AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Lun 2 Jan - 22:55

Je suis en train de faire mon jogging dans le quartier où j’habite. J’aime bien l’odeur du sable chaud, j’aime voir le soleil se coucher à l’horizon le soir, les étoiles se réveiller. J’aime également voir les lumières de la ville pointer le bout de leur nez. J’aime vraiment cette ambiance chaude et  conviviale. Je rencontre souvent les mêmes personnes le soir. Les joggeurs qui me saluent tous les jours au même endroit à la même heure, le couple de petits vieux adorables qui promènent leur chihuahua ou encore ces jeunes amoureux qui se cachent sur un banc derrière l’église pour s’embrasser. Et puis, il y a ce type. Je ne l’ai jamais vu, pourtant son regard est insistant sur moi. Il me suit du regard, il ne sourie pas. Vous savez, il semble impassible, il me fout les jetons, je dois bien l’avouer.

Je cours un peu plus vite que d’habitude, je regarde si je ne trouve pas quelqu’un, mais personne. Purée, il n’est pourtant que 18h30 et il n’y a personne dans les sentiers pédestres. Je pars donc vers la ville, vers les habitations. Il se met à courir lui aussi, faisant de petites foulées, comme si il commençait un jogging, mais vous devriez le voir, type latino, habillé d’un jeans baggy et d’une chemise à carreau. Il a des tatouages dans le cou, mais il est bien trop loin pour que je les reconnaisse et puis, de plus, je compte pas m’approcher pour les voir de plus près.

Une fois dans la ville, je vois qu’il a de plus en plus de mal à me suivre, mais il est toujours là, derrière moi, jusqu’à ce que je vois ce jeune homme, plus ou moins mon âge. Il est au bout de la rue, c’est pas tout prêt, je commence aussi à fatiguée, j’en étais à la fin de mon parcours, mais je vais tenir. Je coures et je sens derrière moi qu’il accélère. Je souffle, j’ai un point de côté, j’ai mal et j’ai du mal à respirer, il faut dire que j’ai de moins en moins de temps pour courir. Et là, d’un coup, j’arrive à son niveau, l’autre se stoppe net quand il remarque que je vais lui parler. Mes mains sur mes genoux, je lui dis, tout bas S’il-vous-plait, ce type là derrière me suit depuis une demi heure, je sais pas quoi faire ! Je lève le regard vers mon sauveur. Oui, il faut qu’il reste avec moi, n’importe quoi pour que l’autre s’en aille. S’ il vous plait, que je ne tombe pas sur un lâche qui va se foutre de ce qu’il peut m’arriver. Surtout que j’ai l’impression d’être ciblée, surtout après le message menaçant que j’ai reçu ce matin, celui qui parlait de ma possible mort prochaine. S’ il vous plait, je ne  veux pas qu’il me laisse. Je lui fais des yeux vraiment suppliant !

_________________

I still remember the sun, Always warm on my back
Somehow it seems colder now
Where has my heart gone, Trapped in the eyes of a stranger
I want to go back to believing in everything !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Jeu 12 Jan - 21:20

Le quotidien peut être d'un ennui incroyable. Dire que quand j'étais petit, je me rêvais cowboy, ami avec un extra-terrestre, ou que sais-je encore, j'avoue que je suis bien vite redescendu de mon petit nuage, lorsque je me suis retrouvé ici, à vendre des hamburgers et autres frites à des connards mal-embouchés. Mais bon, toujours voir le positif dans chaque chose de la vie: c'est vrai que ce taff ne me plait pas, c'est rien de le dire. Mais au moins, je peux me dire que... si je mets de l'argent de côté, alors je pourrais enfin vivre pleinement de mes courts métrages. Enfin ça, ce sera bien sûr si le public est au rendez-vous. Mais ce qui est-sur, c'est que scénariser des choses et les filmer, ça fait partie de moi. Ca m'anime et j'aime ça plus que tout. Tout ça, c'est ce à quoi je pense en allant prendre mon sacro-saint café du soir. Non, pour une fois, je tente de réfreiner mes envies d'aller boire un verre. Je veux prouver à mon médecin qu'il se met le doigt dans l'oeil. Je suis tout sauf un putain d'alcoolique, vous ne pensez pas que j'ai déjà assez de merdes sur le dos, pour me rajouter celle là ? ça, c'est ce que je lui avais dit, et qui m'avait valu l'envoi express chez la psy. Mais je persiste et je signe: je ne suis pas comme il dit. J'ai juste besoin d'aide pour m'aider à me sentir mieux, c'est tout !

Sourcils froncés, perdu au plus profond de moi-même, je ne fais pas attention à ce qu'il se passe devant moi, et entre dans le starbucks, continuant de ruminer dans la file d'attente interminable. Nom de Dieu, une telle queue pour un putain de café, sérieusement ? J'ai du mal à y croire ! Et en même temps... c'est pas si illogique si on y réfléchit deux secondes: c'est la fin de journée, les gens sortent du travail, et si certains préfèrent une blonde ambrée capable de vous faire perdre la tête si vous en abusez -ça vaut pour la bière comme pour les femmes: si d'aucuns vont au bar, d'autres encore vont au camtar... mais ça, c'est une autre histoire que je tairai. Les enfants ne sont pas encore couchés à cette heure-ci !- , d'autres sont plus sages, préférant prendre cinq minutes devant un café bien noir et fumant, observant le flot incessant des vagues de passants qui défilent. Les aléas du souffle régulier de la ville, le bourdonnement des moteurs, semblables à ceux des abeilles qui rentreraient chez elles. Oui, c'est ça. En fait, Phoenix est une grosse ruche ! Mon instant philosophe me permet de patienter plus facilement dans la file, à tel point qu'en réalité, je ne me suis pas vraiment aperçu que tout le monde avant moi a déjà été servi... Une fois ma commande passée et mon café en main, je sors de l'échoppe, une main dans la poche, l'autre tenant mon café -forcément !-. Je m'apprête à le boire en route, direction: chez moi. Sauf que je suis arrêté dans mes plans par une jeune femme. Au début, je ne comprends pas ce qu'elle veut, elle parle très vite. Mais... C'est lorsque je vois le mec arriver derrière elle, que je commence à comprendre, remettant tous ses mots dans l'ordre. Elle est suivie, et veut que je l'aide. Avant l'arrivée de l'homme, je lui lance :

- Bon, j'ai un plan, ayez confiance, d'accord ?


Je lui dis ça, parce que je sais que ce que je vais faire pourrait lui paraître extrêmement étrange, d'autant plus qu'on ne s'est jamais vus au par avant. Une fois l'homme à notre hauteur, je lance à la jeune femme, assez fort, histoire que le mec entende:

- T'as passé une bonne journée mon amour ?

Et pour ajouter un peu de réalisme, je la serre dans mes bras, en profitant pour lui chuchoter:

- On va trouver comment le faire partir, vous en faites pas !


Car oui, je ne compte pas la laisser tomber, je vais rester avec elle jusqu'à ce qu'il lui aie foutu la paix !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Jeu 19 Jan - 21:58

Ne pas se laisser démonter. Toujours garder la tête haute. Ne jamais montrer qu’on a peur. Voilà plein de petites choses  que ma mère m’a apprise quand j’étais gamine et qu’ elle devait faire face à ces gangs de rues qui nous pourrissaient la vie. Et j’avoue que je n’en suis pas encore bien haut. Je ne lui arrive pas à la cheville pour dire vrai. Mais je fais des efforts, je ne cède plus à la panique à chaque texto un peu flippant que je reçois. Ceux qui parle de ma prochaine mort, de celle de mes proches en signant d’un petit D. Lorsque je me sens suivie et que j’ai aucune preuve non plus, je garde mon sourire et je continue ce que je fais, mais là, là c’est différent. Je l’ai vu, je suis sûre et certaine qu’il m’a suivie. Cela ne pouvait pas être une coïncidence.

Alors oui, je panique, comment rester calme quand vous avez un type louche qui vous courre aux basques en plein milieu d’une piste de promenade déserte, une fois le soleil commençant à se coucher. Non mais franchement, je suis contente d’être tombée sur ce jeune homme. Le pauvre, il ne semble rien  comprendre au départ, faut dire que j’ai vraiment déboulée dans son champs de vision comme une furie surexcitée. Même si je ne le dis pas, je prie tout au fond de ma tête, qu’il ne me laisse pas tomber, il est la seule âme vivante à des kilomètres à la ronde j’ai l’impression. Je ne respire plus, je retiens ma respiration jusqu’à ce qu’il me dit qu’il a un plan… Je lui fais oui de la tête, mais je suis totalement perdue et déboussolée, je ne suis pas sûre qu’il comprenne où il est tombé avec moi et toutes les histoires que j’ai sur le dos, mais je suis contente qu’il n’aie pas pris ses jambes à son cou en voyant l’air menaçant et baraqué de l’autre latino.

Je déglutis difficilement alors que le mec qui me suit me frôle en passant à mon niveau et je réponds, totalement mal à l’aise à l’inconnu Longue sans toi ! Je ne cherche même pas à ce que ça paraisse vrai, j’ai l’impression que mes jambes vont se dérobées sous moi tellement elles sont faibles. Quand il me serre dans ses bras, je passe moi aussi mes bras autour de sa taille et je l’écoute me murmurer qu’on va trouver comme le faire partir. Je ne dis rien, je ne sais pas quoi dire à part merci et je crois que c’est pas le moment vu que je lui amène surement une tonne d’emmerdements en l’approchant ainsi. Je me recule alors que l’autre homme est parti s’adosser à un mur non loin et que son regard ne fait que me fixer Vous avez une voiture ? Ou un téléphone pour appeler un taxi ? S’il-vous-plait ! Oui, je crois que la meilleure chose à faire c’est surprendre ce type en partant, loin. Il ne semble pas avoir envie de faire autre chose que de me suivre, mais on ne sait jamais avec ce genre de personnes.

_________________

I still remember the sun, Always warm on my back
Somehow it seems colder now
Where has my heart gone, Trapped in the eyes of a stranger
I want to go back to believing in everything !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Mar 24 Jan - 16:24


Si un jour on m'avait dit que j'allais devoir aider une jeune femme poursuivie, comme on peut le voir dans les films, bordel, je ne l'aurais pas cru. Mais maintenant que la situation est là, juste sous mon nez, je dois bien admettre que je ne fais plus le malin. Je m'écrase. Heureusement, dans l'urgence de la situation, je parviens malgré tout à trouver une idée pour la sortir de là, même provisoirement. La chose la plus logique qui me soit venue en tête. Me faire passer pour son mec ou son frère, et dire la première chose qui pourrait sonner vrai dans cette situation.  

Nous voilà donc dans les bras l'un de l'autre. Je ne la connais pas, mais je tente malgré tout de toute faire pour la rassurer, et surtout, pour la protéger de l'homme louche qui lui tourne autour. Faut avoir qu'il donnerait des cauchemars aux cauchemars ce type, tant son visage fait peur. Vous savez, le genre malsain, il fait peur. Mon coeur cogne dans ma poitrine. J'ai peur pour cette fille, mais aussi pour moi. Après tout, qu'est ce que je fais maintenant, si l'homme se met à tenter quelque chose  ? c'est pas avec ma carrure de spaghetti barilla qu'il faudra espérer quoi que ce soit. Je ne m'appelle pas Dwayne Johnson. Je ne pourrai pas lui latter la gueule, soyons réaliste cinq petites minutes !

De là où nous nous trouvons, je peux voir de façon distincte, l'homme qui continue de la fixer, alors que la jeune femme me demande un téléphone. Hochant la tête, je lui lance, pas trop fort non plus, histoire que l'autre psychopathe ne m'entende pas... même si je crois qu'il est trop loin pour ça ! :

- écoutez... je vais vous passer mon téléphone, mais avant... on devrait entrer dans le starbucks, ou n'importe quel commerce. Après tout, c'est pas ce qui manque ici. Et dans une foule, je suis presque sûr qu'il n'osera rien. Comme ça, on aura plus qu'à attendre à l'intérieur l'arrivée du taxi ! vous en dites quoi ?

Attendant la réponse de la jeune femme, je surveille l'homme. Non, je n'ai aucune confiance. Et en même temps, c'est logique. Il est quand même en train de la suivre, et ça ne semble pas durer depuis dix minutes, loin de là. D'ailleurs, je demande à la jeune femme, le moins fort possible, mais assez pour qu'elle puisse m'entendre:

- Ca fait longtemps qu'il vous suit ? vous savez qui c'est ou ce qu'il vous veut ?

Non, je vous l'accorde, je ne suis pas de la police. Mais si ce mec est dangereux... on va surement devoir aller au commissariat. En tous cas, c'est ce que je ferais, si j'étais elle. Mais chaque chose en son temps. Déjà, il faut nous mettre en sécurité, le temps qu'un taxi arrive. Le reste arrivera tout seul, et quoiqu'il en soit, je resterait le temps qu'il faudra avec cette jeune femme !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Jeu 26 Jan - 11:07

Je ne sais pas ce que je dois faire. Je sais que je suis censée ne pas paniquer quand une chose pareille arrive. Je dois trouver le plus vite possible un lieu plein de monde, puis me fondre dans la foule jusqu’à trouver un moyen de téléphoner à mon mari ou de téléphoner à un taxi. Mais quand ça vous tombe dessus, j’avoue que c’est tout autre. Surtout que comme j’étais partie courir, j’ai rien pris de spécial avec moi et dans la précipitation, je me retrouve à demander à un total inconnu, qui me fait passer pour sa petite amie, un téléphone ou de me raccompagner. Je ne pense pas à ce que je pourrais lui faire subir. On a vu ce que Nolan m’a fait, a fait à mes proches. Je sais que la personne qui m’envoie les textos  me connait par cœur et commence à me menacer de plus en plus concrètement, alors je le mets en danger sans le vouloir.

Je suis là, dans ses bras, je panique, je dois trembler comme une feuille. Et je me promets à moi-même de reprendre le dessus sur ce genre de peurs paniques. Je prends une grande respiration et je reprends quelque peu le sourire pour éviter de faire peur à ce pauvre inconnu, ni même donner de l’importance à ce type qui me suit, qui qu’il soit ! Je reprends une deuxième grande respiration, je me recule, gardant mes mains dans celles de l’inconnu et je lui dis, le regardant dans les yeux Très bonne idée, je te paie un café ! Je ne le lâche pas, car c’est lui, pour le moment qui me donne de la contenance pour à nouveau sourire, même si c’est crispé et pour à nouveau me comporter « normalement ». Et puis, je le tutoie et je lui propose un café pour le remercier de ne pas m’avoir laissé tomber.

A sa prochaine question, je lui prends le bras et nous commençons à marcher vers le premier café ou starbucks qu’on trouvera. Je lui dis alors, nous mêlant à la foule Cela fait quelques jours que je me sens épiée, mais sans vraiment voir personne et là … Non,  j’en sais rien ! Je veux juste partir loin ! Nous continuons à avancer et je finis par lui dire Merci en tout cas de ne pas avoir pris vos jambes à votre cou pour parler loin de moi et des embrouilles. La vérité est que ce type qui me suit peut être n’importe qui. Membre d’un gang rival des Irons. Un membre d’un gang de rue de Tijuana. Un « employé » du mari de ma meilleure amie. L’auteur de tous les messages menaçant que je reçois. Franchement, il peut être n’importe qui !

_________________

I still remember the sun, Always warm on my back
Somehow it seems colder now
Where has my heart gone, Trapped in the eyes of a stranger
I want to go back to believing in everything !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Mar 31 Jan - 21:44


Pauvre fille. Non, je n'ai pas d'autres mots, c'est la première chose qui puisse me venir à l'esprit. La pauvre ne mérite pas ça. Enfin... en réalité, personne ne mérite ça. Après tout, merde, c'est carrément flippant, ça vous plairait qu'un pur inconnu vous suive, sans savoir ce qu'il vous veut réellement ? personnellement, je préfèrerais crever. M'enfin, il faut dire aussi que je ne suis pas vraiment du genre sociable non plus, c'est peut être ça ... ou pas. Enfin, pour le moment, là, on s'en fout de la philosophie, carrément. Alors je me fais passer pour son mec. C'est la première chose qui me passe par la tête. Et visiblement, le gars semble s'éloigner un peu. Ca pourrait s'arrêter là, me direz vous. SAUF QUE. Il part juste un tout petit peu plus loin, voila tout. Inutile de vous dire que si je pars maintenant, je doute qu'il arrive que du bonheur à la jeune femme.

C'est donc là, que j'ai l'idée d'entrer dans un commerce. Au moins, on sera en sécurité, le temps que ça se calme. Le temps qu'on trouve une autre solution ! hochant la tête lorsqu'elle me dit m'offrir un café, je souris, avant de lui chuchoter dans un sourire:

- Si vous me prenez par les sentiments...


Oui. Même en période de crise, je suis incapable de résister à l'appel du café. Adressant un sourire à la jeune femme, je commence à me diriger vers le starbucks, prêtant attention alentours, que le type ne revienne pas plus à la charge que ça... on est jamais trop prudent !
Poursuivant notre chemin tout en prenant garde de nous perdre dans la foule afin que l'autre nous perde de vue, je l'écoute attentivement. C'est tout de même étrange, cette histoire non ? Puis finalement, je lui dis: - Je comprends... calmez vous, on est presque arrivés. Libre à nous d'appeler tous les taxis qu'on voudra, ensuite ! Je lui adresse ensuite un sourire, essayant de la rassurer. Et puis je poursuis : Bah c'est normal non? j'allais tout de même pas vous laisser avec ce taré ! au fait... on a pas eu le temps. Moi, c'est Raphaël ! et puis... on peut se tutoyer non ? après tout... on s'est fait passer pour un couple, alors je crois bien que ça rapproche !

Je me mets à rire. En y pensant, la scène était pas mal irréaliste, mais aussi essentielle. Après tout, si elle ne m'avait pas demandé d'aide, qu'est ce qu'aurait fait ce mec ? Une fois arrivé au starbucks, je lui tiens la porte afin de la laisser entrer. On peut enfin souffler à notre aise !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Jeu 2 Fév - 16:49

Je finis par lui proposer de lui payer un café. Bah c’est normal, première fois que je vois un inconnu qui ne prend pas les jambes à son cou et qui ne quitte pas les lieux face à une situation pareille. On ne sait jamais sur qui on peut compter. On ne sait jamais si ce type est dangereux ou bien du contraire, si c’est juste un fou qui me suit rien de plus. Je sais d’expérience, que rien n’est au hasard, surtout quand on a eu ma vie, mais je ne dis rien. Je me contente de lui prendre le bras pour aller vers un starbucks. J’ai besoin de sentir qu’il ne me quittera pas, que cet inconnu restera prêt de moi aussi longtemps que j’aurai besoin de lui. Je sais que c’est égoïste, mais j’avoue qu’il est le seul qui peut m’aider. Et je trouverai un moyen de le remercier une  fois le moment venu. Une fois sortie de cette histoire.

On tente de se frayer un chemin dans la foule la plus compacte qu’on puisse trouver pour s’y perdre, mais le type semble ne pas vouloir en défaire. Même si je crains pour moi, pour ce qu’il pourrait me vouloir, j’avoue  m’en vouloir pour  cet inconnu. J’espère qu’il ne risque rien car il s’est fait passé pour mon homme, ou tout simplement car il m’accompagne maintenant dans les rues de la ville. Je réponds le plus sincèrement que je le peux à sa question. Il tente par tous les moyens possibles de me rassurer. Je ne dis pas que cela marche, car je sais de quoi les autres sont capables. Moi, je tente de ne plus me retourner. J’ai déjà le visage de l’autre gravé en mémoire.

En entrant dans le Starbucks, notre destination, je lui dis Pour vous c’est normal, chez moi pas malheureusement ! Chez nous les gangs font la loi malheureusement. Quand un mec vous suit, vous savez que vous ne pouvez plus compter que sur vous ou votre famille. Vous savez que si vous êtes pris en chasse, vous risquez d’y passer, vous ne pouvez plus que prier, car personne ne se brandira, à moins d’être fou à lier, contre un membre de gang. Ces types pourraient vous tuer d’un seul geste, d’une seule pression sur la détente de leur arme. Mais c’est vrai qu’ici, aux USA, tout est différent. Enfin pour combien de temps maintenant que Trump est devenu président ?

Il se présente alors que je l’amène vers le comptoir pour aller chercher nos boissons chaudes Moi, c’est Gabriella… Et si tu veux, on peut ! Première fois que je me retourne depuis que j’ai rencontré cet homme qui m’aide sans rien demandé en échange. Et j’avoue que en temps normal, j’ aurais un peu rigolé de la situation, car je me souviens que j’ai rencontré Jayden alors qu’il prenait ma défense sur un gros lourdeau, en comme le jeune homme, se faisant passé pour mon petit ami. Alors vou… tu bois quoi ? On arrive au comptoir, je demande un café noir serré sans sucre et je recommence à regarder derrière nous, je ne le vois plus, mais est-il partit ou attend-t-il le bon moment ? Tu le vois encore ?

_________________

I still remember the sun, Always warm on my back
Somehow it seems colder now
Where has my heart gone, Trapped in the eyes of a stranger
I want to go back to believing in everything !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Ven 17 Fév - 1:49

Je ne sais pas si c'est l'adrénaline ou la sensation d'urgence qui me fait agir aussi courageusement. Nom de dieu, c'est officiel, ce jour est à marquer d'une pierre blanche. Je ne suis pas qu'un peureux. Bien évidemment, je le reste tout de même un peu. Mais je suis fier de voir que je peux être utile à cette jeune femme. Que je peux l'aider. Pas que le délire du superhéros sauvant la jouvencelle en détresse me fasse kiffer, hein, mais non, vraiment, je suis content de pouvoir être là pour quelqu'un dans le besoin. Juste pour le plaisir d'aider et de ne pas penser qu'à moi, pour une fois. D'autant plus que ce n'est pas rien. Un mec qui vous suit sans aucune raison apparente, dans la rue, c'est carrément flippant. Et qui sait, ça pourrait même, dans certains cas, très mal se terminer ! Souvenez vous de ces jeunes femmes, mortes. Souvenez vous de cette pauvre innocente qu'on a retrouvé dans le désert, Beth et moi ? On était arrivés trop tard, et croyez moi, ça vous change votre vision des choses ! C'est peut être pour ça, aussi, que je n'ai pas fui lâchement. Parce que l'image du corps de cette jeune femme, plein de contusions, et déjà bien attaqué par le temps, m'a marqué, que quelque chose au fond de moi m'a supplié d'aider la demoiselle à mes côtés.

Une fois mélés à la foule, j'avoue que je respire un peu plus. Je sais qu'il sera plus compliqué pour ce mec de nous retrouver ! Mais je sais aussi qu'il ne faut pas qu'on traine, si on veut avoir une chance de le semer ! C'est donc là, que j'ai l'idée d'aller nous réfugier dans un magasin, n'importe lequel. Et bien évidemment, inutile de demander pourquoi, c'est le starbucks qui me vient à l'esprit en premier. Sans doute parce que c'est celui que je cotoie le plus, ici !

Une fois à l'intérieur, je lâche un grand soupire de soulagement. J'écoute la jeune femme, mais suis incapable de lui répondre. J'ai eu trop peur que l'autre frappé du bocal ne nous suive ! Je me laisse entrainer par la jeune femme, un peu plus serein, mais ne baissant pas totalement ma garde non plus, et lui réponds dans un sourire :

- très bien... enchanté de faire ta connaîssance, Gabriella !


Avec un peu de recul, je dois dire que je suis surpris. Oui, car en temps normal, je serais plus du genre à blaguer, ou ne pas cesser de parler, surtout lors d'un grand stress comme celui-ci. Bon dieu, cela voudrait-il dire que... Moi, Raphaël Dwayne, je peux rester sérieux plus de cinq putain de minutes ? Woh. Alors là... chapeau bas, l'artiste. Enfin, trêve de plaisanterie, j'arrête de me lancer des fleurs. C'est pas mon genre, ça non plus, et j'aime pas trop changer mes habitudes. Une fois mes idées remises toutes bien en place, que j'ai bien repris mes esprit, je réponds à la jeune femme:

- Je crois que je vais prendre... un grand café noir !


Et une fois que je lui ai répondu, je regarde tout de suite derrière nous, afin de m'assurer, comme elle me le demande également, que le type n'est pas là. Faisant une petite moue incertaine, je lui explique:

- Je ne le vois pas... mais je ne sais pas si on a réussi réellement à le semer, ou si...


je laisse ma phrase en suspens, réalisant que ce que je suis en train de lui dire est très loin d'être rassurant. Mais de toutes façons, il est trop tard. Elle m'a forcément compris, elle a forcément compris où je voulais en venir.

- Désolé... j'suis pas vraiment rassurant, comme type
, lui dis-je, en riant à moitié, passant une main sur ma nuque, l'air ennuyé...

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Lun 20 Fév - 14:25

Depuis que Jayden est revenu, ma vie recommence à prendre un tournant que je n’aime pas. Je suis ici dans un Starbucks avec un inconnu, qui se met en danger pour juste me couvrir. Je ne peux pas continuer comme ça. Mes enfants doivent être aujourd’hui ma priorité. J’ai peur d’être sans lui, mais j’ai encore plus peur qu’il arrive quoique ce soit à mes enfants. Je dois garder la tête haute et l’esprit clair et je crois que je ne pourrai jamais le faire tant qu’il est à mes côtés. Du moment où il n’était destructeur que pour moi, ça m’était égal. Mais là, ça pourrait toucher nos enfants également et il est hors de question pour moi que ça arrive.

Je lui fais un léger sourire lorsque Raphael me dit être enchanté. Comment être enchanté d’une furie, d’une tornade qui pourrait tout chambouler dans votre vie. Je dois trouver un moyen pour le mettre hors de cause. Il faut que je trouve un moyen pour que le latino me suive moi et non ce trop gentil inconnu. Comment faire ? Et puis qui est ce type, qui est celui que je cherche  à nouveau dans la foule. Je ne le vois pas, mais je sais qu’il pourrait être là, derrière moi. D’ailleurs je me sens mal, j’ai peur de ce qu’ils pourraient faire. Ils ? Je ne sais même pas qui c’est ? Est-ce q ue c’est contre moi ? Contre mon mari ? Une coïncidence ?

Il n’a pas besoin de le dire, je sais que le type pourrait toujours être là. Je ne suis pas dupe, mais on ne doit pas céder à la panique. J’arrive tout de même à rigoler légèrement quand il me dit qu’il est pas rassurant comme type. Je pose ma main sur son avant bras et je lui dis, alors qu’on arrive vers le comptoir  Pourtant tu arrives même à me faire rire dans un moment pareil. Je ne sais pas comment je pourrais te remercier ? Mais c’est à ce moment là que je vois le type dans le fond de la file . Je dis alors à l’inconnu Toujours ok pour me passer ton téléphone ? Il faut qu’on vienne me chercher ! Je commande donc les deux cafés et une fois pris, je l’amène vers une table dans un coin, qu’on aie aucune  possibilité de s’assoir dans notre dos. Je ne quitte pas ce type des yeux, je veux vérifier qu’il soit seul. Purée pourquoi je n’ai pas pris mon arme pour me protéger ou au moins mon téléphone portable. Jayden étant revenu, je dois absolument me protéger. Je devrais le savoir ! D’ailleurs, je ne vais pas l’appeler lui, je vais appeler Bucky, il me doit un service, je vais lui demander de juste venir ici me chercher. J’espère qu’il sera ok !

_________________

I still remember the sun, Always warm on my back
Somehow it seems colder now
Where has my heart gone, Trapped in the eyes of a stranger
I want to go back to believing in everything !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Mar 21 Fév - 21:49

Je n'avais jamais été dans ce genre de situation, et bon dieu, je peux maintenant affirmer en connaissance de cause, que j'avais rarement vécu quelque chose d'aussi stressant. J'ai peur pour cette fille, après tout, qu'est ce qui prouve qu'il ne recommencera pas à la poursuivre, lorsque je ne serai plus là ? Qu'est ce qui me prouve qu'elle sera bien en sécurité, en sortant d'ici ? Et en même temps… qu'est ce qui me prouve le contraire ? Non, je crois que je commence à tomber dans la parano, là.

Tentant de me calmer,je relativise. Après tout, peut être qu'en étant ici, on aura quelques instants de repos, c'est pas comme si il allait pouvoir nous attaquer comme ça, en mode ninja dans la foule, si ? Quelqu'un va bien venir nous aider, ne serait-ce qu'un vigile ! Et puis c'est pas comme si il n'y avait pas de caméras, ici ! Parfois, je trouve la surveillance dans les starbucks trop poussée, avec les gorilles attendant à l'entrée, mais là, sérieusement, je crois que cela pourra nous servir, si jamais l'homme venait à récidiver ! Une fois notre commande faite, j'adresse un sourire à la jeune femme, un peu emmerdé par ce que je viens de lancer. Putain, je suis censé la rassurer, et pourtant, c'est bien tout l'inverse, qui est en train de se produire.. Dans la série maladresse, je demande… le mec là, juste ici, un peu con sur les bords. Oui oui, c'est bien de moi, que je parle. Même s'il faut reconnaître que le type au comptoir n'a pas l'air très futé non plus !

Sauf que voilà… il paraîtrait bien que je me sois complètement planté, et ce, sur toute la ligne. Parce que quelle n'est pas ma surprise, lorsque je m'aperçois, stupéfait, que le type est derrière nous, plus loin dans la file… merde. D'ailleurs, Gabriella elle aussi, l'a remarqué. Et cette fois-ci, je ne sais pas si je pourrais bien lui donner le sourire, comme je viens de le faire avec ma maladresse… parce que mon sens de l'humour se fait la malle. Toutes ces choses que j'avais pensées un peu plus tot, afin de me rassurer, se cassent la gueule, me laissant tout seul dans mon froc. Seul, avec une jeune femme en danger. Super ! Tout est parfait ! Je souffle un léger coup , afin de pouvoir évacuer la pression accumulée en moi et affronter ce qu'il va se passer… Et d'ailleurs, qu'est ce qui peut bien se passer maintenant ? Hochant la tête à la question de la jeune femme, je sors mon téléphone de ma poche, avant de lui tendre. Plus vite elle saura contacter quelqu'un de confiance, plus vite elle pourra se mettre à l'abri ! Quant à moi, eh bien… je me débrouillerai bien. Après tout, c'est pas comme si ce type en avait après moi, à la base… et même si c'est très égoïste de ma part, et bien… espérons que ce soit toujours le cas !

Une fois installés à une place contre un mur, je surveille attentivement le type, qui nous fixe du regard… putain, ça fait froid dans le dos.

- Tu sais qui appeler au moins ?

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Sam 4 Mar - 12:45

Quand il me demande si je sais qui appeler, je lui fais un signe positif de la tête. La secouant légèrement de haut en bas.   Mais j’ai plus peur pour lui, l’inconnu qui a pris sur lui pour m’aider, que pour moi. Moi, je sais que je peux compter sur mon mari et sur les autres Iron pour me sauver de tout. Mais lui, a-t-il quelqu’un pour l’aider au cas où. Non parce que si il connaissait ma vie, mes amis et ma famille, je ne sais pas si il aurait pas pris les jambes à son cou pour s’enfuir loin de moi. Et franchement, je crois, sincèrement, qu’il aurait pris là la meilleure initiative au monde. Un ami qui me doit une faveur !

D’ailleurs n’ayant pas mon téléphone sur moi, heureusement que j’ai une mémoire  photographique sinon je n’aurais pu appeler que mon mari et … Et je ne sais pas ce qu’il aurait pu se passer. J’aurais encore eu de la chance que le type finisse à la morgue. Et là, la seule chose que je veux, c’est sortir d’ici et ne plus jamais revoir ce latino.

Il me passe alors son téléphone portable. Je souffle légèrement et je finis, par chance, par tomber sur Theo. J’ai eu peur qu’il ne décroche pas, ne connaissant pas ce numéro, mais j’ai eu de la chance Salut… C’est Gabi… Je suis au Starbucks, tu sais celui du nord de la ville… Y a un type qui me suit, il est … Enfin j’aurais besoin que tu viennes me … Ok, merci  à tout de suite !  Je n’ai pas besoin de lui dire que je lui revaudrai ça, il le sait que quoiqu’il arrive si un Iron aurait besoin de moi, je serai là. Je crois que je suis faites pour ça, pour soigner vite fait, dans une voiture ou sur le coin d’un billard. Dans un sens, j’aime bien ça, savoir que je suis indispensable, que je peux sauver une vie d’une manière ou d’une autre, juste en faisant ce que je fais de mieux. Enfin soit, le type se rapproche lentement de nous, feignant tout et n’importe quoi ! Je regarde alors l’inconnu et je lui dis Si jamais il s’assoit avec nous, je crois que je le castre avant de m’enfuir. Tu es prévenu au moins ! Je dis ça sur le ton de la rigolade, mais croyez moi, je ne rigole pas du tout. J’ai pas peur de dire non à un gros lourdeau qui me suivrait, je n’ai pas peur de calmer un saoulard, mais là, c’est différent, je le sens. Je dis alors à Raphael Quand mon ami sera là, profitez en que le type me suive pour partir vite fait. Je ne veux pas qu’il vous fasse quelque chose ! Je me sentirais tellement coupable et de plus, je sais que avec Theo, je ne risquerai rien.

_________________

I still remember the sun, Always warm on my back
Somehow it seems colder now
Where has my heart gone, Trapped in the eyes of a stranger
I want to go back to believing in everything !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Raphaël S. Dwayne
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Mathieu Fucking Sommet
Statut civil : Célibatârd
Occupation : Caissier chez burger king
Age du personnage : 25 ans
Copyright : NJ ♥

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Sam 18 Mar - 19:07

Je pourrais être fier de moi, à l'instant même où je vous parle. Moi qui ai tendance à ne pas bouger le petit doigt sans avoir peur que quoique ce soit me tombe sur le dos, voilà que je me mets à jouer les superhéros ! Et… putain, c'est bien ça le problème. A quoi je pensais ? Sans doute au fait que cette jeune femme avait besoin d'aide. Alors certes, j'ai peur, mais je décide de ne pas le montrer . Pokerface. Je reste d'apparence calme, et tente de trouver des solutions avec la brunette installée en face de moi. Tout comme moi, elle semble de pas savoir ce que lui veut cet homme. C'est tout de même bizarre ! Pourquoi un gros balaise comme ce type déciderait soudain de s'attaquer à cette demoiselle ? C'est quoi au juste ? Un genre de psychopathe qui décide de vouloir du mal à la première nana qu'il rencontre ? Bordel de merde, si c'est le cas, je ne sais pas s'il sait, mais c'est pas comme ça qu'il va pêcho. Non, c'est vrai, que je ne suis pas Hitch, expert en séduction, mais même moi qui ne suis pas un foudre de guerre, j'ai réussi à le comprendr…ouais ok. Je m'égare . Heureusement, tout ça, je ne le pense pas à voix haute. La jeune femme me prendrait pour un malade mental. Qui sait, elle penserait peut-être même que finalement… c'est peut-être moins dangereux de rester avec le psychopathe qui lui court au cul ! Quoique. Ca, ca reste peu probable. Je souffle un coup afin de tenter de me reprendre, de rester calme et ne ps perdre les pédales comme je semble si bien le faire, de toute évidence. Et à la demande de l'intéressée, je lui tends mon téléphone, espérant qu'elle saura rapidement qui joindre.

Je reste silencieux, gardant tout de même un œil sur l'homme qui nous a suivis jusqu'ici, buvant mon café en attendant de savoir comment va se passer la suite des opérations, savoir si elle a bien réussi à joindre quelqu'un, et ce que la personne compte faire ou pas. Dans tous les cas, je m'arrangerai pour qu'elle ne reste pas seule, ça, c'est certain.

Après quelques instant, elle finit par me rendre mon téléphone et mon attention se reporte totalement sur elle. J'attends de savoir ce qu'elle va me dire ! Mais...notre sangsue se rapproche mine de rien. J'espère au fond de moi qu'il ne tentera rien. D'une part, j'ai peur, mais au-delà de ça… j'suis gaulé comme un spaghetti, et il est peu probable que j'arrive à mettre K.O un gorille comme celui-ci à la seule force de mes petits doigts…

- Je veux bien te croire. Enfin s'il approche de trop, je risque moi aussi de lui encastrer la tête dans le mur !


Non, je sais bien que je ne suis pas crédible en disant ça. Mais je panique tellement, que même sans le vouloir, je pourrais très bien tenter quelque chose : sous le coup de la pression, on ne réagit jamais comme on le ferait en temps normal. Et adressant un sourire à la jeune femme alors qu'elle me conseille de filer à l'anglaise lorsqu'elle partira, je lui lance dans un sourire tentant d'être aussi rassurant que possible :

- ne t'inquiète pas pour moi, je vais me débrouiller. J'suis petit, je peux me fondre dans la foule facilement !

Comment ça, j'aurais pu m'abstenir sur le trait d'humour pourri ? Sans doute. Mais je crois qu'il est bon, à cet instant même de détendre l'atmosphère, autant que faire se peut… même si ce n'est pas de grand-chose !

_________________

JUST LIKE ANIMALS

Baby I'm playing on you tonight, hunt you down eat you alive, juste like animals, animals, like animals-mals... © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Theodore Espinoza
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : David Labrava
Statut civil : Célibataire!
Occupation : Iron / Tatoueur
Age du personnage : 42 (22.10.1974)
Copyright : Vava: Babs - Signa: Cicely

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Lun 20 Mar - 13:13

Je suis occupé à tatouer lorsque j'entends mon téléphone sonner. En général, je ne décroche pas mais quand je vois le nom qui s'inscrit sur l'écran, je laisse tomber l'aiguille et j'enlève mes gants pour pouvoir décrocher. Je ne prend pas la peine de quitter la pièce. Elle n'a pas besoin de me dire quoi que ce soit de plus, je dois aller la chercher. Elle m'a sauvé la vie et je lui suis redevable. Je raccroche et dis a mon client que j'ai une urgences, c'est un habitué donc il ne ronchonne pas. Je lui dit seulement qu'on terminera la séance demain. Il sait quel soins il a besoin. Il sort et j'enfourche ma bécane direction le Starbucks au nord de la ville. Bordel de merde, j'en ai rien a faire des gens en général mais j'aime bien Gaby alors il est hors de question qu'il lui arrive quoique ce soit.

Je roule vite, peut-être même trop vite mais j'en ai rien à faire. J'espère que sur le temps du trajet il ne lui es rien arrive de grave. J'arrive enfin au Starbucks et je me gare de manière plutôt brutale. Je rentre comme fou dans le café et je vois Gaby et là je rage un peu parce que je connais le gars a ses côtés je l'ai tabassé il y a de ca quelques mois parce qu'il m'avait saoulé alors que je prenais un verre tranquille. Je marche donc vers elle et je sens des regards sur moi.

- Il t'a fait quoi? Dis je en pointant le gars assis a ses côtés.

Je suis a deux doigts de le frapper avant de comprendre que si il est à côté d'elle c'est qu'il n'est pas celui qui l'avait suivie. Doucement, je me penche à son oreille.

- C'est lequel? Je le tabasse et on dégage ou on dégage et je le bute après?

_________________
Je n'ai connu que le chaos
Alors j'en suis devenu un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël ) Mar 21 Mar - 11:51

Même si je crois que l’adrénaline et l’impulsivité peuvent nous pousser à beaucoup de choses, je crois qu’on devrait, autant lui que moi, avoir plus confiance dans les gardes qui sont à l’entrée du Starbucks qu’à nous même. Je ne critique pas mon sauveur, je ne dis pas non plus qu’il est faible, mais vous avez vu le balaise qui me suit ? Ses tatouages ? Et on ne sait jamais ce qu’il pourrait sortir de sa poche comme arme. Non il est hors de question que ce Raphaël ne risque quoique ce soit. Surtout pas pour moi !

J’ai peur, je ne vais pas le cacher, mais je ne suis plus quelqu’un de faible comme j’ai pu l’être psychologiquement. Tout ce que la vie m’a fait enduré m’ont aidé à devenir plus forte, à ressortir encore plus forte de toutes ces histoires justement. Je le dois pour mes enfants, mais également pour moi.  Je le dois parce que sinon mon mari risque encore beaucoup pour moi. Il a tué et je le connais, il n’hésiterait jamais à recommencer. Quand j’ordonne presque au jeune homme de fuir, de ne pas attendre de voir ce qu’il se passe avant de déguerpir, sa phrase me fait légèrement sourire mais me fait peur aussi. Il n’a pas conscience du danger qu’il coure. Il me fait un peu penser à moi avant Nolan. J’avais peur de tout, mais en même temps de rien ! C’est contradictoire et pourtant c’est ce que je ressentais. Files vite, ne te fais pas prendre, s’il-te-plait, c’est tout ce que je te demande !

Mais je n’ai pas fini sur un sourire car Bucky arrive. Je ne comprends pas sa réaction face à Raphael, mais je sais que le frère de mon mari est du genre impulsif alors je ne dis rien, je me contente de mettre ma main sur son avant bras et de lui demander suite à sa deuxième question On dégage et on en parle après… Bucky, s’il-te-plait ! On ne sait même pas qui il est ? Je lui montre alors le grand mec, basané, qui semble déjà fiché le camps depuis qu’il a vu mon ami. Je me doute que le blouson de Theo puisse faire peur, la majorité savent de quoi est capable un Iron… Mais là, tout ce que j’ai envie c’est de rentrer chez moi, de ne plus revoir ce type et de me sentir en totale sécurité !

_________________

I still remember the sun, Always warm on my back
Somehow it seems colder now
Where has my heart gone, Trapped in the eyes of a stranger
I want to go back to believing in everything !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël )

Revenir en haut Aller en bas

Faites n 'importe quoi mais ne me laissez pas tomber ( pv Raphaël )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je ferais n'importe quoi pour toi. [Kyoko]
» Vivre n'importe comment, mais vivre ! [Amy] Terminé
» Parce que l'amour vous fait faire n'importe quoi... [PV : Andrew Clensen / Alistair M. Fitzbern]
» Un brin de n'importe quoi ?
» Bonnie Peepa Porcelain ♦ "Si t'as des soucis, j'ai les mêmes aussi, mais je f'rai n'importe quoi pour toi..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Phoenix North-