Partagez| .

Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Niklaus J. Newman
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Joseph Morgan
Statut civil : Père célibataire
Occupation : Chauffeur de taxi
Age du personnage : 25 ans - 16 mai 1991

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Mer 8 Mar - 13:19




Ça fait quelque temps maintenant que je suis allé aux urgences. Quelques semaines même… Entre-temps Rose va bien mieux et surtout elle a fêté son anniversaire. C’est que ma petite fille devient grande ! Je dois dire que ça me fait étrange, mais on s’y accommode, je n’ai pas le choix de toute façon. Tout ça pour dire que du coup ça fait maintenant quelques semaines que quelque chose me hante un petit peu. Laquelle des choses ? Tout simplement la jolie doctoresse qui s'est occupée de Rose.

D’ailleurs au départ je pensais que cette nana me hantait juste trop et que je commençais à avoir des hallucinations, mais en fait non, à force de la croisée, une, deux, trois, quatre… Une centaine de fois placarder sur les murs des rues de la ville, j’ai commencé à me dire que je n’avais aucune hallucination liée à la chaleur ou au rayon de soleil et qu’elle était bel et bien en maillot de bain placarder sur les murs de la ville.

Je ne vais pas cacher que c’est une vue agréable et que j’en ai pas non plus profité de la voir en si petite tenue et dire que j’ai son numéro et que je reste là comme un con a juste le regardé… Ouai non, je préfère avoir des remords que des regrets. C’est donc comme ça que j’ai finalement téléphoné à la jolie Gabriella Vazquez ce matin ! Et je sais que ce n’est pas bien, mais j’avais prétexté vouloir la voir, qu’il y avait un problème et que je ne pouvais pas me déplacer, mais qu’elles viennent seulement lorsqu’elle le pourrait, que je gérais en attendant, mais ma voix sonnait tout de même un peu « urgente et paniquer », j’avais ensuite simplement donné mon nom et prénom pour qu’elle reconnaisse que je suis le papa de Rose et mon adresse j’avais raccroché. J’étais tombé sur sa boîte de messagerie, mais j’espérais qu’elle avait eu le message et qu’elle viendrait.

_________________
J'ai laissé les bouteilles à la mer , Mes racines à la terre

Et mon cœur au froid...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Sam 11 Mar - 16:32

Ce matin, j’étais sur une opération délicate. Une adolescente qui venait d’être violée et battue. Les gars l’avaient laissée pour morte dans une ruelle cette nuit. D’ailleurs son corps totalement nu n’a été retrouvé qu’aux alentours de sept heures ce matin. J’ai passé la matinée à la tenir en vie, tout d’abord. Elle avait reçu un coup violent à la tête, à la mâchoire, au nez. Ses côtes étaient fracturées, elle avait reçus de multiples coups de couteaux et je ne parle pas de l’état du bas de son corps. J’étais horrifiée qu’on puisse faire ainsi du mal à qui que ce soit et … Et j’ai pensé à ma petite sœur, à ce qu’elle avait du ressentir, seule, blessée et salie. Ensuite, dans la fin de matinée, c’est à un kit de viol que j’ai du faire face. La jeune patiente étant encore endormie, cela m’aide énormément. Je ne veux pas faire face à son regard, autant que j’ai préféré ne pas faire face à  celui apeuré et triste de sa famille.

Une fois ce moment douloureux terminé, je regarde ma montre et remarque que j’ai dépassé la fin de mon service de plus ou moins quatre heures. Comment puis-je penser à ça après ce que je viens de voir ? Je ne me reconnais plus moi-même. Je crois que comme j’ai vécu des événements horribles dans ma vie, et que seulement depuis ce moment là, je peux compartimenter mon esprit. Je peux, un tant soit peu, passer à autre chose en sortant d’une salle de consultation ou d’opération.  Mais attention, ça me retombe quoiqu’il arrive dessus à un moment ou à un autre et je ne veux pas être seule à ce moment-là. Je ne veux pas et je ne pourrais pas ! Mais, je soupire me disant que de toute façon, je le serai, je suis partie de la maison avec les enfants et généralement après avoir mangé un bout, je vais dans ma chambre pour dormir ou lire.

Il doit être midi moins le quart quand je rentre dans la salle du personnel pour, mon premier geste, enlever mes chaussures plates. J’aime les talons, j’ai plus l’habitude que ces chaussures qui me font mal à la plante des pieds. Et dire que la majorité des femmes diraient le contraire. Je me déshabille, je vais à la douche puis je viens enfiler un jeans bleu clair, taille basse et avec un trou au niveau du genou gauche, sur le dessus, un tee shirt col en V, bleu marine, qui m’aminci encore un peu d’après ce que dit mi Diosa. Je mets mes escarpins noirs à mes pieds, talons aiguilles, j’enfile à nouveau ma chaine où est mon alliance autour de mon cou, mes autres colliers et je passe un coup de brosse dans mes cheveux que je laisse libres pour une fois. Révision maquillage et me voilà prête à rentrer chez ma meilleure amie et la marraine de mes enfants.

Mais … une fois que j’allume mon téléphone, j’ai une surprise des moins surprenantes. Un appel d’un homme que je croyais ne plus  jamais entendre ni même croisé depuis le temps que je lui aie filé mon numéro. Il m’appelle pour sa petite fille, qui doit avoir un an maintenant. Je sourie légèrement, je tente de le rappeler mais pas de réponses, alors je me dépêche d’aller à ma voiture pour aller le rejoindre chez lui. Si il m’appelle c’est que la petite a un problème ou que … La dernière fois que j’ai fait confiance ainsi, je l’ai payé au prix fort. Mais il y a toujours cette image de cette petite fille au fond de mon esprit, alors je fonce. J’arrive devant l’immeuble, je revérifie l’adresse, je le connais, je connais cet étage aussi, je connais cette porte… Xavier Severide !

Je suis rassurée lorsque je vois les deux prénoms en dessous de la sonnette, je ne suis pas chez un inconnu non plus. Je suis chez le frère de ma meilleure amie, il ne peut rien m’arriver. Je frappe à la porte !  Je me recoiffe légèrement, je remets mon tee shirt correctement alors que j’entends des pas résonnés et … Salut ! Désolée de pas avoir pu venir plus tôt ! Puis je regarde derrière lui Comment va Rose ? Je suis contente d'être ici avec lui, avec la petite, quand mes souvenirs, quand ce qu'il s'est passé ce matin me reviendra en mémoire. Il est mon sauveur sans le vouloir !

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher. Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir. Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Niklaus J. Newman
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Joseph Morgan
Statut civil : Père célibataire
Occupation : Chauffeur de taxi
Age du personnage : 25 ans - 16 mai 1991

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Lun 20 Mar - 21:35




Je repose mon téléphone sur la table de la cuisine après avoir laissé mon message vocal à la jolie doctoresse. Je pars ensuite donner à manger à Rose et m’amuser un peu avec elle, elle est en plein dans l’âge où elle s’éveille. Je sais que Xavier dort encore, mais il a bossé jusqu’à tard cette nuit lui aussi, du coup je lui laisse encore un peu de temps, j’espère juste qu’il ne va pas être en retard pour son propre travail. Moi ça va, je ne reprends pas avant ce soir, mais lui reprends avant il me semble.

En attendant que la bonne heure arrive je vais faire prendre son bain à Rose après qu’elle est fini de manger, parce que mademoiselle commence à vouloir manger toute seule et c’est une vraie catastrophe ! Elle s’en met partout ! Je pense que Xavier risque de péter un câble d’ailleurs vis-à-vis de toutes les machines qu’il va falloir faire, mais bon, je n’y peux rien moi ! Et je sais qu’au fond Xavier ne peut pas résister à Rose et son petit sourire. Elle a su le charmer, en même temps c’est ma fille, c’est normal qu’elle ait du charme !


On passe un long moment au bain et je la sors ensuite, je prends le temps de la sécher, de l’habiller et direction… Le lit ! Avec tout ça j’en ai oublié de reprendre mon téléphone portable et je n’ai donc pas vu que la jolie mexicaine avait tenté de me rappeler. En tout cas je sais que Xavier s’en est aller puisque j’ai entendu la porte tout à l’heure. Une fois que je me retrouve seule, je me pose quelques minutes sur le canapé et soupire, je repense alors à mon portable à ce moment-là, lorsque je me lève… La porte frappe. Ne me dites pas que Xavier a encore oublié ses clés ! J’ouvre alors la porte rapidement avant qu’il lui prenne l’envie folle de sonner pour réveiller Rose et là… Wo. C’est loin d’être Xavier. Sur le palier de ma porte ce tiens une femme sexy… Oui, vous l’aurez bien deviné, la doctoresse ! Je souris alors en la voyant et prends un air moins surpris.

-Hey ! Salut, non mais ça va… Ne vous en fait pas !

Lorsqu’elle me demande des nouvelles de ma fille, je me pousse de la porte et lui fait signe d’entrée à l’intérieur de l’appartement, je referme ensuite la porte et attends qu’elle se tourne vers moi pour reprendre avec toujours mon petit sourire.

-Rose va très bien merci, en fait je vous appelais parce que c’est quelqu’un d’autre qui ne va pas très bien à la maison…

_________________
J'ai laissé les bouteilles à la mer , Mes racines à la terre

Et mon cœur au froid...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Mar 28 Mar - 14:32

En quelques jours maintenant, ma vie a pris un tout autre tournant. Je ne m’attendais pas du tout à me retrouver seule avec deux enfants. Oui, c’est mon choix d’être partie du domicile conjugal, mais je ne voyais pas d’autres façons de faire. Ni même d’alternatives ! J’ai la déprimante impression que mon mari n’est jamais revenu totalement de Vegas. Il n’est plus que l’ombre de lui-même. Je sais qu’il m’aime encore, qu’il ne peut toujours pas se passer de moi, cela se sent encore dans chaque geste qu’il pose quand on est proche l’un de l’autre. Mais j’ai besoin qu’on se retrouve, qu’on se chicane jusqu’à pas d’heure, qu’on se réconcilie sur l’oreiller et qu’on oublie le matin venu parce que nos enfants et la bienseillance nous dit que c’est la meilleure chose à faire. Mais là, rien, toute cette passion qui brulait entre nous n’existe plus. Et sans ça, il ne reste que l’amour et la peur ! Je ne peux pas faire face à mes peurs et mes cauchemars si il n’est plus à mes côtés à cent pour cent. Je l’aime trop que pour le faner ainsi. Alors je le quitte avant qu’il ne s’éteigne totalement.

Quand je reçois cet appel, ce message, je ne sais pas quelle est la première raison pour laquelle j’y vais. Pour la petite, c’est sûr ! J’avoue que la petite Rose, même si je ne l’ai vue qu’une seule fois est vraiment à croquer et pour moi, un enfant mérite le meilleur. Donc j’y cours ! Mais le papa y est aussi pour beaucoup. J’avoue que j’ai besoin d’être à nouveau regardée comme on me voyait avant mon mariage, avec ma TS et surtout avant ce qu’est devenue ma vie maintenant. Et puis, il y a ce besoin d’oublier. Et là, j’ai la possibilité de ne pas être attirée par toutes ces merdes chimiques que j’ai déjà prises, donc je ne vais pas dire non.

Quand il ouvre la porte, je sourie légèrement amusée quand je vois l’étonnement dans son regard. Peut être que j’aurais du insister au téléphone avant de venir ainsi à l’improviste non ? Je me mordille la lèvre inférieure et je finis par lui dire Dios mio, tutoies-moi ! Je rigole alors légèrement et je rentre quand il m’y invite. Oui, je ne me trompe pas, je suis bien dans l’appartement que je connais, celui du demi frère de ma meilleure amie. Qui sont-ils l’un pour l’autre ? Me suis-je à ce point là trompé sur les regards que ce jeune papa me lançait et me lance encore maintenant ? Suis-je à ce point rouillée socialement ?

Mais une fois la porte fermée, il me parle de quelqu’un d’autre, autre que sa fille, qui ne va pas bien. Je le regarde intriguée, je ne dis rien. Qui ? Quoi ? Que me fait-il ? Si j’étais sûre et certaine qu’il était hétéro, je dirais qu’il me drague, mais là, c’est totalement autre chose. Je reste là, à l’entrée, attendant la suite, mon sac à main dont la lanière est entre mes deux mains, pend devant moi. Une manière de tenir mes distances peut être qui sait ! Que se passe-t-il alors ? Mon ton est gentil, doux et aucune once de doute ou de méchanceté ne peut y paraitre, mais je ne sais pas, je ne me sens plus aussi à mon aise d’un coup. Pourquoi ? Je vous rappelle que Nolan m’avait fait une si bonne impression au premier regard, à la première conversation que nous avons promené quelques heures ensemble. Alors comprenez moi, j’ai toujours ce doute au fond de moi avec toutes mes nouvelles rencontres, bien trop belles et gentilles pour être vraies.

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher. Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir. Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Niklaus J. Newman
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Joseph Morgan
Statut civil : Père célibataire
Occupation : Chauffeur de taxi
Age du personnage : 25 ans - 16 mai 1991

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Sam 15 Avr - 17:21



Surpris de voir une aussi jolie femme sur le pas de ma porte ? Oui, carrément. Je ne pensais pas que mon appel recevrait une réponse, après tous une femme telle qu'elle, doit recevoir des numéros de téléphone à la pelle, des dragouille à la pelle. Elle ne doit même plus avoir assez de doigts pour compter le nombre de fois que ça a dû lui arriver en une semaine. Attention, je ne dis pas que cette jeune femme est une chaudasse ou que sais-je. Je dis juste qu’elle a extrêmement de charme et que n’importe qui ne peut pas rester indifférent à une telle femme. Elle n’y est pour rien, elle est née sexy.

Du coup, forcement je ne m’attendais pas à recevoir une « réponse » aussi rapide et qu’elle vienne ! Même si je pense clairement que sans Rose elle ne serait certainement pas sur le pas de ma porte ! Comme quoi, quand je vous disais qu’être père, célibataire en plus, ça pouvait avoir aussi pas mal davantage ! En voilà un ! Mais attention, je n’utiliserais jamais ma fille que pour ça, là c’est un cas exceptionnel et encore je ne l’ai pas utilisé, elle a dû juste associer dans son esprit. Du coup je me retrouve un peu con devant elle... Et lorsque je parle elle reprend d’un air amusé, de la tutoyer. Je souris alors et me pousse pour la faire entrer.

-Ok va pour le « tu », « dios mio »… Tu es de quelle origine ? Espagnole ? Mexicaine ?

Je referme la porte derrière elle lorsqu’elle entre et là ? Je me jette dans le bain ! Je n’ai pas d’autre choix, je ne l’ai pas appelé pour Rose et en plus elle dort, je ne vais pas la réveiller pour rien, hors de question. Je lui dis donc que ce n’est pas Rose qui a un souci. Lorsqu’elle me demande ce qui se passe, je ne fais qu'un pas en sa direction, me stoppant ensuite pour la regarder dans les yeux.

-C’est moi, je crois que je suis atteint de paranoïa ou bien je dois être totalement sous le charme, peut-être les deux, mais depuis que je t’ai vu, il semblerait que tu me suives de partout ! De manière à ce que je ne puisse t’oublier… Je pense qu’il était primordial… Même vital ! Que je te revois !

_________________
J'ai laissé les bouteilles à la mer , Mes racines à la terre

Et mon cœur au froid...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Dim 16 Avr - 22:38

Je rentre dans cet appartement que je connais déjà par son autre locataire, le frère de ma meilleure amie. Donc mon regard n’a pas cet effet de surprise, de première fois. Une fois dans le salon, alors qu’il me parle de mes origines, je me retourne et je lui dis, souriante, amusée et tentant d’oublier ma journée et ma situation actuelle Mexicana ! Hablos español ? Oui si il a reconnu notre juron, il doit un minimum le parler. Peut être l’a-t-il tout simplement, comme la majorité des américains, appris lors de ses années de lycée. Quoi que l’est-il ? Américain, je veux dire ? Et toi, tu viens d’où ? Est-il un pur produit des USA ?

Mais pour la suite, je ne sais pas trop comment je dois réagir. Il me fait une déclaration et d’ailleurs, je n’ai plus l’habitude d’être draguée depuis… Bah depuis que j’ai rencontré mon homme. Je dois bien avouer que c’est très agréable, que je sais déjà à la chaleur que je ressens, que mes joues doivent être devenues pivoines et je me râcle silencieusement la gorge ne sachant trop que répondre à tout cela. Je devrais l’arrêter, après tout, je suis mariée. Peut être dans une petite pause pour réfléchir, mais mariée et amoureuse en plus, mais je ne sais pas, c’est tellement agréable et encore plus quand on sait que ça vient d’un très bel homme et très bon père. Je me lance alors, mais avec une voix un peu moins sûre d’elle qu’au départ De la paranoïa, rien que ça ? Je rigole légèrement mais plus pour me donner de la contenance et du courage que par amusement.

Arrêtes s’il-te-plait ou je risque de partir en courant devant tant de compliments. Surtout que tu ne me connais pas du tout, si ça tombe je suis chiante et je ronfle ! dis-je de manière taquine. Je m’avance vers la fenêtre et sa vue splendide sur le haut de la ville. Je l’ai déjà aimée, cette vue, la première fois où je suis venue dans cette pièce. Je sais que j’y avais passé de longues minutes à contempler l’horizon. Puis je finis par me retourner vers lui, lui dire, alors que mon cœur bat la chamade Tu dois tout de même savoir quelque chose sur moi avant de continuer ! Je vais lui parler de Jayden, du fait que je ne sois pas libre, que j’aime mon mari et … Et pourquoi ça ne sort pas de ma bouche de suite là, comme ça. Je suis sûre de mes sentiments, mais cela faisait tellement longtemps que quelqu’un ne m’avait plus regardée avec envie. Je ne sais pas, j’ai envie d’un peu profiter de ce moment. Que dois-je faire ? Je sais que la bonne réponse serait lui dire la vérité, puis m’excuser avant de partir, mais au lieu de cela, je pose mon sac à main sur la table basse et je prends place dans le divan trois places.

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher. Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir. Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Niklaus J. Newman
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Joseph Morgan
Statut civil : Père célibataire
Occupation : Chauffeur de taxi
Age du personnage : 25 ans - 16 mai 1991

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Jeu 18 Mai - 18:09




À ma grande surprise mon appelé et mon message ont fait son bout de chemin et j’ai une magnifique jeune femme sur le pas de ma porte. Elle ne semble pas curieuse lorsqu’elle entre dans l’appartement d’ailleurs, alors que la plupart des gens zieutent directement un peu partout. Enfin qu’importe ! Ce qui compte c’est qu’elle soit-elle. Je vous jure, je la vois tellement partout, je pourrais finir par en rêver ! Ouai, j’ai clairement envie d’en connaître plus sur cette femme. En l’entendant jurer dans une autre langue, je me demande de quelles origines latines cette jeune femme au regard envoutant peut-être et j’ai rapidement ma réponse, dans un sourire en coin je reprends.

-Un poco ! On va dire quelques mots par-ci par-là… Mais ça ne me dérangerait pas d’en apprendre un plus, a condition que mon professeur se soit toi !

Je lui lance un grand sourire empli d’innocence que je n’ai clairement plus depuis longtemps puis je reprends pour répondre à sa question.

-Moi je suis de Tucson, rien de bien exotique, je ne viens pas de très loin !

On en vient finalement au fait, forcement qu’elle me demande quelle était l’urgence de mon message et je me lance sans parachute. C’est plus fun. Je peux rapidement voir ses joues se colorer, elle a un joli teint hâler, mais ça s’aperçois quand même et puis je dois dire que ça fait ressortir son regard. Un regard que je n’ai jamais aperçu sur une Mexicaine et qui lui rajoute un charme fou. Lorsqu’elle reprend mes propres termes je ris légèrement et hoche la tête.

-Rien que ça, je vous vois dès que je tourne la tête, sur les murs de la ville, sur les bus de la ville… Et même parfois dans les magazines ! Donc soit je fais de la paranoïa, soit je fais face à une star !

Je sais qu’elle est médecin, mais visiblement elle est autre chose aussi ! Je dirais mannequin et elle peut clairement se le permettre, bien qu’elle m’ait dit être maman, elle a un corps de rêve. Lorsqu’elle me demande d’arrêter sinon elle va partir en courant je ris à nouveau et pars près de mon frigo.

-Attends, tu es clairement en train de me dire que tu n’es pas une princesse qui a peur de se casser un ongle et tu voudrais que j’arrête de te complimenter ?! Que tu ne sois pas une princesse, mais une fille qui est simplement humaine, ça me plaît encore plus !

J’ouvre alors mon frigo.

-Tu veux quelque chose à boire ? Bière ou jus de fruit ou eau… Autre ?

Je me tourne finalement totalement vers elle lorsqu’elle me dit que je dois savoir quelque chose sur elle, je la regarde alors très sérieusement et lui dis simplement.

-Qu’est-ce que je dois savoir ?

_________________
J'ai laissé les bouteilles à la mer , Mes racines à la terre

Et mon cœur au froid...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Mar 23 Mai - 10:13

Por supuesto ! J’aime tellement ma langue que je l’apprendrais volontiers à qui le veut. Et puis cela me manque énormément de parler espagnol. Je ne le fais plus qu’avec Bastian, qui fait sa vie de son côté pour le moment et Adrianna, qui est très occupée avec son chéri. M ais pour moi, l’espagnol est plus qu’une langue, c’est une manière de vivre, c’est une manière de se comprendre et d’être. Et puis, c’est sensuel à crever non ? Je ne sais pas, je trouve la langue espagnole tellement plus chantante et intrigante que l’anglais.  Tu verras, l’espagnol est une langue tan bonita ! Oh oui, je pourrais en parler pendant des deux de ma langue. Donc passons de sujet !

Quand il me parle de Tucson, un sourire triste se lit sur mon visage. Juste l’espace d’un instant, le temps que je me souvienne que mon frère est parti s’exiler là bas, qu’il ne veut plus me voir et que de conséquences, je ne vois plus mon neveu. Tout cela car il n’accepte pas ma vie, alors que j’ ai accepté la sienne. Enfin bref, il a pris sa décision vis-à-vis d’un mec et pas de moi, ça me fout mal, c’est tout Mi hermano et mon neveu vivent à Tucson. Et pour moi qui vient du Mexique, c’est très exotique comme endroit ! Je lui fais un clin d’œil pour cloturer ma phrase.

Il me raconte alors, en quoi il se croit paranoïaque. Je crois que le rouge de mes joues ne partiront simplement jamais, si il continue ses compliments et ses phrases à sous-entendus. Je ne dis pas que ce soit désagréable de se faire draguer, qu’on me trouve belle ou autre, mais je n’ai plus l’habitude. Depuis que je suis mariée à Jayden et encore plus depuis que je suis maman, on ne me regarde plus comme Niklaus me regarde actuellement, comme une jolie femme. Cela fait du bien à l’égo, je dois bien le dire, surtout quand ça vient d’un aussi bel homme. Et si je vous jure que c’est ni l’un ni l’autre ! Je le regarde en souriant légèrement. Vous ne faites pas de la parnoïa, je suis bien partout et je ne sais pas si je m’y ferai un jour ! Et non, je ne suis pas une star, je me démerde juste pour payer mes études et aider ma meilleure amie !Je crois que comme un peu tous les étudiants en médecine ou d’autres études de cette accabie, on doit se forcer à travailler à côté, surtout si l’argent n’est pas dans notre poche de naissance.

Je le laisse  un peu partir vers son frigo, je prends donc mon temps pour souffler un peu. Pour tenter de perdre le pivoine qui a embellit mes joues. C’est très agréable de se faire draguer, je dois bien l’avouer, Niklaus est magnifique, mais … Mais je suis mariée et même si cela ne va pas très bien avec Jayden pour l’instant, je l’aime plus que tout. Qu’est-ce que je fais ici d’ailleurs ? Euh une bière, ça serait chouette ! Il fait chaud ici non ? Il faut que je lui dise pour redescendre un peu la température. Il faut que je lui dise, même si j’en aie pas sincèrement envie. Alors quand il me prend au dépourvu avec sa question alors que j’espérais sincèrement que ma phrase reste en suspens, je lui dis Je suis mariée ! Paf, le couteau est tombé, je m’attends déjà à le voir totalement changé et dans un sens, cela ne serait peut être pas plus mal, je dois bien l’avouer. Quoique …



_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher. Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir. Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Niklaus J. Newman
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Joseph Morgan
Statut civil : Père célibataire
Occupation : Chauffeur de taxi
Age du personnage : 25 ans - 16 mai 1991

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Mar 30 Mai - 18:33



L’espagnol c’est une jolie langue. Elle a un côté très exotique et sensuel je trouve, c’est peut-être la manière dont tout est en rondeur dans leurs mots, je n’en sais rien, en tout cas j’aime beaucoup. Ou peut-être est-ce parce que c’est simplement une langue étrangère ! Je veux dire, par exemple l’accent français est drôlement sexy aussi pour un américain, moi je suis totalement partisan ! Mais ça me gênerait carrément pas d’en apprendre plus sur une langue si j’en ai l’occasion, gratuitement bien sur et surtout avec une aussi jolie professeur. Elle me répond alors quelques choses que je ne comprends malheureusement pas, mais vu la suite de sa phrase, je pense que c’est ok ! Je lui lance alors un grand sourire en la fixant.

-Alors, c’est bon et officiel ? Tu es mon nouveau prof d’espagnol ultra sexy ?

Je lui lance un petit regard assez sérieux sur la fin de ma phrase puis lorsqu’elle veut en savoir plus sur moi je lui signale donc d’où je viens. Elle me dit que son Hermano et son neveu vivent là-bas, si je ne connaissais pas réellement le premier mot, je le devine assez facilement. Oui je suis plutôt débrouillard dans la vie, je ris un peu lorsqu’elle me dit que c’est assez exotique pour elle, attention je ne me moque pas d’elle, je la trouve juste mignonne.

-Et tu y es déjà allé, pour leur rendre visite ou quoi ? Ça fait longtemps ?

Si ça se trouve, cette magnifique jeune femme aurait pu rentrer dans ma vie bien avant. Le monde est parfois petit, mais je ne pense pas que ça aurait changé grand-chose à ma vie, je me serais quand même cassé de la ville, trop de mauvais souvenir là-bas. Mais ici, je commence déjà à en construire de bon puisque je peux voir actuellement partout Gabriella de façon dénuder, il y a pire dans la vie quand même, pas vrai ?! Je lui confie ma « peur » d’être paranoïaque et ça semble l’amuser, je souris et en l’écoutant je comprends donc que ce n’est pas quelque chose qu’elle semble particulièrement apprécier, qu’elle fait ça plus par nécessité.

-Aider ta meilleure amie ? Du coup tu aimes pas vraiment tout ça ?

Mais ce que je peux noter c’est qu’elle est généreuse ! Si elle n’aime pas faire des photos assez dénuder, mais qu’elle fait ça pour aider sa meilleure amie, en plus de s’aider elle-même, c’est qu’elle est vraiment gentille. Les perles comme ça existe encore ? Je reprends dans un sourire.

-Dans ce cas-là, en toute honnêteté, je ne sais pas ce qu’a ta meilleure amie, mais elle a de la chance de t’avoir.

Et je finis ma phrase par un petit clin d’oeil, retournant vers le coin cuisine pour attraper deux bières lorsqu’elle me dit enfin ce quels désirs, je cherche de quoi les décapsuler alors que je reçois un SMS de défiance. Je jette un coup d’oeil et accepte donc les défis, relevant finalement les yeux vers la jolie brune, mes deux bières a la main en m’approchant d’elle. Lorsqu’elle me dit qu’elle est mariée, elle semble être très mal à l’aise et je me mords la lèvre une demi-seconde avant de reprendre finalement dans un sourire en lui tendant sa bière.

-Je ne suis pas jaloux, ça ne fait rien ça…

Je lui offre un petit clin d’oeil amusé et tend ma bière pour qu’on trinque tout de même ensemble.

-Alors… À notre rencontre ?

_________________
J'ai laissé les bouteilles à la mer , Mes racines à la terre

Et mon cœur au froid...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Sam 3 Juin - 22:35

Je rougis, encore et encore ! Je sens que mes joues ne cessent de chauffer depuis que je suis rentrée dans cette pièce. Cela fait du bien et plaisir de se faire ainsi draguer par un si bel homme. J’avoue que même si je suis mariée, même si j’aime mon mari, Niklaus a le don pour me faire un peu tourner la tête. C’est officiel oui ! Mais bon, je ne suis pas une super prof. Donc je ne te promets rien au sujet de tes progrès ! C’est vrai, je suis forte pour apprendre, pour engloutir, langues, manuscrits, traitements, etc, mais apprendre à quelqu’ un d’autre, c’est une toute autre affaire. Enfin soit, je tenterai en tout cas !

Mais là, on commence à parler de lui et j’apprends qu’ il vient de Tucson. Là où mon frère a décidé d’aller vivre lorsqu’il a appris que je me remettais sans reproches avec Jayden. Je crois que ce mensonge était celui de trop, mais ce n’est pas lui qui partage sa vie avec mon mari, ce n’est pas lui qui l’aime au point de se sentir mourir lorsqu’il n’est pas proche de moi. Niklaus me demande alors si j’ y suis déjà allée, je fais un signe négatif de la tête et je finis par lui dire Non, mi hermano… Enfin mon frère… et moi, nous ne sommes pas en bons termes. Cela me fait mal en plus, mes parents, maintenant mon frère, j’ai l’impression de perdre tout le monde de mon ancienne vie, mais je ne veux pas, je ne suis pas prête de quitter totalement l’homme de ma vie et ça, ils ne pourront pas aller contre.

Les photos en elles-mêmes ne me dérangent pas le moins du monde, c’est même agréable de voir que je peux plaire autant. C’est le fait de devoir le faire aussi peu habillées qui me gêne. Tu vois, j’ai des enfants et je veux pouvoir dire qu’ils seront toujours fiers de moi ! C’est ma motivation première. Et puis quand j’ai commencé à poser, y a sept ans presque, c’était pour payer mes études et envoyer de l’argent à ma famille, pour que mes petits frères et sœurs ne manquent de rien. Ensuite, ça a été à la disparition de mon mari, pour que mes enfants ne manquent jamais de rien, pour leur assurer un avenir. Et ici, c’est parce que ma meilleure amie avait besoin de moi et que… bah elle a toujours été là pour moi, quoiqu’il me soit arrivé, je veux que le contraire en soit vrai aussi. Je finis par lui dire à ce sujet Crois moi, j’ai tout autant de chance, si pas plus ! D’ailleurs peut être que tu la connais après tout, tu vis avec son frère… Enfin demi frère ! Et oui c’est pour ça que je connais l’appartement et que mes yeux n’en ont pas fait le tour quand je suis arrivée.

Mais alors qu’il va nous chercher à boire, tout en me complimentant encore, je me dois de lui dire la vérité, je suis mariée. Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas dit plus tôt, pourquoi je me suis laissée draguer ainsi, ce n’est pas mon style et de plus, je suis fidèle, mais … Mais je ne sais pas ça me plait ! Ca me fait me sentir encore un peu femme. A ses yeux, je  ne suis pas la maman, je ne suis pas la femme de … Je suis juste une femme et c’est agréable, plus que je n’aurais voulu d’ailleurs !  Mais sa réponse, je ne sais pas si je dois en rougir ou m’enfuir. Franchement, c’est le même style de réponse que m’aurait  donné mon mari, sauf que lui l’aurait agrémenté d’un geste, il aurait été capable de m’embrasser, de me faire tourner la tête un peu plus. Je sourie de manière nostalgique en repensant à ses moments où nous étions juste amoureux. Sans rien à attendre de l’autre ! Je lève mon verre légèrement et je dis A notre rencontre ! Je bois une gorgée de ma bière, puis je me permets de lui demander Sincèrement, pourquoi m'avoir rappelée ?

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher. Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir. Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Niklaus J. Newman
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Joseph Morgan
Statut civil : Père célibataire
Occupation : Chauffeur de taxi
Age du personnage : 25 ans - 16 mai 1991

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Dim 11 Juin - 16:51




Je ne pensais pas gagner des cours d’espagnol gratuits, avec une aussi belle femme, en la faisant venir ici, mais c’est clairement et franchement bon a prendre ! Moi ça me va, surtout lorsque je vois ses jolies joues se rosir. Je veux dire, comment ne pas plus craquer ?! Dites-le-moi, après ça… Ce petit rouge fait ressortir son regard et je me dis que j’ai vraiment eu de la chance, dans ma peur pour Rose, d’être tombé sur le médecin le plus sexy de tout l’Arizona. Je ris en l’entendant et hausse les épaules.

-Ai confiance en tes capacités ! Et puis ça me va si je n’apprends pas si vite, ça me fera plus de cours avec toi !

Je finis ma phrase sur un petit clin d’oeil, retenant un sourire. Surtout que je n’ai plus réellement envie de sourire au final lorsqu’on parle d’où je viens, parce que parler de ça me rappelle forcément ma famille, enfin ce qui est supposé être ma famille, parce que ça fait longtemps qu’elle ne l’est plus, mais comme elle me parle d’elle, je me concentre sur elle. Lorsqu’elle m’apprend qu’elle n’est pas en bon terme avec son frère je fronce légèrement les sourcils et hoche la tête.

-À croire que c’est la ville maudite niveau famille…

Entre ma famille et la sienne. Enfin même si elle risque de ne pas comprendre pourquoi je dis ça vu qu’elle ne me connaît pas au final… Bien que je pense sincèrement qu’elle est loin d’être idiote et que vu ma phrase elle pourrait se douter que ma famille et moi ce n'est pas le grand love.

En parlant de love, j’aime vraiment beaucoup les photos que j’ai pu voir d’elle ! Je les ai trouvé sexy et bien faite, sauf que j’ai peur de comprendre qu’elle, elle n’aime pas vraiment ça, mais au final je me trompe et lorsqu’elle m’explique je souris alors, tentant de la rassurer, mais le pensant réellement.

-Je vois ce que tu veux dire ! Mais je veux dire y'a pire comme travail qui pourrait foutre la honte à tes enfants. En plus tu fais ça pour une bonne cause, alors c’est cool et puis leur mère est sexy, je pense pas que leurs camarades pourraient ce foutre d’eux, rien que pour ça !

Je ne sais pas quels âges ils ont, mais moi je pense que j’aurais eu un pote avec une mère aussi sexy… Ouai, j’aurais plus été souvent chez lui, qu’a me foutre de lui ! Je sors soudainement de mes pensées en l’entendant et fronce légèrement les sourcils sans comprendre.

-Hein ?! Euh... Xavier ?

Je relève un sourcil, je ne savais même pas qu’il avait une sœur. Je finis alors par rire.

-Le monde est petit et en fait je me dis que j’aurais pu te connaître, bien, bien avant… Arg ! Parfois la vie est super mal faite…

Je lui propose à boire pour qu’on puisse faire autre chose que se regarder dans le blanc des yeux lorsque soudainement je reçois un nouveau défi de la part de ce jeu auquel je participe pour me faire de l’argent, pour Rose, mais pas que. J’éteins donc mon portable à nouveau, la range dans ma poche si jamais je reçois un nouveau texto de défiance et la rejoins, pas ennuyer le moins du monde par le fait qu’elle soit mariée. Je lui tends sa boisson alors qu’elle sourit, mais vu son regard je me doute que ce n’est pas pour moi, je trinque tout de même cependant dans un sourire.

-À notre rencontre ! Et notre futur, je suis sur qu’on pourrait bien s’amuser ensemble.

Pourquoi ? Parce qu’elle n’a pas fui malgré ma réponse, parce qu’elle est mariée, mais semble apprécier tout de même ma compagnie, ne semble pas gêner par mes compliments et parce que je ne sais pas. Elle dégage quelque chose, je ne serais dit quoi, mais j’aime beaucoup ça. Je l’invite à venir sur mon canapé alors qu’elle pose une question. Je réfléchis en posant un bras le long du dossier du canapé, puis réponds le plus sincèrement du monde pour gagner mon défi.

-Parce que je te trouvais vraiment sexy et que tu hantais mes nuits, je te l’ai dit… J’avais envie de te revoir… Pour... Peut-être avoir un peu plus qu’un simple petit fantasme sur papier glacer comme si j’avais 14 ans.

Et je dis ça en la regardant dans les yeux de façon intense avant de finalement boire de la bière dans un petit sourire en coin, un peu contenu.

_________________
J'ai laissé les bouteilles à la mer , Mes racines à la terre

Et mon cœur au froid...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet) Jeu 15 Juin - 9:24

Je rigole légèrement quand il me dit qu’avoir confiance en mes capacités. Déjà de  un, car on dirait le serpent dans le livre de la jungle, qui me dis, me propose, d’avoir confiance en lui. Et de deux, car Je me sentirais plus à l’aise dans une opération du cerveau ou une opération à cœur ouvert que pour apprendre quoique ce soit. C’est vrai quoi.  Dans la médecine, j’ai pas peur, je sais ce que je fais et je sais que je le fais bien. Le reste, c’est autre chose ! J’ai jamais été doué dans l’apprentissage, d’ailleurs, je plains mes enfants par la suite. Mais quand il me parle que ça lui fera plus de cours avec moi, je fais un peu la moue avant de rajouter. Ton premier mot à apprendre :  Zalamero Il semble me regarder intrigué avant que je ne continue Beau parleur ! Je conclue à mon tour sur un clin d’œil. Je trouverai bien le moyen pour lui apprendre deux trois mots. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens proche de lui, peut être juste parce que j’aime à nouveau être regarder comme ça. Ou bien peut être qu’il y a plus, je ne sais pas, le temps me le dira.

Tucson, maudite au sujet de la famille. Je le regarde, lui non plus ne semble pas vouloir aller plus loin dans cette conversation, je finis donc par lui dire Par contre, attention Phoenix est magique ! Cette ville est un tourbillon dans lequel, si tu es pris, tu ne te libères plus jamais. On est deux de ma famille de cœur à avoir trouvé l’amour ici. Le grand amour avec un grand  A. Celui dont toutes les femmes rêvent depuis la nuit des temps ! Je crois que Dieu doit avoir élu domicile ici ! Mais je crois que je blanchis une fois la fin de ma phrase, car généralement, je fais peur quand je me mets à parler de Dieu, de religion ou autre. Je sais que je suis croyante, j’ai même repris le chemin de l’église, mais je ne veux pas effrayés mes futurs amis ou les gens qui ne me connaissent pas encore réellement.

Je change donc bien vite de sujet et me remets à rougir. Il faut vraiment que j’arrête ça, car cela semble l’amuser. Je me mordille la lèvre et je finis par lui dire Merci, c’est gentil ! Je préfère clore le sujet photographies. Surtout ce genre de photos, pour une fois Jayden ne m’a rien dit, mais je me demande si ce n’est pas seulement car il a l’esprit ailleurs. Je vais même à réfléchir, si il n’était pas aussi distant avec moi, serais-je encore dans cet appartement à me faire draguer ouvertement par un autre homme ? Y prendrais-je autant de plaisir ?

Il y a quelques mois, tu ne te serais surement pas retourné pour me voir. Et à ce que je comprends, tu ne m’aurais pas fait venir ici ! Lui dis je en réponse à sa supposition. Mais c’est la vérité. Il y a quelques mois, je pleurais toutes les larmes de mon corps à longueur de journée, je n’étais que l’ombre de moi-même, c’est à peine si je ressemblais à quelque chose. C’est Jayden qui m’a fait redevenir la femme que je suis là, devant lui aujourd’hui. Je veux dire que sans mon mari, aussi belle ou non soit notre relation actuelle, je ne vis pas. Je survis !

La suite est un peu étrange, cette bière en main, je me mets à me sentir mal. Tant que les bases n’étaient pas données, je ne sais pas, ce n’était que subjectif. Mais là, il sait que je suis mariée, il sait que je ne suis pas libre et il continue. Cela a le don de me faire me tendre, me crisper. Surtout quand après avoir bu une grosse gorgée de ma bouteille, je l’entends aller plus loin dans toute cette histoire. Il est très séduisant, je ne peux le nier, si je n’étais pas amoureuse de mon mari, je crois que je serais rentrée dans son jeu, mais là… Là, qu’est-ce que je fais ici à répondre aux œillades, aux compliments et aux propositions d’un homme, aussi beau et sympathique soit il. Encore plus parce que justement il est beau et sympathique. Je me lève alors, déposant ma bouteille sur la table à mes côtés et je finis par lui dire Je crois que je ferais mieux de partir. Je suis désolée, je n’aurais pas du venir ! Ma respiration est un peu saccadée. Fantasme, sexy, … Qu’est-ce que je fais ici ?

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher. Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir. Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet)

Revenir en haut Aller en bas

Fausse alerte... Enfin presque ! (Gabriella Vasquez Follet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Accouchement ou fausse alerte ?
» DAKOTA › j'ai un prénom de fille, et j'assume ! enfin presque...
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» Tatii La Sage ( Enfin presque... )
» De retour parmit les vivants.... Enfin presque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Downtown :: Habitations :: N°312C - Appartement de Xavier Severide et de Niklaus Newman-