Partagez| .

Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Dim 19 Fév - 11:44

Vous savez quelle est la première chose qu’on a envie de faire après quinze heures de vol en première classe ? Manger ! Bon ok, je vous en dis un peu plus sur le trajet et pourquoi autant d’heures de vol. Avec Crom, que j’ai invité, nous avons choisis d’aller à Osaka, une des plus grandes villes traditionnelles du Japon. Alors hier soir, vers 18h, nous avons pris l’avion, première classe bien sûr ! Nous avons eu un repas plateau, pas trop dégueu ça va, on ne va pas se plaindre non plus. Surtout qu’on a eu droit au digestif par la suite. Un bon whisky sans glace ! Et on a finit la soirée devant un bon film, collé l’un à l’autre, des écouteurs dans les oreilles. On avait choisis un film d’action, pour qu’aucun des deux soient déçus ! Puis nous avons dormi pour être en forme une fois arrivé sur les lieux !

Enfin maintenant vous comprenez pourquoi nous avons faim. Alors nous avons été très rapidement déposés nos valises à l’hôtel. Dans une immense suite, avec petit salon et immense salle-de-bain. La loterie nationale ne s’est pas foutue de nous. Et puis, muni d’un plan où je ne comprends pas trop grand-chose, nous avons pris la route pour une nouvelle aventure. Enfin je veux dire pour trouver un endroit où aller petit déjeuner.

La ville est immense, je ne croyais pas possible de trouver des bâtiments plus hauts que ceux que j’ai appris à connaitre aux USA, ni même de voir une telle condensation de personne au même endroit. On dirait que la planète entière s’est rassemblée dans une seule rue. Sinon, je peux avouer que c’est dépaysant. Je ne comprends rien de ce qui est écrit nulle part, je m’accroche à la main de Crom pour ne pas le perdre, car ça serait vite fait, je vous le dis. On rigole quelques fois, on par le de tout et de rien jusqu’à ce que je tombe sur une petite boutique, où ils vendent des guides touristiques écrits en anglais. Je vais en acheter un pendant que Crom m’attend dehors et je sors même heureuse en lui disant Le gars à l’intérieur était vachement sympa, il dit que là-bas derrière le coin y a un petit resto qui sert des petits déjeuners traditionnels, ça te dit ? Dès qu’il acquiesce, nous allons vers ce petit endroit. Dès qu’on rentre, ça sent bon, très bon, une odeur mélangeant poisson grillé, menthe et  épice en tout genre. Je demande tant bien que mal deux petits déjeuners traditionnels complets et nous allons trouvé une place à l’intérieur pour attendre notre commande.

Une fois assise, j’enlève ma veste et mon écharpe, pour les placer derrière moi sur la chaise. Puis je finis par dire à Crom Tu vas devoir me réchauffer cette nuit. Je m’attendais pas à ce qu’il fasse si froid ici ! Et oui, je n’ai plus l’habitude d’avoir des 5 degrés maximum en hiver. A Phoenix, si il fait 15 degrés le soir, il fait hyper froid et tout le monde se bouge avec grosse veste sur le dos. Ici, les pauvres, ils cailleraient !

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Sam 25 Fév - 22:14

Je ne croyais pas qu’un jour, j’aurais quitté les Etats-Unis d’Amérique pour aller au Japon. Ne me demandez pas le nom d’où nous allons, elle me l’a dit pourtant. Pas que je suis con, mais c’est juste que je mets mon cerveau en stand by. Ca va faire du bien des vacances et en plus avec Ellie, donc … Avant mon départ, j’ai laissé les rênes au VP. Je lui aie donné un petit planning à suivre, mais je sais déjà qu’il ne me décevra pas. Je compte ramener plein de surprises aux Iron. Je ne sais pas encore quoi, sauf pour Theo, j’ai déjà une idée pour lui. Une poupée sexuelle, taille 1m50 , c e qui signifie, une fille de douze ans, niveau taille. Je compte aussi qu’elle aie du rembourrage au niveau de la poitrine, avec de longs cheveux roux. Je suis sûr de trouver mon bonheur au Japon. Enfin son bonheur à lui. Car on connait la réputation de ce pays au sujet des jeunes filles, mais bon, j’ai déjà hâte d’y être.

C’est pas la première fois que je prends l’avion, mais c’est la première fois que j’y passe 15h30. C’était assez cool. Bonne bouffe, sauf si on la compare à celle de Gabi. Et le film était plutôt cool aussi. Dommage qu’ils n’ont pas de bonnes bouteilles. Et le pire, c’est qu’à la fin du film, j’arrivais quasi plus à tenir les yeux ouverts. J’avais pas le stress quotidien et surtout quoiqu’il arrive avec le club, j’étais dans l’impossibilité de retourner là bas.

On est passé vite fait à l’hôtel qui est grand luxe. Le lit a l’air confortable, mais on est pas resté assez longtemps pour l’essayer. Et en plus, j’ai faim donc, pas le temps de trainer ici. Accompagné de Ellie, on sort trouver de quoi becté. Elle n’a pas tord, on comprend rien à ce qui est écrit. Perso, je sais pas où aller et c’est pour ça que Ellie a eu la magnifique idée de s’accroché à ma main.  On finit par trouver un lieu où ils vendent des guides touristiques. Je la laisse entrer seule et continue à regarder un peu partout. Elle finit par ressortir de la boutique pour me dire, en résumé, qu’elle sait où on va manger. Je lui réponds alors Ca tombe bien, je meures de faim. Et on ne tarde pas, on y va et vite en plus.

Quand je rentre dans le resto, les odeurs que je sens ne me sont pas habituelles. En réalité, je mange souvent de la nourriture à caractère latinos, mais je ne suis pas contre autre chose. Ellie est partie prendre commande et puis, on est aller s’assoir à une table qui donne une vue sur l’extérieur. Je sourie à ce qu’elle me dit, car la première chose que j’ai penser quand elle a parler que je la réchauffe, c’est une partie de jambes en l’air. Normal, dirons nous, vu que mon cerveau se trouve dans mes bijoux de famille. C’est vrai qu’il fait froid ici. J’espère arriver à m’habituer un peu à ce temps pourri et ne t’inquiète pas,  avec moi, la nuit, il fait chaud ! Mon seul regret avec ce temps, c’ est de la voir avec beaucoup plus de vêtements qu’à Phoenix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Sam 4 Mar - 22:39

Des banderoles en chinois ressortent de chaque bâtiment, tout est coloré, trop coloré même à mon goût, mais ça ne dénote pas du tout avec le reste ! Les rues sont étroites, mais contrairement à ça, les immeubles bien trop hauts, au point où tu ne peux qu’apercevoir une partie du ciel que face à toi. Si tu as de la chance. Il y a une énorme pieuvre rouge délavé au dessus d’une petite poissonnerie, enfin ce que je deviens être une poissonnerie, d’où  une file sort jusqu’à la moitié de la route. Un peu plus loin, avant qu’on trouve l’endroit où nous allons petit déjeuner, on trouve d’immense panneaux publicitaires que je suppose illuminés la nuit. C’est immense et cela ne ressemble pas à grand-chose d’humain. C’est impressionnant et c’est surtout déroutant !

Même quand nous entrons dans ce « restaurant », c’est dépaysant. Les odeurs, le style de tables, l’ambiance, tout est bien plus animé et différent qu’en Amérique et même en Ecosse. Osaka est une ville qui ne dort jamais, c’est ce que j’avais lu dans la brochure. Et franchement, je le remarque ici, il y a tous les styles de personnes. Nous trouvons une place  après que j’ai commandé deux petits déjeuners typiques du pays. Je ne sais pas ce que ça va donner, mais autant tenter le coup non ?  

J’entame la conversation sur la froideur du temps extérieur. Je sens que je vais me trouver une écharpe et des gants si ça continue. Pourtant, j’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence en Ecosse où il ne fait pas si chaud que ça non plus en hiver, mais il faut croire qu’on  s’habitue très vite à ne plus jamais avoir froid.  Humm j’ai hâte d’être à cette nuit alors. Quoique avec le saqué que je compte aller déguster ce soir, avant de rentrer à l’hôtel, on aura peut être déjà trop chaud bien avant la chambre ! Rigolais-je alors qu’on nous amène nos petits déjeuners et là, c’est la déconvenue. Je lève le regard après quelques secondes sur Crom. Je ne m’habituerai pas, je crois à avoir du riz et de la nourriture salée dès le réveil. Mais bon, je suis là pour être dépaysée et tout essayé, donc …  Bon app !  Du riz, des légumes, du poisson cuit et cru, de la sauce que je devine être au soja et du thé. Voici ce qu’on vient d’amener sur un plateau à chacun d’entre nous, avec des baguettes. Je rigole alors à nouveau et je lui dis Tu sais comment on mange du riz avec des baguettes toi ? Je sens que je vais en foutre partout purée. Je les prends et je commence par goûter les poissons cuits. Et franchement, c’est super bon, rien à voir avec ce qu’on nous serres dans les restaurants japonais chez nous. C’est plus épicés, ça a plus de gout, autre que l’ail et le vinaigre. C’est bon… Bon on tente le riz avec les baguettes ?

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Sam 18 Mar - 11:04

Pour l’instant je ne peux pas dire que je suis déçu de ce pays, il est assez beau. Et ça change complètement de Phoenix et environs. Enfin, avec Ellie, nous sommes aller prendre un petit déjeuner et c’est que j’ai vraiment faim. Enfin, on rigole sur le temps, c’est vrai qu’il fait froid et je sais pas comment ils arrivent à supporter ça. Je sourie quand elle me dit avoir hâte d’être à ce soir, mais j’avoue être bien tenté d’aller dégusté du saqué. D’ailleurs j’aime bien sa phrase à double sens, c’est vrai que l’alcool réchauffe, mais Ellie, elle peut vous donner la fièvre. Et je sais de quoi je parle ! Elle a énormément de talents. C’est avec le sourire que je lui réponds J’ai déjà hâte d’y être. Par contre, pour le bar, si il y a du karaoké ne compte pas sur moi. Je dis ça sur un ton de plaisanterie et reprend aussitôt Ah oui, je sais pas quand, mais faudra que je trouve un cadeau pour Theo, un truc cool pour que ses nuits soient moins longues tout seul ! Je suis sûr qu’elle sera ravie de m’aider à trouver ça, car moi, ici, je me sens perdu. Je suis sûr que je retrouverais même pas l’hôtel.

Ensuite, le repas arrive. Ok, j’aurais pas du le regarder, car j’ai déjà moins envie de le manger, mais cela doit être psychologique. Car je suis sûr que si on me servait la même chose à midi, il passerait beaucoup mieux. Au pire, on finira par un bon fast food. Enfin je vais quand même faire l’effort de tout manger. Je ne suis pas une petite nature. Je réponds Bon app’ à Ellie après qu’elle l’aie dit. Je prends les baguettes, car évidemment, il n’y a pas de fourchettes. A ce que ma compagne me raconte, j’ai envie de dire bonne question. Je regarde un peu autour de nous, pour observer ce qui se passe. Ma déduction est simple, manger avec des baguettes est un sport. Sauf pour les natifs, maudit faces de citron. Imagine même pas où je fais te foutre mes baguettes ! Alors je soupire légèrement, une façon d’évacuer Et bien, c’est une bonne question, je crois qu’il faut les prendre comme ça ! Je lui montre ma façon de faire et je commence à manger Enfin d’ici une  semaine, on sera des pros de la baguette ! La bouffe n’est pas si dégueu que ça Mais si tu  y arrives pas, j’ai un couteau suisse dans ma poche, mais je ne suis pas sûr qu’ils voient ça d’un bon œil ! Je dis ça, car ce peuple est fort dans les traditions et pas assez évolués pour découvrir la fourchette. Enfin on voulait être dépaysés, et bien, on l’est !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Dim 19 Mar - 14:02

Je fais une moue toute triste quand il me dit que si y a un karaoké au bar de ce soir, je ne dois pas compter sur lui. J’en rajoute des tonnes dans ma tête de chien battue, avant de lui dire, me pendant presque à son bras Zut, moi qui voulait qu’on se ridiculise tous les deux ! Pourquoi tu gâches mon plaisir là ? Non mais sans rire, de toute façon, même si je suis douée en chant, chanter dans une langue aussi… Enfin dans une langue totalement étrangère, non merci. Je crois que c’est sur que là, je serais totalement ridicule. Mais par contre, les entendre, les autres, se ridiculiser, là, ça ne me dérangerait pas. Ca serait même super marrant, je dois bien l’avouer.

Oh mais tu es un amour ! Bien sur que c’est sarcastique, ironique, tout ce que vous voulez. Tout autant que lorsqu’il parle d’un cadeau qui feront des nuits de mon colocataires des moments moins longs et solitaires. Je rigole et je finis par lui demander Ouais on ira chercher ça, mais je te préviens que si ça l’amuse trop et que je peux pas dormir, je viendrai squatter chez toi et que je ferai mon sport, devant la télé, le matin dans ta piaule ! Je lui fais un grand sourire, je sais qu’il déteste qu’on le réveille, mais moi, quand il fait trop chaud et surtout avant d’aller courir ou même après, je fais mes étirements devant la télévision. Alors oui, je sais que ça va pas lui plaire. Mais comme on est ici pour rigoler, pour penser à autre chose et puis surtout pour être dépayser, je m’amuse et je ne prends rien au sérieux !

Mais nous voilà dans un petit resto, rien de bien grandiose, mais l’odeur est alléchante, bien que différente de chez nous pour une heure aussi matinale. Et il n’y a pas que l’odeur qui soit différente vu le plat qu’on nous apporte. Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer. J’ai faim ! Mais bon, on est là pour être dépayser comme je le dis à plusieurs reprises depuis notre arrivée sur les lieux, alors autant le faire totalement non ?

Et là, grande question, comment on mange du riz avec des baguettes. Je la pose également à mon amant et là, je  rigole vu sa réaction. Il en sait pas plus que moi. Ok, j’aurais du demander à mon coloc avant de partir. Car croyez moi ou non, quand Bucky a faim, il mangerait n’importe quoi avec n’importe quel moyen.  Je rigole aux mots pros de la baguette C’est bizarre mais tout ce que tu dis à une connotation perverse dans ta bouche, Crom ! Quand il me parle de couteau suisse, je rigole et je finis par lui dire, tentant presque vainement de prendre correctement mes baguettes Ils seraient capable de nous faire arrêter pour grand banditisme ici ! On va éviter !

En regardant les japonais et surtout japonaises ici, je lui dis Y  pas d’asiats au Redwood, tu devrais y penser, je suis sûre et certaine que ça te ramènerait encore plus de clients. Y en a pas mal qui fantasment là-dessus. Je trouve enfin la bonne position pour les baguettes, alors ni une ni deux, je prends  le bol de riz, je le fous sous ma bouche et je mange. J’en fous un peu à côté mais dans l’ensemble ça passe. On fera avec pour le début en tout cas !

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Dim 26 Mar - 12:25

Quelques fois, je me dis « Crom t’es un monstre ! » Comment en es-tu arrivé à ça ? Laisser une petite nénette faire la moue. Le chant est vraiment quelque chose que je ne maitrise pas. Je suis nul, même en fredonnant, c’est déjà arrivé que le VP se foute de moi. A la longue, c’est devenu un complexe. Et quand Courtney était petite, quand je croyais la calmer d’une petite chanson, elle faisait pire. J’ai pas envie d’éclater des jaunes si ils se foutent de moi. Je peux le dire, j’ai réussi à résister aux yeux de chien battus de Ellie. J’ai eu très dur, mais j’ai pas dit « ok, si tu veux ! ». T’inquiète pas, je me rattraperai dans un autre domaine, mais le chant, je suis une vraie plaie. Et pourquoi tu n’irais pas chanter toi ? Déjà que tu chantes bien, au moins les jap’ seraient ravis, un régale pour les yeux et les oreilles.

J’adore sa façon de dire des choses, de façon ironique. Mais c’est surtout que connaissant le chauve, si ça lui plait, il serait capable de manger avec son truc à table et j’en passe. Je sourie quand elle me donne les conséquences qui risquent de se passer si Theo adore vraiment ce cadeau Tu crois qu’il serait capable de ça ? a la limite, tu devrais lui confisquer son jouet. Et pour la nuit, faudra lui trouver une blonde. Une rousse… Je suis pas  trop motivé … Et une brune, il finirait par l’appeler Ellie. Je sais pas comment il fait, il la reluque au Redwood, puis la côtoie en colocation. Perso, ça aurait fini en viol. Peut être qu’il a une force mentale. Ou bien, peur de la mort.  Mais une chose est sûre, elle lui dit oui, il dit pas non ! Même moi à sa place, j’aurais surement suivi la voie de Judas.

Le repas est enfin arrivé. J’ai senti mon estomac faire un bond. Et mon cerveau est en stand bye avec une image d’hamburger en arrière font. Quand la jolie  brune me demande comment on se sert de ça. Alors je lui lâche quelques répliques, voir même une solution à cette histoire de baguettes. C’est vrai que souvent ce que je dis à des connotations perverses et le Redwood n’a rien arrangé, mais pour une fois ce que je disais était de façon totalement innocente, mais bon … Et si je te dis que pour une fois, il n’y avait pas de sous entendus ? Tu me crois ? Et pour le couteau suisse, tu as raison, ça serais dommage d’aller en prison pour grand banditisme. Le problème c’est qu’ils ne voudront pas nous mettre dans la même cellule.

Ensuite, ce qu’elle me dit n’est pas con. On a pas de jaune au Redwood. On a une métisse, elle est pas mal d’ailleurs, mais pas assez pour me la taper. De toute, c’est Ellie que je préfère, elle a ce plus que les autres n’ont pas.  C’est sûr, ça serait pas mal pour le business. Faudra que je regarde dans les demandes d’emplois que je reçois ou faire une annonce, mais je crois que, au final, si t’es pour et surtout si on prend le temps, je te laisse faire les auditions. T’auras l’œil expert. Moi, je ne serai pas objectif. C’est sur que c’est une bonne idée, faudra que je me penche sur la question à notre retour.

Les plats sont vidés plus vite que je ne l’aurais imaginé. Enfin , il me reste deux trois trucs, mais tout n’arrivait pas à passé. Tout comme ce thé, j’y arrive pas. Je le bois juste car ça m’aide à faire passer, mais ce goût. J’avoue que le café me manque beaucoup à cet instant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Dim 2 Avr - 22:32

Je sourie quand il me dit qu’il se rattrapera dans un autre domaine. Bien sûr que je sais de quoi il veut parler, mais j’ai décidé de l’ennuyer un peu. Il va s’encrouter si il ne fait que boire et baiser. Je finis alors par lui dire, l’air super enjouée, comme une enfant à qui on promet le jouet de ses rêves Oh promis ? Donc tu es ok pour m’emmener danser un de ces jours. Il doit y avoir deux trois bonnes boites de nuits ici ! Puis je lui fais un grand sourire, genre, tu peux pas me dire non. Mais la vérité est que j’aime pas plus que ça les boites de nuit. Mais ça m’amuse de le voir s’enfoncer.  J’aime pas ces endroits où on ne peut pas bouger, où la musique est tellement forte qu’on s’entend plus parler, où les mecs se collent à toi, suants à grosses gouttes et transpirant de l’envie de te mettre dans leur lit. Enfin vous voyez le genre quoi !

Je ne sais pas exactement ce qu’il veut acheter à mon colocataire comme souvenir du Japon, mais vu son air tout à l’heure, j’avais tout de suite compris que c’était assez pervers. Quoique Crom a toujours son air de pervers sur le visage. Et là, encore plus après ce que je lui dis et d’un coup, je comprends, il veut lui prendre une poupée gonflable. Je fais la grimace et je finis par lui dire Ouais bah, elle a intérêt à rester dans sa chambre. Et si il a le courage de l’appeler Ellie, je la lui fais manger ! Bah oui merde quoi, c’ est dégueulasse, surtout quand on imagine ce qu’il pourrait faire avec… Oh purée non, je ne veux pas imaginer ça, c’est trop crade.

Je prends un air taquin, comme si je ne le croyais pas, je bats des cils pour l’endormir et je finis par répondre Oh mais je te crois toujours, mon cher ! Je commence à manger, purée, j’ai faim et je ne crois pas que ce sera ce plateau qui va me rassasier, c’est bon, mais pas folichon non plus. Je comprends pourquoi y a que des petits dans c e pays. Et à la suite, cette histoire de grand banditisme, je finis par lui répondre, sur un ton très sérieux Imagine que je devrais aller voir un tout petit japonais, mal fichu au niveau du … Je montre son entre jambe du doigt puis je continue … Enfin pour me satisfaire et me réchauffer toutes les nuits. Non, je risque d’être triste moi ! Puis je rigole et recommence à manger.

Mais parlons business. Bah oui, je parle souvent du Redwood avec Crom, n’oubliez pas qu’il est mon patron là bas. Et n’allez pas crier à la promotion canapé, car je ne dois pas être la seule des stripteaseuses qui soit passé dans son lit. Quoique oui, il me semble que je sois la seule pour l’instant et … Enfin ça me fait plaisir, car je crois que je le prendrais très mal dans un autre sens. Enfin soit, là, il m’étonne. Je lui sourie pour le remercier et je finis par lui dire Ca serait génial pour moi !  Je pourrai choisir une fille qui s’entendrait avec les autres, car c’est pas toujours le cas et j’aime pas quand l’ambiance devient malsaine dans les loges… Tu sais ce que c’est des femmes ensembles !

On finit nos plats, puis on s’en va payer avec l’argent gagné lors du paintball. Et là, une fois sorti du lieu, je finis par lui dire, mon bras se glissant sous le sien, pour me rapprocher et me réchauffer  On fait un peu de tourisme ? J’ai un plan maintenant ! Je lui montre alors le plan en anglais que j’ai trouvé chez le marchand de souvenir !  Et on aura tout le temps de trouver des cadeaux par la suite non ? Et je n’ai pas envie de rentrer de suite à l’hôtel pour m’y enfermée !

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Dim 23 Avr - 12:10

J’ai l’impression qu’elle est d’humeur à me taquiner. Qui dit boite de nuit, dit qu’il y aura un bar, mais dit aussi danser. Ca aussi c’est pas mon fort, mais c’est moins pire que de chanter. Et peut être que là, je verrai des japonaises un peu plus sexys que ce que j’ai pu voir jusqu’ici. Elles sont en général assez moches. Je lui rends son sourire et lui dis A la limite, si tu t’habille assez sexy pour faire tourner la tête des nipons… même si tu es toujours sexy ! Ouf, je me suis repris… Juste que attends, on peut pas le nier. Elle est toujours canon, mais moi, ce que j’aime c’est frimer avec la plus belle fille au bras quand je vais quelque part. Bien sûr, j’aie aussi une fille qui a du caractère, mais ici, je veux en voir qui décide de migrer aux USA. Mais je me réjouis déjà de notre président et de son programme au sujet de l’immigration.

Ensuite, on discute du futur cadeau du colocataire d’Ellie, la bombe. Et on rigole sur ce qu’il pourrait se passer. Je rigole car j’imagine Ellie lui faire manger sa poupée remplie de s….e Enfin cette image me dégoute. Oh mon Dieu, comment tu peux avoir des pensées aussi violentes. Le pauvre ! Mais je suis sûr que si ça lui plait, il finira peut être par l’épouser.

On commence le repas ( le petit déjeuner ) mais on continue surtout à délirer assez sobrement. Bien qu’on arrive au grand banditisme, si jamais on utilise un couteau suisse. J’aime bien la réponse de la petite, qui est près de moi. Elle n’a pas tord. Les japonais ne sont pas réputés pour être des étalons. Alors moi aussi je prends un ton sérieux  En fait je ne préfère pas imaginer. Je l’ai toujours dit, vaut mieux une veille américaine qu’une nouvelle japonaise. On cherche surtout la qualité ! Bien, sur ce, je finis par sourire et continue cette mal bouffe, pas aussi dégueue au goût  qu’à la vue.

Déjà j’arrive à oublier que je suis son boss. Ce qui est bien c’est que j’ai jamais utilisé ce statut pour avoir une seule faveur des jeunes femmes. Quoique oui, mais de toute façon,  j’aurais essayé même si j’étais pas le patron, donc au final ça ne change rien. Et ce qui est bien avec elle niveau business, c’est qu’elle est plus proche des filles, car j’ai besoin de savoir si elles sont toutes opérationnelles Imagine oui, on regardera à ça à notre retour à Phoenix. Tu aurais taff mais je te fais confiance.

On termine les repas, c’était bon, mais voilà j’ai comme un manque. Si je devais mettre une note, je mettrais un cinq sur dix pour la découverte, mais j’ai pas vraiment envie de recommencer. On est sur le point de partir d’ici. Je laisse la jeune femme qui est avec moi tout régler et on sort d’ici. Elle se rapproche de moi et prends mon bras. Oh putain, j’avais oublier qu’il ne faisait pas si chaud. Ellie me propose de faire un peu de tourisme. []bVa pour du tourisme ![/b] Je regarde avec elle la carte, il y a pas mal de trucs à faire Oh ! Je lui montre un aquarium, celui de la ville et dis IL y a aussi plusieurs trucs commerciaux, le Yodobashi camera. Il a l’air cool. Ou on peut allez voir les temples et compagnie. Ca aussi ça me branche bien aussi ! Voilà, J’ai proposé plusieurs trucs, mais il y a encore beaucoup de choses à voir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Ven 28 Avr - 14:29

J’allais l’attraper, lui tirer les oreilles comme on dit, quand il me lâche que je devrais m’habiller sexy. Mais il s’est bien repris par la suite en me disant que je l’étais toujours. Je ne dis pas être la plus belle femme au monde, ni même pouvoir être du goût à tout le monde, mais je sais une chose, c’est que je suis toujours attirante et sexy. J’y mets un point d’honneur. Personne ne me verra sortir de chez moi mal fringuée ou malade. Je ne parle pas maquillage, je ne suis pas une fan de ce genre de cosmétique qui coute la peau du cul et qui donne des boutons, non je parle de la sexy attitude.  Une petite robe, noir, cintrée, des hauts talons pour me faire une démarche langoureuse et des porte jarretelles pour te faire tourner la tête toute la nuit ! Je m’amuse, je sais lui faire tourner la tête, je sais comment le rendre fou depuis le temps qu’on se fréquente.

Je rigole alors à la suite et j’imagine la scène, jusqu’à finir son histoire en disant Et on sera parrain et marraine des premiers bébés siliconés. Oh purée, quelle horreur ! Je rigole alors, tellement fort que beaucoup de personnes se retournent vers moi. Je pose alors ma main devant ma bouche et je lui dis, d’un regard, je suis désolée. Mais franchement, juste imaginer mon colocataire se promener partout avec sa poupée gonflable me fait hurler de rire. Sauf quand je l’imagine avec sa saloperie pas trop propre dans la piscine qu’il a promis de me construire. Ouais, changeons de sujet, c’est mieux !

Je fais non de la tête, comme une enfant qui imite son papa, avec une petite moue triste Non hein ! Personne n’oserait imaginer ça. Et puis, je suis pas venue avec lui pour que je le perde au bout de quelques minutes dans cette ville et ce pays pour avoir sorti un couteau suisse pour couper un simple sushi. Ca serait con avouez. Puis je finis par lui dire, mon pied venant se placer à son entre jambe J’adore les bonnes vieilles américaines. Je le caresse quelques secondes puis j’enlève mon pied pour venir remettre ma chaussure à mon pied. Puis je lui dis Vivre une semaine avec toi, tu risques de me manquer, quand la seule chose que j’entendrai chez moi, c’est le plaisir solitaire de mon colocataire et de sa nouvelle petite amie en plastique ! Puis je rigole !

Je ne sais pas si c’est pour ma qualité d’employée ou parce que je passe dans son lit assez fréquemment que je vais avoir le loisir de choisir la prochaine stripteaseuse. Enfin dans un sens, je m’en fous, mais pour mon égo, j’aimerais bien que ce soit parce que je bosse bien, comme une folle même je devrais dire, je passe plus de temps au Redwood que chez moi. Enfin autant sur le podium que dans son divan lit à l’étage, il faut bien l’avouer aussi.

Quand on ressors du restaurant, je vois ses yeux briller et sa voix être enjouée quand il voit qu’il y a un aquarium non loin d’ici. Bon bah, j’aime bien les poissons alors pourquoi pas. Il reprend alors son air sérieux pour me montrer le reste qui lui plait tout aussi, mais pourquoi changer alors que c’est l’aquarium qui semble lui plaire le plus dans le tout. Je regarde autour de nous et je vois une bouche de métro. Je le prends alors par la main et je le tire avec moi Viens allons voir l’aquarium. On aura tout le temps pour faire le reste des visites par la suite ! Là, c’est la galère, faut comprendre quelque chose, en plus les japonnais semblent tous bien trop pressés, ils ne prennent même pas le temps de répondre quand tu tentes de leur parler. Alors je dis à Crom Regarde avec moi, on va tenter de s’y retrouver. Je lui montre les noms de quartiers en écriture japonaise et on regarde en même temps, la même écriture sur le panneau au dessus de nous. Purée, on va jamais s’y retrouver, j’y comprends rien ! puis je me retourne vers lui avec un sourire sur le visage Viens on prend le premier métro et on verra bien où on va ? C'est peut être pas une bonne idée, mais bon, je m'en fous un peu et puis, il me semble vu la carte que tous les métros se rejoignent à un moment dans le centre et c'est au centre ville qu'il y a l'aquarium.

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Mar 9 Mai - 17:57

J’ai vu sa tête changé quand je lui aie demandé d’être plus sexy. Bien sûr ce que je lui aie dit par la suite me sauve la vie, mais en réalité, je lui disais ça pour que tous les japonais bavent encore plus. Les jolies filles, moi, c’est mon kiff et ce qu’elle me dit sur sa future tenue me fait sourire J’aime bien cette idée de tenue ! C’est sur, je vais avoir dur de tenir. Déjà en temps normal, c’est dur. Alors vous n’imaginez même pas l’effort que je dois faire ! Dur d’être un homme.

On délire sur le futur cadeau du chauve. Un truc pour calmer ses ardeurs quand il est seul avec Ellie.  La réponse de cette jeune femme me fait rire, mais je fais quand même la grimace. Le rire de Ellie était assez fort que plusieurs personnes se sont retournées vers nous. En même temps, si ils savaient, eux aussi se mettraient à rire. Des bébés siliconés. J’espère que cela n’arrivera pas. Ce qui est sûr à mon retour aux USA, je vais le charrier et peut être acheté des produits de contraception à sa poupée. Dans ce monde, on n’est à l’abri de rien.

Ce n’est pas facile de manger avec ces foutues baguettes et de fil en aiguille, on  en est arrivé à parler de grand banditisme et de prison. Tout ca pour l’utilisation d’un couteau suisse. Enfin ce qui fait plaisir à entendre c’est qu’elle ne veut pas une nouvelle japonaise. Elle me fait comprendre grâce à son pied que la qualité américaine est la meilleure. Je hoches la tête à ce qu’elle me dit et je lui fais un clin d’œil. Elle n’a pas tord. Ca va faire bizarre après une semaine de repartir chacun de son côté. Même si on se voit aussi souvent que nécessaire. Ca va aussi me faire un peu bizarre et c’est sûr que si monsieur fait des folies, t’a déjà pensé à changer de colocataire ? J’ai pas confiance en lui, quand une meuf est en jeu. Au fond, je me sentirais plus rassuré si elle vivait seule. Déjà que j’ai jamais dit à Theo que Ellie avait fait un enregistrement sur lui et sa rousse à deux balles cinquante. Je me demande comment il réagirait sur ce sujet, mais personnellement pour moi, elle a bien fait ! Ce qui a renforcé ma confiance en elle.

Comme on est en vacance, le sujet travail est passé vite fait à la trappe, mais à notre retour, deux trois choses vont changer au Redwood. Notre déjeuné est fini e ton décide de ne plus rester là. Mais de visiter cette immense ville. Notre première destination sera l’aquarium. Enfin si on trouve comment y aller, mais j’ai peur que si je les vois, je ressentirai l’odeur du poisson du déjeuner et que cela risque de me donner un gout amer. Bien sûr ce que me dit Ellie est correct et je réponds Alors allons y !

Donc on est parti pour prendre le métro. Ce qui va devenir un défi, elle me demande de regarder avec elle et me montre le nom en japonais et Ok, le problème c’est que pour moi, je ne vois quasi aucune différence sur le tableau. Quelle écriture de merde ces japonais. Car on ne comprend rien.

Je crois que depuis que j’ai le permis, c’ est la première fois que je prends un métro. Celui-ci est bondé. On n’a pas eu une place pour s’assoir. Alors on a fait comme on pouvait. On s’est calé et aggripé là où on pouvait. Après un petit moment à suer des grosses gouttes, le métro c’est bien vidé. Ce qui me parait bizarre. Peut être avons-nous raté le centre ville. J’avoue que là, je suis totalement perdu. Alors je la regarde et lui demande Tu crois que l’on devrait descendre au prochain ? Car ça fait un petit moment que nous sommes dans le métro ! Bien sûr, celui-ci est encore bien rempli, mais au moins, on est plus écraser par ces faces de citron, de vrais félés ces types.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Dim 14 Mai - 19:49

Une semaine avec Crom, juste lui et moi, ça va me changer. Nous changer ! Mais je crois surtout que ça va faire bizarre le jour où nous remettrons les pieds à Phoenix. On va s’habituer à être tout le temps sur le dos l’un de l’autre. Enfin je dis ça, mais on aime tous les deux notre liberté. Et c’est ça qui me plait dans notre lien. Chacun fait ce qu’il veut quand il est sans l’autre. On a pas à être jaloux, possessif, à poser vingt milles questions. On fait ce que nous désirons.  La seule chose à laquelle je suis totalement fidèle et cela malgré nos désaccord, c’est la musique.

Mais voilà qu’il me demande si je n’ai jamais pensé à changer de colocataire. Je fais une moue pour lui dire que ça m’est égal. Et je rajoute même On ne se voit quasiment jamais Theo et moi au hangar. Quand il rentre le soir, rarement, moi je suis au taf, quand je suis là, je dors et je profite de son absence pour composer. Et puis, il fait à manger et le ménage, qu’est-ce que je pourrais demander de plus ? rigolais-je !  Non mais c’est vrai quoi, Bucky a toujours refusé de me laisser tout le boulot. Même si je prenais le ménage comme du sport, je l’avais prévenu dès le départ. Mais bon, je n’ai pas à me plaindre. J’ai l’habitation que je désire à moindre coût ! Seule, je n’aurais jamais pu me payer un lieu pareil. J’adore mon chez moi !

Mais là, il est temps d’y aller. On a plein de choses à visiter, pleins de lieux à découvrir et je n’aime pas perdre mon temps pour rien. Donc on est vite sorti et décidons d’aller à l’aquarium. Lieu qui semble particulièrement plaire à mon compagnon de visite. Je lui prends la main, je nous engouffre dans un métro direction le centre ville. Bon, je ne sais pas, plus le trajet avance et moins il y a de monde dans ce foutu métro, si c’était une idée brillante, mais bon, au moins c’est amusant. On verra, ça nous fera surement des choses à raconter plus tard. Ok, on sort et on entre dans le premier truc sympa qu’on voit. L’aquarium, on pourra le faire au retour au pire ! Je lui fais un clin d’œil ! J’attends de voir si il est partant puis je fais le premier pas. De toute façon, on ne comprend rien à rien ici, alors pourquoi se prendre la tête. On se la prendra bien assez tout à l’heure pour retrouver notre hôtel et ne pas dormir comme deux malheureux sous un pont.

On sort donc du métro, on remonte et là, le soleil de l’hiver m’éblouit. Je regarde autour de moi et je remarque bien vite que oui, on a du s’éloigner du centre ville. Je finis par lui montrer un grand bâtiment qui semble traditionnel droit devant nous, au bout d’une longue route piétonnière. Je lui dis alors C’est pas un de ces temples dont il parle sur le plan ? Je cherche après ma carte dans mon sac, mais purée, elle est plus là. Je ne sais pas, j’espère que c’est lui qui l’a sinon on risque encore plus de se retrouver loin de tout, sans véritable point de comparaison.

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Ven 2 Juin - 11:31

J’aime poser des questions. Savoir ce que les gens pensent des autres. C’est juste histoire de me faire une idée. La colocation m’a bien aidé et dans les sens que je croyais. Non, je me disais que Theo aurait un œil sur elle et me rencarderait sur ses fréquentations. Bien que nous sommes libre de faire ce que l’on veut. Mais  ça c’est passer autrement, c’est la jeune femme qui m’a rendu service. J’avais tout pour détruire cette preuve, mais maintenant je garde ça comme trophée et l’utiliserai en temps voulu. Je sourie à ce qu’elle dit sur lui, car le connaissant, il est différent face à une femme C’est un bon gars au fond, même si il a des réactions un peu bizarres par moments et malgré ses erreurs, c’est un très bon soldat. et dis ensuite sur un ton plus joyeux J’espère que sa bouffe a une meilleure tête que ce plat ! Le truc qui est dur c’est l’aspect car le goût est bon, mais faut dire aussi que après ceux de Gaby, tout le reste est bien dégueulasse.

J’ai apprécié ce petit déjeuné en compagnie d’une ravissante jeune femme. J’avoue que j’aurais préféré la manger elle. Enfin, maintenant, il est temps de continuer notre visite de cette grande ville. Au final, on a choisi d’aller à l’aquarium. Comme cela paraissait plus simple et surtout moins cher, on a choisi de prendre le métro ! Ce n’était pas une bonne idée, mais cela n’empêche que ça ne nous a pas démoralisé pour autant. Alors on a pris le premier métro qui paraissait être le bon et au bout d’un moment, je lui aie  proposé de descendre au prochain arrêt. Ellie paraissait totalement d’accord et proposa même de rentrer dans le premier truc sympa ce qui nous éviterait de perdre notre journée à tourner en rond. Je fis un signe de tête et dis  Ok, je te suis ! On finit par quitter ce transport en commun pour retrouvé l’air glacé de la surface. Surtout que ici, on n’est en plein courrant d’air. La jeune femme me montre un bâtiment à l’allure très ancienne. Il doit s’agir d’un de ces temples, mais au final, si c’est un putain de resto et bien, je reste sur le cul. Alors je réponds à sa question Oui, je crois ! Je vois que Ellie cherche après la carte, j’ai pas le temps de lui dire que c’est moi qui l’ait qu’elle a déjà retourné tout son sac…

J’ouvre le plan et regarde après l’image correspondante Regarde c’est ça, le temple Shi Tenno-Ji, c’est un truc bouddhiste !  Je prends ensuite le petit appareil photos que j’ai dans ma poche intérieure de ma veste polaire. Allez, je vais jouer au touriste asiatique ! Ils sont connus pour photographier tout et n’importe quoi et j’insiste bien, sur le n’importe quoi ! J’en prends une de loin, car j’ai bien l’idée et ensuite, j’en prendrai une d’Ellie a son dépourvu. Je finis par aller voir les photos que je viens de prendre et j’ai un sourire quand je regarde la tête de Ellie, car elle est toute floue. Toi tu as du regardé une VHS que tu n’aurais jamais du regardée, je me trompe ? Je sais que les K7 vidéos c’est du passé, mais j’ai grandi qu’avec ça et je sur enchéri Profite bien de ta dernière semaine !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Sam 3 Juin - 0:10

Je rigole légèrement quand le mot « soldat » fait son apparition dans la phrase. Puis je finis par dire à Crom Soldat !?! Vous me faites marrer quand vous dites ça comme ça. On dirait toujours que vous êtes prêt à partir en guerre ! Je sais ce que sont les guerres des gangs, mais moi, je les imagine surement en habit de treillis, un casque sur la tête, totalement crasseux et une arme en bandoulière en train de ramper pour ne pas se faire voir par les ennemis. Je ne sais pas, c’est bête comme image, mais c’est plus fort que moi.

Mais une fois sorti du resto japonais, tout s’est accéléré, je l’ai tiré vers le métro. Nous sommes monté dans le premier qui passait, quelle bonne idée que j’ai eu là. Vous entendez bien le sarcasme hein. Purée, qu’est ce qu’il m’a prit de faire une chose pareille ? Le métro, alors qu’on arrive à rien, finit par se vider alors on en descent aussi. Et on se retrouve dans un lieu assez reculé et tellement paniquée, je cherche la carte pendant quelques minutes avant qu’il me prouve que c’est lui qui l’avait. Je lève alors le regard un peu méchant sur lui, style, t’aurait pas pu le dire plus vite ? Mais bon, ça passe rapidement quand il me montre où nous nous trouvons. Un temple ? Bah, c’est une bonne idée de visite. C’est pas l’aquarium, mais ça vaut le coup aussi non ? Pour moi c’est même sûr !

Bouddhiste, tu dis ? Je fais mine de réfléchir quelques instants puis je finis par dire Aux Etats-Unis, tu es un vrai dieu mon cher, mais ici, tu manques de bide, faudrait que tu te nourrisses plus ! Je rigole légèrement, ma main caressant son ventre. Mais il se décide à jouer aux touristes asiatiques, un appareil photos à la main et l’œil vissé à l’objectif. Je rigole, je le laisse faire à sa guise, il a bien raison de profiter. Mais son histoire de K7, je le regarde intriguée puis je finis par lui dire, le tirant presque pour aller vers le temple tous les deux C’est pas un film ça ? Ou bien c'est une manière détournée de dire que tu veux ma mort ? Bah oui, il me semble avoir entendu parler d’une telle histoire, mais comme je ne suis pas cinéphile pour un sous, je peux encore me tromper. On tombe sur un vieux couple de japonais, je lui prends alors l’appareil photos des mains puis je vais demander, par des gestes, car leur langue reste un mystère entier pour moi, si ils peuvent nous prendre en photos. Ils acceptent, je tire donc Crom à nouveau vers ce lieu, mais cette fois ci pour faire un joli sourire devant l’objectif. Une photos, deux, trois, puis je vais reprendre l’appareil de mon amant et je lui rends ! On en fera plein et même des plus intéressantes pour tes nuits seuls quand je travaillerai ! Je rigole mais me stoppe net quand on entre dans ce lieu de culte !

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Sam 10 Juin - 16:51

Je souris à sa réponse, même si il y a une partie de vrai, comme quoi on est toujours près à repartir en guerre. Surtout si on n’a pas le choix !  Ce qui me rassure, c’est qu’elle est pas idiote et qu’elle sait au fond que nous sommes des monstres sanguinaires. Mais également amateurs de motos et de jolies filles. C’est alors que je lui dis C’est vrai que ça peut paraitre drôle. En plus les gars aiment qu’on fasse cette comparaison, ça les motive ! Donc tout ce qui est positif est bon à prendre.

Le chemin jusqu’à notre prochain lieu a été des plus confus. A mon avis, ce soir, on prendra un taxi, même si il ne parle pas anglais, j’ai une carte de l’hôtel, donc on ne mourra pas de froid cette nuit ! Enfin je crois qu’on a affaire à un temple bouddhiste. Ellie joue la taquineuse et quand elle finit de parler me caresse le ventre C’est sur que si ça a l’allure du petit déjeuner, je ne risque pas de prendre du poids. Et en une semaine, j’aurai pas le temps de prendre au moins 100kgs en plus, tu crois pas ? Même si il y avait une solution pour que je devienne obèse, jamais je ne le ferai. Je travaille dur pour garder mon corps de jeune homme de plus de quarante ans .

Ensuite, je me suis mis à prendre plusieurs photos et l’une d’elle est assez floue. Surtout au niveau du visage de Ellie, alors ça m’a fait penser au film. Depuis que j’ai un grand, enfin un très grand écran, je regarde un film au moins une fois par semaine. Et justement, celui là, je l’ai vu trois jours avant qu’on ne vienne au japon. Ellie me tire vers le temple et se met à me répondre. J’attrape un grand sourire. Donne moi une bonne raison de vouloir ta mort ? Et oui, c’est bien un film. Pas le meilleur, mais ça se laisse regarder ! Enfin après, nous nous faisons photographier par deux autochtones. Au moins, ça nous fera une belle photo, car les jaunes ont un don pour prendre de belles photos. Ensuite quand elle leur reprend, elle finit par me le donner et me dis des choses qui m’intéressent Ca tombe bien que tu proposes ça, car j’ai une envie folle, une envie de mettre mes talents de photographe pervers en action. En plus l’objectif t’aime bien ! Quoique c’est  vrai, c’est une très jolie modèle et je suis sûr que tous les mecs rêveraient de la prendre en photos et voir de la prendre tout court ! J’espère juste arriver à attendre ce soir ! Si ça continue comme ça, je serai l’un des touristes qui préfèrent le soir à l’hôtel que voyager au centre de Osaka.

Nous voilà devant l’entrée, on entre, mais je trouve cela sale, inquiétant qu’il n’y aie presque personne. En clair, c’est vide. L’endroit est assez beau, on ne peut pas le nié. Les statues, le décors en général. On finit par entrer dans la bâtisse et là aussi, il n’y a personne. J’avais pour idée de croiser au moins un moine. Enfin c’est pas grave, ici il fait plus chaud qu’à l’extérieur. Surtout que le vent se lève de plus en plus. Enfin j’espère que ça passera assez vite. Alors je sors le prospectus et dit que D’après ce qu’ils disent, ici c’est le premier temple bouddhiste du Japon. Ils disent aussi qu’il est fort délaissé par les touristes ce qui explique pourquoi on est seul.   Je prends deux trois photos des lieux, j’ai fais des plans larges pour pouvoir montrer à quel point c’est beau !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Lun 12 Juin - 10:49

Et bien si ça les motive, je ne peux plus rien dire ! Dis-je en rigolant légèrement. Dans un sens, tout ce qui est bon pour eux est bon pour Crom. Et tout ce qui peut l’amener encore plus haut, ne le rend qu’encore plus performant. A croire que le pouvoir rend les hommes supers motivés dans tous les domaines. Ils se démènent pour être meilleurs partout.

Quand il me reparle du petit déjeuner et du fait qu’il ne risque pas de prendre du poids à cette allure là. Je rigole et pour l’ennuyer, je lui dis Oh mon pauvre nounours, tu as faim c’est ça ? Je prends un air faussement intéressée puis je lui dis Promis, après notre prochaine visite, on se trouve un truc à manger, bien gras, bien consistant ! Bah oui, parce que pour dire la vérité, ça m’a laissé un goût de trop peu. J’ai assez mangé, mais ça manquait de … de tout en fait, c’est trop sain, trop peu, trop goutu. Je préfère largement un bon hamburger ou un bon spaghetti bolo. Enfin soit, on verra ça par la suite !

Une bonne raison ? Je pose mon doigt sur ma bouche et je fais mine de réfléchir. Puis je réponds, comme si la vérité m’était apparue Non franchement, tu as raison, je vois pas quelle autre femme te ferait l’amour comme moi, quelle autre femme t’emmènerais ainsi en Asie ni même quelle autre femme ferait fantasmer tous tes collègues tout en étant qu’à toi ! Je lui fais un clin d’œil. Je ne suis pas trop film, donc je ne crois pas que je le matterai, mais si un jour avec Theo, on veut se faire une soirée cinéma, on y pensera. C’est toujours sympa d’avoir une idée plutôt que de passer des heures à chercher pour ne rien trouver de bon au final.

Mais j’aime le voir tendu, je parle bien sûr en lui faisant des propositions assez osées dirons nous. Et ça marche à tous les coups, il semble de plus apprécier fortement mes idées. Je finis alors par lui dire, pour l’ennuyer et le tenir en haleine Oh mais on fera ça, après cette journée de folie et après la soirée en boite de nuit ! Le pauvre, je vais finir par le traumatiser si je continue comme ça. On est bien ici, on rigole, on n’est jamais dérangé par quoi que ce soit, je crois qu’en repartant, je vais un peu regretté ce calme. Calme avant la tempête de retour non ?

Par contre, le temps il est magnifique, grandiose même. Ces statues, cette ambiance qu’il dégage. J’avoue même adoré ce silence et cette manière qu’il a d’être « délabré ». Ca lui donne un charme en plus. C’est dommage qu’il soit ainsi à l’abandon, mais en même temps, ça lui donne un petit côté plus authentique, je trouve. On y entre ! Ce n’est pas fort éclairé, c’est vide de vie, mais wouah, c’est magnifique un tel endroit. Seuls ! Dans un endroit magnifique ! Avec un très bel homme ! Ca m’en donne des idées. Je lui prends la main et je lui dis Viens on va visiter un peu plus loin ! On promène, on prend des photos, de nous deux, des selfies, des lieux, etc. Et là, on tombe sur un endroit un peu plus discret encore au cas où quelqu’un entrerait quand même. Je lui dis alors, venant me coller à lui A défaut de prendre des photos maintenant, on pourrait s’entrainer pour être au point pour ce soir, pour notre gym quotidienne non ? Ma main descendant jusqu’à son entre jambe,  un énorme sourire coquin sur les lèvres !

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Lun 26 Juin - 21:05

J’ai  un léger sourire à ce qu’ elle me répond. Elle n’a pas tord si ça les motive, il faut voir le côté pratique. Ensuite, pendant le déjeuné, elle a une envie soudaine mais cachée, que je grossisse. Mais bon, j’ai aucune envie de ressembler à ce bouddha. Bien sûr c’est un délire et je vois bien qu’elle a envie de plaisanter. Et elle continue sur sa lancée et me dit que je dois avoir encore une grosse faim. Ce qui est sûr, c’est que j’ai faim d’autre chose, mais finit par me promettre que plus tard on mangera un vrai repas. Alors je lui réponds Non ça va, j’ai plus faim ! C’est juste que je mange aussi avec les yeux et là, ils ne se sont pas régalés. Et c’est sur que pour ce soir, on se mangera un plat plus appétissant. Pour mon prochain déjeuné, je me mange un truc simple. Céréales et croissants, mais j ene reviens plus ici, c’est sûr. Même si l’endroit à son charme.

Après le petit déjeuné, on a fini par aller vers un temple. Ok, ce n’était pas notre but, mais je ne suis pas déçu. En même temps, que l’on soit n’importe où avec Ellie, on n’est jamais déçu. Bien sûr je rigole car sa tête sur la photo est floue, donc je lui dis qu’elle risque de mourir dans une semaine, etc. Et bien sûr, je lui demande une bonne raison qu’elle meure. Elle n’en a pas, mais ce qu’elle me dit comme réponse me plait. Sur ce coup, je suis bien d’accord. Et j’avoue qu’elle a du talent pour les parties de jambes en l’air. Ce qui fait que quand on y a gouté, on ne peut plus s’en passer. Je lui réponds avec un léger sourire Tu as raison, ça serait dommage de te tuer. J’aurais un vide ! Pour les collègues, encore heureux que j’ai pas partagé, on a beau être des frères, il y a des limites. j’ai eu une drôle de vision. Ce qui est sur c’est que ça ne me plaisait pas qu’elle passe de l’un à l’autre et j’avoue que au final, ça lui ferait perdre tout ce qui m’attire chez elle, mais je dois bien aussi avouer que j’aime le fait qu’ils rêvent de se la faire et qu’ils n’y ont pas droit. La conversation tourne au plus chaud, surtout plus chaud que ce qu’il fait ici dans ce pays de merde. J’aime beaucoup cette idée. Le problème, il ne faut pas croire que j’effacerai les photos par la suite. Car je me fait un book pour plus tard. Bien sûr, j’ai beaucoup de photos de style sensuelles, de certaines conquêtes et surtout de celles uqi me donnent des envies perverses.

J’attrape le sourire quan delle me fait comprendre que c’est pas pour tout de suite. C’est pas ça, il fait bien trop froid dehors, mais ça sera dur d’attendre après cette journée et le pire sera pendant la boite de suite. Et oui, c’est de la torture. J’espère juste ne pas être crevé mort surtout Au moins j’apprécierai le moment deux fois plus. Bien sûr ça va être dur d’attendre !  Vite à ce soir ! Mais je compte quand même profiter de cette journée. On fait par aller dans ce temple. Il est vide. En arrivant il devait avoir juste deux trois personnes à l’extérieur. L’intérieur est magnifique. Les détails de certaines choses sont poussés à l’extrême.

Elle me prend alors la main et me dit qu’on va visiter un peu plus loin. On se ballade et je prends bien sûr, deux trois photos et tout ce qui va avec/ L’endroit où on finit est assez isolé et le pire c’est que je ne suis pas sur qu’on avait le droit d’y accéder. J’ai vu un écriteau bizarre, mais je n’avais pas envie d’y faire attention.  Et surtout passé deux heures à le déchiffrer, car on n’est pas doué pour ça. On finit par s’arrêter et la jolie jeune femme me fait une des meilleures propositions, tout en se collant à moi. Bien sûr comment refuser ? Et le fait qu’elle place sa main sur mon entre jambes ne me donne aucune envie de refuser et même cela me sera impossible de dire non  Ca me parait une bonne idée ! Ici il ne fait pas froid et vu sa proposition, la chaleur est montée d’un coup. Je la regarde et je finis par l’embrasser tout en la faisant reculer dans ce petit coin là. C’est déjà assez discret mais là, on sera mieux. Il y a une sorte de rebord et deux grandes statues autour. Ce qui nous cachera un peu plus. Le fait de me faire voir ne me dérange pas du tout, mais j’ai pas envie qu’ils appellent la police, car c’est un endroit sacré.

Mais mains sont du genre baladeuses, surtout quand il s’agit de ce magnifique déhanché et de son arrière train. J’enlève ma doudoune et la jette au sol. Je l’aide à retirer la sienne et dit pas besoin de surplus ! et continue ! Je lui mords l’oreille et ma main quitte sa poitrine pour aller ouvrir le premier bouton de son jeans. Encore du surplus. Cette fille me surprendra toujours et ça j’aime …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Sam 1 Juil - 22:27

En partant d’une photo floue, notre conversation a dévié totalement. Je ne sais même plus pourquoi d’ailleurs. Sur un sujet un peu moins joyeux mais qui porte à sarcasmes, donc que j’adore, ma mort ! Je marche sans m’arrêter, alors qu’il prend encore quelques photos du lieu qu’on va aller visiter. Moi, je finis par venir lui dire, amusée, au creux de l’oreille Un vide ? Serait-ce un compliment caché ? Une manière de me dire que tu t’ennuierais sans moi ? Puis je viens le regarder dans les yeux. Avec un air mi surpris, mi joueur. Puis je rigole au sujet de partage, de ses frères, il sait, je suppose, que j’ai assez de respect pour ne jamais me faire un de ses frères, comme je l’espère il a autant de respect pour moi pour ne pas se faire une autre fille du Redwood. J’avoue que je ne le prendrais pas spécialement bien si c’était le cas. Je rigole alors et rajoute Pourtant certains auraient bien aimé, crois moi ! Je parle bien sûr du nouveau membre, Nathan Kooks. Lui, j’avoue qu’il a plus d’une fois tenté d’aller plus loin avec moi. Mais non, je ne sais pas ce qui m’attire le plus chez Crom, mais c’est lui que j’ai choisi et quoiqu’on raconte ce n’est pas parce que c’est le boss ou parce qu’il m’apporte des avantages. Non, c’est lui, son charisme et purée, il est sexy quand même !

Ensuite, on se chauffe un peu, je lui promets des belles perspectives pour ce soir et vu ses paroles, ca semble réellement lui plaire. Je sens qu’on va passer de bonnes vacances ici. Le Japon est peut être plus froid que chez nous, la bouffe est peut être pas toujours la meilleure, mais il  y a le dépaysement, le saqué et le fait qu’on ne soit que nous deux. Enfin soit, on entre, pas besoin de rester plus longtemps dehors, non seulement il fait froid mais en plus, surement que tout se passe à l’intérieur. Enfin je suppose vu le manque de personne devant les lieux. Mais l’intérieur est encore plus vide. Alors que ça aurait rebuté  beaucoup de monde, pour ce qui est de mon amant et moi-même, c’est totalement différent, c’est encore plus attrayant. Je commence par admirer les lieux, puis après une idée me vient, j’emmène donc le beau brun dans un coin un peu plus reculé. M’en foutant des pancartes, du lieu où nous nous trouvons. J’ai envie de lui faire l’amour et je n’attendrai pas la chambre d’hôtel. Surtout que j’ai l’impression que tout le monde fuit cet endroit donc ça ne gênera personne.

Une fois arrivé, il me tire vers un endroit plus adéquat, où nous pourrons nous mettre à l’aise sans jamais être vu. Moi qui n’est pas pudique, ici, je ne sais pas, c’est différent. Nos vestes finissent vite au sol, d’autres de nos vêtements aussi. Enfin juste ce qu’il faut pour être à l’aise, pour pouvoir profiter de ce moment comme il se doit. De ses mains et de ses lèvres sur mon corps, moi en faisant de même, parcourant sa peau autant que je le peux. Mais l’excitation du moment et du lieu fait que tout les préliminaires sont un peu bâclé pour en arriver au meilleur du moment. Des coups de reins, des cris étouffés, son corps contre le mien, le silence de ce lieu sacré et surtout la peur d’être vu. J’adore cette adrénaline, ça me pousse à aller encore plus loin dans tout. Tout s’est passé très vite, trop vite même à mon goût, mais je le dis à haute voix sans trop y penser Ce n’est que l’apéro, le reste du repas sera plus savoureux… Mais faudra attendre l’hôtel ! Je viens poser mes lèvres sur les siennes dans un dernier baiser avant qu’on ne se sépare.

Quelques longues minutes plus tard, on parcourt le lieu pour faire des photos, on s’amuse à jouer les touristes puis on repart, en taxi, direction l’hôtel pour aller se changer et surtout prendre une douche. Je m’habille comme prévu une jupe assez courte,  un décolleté, juste assez pour laisser imaginer et des portes jarretelles. Le tout perché sur des talons aiguilles qui accentuent ma chute de rein. Je regarde la télé cinq minutes le temps qu’il aille lui aussi finir de se préparer pour sortir, puis je téléphone à l’accueil, qui m’indique un petit bar où on peut déguster toutes sortes de spécialités d’ici. Et je ne parle pas de nourriture mais bien d’alcool. On va se saouler et tenté de rentrer droit. Non, je ne vais pas aller le faire danser alors qu’il déteste ça, mais on va aller s’amuser tout de même. Mais pour l’ennuyer un peu quand il sort de la salle-de-bain, je viens me coller à lui et je lui demande Alors prêt à bouger ton corps autre part que dans un lit ?

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Mar 11 Juil - 13:00

Est-ce que je lui aurais fait un compliment caché ? C’est ça les meufs. Elle cherche à te déstabiliser. J’ai pas de regrets, ca r ce qui est dit est dit, mais j’aurais dû le formuler autrement. Histoire d’éviter d’être remarqué et qu’elle rajoute une couche pour que je le confirme. Je ne sais pas quoi lui répondre surtout pas m’enfoncer d’avantage avec un truc idiot. Alors une réponse simple fera l’affaire Bah je trouve qu’on s’entend bien, je ne sais pas toi. Donc il y a des chances que oui. et aux sujets de mes frères, je souris à ce qu’elle dit, car c’est sûr je leur en veux pas de penser qu’ils pourraient se la taper. Bien que ce qu’elle dit veux tout dire. Certains ont dû essayer d’aller plus loin, mais je lui fais confiance J’en suis sûr ! mais j’en rajoute pas car les trois quart des Irons sont dans la liste. Avant que l’on couche ensemble au début du Redwood, elle avait flashé dans l’œil de tous, surtout lors de ces shows.

Ensuite, nous sommes entré dans ce temple, on a vite fait le tour de celui-ci et nous nous sommes mis à faire des choses plus sérieuses. J’avoue que j’aurais eu dur à attendre plus longtemps, mais ce que j’aime chez cette fille, c’est qu’elle est pleine de surprises. Bien sûr, j’aurais été incapable de refusé même si j’avais peur que l’on se fasse choper. On a passer un bon moment, super agréable qui donne envie de toujours plus et par-dessus tout, j’aime passer mes mains sur son corps si doux. Enfin là, sur le peu de place que j’avais, car on ne  s’est pas totalement déshabillé ! Pour ainsi, au cas où se rhabiller et fuir au plus vite. On n’a pas été dérangé et c’est le plus important. Mon cœur bat du cent à l’heure. Ellie a bien raison, ce n’est que l’apéro, mais c’est déjà ça ! Et j’aime ce côté spontané. C’est un peu essoufflé que je dis T’inquiète pas je sais attendre. l’embrasse et finit par me rhabiller.

On quitte les lieux en prenant encore deux trois photos, car la circulation est dense, mais on était au chaud au moins.  A l’hôtel, on se prépare pour la future soirée. J’avais que la douche et elle me fait un bien fou. Je ne sais pas encore ce que je vais mettre, mais j’ avoue que plus je la vois se préparer et plus je la trouve excitante. Hors de la douche, je me prépare. J’ai mis mon plus beau pantalon et mes nouvelles bottes achetées qui sont assorties. J’enfile ma veste en cuir assez légère et une chemise noire. Le tout me donne un côté assez classe. A ne pas tomber non plus dans le fashion victim.

Une fois prêt, je sors et vois Ellie venir près de moi. Je n’ai pas pu faire autrement que de la regarder de haut en bas. C’ est parfait à mon goût ! A sa question, je lui réponds par un énorme sourire Bien sûr, je suis prêt à bouger mon corps dans n’importe quel endroit avec toi ! et place ma main sur sa hanche Tu es très ravissante et où allons nous ? Je la tire vers la sortie, lui donne son manteau pour éviter qu’elle n’attrape froid et surtout qu’elle tombe malade. Je la laisse passer en premier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Jeu 20 Juil - 11:28

Je rigole légèrement quand il semble se rattraper et je finis par lui dire Bien sur qu’on s’entend bien. Très bien même ! Sinon tu ne serais pas ici avec moi ! Plus encore ? Je ne suis pas sûre, je ne sais pas et je ne me pose pas la question. Pas besoin de me prendre la tête avec Crom et c’est ça qui est agréable. Je lui avoue tout de même que d’autres Iron ont voulu aller plus loin avec moi, ce que je trouve un manque de respect total vis-à-vis de leur président. Je sais pas si j’aurais du le dire mais bon, je trouve que voilà, je veux être totalement franche avec lui.

La suite, c’est une visite un peu crapuleuse, je ne vais pas vous faire de dessin, mais disons que nous nous sommes fait plaisir. Un temple n’est il pas l’endroit où on se vide l’esprit, où on se libère de nos soucis, bah là, disons que nous sommes plus libre, plus serein qu’en y entrant. On rentre en taxi à l’hotel et on se prépare assez vite pour sortir, après un repas fast food sur le pouce. On a bien mangé, bien bu, maintenant  c’est le moment de s’amuser. Tous les deux habillé, douché, prêts, je lui fais d’abord  croire à une soirée danse et musique trop forte, je veux voir si il ne va pas se débiner, mais non, malgré que  je me doute que c’est le lieu où il aimerait aller, il est prêt, souriant et décidé. Je pose un baiser sur ses lèvres après qu’il m’ait dit que j’étais ravissante et je souriais intérieurement de cette proximité qui naissait de plus en plus entre nous.

Je mets mon manteau et nous sommes très vite dehors. Direction un petit bar à alcool, style ancien. On arrive vite dans une rue où les néons et les couleurs sont de mises. Comme un peu partout ici, vous allez me dire. Mais c’est impressionnant Osaka de nuit. On arrive devant l’enseigne qu’on m’avait montré en photo. C’est lumineux que ça en fait mal aux yeux C’est ici qu’on s’arrête. Tu es prêt ? Concluais-je avec un clin d’œil. Quand on rentre c’est totalement différent de l’extérieur. La décoration est surtout en bois, il y a un bar dans le fond avec derrière un immense mur de bouteille d’alcool. Ca ressemble à peu à mes pubs en Ecosse, j’aime ça ! A part la musique, cela pourrait être totalement identique.

Je m’approche de Crom et je lui dis en lui prenant le bras Les boites de nuit, en vrai, c’est pas trop mon style. Je crois qu’on sera mieux ici non ? Saqué et Whisky jap’ en perspective. On commence par quoi ? Je l’emmène avec moi jusqu’au comptoir sous le regard médusé des clients qui ne s’attendaient pas à voir entrer des gens comme nous alors que ce n’est pas le bar touristique du tout.

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crom Martigan
avatar

Président des Iron Brotherhood


Avatar : Kim Coates
Statut civil : Célibataire
Occupation : Président des Iron - Gérant du Redwood
Age du personnage : 49 Ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Mer 26 Juil - 18:30

On compte profiter à fond de ce voyage. J’avoue que le trajet jusqu’ici est fatiguant, même si on a passé un bon moment à dormir dans l’avion. On a pris le taxi du temple jusqu’à l’hôtel, on a même profité pour manger. J’avoue que l’ont avait besoin de reprendre des forces et ce qui est cool, c’est que dans la chambre, il fait chaud. Enfin soit, vu l’heure qui passe et surtout qu’on compte encore sortir ce soir, en boite de nuit, on se prépare de son côté chacun. Ok, on s’est croisé plusieurs fois et j’avoue que plus elle se préparait et plus elle faisait rêver. Une fois fini, parés à sortir, j’ai pas pu m’empêcher de lui faire un compliment. Elle m’a montré qu’elle était satisfaite de mes dires avec un baiser. On ne peut pas le cacher, car elle est ultra sexy.

Bien sûr pas de perte de temps et surtout plus on reste ici et plus j’entends le lit m’appeler et me dire «  Allez mec, viens et installe toi avec cette jeune femme et fais ce qu e tu veux d’elle. » Mais bon, même si l’idée me plait, j’ai envie également de profiter du reste de la soirée, alors ni une ni deux, on s’est barrés d’ici.

En chemin, on ne peut pas faire sans remarquer tous ces néons au dessus des restaurants, des bars. Enfin il y en a partout.  La facture de l’électricité doit être assez chère ici. Ca change de Phoenix, c’est là qu’on peut surtout sentir le dépaysement. Enfin devant la boite de nuit. A première vue, il n’y a pas de sorteurs et à deuxième vue, ça n’a pas l’air d’être une boite de nuit, mais autre chose. Je fais un signe de tête à Ellie pour lui dire que je suis d’accord et surtout que je préfère vachement ça.

A l’intérieur, ça me parait assez cool. J’aime bien le style boisé et le reste de la déco suit assez bien. La jeune femme s’approche et me prends par le bras en me disant deux trois choses, tout en avançant vers le bar Ca tombe bien que tu dises ça, car moi non plus et j’avoue que je préfère largement être ici. Je sais pas encore par quoi commencer, on verra ce qu’ils ont au bar. On a de la chance, car il reste deux places libres au comptoir. C’est pas aussi rempli qu’ une boite de nuit, mais on peut pas nier qu’il y a beaucoup de monde ici aussi et en lachant un léger coup d’œil, on est les seuls blancs. Enfin je veux dire touristes, car je n’ai vu que des faces de citron.

Au  comptoir, je retire mon blouson en cuir et Ellie fait de même. Ici, il fait bien chaud et l’alcool va pas aider non plus, mais ce qui me fait plaisir c’est que plusieurs asiatiques n’ont pas pu s’empêcher de la reluquer. Car oui, elle est encore plus sexy que les filles qui sont ici. On peut pas dire que nous avons beaucoup de place, mais ça ne me dérange pas du tout. J’ai une bonne vue sur son décolleté et on est assez prêt pour que je profite de l’odeur de son parfum. Manquerait plus que je lui renifle, mais non, je vais me contenter de commander le premier v erre. J’ai ma petite idée ! Alors j’appelle le barman avec des signes, car je parle pas du tout le japonais, lui montrant la bouteille et lui, de suite, nous serre deux verres et il me fait comprendre que je dois régler la note de suite. On doit pas lui donner confiance, enfin soit, je me mets face à elle On va commencer par du lourd. Le Hibiki est l’un des meilleurs whisky au monde, c’est du trente ans d’âge. C’est dur d’en trouver ! Et ouis j’ai douillé, mais ça vaut le coup, je prends mon verre, fais signe santé et le déguste. Je ne me l’enfile pas comme un shoot de vulgaire alcool. Oh que non … En plus le barman nous les a bien servi. Alors tu en penses quoi de celui là ? Tout en la regardant dans les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ellie S. MacLowlands
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Lauren Cohan
Statut civil : Electron libre
Occupation : Stripteaseuse ( musicienne dans l'âme )
Age du personnage : 28.02.87 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février ) Mar 8 Aoû - 19:07

La soirée promet d'être bien sympathique, il faut dire que j'ai décidé, presque au dernier moment d'aller dans un bar à alcool assez réputé et typique de la ville, plutôt qu'une boite de nuit bondée où on ne se sentirait ni l'un ni l'autre à son aise. Je ne dis rien à Crom avant de nous retrouver sur les lieux, je veux lui en faire la surprise et je suis contente, même si je m'en doutais fortement, de voir que ça lui plait sincèrement. On entre et c'est très agréable, malgré les regards des autoctones très explicites. Ils n'ont pas l'habitude d'avoir des étrangers ici et cela ne semble pas leur plaire plus que ça. Enfin ça on s'en fout ! Enfin il n'y a pas que ce style de regard, il y en a des insistants sur mes jambes aussi, je crois que mes longues jambes musclées plaisent aux habitués. Et puis après quelques sourires de ma part et la manière nonchalante qu'à Crom de s'installer, ils semblent plus à leur aise en notre présence.

Je hausse les épaules, car j'avoue que je sais juste une chose, je vais gouter au moins une fois à chaque saqué qu'ils ont derrière ce bar. On est bien ici pour tout ça non ? Mais je le laisse commencer par un whisky hors de prix. Un verre chacun et je remercie d'un signe de tête le barman qui lorgne sur mon décolleté. Crom m'annoncer alors qu'on va commencer par du lourd et me parle même du breuvage que nous allons goûter. Enfin pour ma part, je suppose que lui il doit en avoir l'habitude. Je lui dis alors en levant mon verre A ta santé ! puis je lui dis après avoir pris une gorgée de ce délicieux liquide ambré Mais tu n'auras rien de plus que d'habitude si tu me saoules, ça sera même peut être le contraire ! Je sais boire dans la limite du raisonnable. Mais j'avoue que c'est tellement rare que je me foute une cuite que si je le fais ce soir, je risque juste de m'endormir comme une masse. Enfin je ne sais pas si il m'en tiendra rigueur si ça n'arrive qu'une seule fois !

Mais il change de sujet me demandant ce que j'en pense Il est très bon, j'aime cet arrière goût ! Je le regarde alors dans les yeux et je finis par lui demander après une deuxième gorgée, parce que je le savoure à ce pris là Tu en avais déjà goûter toi ? Tout ce qui est irlandais, écossais et même certains américains, j'ai goûter, mais je dois avouer sincèrement que je n'avais jamais goûter de whisky asiatique, j'avais même d'énormes appréhension et pour finir, wouah pas mal du tout. Je finis par faire remonter légèrement mon pieds le long de son mollet et je lui dis, souriante [b]Alors monsieur le président des Iron, cela ne te fait pas trop bizarre d'être ici à profiter au lieu de te casser la tête pour tout et pour rien ?[b] Quoi ? Il semble tellement fatigué ces derniers temps, ce qui ne m'étonne pas car il ne dort que très peu et a toujours quelque chose à faire. Et puis, pas de sport à par celui en chambre, il faut qu'il se reprenne un peu en main et pourquoi pas qu'il se modère un peu. Il ne faut pas qu'il lui arrive quoique ce soit !

_________________

Lorsqu'on est heureux, on aime la musique.
Mais quand on est triste, on en comprend les paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février )

Revenir en haut Aller en bas

Osaka, nous voilà ( pv Crom - Séjour entre le 15 et le 23 février )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]
» Retour en Irréel, Jour 7 nous voilà !
» Le petit Master narcissique aimerait travailler... Apocalypse nous voilà.
» [8000pts] Apoc de mai, nous voilà!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Prendre l'air ... :: Au bout du monde-