'ai finalement raccroché, lorsque le médecin a eu terminé de m'expliquer l'importance de ma venue. Et je ne comptais pas le laisser tomber.

J'ai finalement été à mon entraînement, le coeur serré. Clairement, je n'étais pas en état de danser, trop préoccupée par le sort de mon ami. Mais j'ai tenu bon. Parce que je savais que c'était marche ou crève. Qu'à la moindre faiblesse montrée, les autres allaient vouloir en profiter pour me mettre des bâtons dans les roues, et je ne voulais pas devenir une cible facile. Alors j'ai serré les dents, et poursuivi, jusqu'à ce que la fatigue me gagne, et que tout le monde soit parti, pensant toujours à ce qu'on venait de m'annoncer.

Ma nuit fut courte, et mon réveil assez sportif, mais malgré tout, je n'avais qu'une idée en tête: arriver le plus rapidement possible histoire de voir mon coach préféré ! Rapidement, j'enfilais un short en jeans, ainsi qu'un crop top rose. Il faisait chaud, trop chaud. C'est d'ailleurs partant de ce constat, que je décidais au dernier moment, de mettre mes sandales à talons compensés rouges, et que je me mis en route pour l'hopital après un petit déjeuner copieux... Quelques minutes plus tard, j'arrivais enfin, remerciant le taxi qui venait de me déposer devant les grilles imposantes du bâtiment.

Là , j'ai fait quelques pas dans l'enceinte de l'hopital. Une sorte de parc ou de jardin, comme vous préférez. Un endroit où les malades pourraient se ressourcer et doucement, se remettre. Machinalement, j'ai tourné la tête. Et je l'ai vu. Il semblait fatigué, amaigri. J'ai mordu l'intérieur de ma lèvre inférieure, et suis allée à sa rencontre. Mon premier geste envers lui fut tout naturellement de le serrer contre moi avant de lui dire dans une toute petite voix rassurée:

- Ne me refais jamais un coup pareil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Wade S. Grayson
Membre chéri et adoré


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Wilson Bethel
Statut civil : Célibataire
Profession : Educateur de rue & Coach Sportif (Pour l'instant au chomage)
Age du personnage : 32 (24.02.1984)
Copyright : Zirkin




MessageSujet: Re: Ray of sunshine. (Pv Enola) Sam 14 Jan - 19:51

Je détestais cet endroit, je n'avais qu'une seule envie, m'en aller. Seulement voilà, je ne pouvais tant que je n'étais pas guéri. Le médecin m'avait dit qu'il n'y avait aucun progrès dans ma réhabilitation. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point j'étais au plus bas avant de débarquer ici. J'avais perdu tout ce qui comptait pour moi et tout ça ne m'aidait pas à remonter la pente au contraire. J'avais dit au médecin de ne pas appeler ma soeur, pour la simple et bonne raison que celle ci était en France et que je ne voulais pas qu'elle me voie dans cet état. Alors à la place, j'ai appelé Enola parce que c'est une personne qui me faisait du bien et que j'aimais voir. On s'était vus pas mal de fois après notre rencontre à la salle de sport et je m'attachais peu à peu à elle mine de rien.

Alors quand le médecin m'a dit d'appeler une personne j'ai pensé à elle tout naturellement. J'étais stressé mais aussi content quand j'ai entendu sa voix à l'autre bout du fil. J'allais probablement la décevoir ce qui serait tout à fait compréhensible. Après avoir un peu discuté avec elle, j'ai laissé le médecin lui parler et j'attendais derrière lui en mode stressé comme quelqu'un qui attend les résultats du bac.

Le lendemain matin, j'étais complètement en panique, je ne savais pas comment j'allais réagir en la voyant et j'avais peur de sa réaction à elle aussi. Je suis allé dans le jardin pour l'attendre patiemment, jouant avec mes doigts. Mon corps se réchauffait doucement avec le soleil et ça faisait du bien moi qui avait une sensation de froid permanente depuis que j'étais entré ici.

Je l'ai vue arriver et je me suis levé doucement, la serrant contre moi.

- Je suis désolé Enola... Vraiment...


Je me suis reculé doucement et je l'ai invité à s'asseoir sur le banc à mes côtés. J'ai attendu qu'elle s'installe pour tourner doucement la tête vers elle.

- Je suis content de te voir... Si tu savais à quel point ça fait du bien... Comment tu vas?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ma tête est un endroit très sombre
Et c'est un jour de plus entre l'enfer et le ciel. Encore un jour de plus bien réel...
C'est plus facile de se droguer que d'affronter la vie. Et je ne parle pas de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Enola A. Simmons
Membre chéri et adoré


Orientation Sexuelle : Hétéro
Avatar : Izia Higelin
Statut civil : Célibataire
Profession : Danseuse
Age du personnage : 21 ans
Copyright : Moi




MessageSujet: Re: Ray of sunshine. (Pv Enola) Hier à 20:58

[justify] Lorsque j'ai reçu l'appel de Wade, je n'ai pas hésité une seconde. Il avait besoin de moi, et je n'allais pas le laisser tomber. Pourtant, j'avais peur. Peur de l'état dans lequel j'allais le retrouver,parce qu'après tout, peut être serait il pire que celui dans lequel je l'imaginais déjà. Mais J'avais également peur de la réaction que je pourrais avoir dans cette situation.

Mais pourtant, j' étais heureuse malgré tout de pouvoir le voir. Et c'était dans ce postulat, que j'étais tout bonnement partie, une fois prête, pour l'hôpital. Je ne savais pas combien de temps ça allait durer. Sans doute toute l'après midi, peut être moins, peut être plus, qui pourrait bien le savoir ? De toutes façons, ça m'importait peu: tout ce qui compterait serait le temps passé à ses côtés. Après tout, si ça pouvait l'aider à aller mieux, c'était important que j'y aille. C'était ce qu'on faisait, entre amis, non ? De prendre soin les uns des autres ? En tous cas, c'était important pour moi.

Une fois arrivée là-bas, je n'ai pas mis bien longtemps avant de le trouver et de le serrer contre moi. J'ai souris lorsqu' il en a fait de même à mon égard, et j'ai fini par bredouiller :

-Non... Ne t'excuse pas. Je préfère te savoir ici que mort tu sais ?

Et c'était vrai ces mots, je les pensais sincèrement. Après tout ici, il pourrait être soigné et remis d'aplomb, c'étaient pas les médecins qui manquaient. Et s'il n'avait pas été pris en charge, Dieu seul savait ce qui serait advenu de lui... Alors c'était la meilleure chose qui avait pu lui arriver. Une sorte de chance dans son malheur.

Une fois installée près de lui j'ai souris. Il faisait beau et chaud, peut être un peu trop. Mais à quoi s'attendre d'autre, dans une ville entourée par un désert brûlant ?

- je suis contente que ma venue te fasse autant plaisir qu'à moi. Je suis tellement contente de te voir ! Tu peux pas t'imaginer !


J'ai marqué une courte pause, en profitant pour replacer une mèche de mes cheveux derrière mon oreille :

- Eh bien... Je vais bien. Les répétitions me prennent beaucoup de temps et sont assez éprouvantes mais je le vis bien ! Et toi alors, comment tu te sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Wade S. Grayson
Membre chéri et adoré


Orientation Sexuelle : Hétéro
Ma bouille :
Avatar : Wilson Bethel
Statut civil : Célibataire
Profession : Educateur de rue & Coach Sportif (Pour l'instant au chomage)
Age du personnage : 32 (24.02.1984)
Copyright : Zirkin




MessageSujet: Re: Ray of sunshine. (Pv Enola) Aujourd'hui à 14:48

J'étais nerveux comme je l'avais rarement été mais cette rencontre avec Enola alors que j'étais coincé ici me rendait tout bizarre. Je ne savais pas comment tout cela aller se passer, je me disais qu'elle me crierait sûrement dessus et si c'était le cas, je l'aurais sans doute bien mérité. J'avais tenté de me faire beau pour elle mais j'avais perdu un peu de ma "superbe". Je ne ressemblais pas vraiment au Wade qu'elle avait rencontré.

Quand je l'ai vu arriver, j'ai senti une vague de soulagement en sachant qu'elle acceptait de me voir malgré le fait que j'étais un toxicomane en désintoxication. Je l'ai serrée contre moi et je devais bien avouer que le fait d'avoir un contact avec elle me faisait du bien. Je me sentais bien rien qu'à la voir parce que je ne me sentais pas seul.

- Je sais...

Je l'ai invitée à s'installer près de moi sur le banc pour profiter du soleil. On aurait pu aller à l'intérieur mais je me disais que j'aurais sûrement froid. Alors quitte à choisir, l'extérieur c'était très bien. J'étais content car elle était là et je sentais mon moral aller un peu mieux rien qu'à la voir.

- J'aurais aimé te dire bien avant ou j'étais mais je n'avais pas le droit... Ca me rendait dingue alors quand le médecin m'a dit que je pouvais appeler quelqu'un j'ai tout de suite pensé à toi... Tu étais celle que je voulais voir.

Enola était devenue une véritable amie et je savais que sa visite allait m'aider à remonter la pente parce que je n'avais pas envie de la décevoir, elle était une de mes seules amies ici en ville alors ça me rendrait malade si jamais elle ne voulait plus me voir parce que je restais un looser.

Mais bon, assez parlé de moi, je voulais savoir comment la jolie brune allait, je voulais l'entendre me parler de ce que j'avais manqué en un mois. J'étais toujours intéressé par ce qu'elle pouvait raconter et puis ça éviterait aussi de parler de moi et de mes problèmes de toxico.

- Tu commences les représentations bientôt? En tout cas, malgré ton boulot tu as vraiment bonne mine.

Je lui offre un sourire avant de me gratter l'arrière de la tête. Comment j'allais? C'était une question à laquelle je ne savais pas quoi répondre mais je savais que je pouvais être honnête avec Enola.

- C'est pas la grande forme... Mais ça va mieux depuis que tu es là.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ma tête est un endroit très sombre
Et c'est un jour de plus entre l'enfer et le ciel. Encore un jour de plus bien réel...
C'est plus facile de se droguer que d'affronter la vie. Et je ne parle pas de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ray of sunshine. (Pv Enola) Aujourd'hui à 15:57

Revenir en haut Aller en bas

Ray of sunshine. (Pv Enola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» << Let the sunshine in >> { PV Aroz }
» Enola Vandom
» Enola la blonde écervelé
» 01. I'm Walking On Sunshine
» Let the Sunshine in! [pv Olychounette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Biltmore-