Partagez| .

Act like an idiot to show them how smart you are {PV JAX}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Cicely A. Faraday
avatar

Petit Nouveau


Avatar : Christina Hendricks
Statut civil : Veuve...
Occupation : Avocate dans la défense de criminel
Age du personnage : 42 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Act like an idiot to show them how smart you are {PV JAX} Sam 27 Mai - 15:45


 

 
❞I'll save you. Not your soul❞

 
  Jax&Cicely
 
It's the first but not the last time we meet△
La fatigue ne marquait pas ses traits malgré des journées et des nuits accrochées à un téléphone qu'elle ne supportait pas, à parler à des gens qu'elle méprisait ou qui la méprisaient. Tout ça pour tenter de démêler le dossier qui lui était échu, le dossier qui était comme sa manière de prouver qu'elle avait sa place dans le monde de la justice. Pire. Elle devait faire des preuves, reprendre la place de la gamine qui fait des cafés et des photocopies, celle qui doit porter des jupes courtes, des talons vertigineux pour les beaux yeux d'un parterre de vieux monsieur qui pensent qu'une femme n'a pas sa place dans un tribunal autrement que derrière le poste de dactylo. Ce n'est pas facile de faire ça, mais Cicely aime ce challenge. Et elle le relèvera. Mais là, malgré des nuits blanches à insulter une technologie qui lui échappe, lire des dossiers écrits petits, écrits mal, pattes de mouches et signature grossière. Retrouver des gens, des noms, des lieux, appeler, se déplacer, rouler...rouler...se casser un talon. Juré. Déchiré des bas, deux trois paires. Boire des cafés fadasse, mais faire avec parce qu'elle n'avait pas le choix. Et malgré tout ça, Cicely semble fraîche.

Au porte de son destin. Elle est là, son dossier épais contre sa poitrine qui l'est tout autant, respiration qui se veut calme. La rousse à eu le temps de se doucher avant de venir, de se refaire une beauté dans la voiture. A force d'entraînement, elle fait des miracles avec une bonne crème de jour et un peu de fond de teint. Le tailleur est de la couleur de ses yeux, les escarpins assortis. Un bleu entre le pervenche et le grisâtre. Le chemisier à jabot est dans un bleu plus sombre. Bien plus sombre. Le jabot n'atténue pas la poitrine, sans pour autant le rendre plus voyante. Les cheveux sont bouclés, les lèvres dans une couleur discrète, les yeux peu maquillés. Elle semble s'être peu apprêtée par manque de temps, mais c'est une image qu'elle donne. La femme d'affaire qui n'a pas eu le temps de...ranger ses affaires avant que la pluie ne tombe, se décider pour une coiffure, se maquiller avant de quitter sa demeure. L'avocate commise d'office. Tromper son monde est un moyen comme un autre d'arriver à ses fins. Les avocats, les procureurs pensent qu'elle n'a pas sa place ? Ils ont raisons. C'est une bimbo sans cervelle. Ils peuvent parler devant elle, elle ne comprendra pas de toute façon. Oui. Une façon comme une autre de faire.

- Vous êtes maître...eh...
- Fa-ra-day.

Cicely détache les syllabe. Sa voix un peu plus aiguë. Ce n'est pas la sienne, mais celle de la femme mûre qui n'a pas réussi à percer dans la justice, qui ne s'est jamais hissé plus haut que les dossiers commis d'office. Tromper son monde.

- Vous êtes notée nulle part.
- Cicely...Addison...Fa-ra-day.
- Ah. Je regardais dans les A...j'suis con.

Je ne vous le fais pas dire...Mais elle ne dit rien, se contente de sourire, désolé. Cicely sert toujours le dossier contre sa poitrine, essayant de ne pas avoir envie de lui dire de se grouiller. Les nuages s'amoncellent, l'orage risque d'éclater comme il l'avait fait la veille. Et elle avait ce dossier qui était précieux. Il fallait qu'elle discute avec son client. Longuement. Car elle ne le connaissait pas. Elle défendait un homme qui était pour l'instant une série de date, de crimes. Il était un nom. Non...il était trois noms, dont un qu'elle avait oublié. Devyn et Jackson.

- Vous venez pour...
- Jayden.
- Jackson ?
- Oh oui...suis-je bête. Jackson. Haha je confonds
- Eh beh...

Cicely se déteste lorsqu'elle est comme ça, mais elle sait que dans cette prison, un des gardiens est le frère ou beau frère ou cousin, peu importe, d'un des avocats de l'accusation. Ou de la femme de l'avocat...quelque chose comme ça. Elle a tout dans son dossier, mais elle ne se souvient pas de tout. Alors il vaut mieux, oui, qu'elle fasse de sorte de faire son show d'entrée de jeu. A dire vrai, dés qu'elle est sortit de sa voiture, une voiture qu'elle a loué, car moins rutilante que la sienne. Les détails. C'est ce qui importait le plus. Les détails.

- Pourquoi vous faites ça ?
- Quoi ?
- Défendre ce type. Vous savez ce qu'il a fait ?
- Je suis payé pour défendre les gens. Pas pour réfléchir.
- Posez vos affaires là et écartez les bras.

L'homme passa son engin qui bipait le long de son corps. Il s'attarda un peu trop sur sa poitrine qui se mit évidemment à sonner. Détecteur de métal. Cicely haussa un sourcil, pensant qu'il allait deviné, mais il restait bêtement et attendait une explication.

- Les baleines de mon soutiens-gorge.
- Oui mais madame...enfin. Maître. Il faut savoir que je dois être sûr...
- Vous êtes sérieux ?

Cicely sortait de son rôle, mais c'était plus fort qu'elle. Ils faisaient exprès, c'était souvent le cas. Surtout lorsqu'ils étaient face à la défense. Il était rare de voir des gardiens de prisons traiter convenablement ou aussi bien un défenseur d'un accusateur. Elle avait souvent vu des gens faire du "gringue" aux procureurs. Et comme il restait avec sa boite en métal, son appareil devant elle, elle soupira et commença à ouvrir son veston, défaire sa chemise, pour glisser ses mains dans son dos.

- On a une pièce pour...

Clang. Le bruit de son soutiens gorge dans le bac en alu. Elle sourit, referme la chemise et le veston, passe le portique et repasse sous l'appareil qui devrait être tenu par une femme normalement. Mais Cicely ne dit rien, se contente de subir. On veut lui rendre son soutiens gorge et en récupérant son précieux dossier et son sac, elle jette un petit

- Gardez-le pour vos soirées en solitaire...

Ne pouvant s'en empêcher tout en suivant un autre gardien, qui fait tourner ses clefs en sifflotant et en la guidant jusqu'à une salle. Il n'y a personne à l'intérieur et elle y pénètre, déposant le dossier et en profitant pour reboutonner convenablement sa chemise. Elle fait le tour de la pièce, regarde partout, glisse ses mains sous la table et les chaises en aluminium. Un chewing-gum. Elle retire sa main vivement et s'installe sur le siège. Tout est vissé au sol. Ce doit être depuis qu'un type a essayé de faire mangé une chaise à un avocat. Ce n'est pas rassurant, mais Cicely connait l'enfer carcéral. Elle glisse un chewing-gum à la menthe entre ses lèvres, le cale contre sa joue après avoir mâché, le temps d'avoir une meilleure haleine. Tire sur le bas de sa jupe et ouvre le dossier pour revoir la photo dudit Jackson. Son tatouage plutôt frais la démange un peu et elle se retient de frotter. Un crocodile. Parce qu'elle est comme eux. Lorsqu'elle a quelque chose en gueule, il est difficile de lui faire lâcher..
©BESIDETHECROCODILE

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jackson Alexander
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Johnny "God" Depp
Statut civil : En couple
Occupation : Iron / Garagiste officiellement

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Act like an idiot to show them how smart you are {PV JAX} Ven 9 Juin - 16:24

Je suis allongé sur mon lit, mes mains derrière ma nuque à rêvasser. De toute façon, ici, que faire d’autres ? Je n’aime pas lire, je trouve ça ringard et inutile. Et je n’ai plus de co-détenu jusqu’à cette après-midi, alors je profite du temps qu’il me reste à pouvoir fermer les yeux sans prendre attention à ce qu’il pourrait se passer. J’ai en tête le fait que je sois papa maintenant et que je n’ai pas été présent pour la naissance de Jackson Alexander troisième du nom ! Et pire, je me dis que cette idée de prénoms identiques entre parents et enfants est complètement débile.

J’ouvre les yeux à la quatrième vitesse quand un gardien se place silencieux, dans un premier temps, devant ma cellule. Je ne dis rien, j’attends. Je ne bouge pas non plus, je préfère lui montrer que je suis à mon aise, que même en étant gardien, il ne m’impressionne pas. Pourtant certains ont déjà tenté de me faire comprendre que je n’étais qu’un moucheron sans aucune importance ici. Mais j’ai une force mentale bien plus forte que tous ces enfoirés qui veulent me faire crouler.

Mon avocate ? Je soupire, je prends le temps de passer une main sur mon visage avant de daigner me bouger. Je me redresse lentement, ma main arrivant à ma chevelure rendue très longue maintenant. Je les recoiffe un tant soit peu de cette manière, laissant mes mèches se prendre entre mes doigts rugueux. Je prends l’élastique qui trône autour de mon poignet gauche, comme bien souvent et je m’attache les cheveux en une queue de cheval rapide. Des mèches rebelles retombant lâchement sur mon visage. Je souffle une fois encore avant de venir présenter mes poignets au grillage pour qu’on me mette les menottes.

Je suis amené dans une pièce à l’écart, où est déjà installée, les dossiers étalé sur une table, mon avocate. Une flamboyante rousse à la poitrine démesurée. Je ne dis rien, je la regarde à peine, je vais juste m’assoir là où m’ont désigne une chaise. Je pose mes mains encore attachées sur la table. Quoi !?! Ils ne comptent même pas me détacher. Pourquoi ? Parce que l’avocate a la trouille de rester avec un assassin seule dans une pièce si il n’a pas les mains liées. Ou peut être a-t-elle des tendances dominatrices. Je rigole tout seul, un rire jaune et mesquin, mon regard se pose enfin dans celui grisé de la rousse. J’attends que le gardien s’en aille et je finis par lui dire

- Maitre Faraday …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cicely A. Faraday
avatar

Petit Nouveau


Avatar : Christina Hendricks
Statut civil : Veuve...
Occupation : Avocate dans la défense de criminel
Age du personnage : 42 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Act like an idiot to show them how smart you are {PV JAX} Sam 17 Juin - 16:32


 

 
❞I'll save you. Not your soul❞

 
  Jax&Cicely
 
It's the first but not the last time we meet△
Il arrivait. Et une voix derrière la porte chuchota sans vraiment tenter la discrétion "Il est foutu." Il est foutu. Probablement parce qu'ils la regardaient comme une bimbo un peu idiote que le procureur allait dévorer d'une seule bouchée. Ils avaient peut-être raison, mais ce serait uniquement parce que le combat aura été violent et difficile. Car Cicely n'a jamais encore abandonné un client sans aucun motif valable et sans s'être battu comme une lionne. Mais alors qu'elle allait se lever, la porte s'ouvrit et entra le pourquoi de sa présence: L'accusé Jackson Alexander. Membre des Irons et premier client de la rousse devenue leur avocate. Au creux de son estomac, il y avait quelque chose qui grondait. Cette sensation qu'elle n'avait plus ressenti depuis si longtemps. L'angoisse, l'appréhension, l'excitation. Il s'installa sans un bonjour, on ne lui retira pas les menottes. Et lorsque le gardien sortit, suivit par celui qui se trouvait au fond de la pièce depuis son entrée à elle, Cicely leur jeta un petit regard qui pouvait dire "Ne me laissez pas avec lui." Et lorsque la porte claqua, qu'elle fut certaine qu'ils étaient seuls, Jackson dit le premier mot qu'elle entendrait de sa part.

- Maître Faraday.
- Je suis désolé qu'ils ne vous aient pas retirés les menottes, mais on ne va rien faire pour le moment.

L'était-elle réellement ? Allez savoir. Cicely posa ses main sur le bas de sa jupe et elle tira un peu dessus, se souvenant de la présence du vieux chewing-gum sec juste-là, au-dessus de sa peau et les replaça sur la table, sur le volumineux dossier qui se trouvaient entre eux deux. Son regard coulissa de la photo à l'homme. Elle était peu flatteuse, mais elle ne dit rien de tel, se contentant de jeter un oeil discret à sa poitrine, histoire de s'assurer que ses tétons n'étaient pas visible sous la chemise. Fort heureusement, ce n'était pas le cas. Cicely se râcla alors la gorge, chassant une mèche rouge de son visage et plantant ses yeux clairs dans ceux de son client.

- Je sais que vous avez déjà dût raconter beaucoup de choses à beaucoup de monde. Du moins j'imagine. Mais je vais vous demander de me raconter à moi le déroulement de cet "incident". Qui en est un jusqu'à ce qu'on me prouve que c'était un meurtre ou autre chose. Je ne vais pas vous demander de me parler de ce que vous avez ressentis et je ne vais pas vous demander comment vous allez. Pour le moment, ce que je veux savoir, c'est le quand, le quoi et le qui.

Cicely avait les mains à plat sur l'épais document. Il lui suffisait de l'ouvrir et lire ce qu'il s'y trouvait, mais elle n'aimait pas ça. Non seulement elle en avait déjà prit connaissance, mais en plus, elle trouvait que c'était un manque de respect que de ne pas laisser le concerné raconter ce qu'il avait à dire. Après tout, un peu à l'image de la bible, ce qui était écrit avait été choisi par d'autres, qui avaient interprétés ce qu'ILS pensaient justes. Cependant, attendant qu'il ne s'exprime, elle ajouta:

- Oui, j'ai lu votre dossier. Je ne pouvais venir sans savoir ce que l'on disait. Mais je veux votre version. Et ne me dites pas que vous ne voulez pas me parler, car nous partirions sur de mauvaises bases vous et moi. Et que cela vous fasse plaisir ou non, je suis votre dernière chance de sortir d'ici sans éraflures.

La voix de la quarantenaire n'était plus celle de la sotte qui était entré. Elle était celle de l'avocate qui s'apprêtait à tout faire pour que son client puisse sortir. Innocent ou non, elle avait été engagé pour un travail et comptait bien le faire. Mais si elle était la main, c'était Jackson qui en était l'atout. Et la partie ne pouvait bien se dérouler sans sa participation.
©BESIDETHECROCODILE

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jackson Alexander
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Johnny "God" Depp
Statut civil : En couple
Occupation : Iron / Garagiste officiellement

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Act like an idiot to show them how smart you are {PV JAX} Lun 19 Juin - 10:50

Pas du genre très bavard, je me contentais de la toiser du regard. Chaque détail de son visage et de ce que je voyais de son corps était passé au crible. De sa chevelure rousse, presque rouge à sa poitrine dénudée sous son chemisier. Mon dos vint se poser sur le dossier de la chaise dans un acte nonchalant, lui montrant de la sorte que avec ou sans les menottes cela ne changerait rien pour moi. Mon regard s’ancra dans le sien, respirant très lentement, calmement, peut-être même trop pour un gars que tout le monde veut voir dans le couloir de la mort ou enfermé à perpétuité derrière des barreaux, mais je me doutais que Crom aurait pris le meilleur parti pour me défendre.

Cette rousse doit vraiment mal me connaitre ou mal connaitre les Iron si elle croit qu’elle ou qui que ce soit d’autre en apprendra un tant soit peu de ma bouche. Je suis muet comme une carpe. L’adage « Innocent jusqu’à preuve du contraire » me convient à merveille. Je soupire alors, silencieusement, juste par dépit d’être tombé sur une jeune femme qui ne connait manifestement pas notre manière de fonctionner. Je lève les yeux au ciel lorsqu’elle me pose toutes ces questions, mais une fois qu’elle en a finit, je prends la parole, m’avançant sur ma chaise, venant poser mes coudes sur la table, mes mains se joignant un peu dans un geste obligatoire à cause des menottes. Toujours mon regard glacial défiant le sien

- De un, je n’ai parlé à personne, je suis pas idiot, comme vous semblez le penser. On ne parle pas sans avocat. Et de deux, incident ou pas, je n’y étais pas, donc je ne peux rien vous dire là-dessus.

Elle ne me croirait surement pas et je m’en branle. Je dois bien avouer que malgré sa poitrine volumineuse, son regard de braise, cette jeune femme est tout ce que je déteste. Et je lui rends bien ! Elle est séduisante, a du charisme, mais c’est le style de meuf qui nous mettrait dans la merde pour un oui ou pour un non, surtout si on lui en donne trop sur nous. Le truc aussi avec ce genre d’avocat qui fait souvent dans l’excès de zèle, c’est qu’il n’imagine pas comment on peut le casser en mille morceaux si il nous casse les burnes.

De plus, les seules personnes au courant que j’étais sur les lieux étaient ma femme. Je sais que ma blonde ne lâcherait pas une bombe de ce style, jamais ! Elle est bien trop amoureuse et enceinte jusqu’au cou en plus. Le club ! Le premier qui parle reçoit une balle dans la tête et est enterré dans le désert. Et je ne parle pas des trois dealeurs complètement camés qui revendent notre came. Franchement qui ils ont comme témoins ces cons de poulets ?

Mais il fallait aussi que je rebondisse sur ce qu’elle m’avait dit juste au par avant, qu’elle était ma dernière chance de sortir d’ici sans éraflures. Et puis son histoire merdique de mauvaises bases

- Ecoutez maitre Faraday, je ne sais pas pour qui vous vous prenez, mais vous me parlez autrement. Je suis votre client, on vous paie grassement pour être ici. Si vous ne voulez pas y être vous reprenez votre joli fessier, vous arrêtez de trimballer votre immense poitrine devant qui veut bien la mater et vous retournez d’où vous venez. Il y a des tonnes d’avocats qui se battent pour avoir le privilèges et surtout les sommes exorbitantes qu’on vous paie.

Je me remets au fond de mon siège et je la regarde fixement. Pas un sourire n’égaiera mon visage tant qu’elle se prendra pour la sauveuse de mes fesses. Qu’elle soit une femme ou pas, ne change rien au fait qu’elle ne se prend pas pour de la merde. Si elle veut garder sa place, elle doit nous respecter. Putain, pourquoi il a choisit une femme qui sait pas garder sa place le pépère Martigan ? Je le connais assez pour savoir qu’elle doit en avoir dans la caboche, sinon il ne l’aurait même pas regardée. Enfin pas pour la place qu’elle enviait soit disant tant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Act like an idiot to show them how smart you are {PV JAX}

Revenir en haut Aller en bas

Act like an idiot to show them how smart you are {PV JAX}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Phoenix North :: Phoenix State Prison-