Partagez| .

Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Savannah Blackwood
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Diane Dassigny
Statut civil : En couple avec Declan Harper ♥
Occupation : Artiste libre
Age du personnage : 12/11/1986 - 30 ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Jeu 15 Juin - 1:14

Je regarde la route, Jayden m’a emmené en voiture à un endroit où il pense être sûr que Declan se trouvera. Je ne suis pas bien, je me sens mal, j’ai une boule au ventre et je me sens très rarement ainsi, mais je déteste ça. Je suis d’un naturel souriant et joyeuse, mais là je n’ai ni envie de faire semblant, ni envie de flirter avec la mort, montrant à la vie que tout va bien et que ses coups durent je les envoies ailleurs. Non, là j’ai un mauvais pressentiment et ça ne va pas du tout.

Mon front collé contre la vitre de la voiture je ne me sens vraiment pas bien, je n’ai plus ouvert la bouche depuis que nous y sommes rentrés. Jayden ne me connaît pas vraiment alors je suppose que pour lui cette situation est étrange aussi, surtout que le pauvre ait dû me calmer… Et autant je peux être joyeuse, autant paniqué je peux l’être vraiment de manière intense. Le souffle court je me redresse lorsqu’il me dit qu’on arrive, seulement il ne peut pas rentré dans la petite ruelle étroite avec la voiture, il me propose donc de sortir maintenant, le temps qu’il aille trouver une place puis qu’il nous rejoindra. Ma tête se hoche et je sors donc en lui soufflant un « merci » tandis que je m’enfonce dans la ruelle sombre.

Tout ceci me rappelle de très, très mauvais souvenir, mes 12 ans, mon oncle, ses mains… Son souffle. Je me mords fortement la lèvre, la boule en moi grandit. Je veux juste savoir qu’il est vivant, juste savoir que ça va ! J’entre dans le bâtiment que le meilleur ami de Ducky m’a décrit et je marche en faisant attention.

-Ducky ?!

Je me fais de la lumière avec mon portable et cherché partout autour de moi en avançant.

_________________
Que fais le monde, quand je l'oublie entre tes bras ?
Que fais le monde, quand je le délaisse pour toi ?

Il parait qu'il gronde
Et moi je tremble entre tes bras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Declan Harper
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Adam Levine
Statut civil : En couple avec Savannah ♥
Occupation : Junkie, ça compte ?
Age du personnage : 17.01.88 ( 28 ans )
Copyright : Avatar et signature de Sebastian McClaren

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Dim 18 Juin - 21:23

Vous êtes déjà rentré dans un squat ? Non ! Je vais vous faire un topo. Même en pleine journée, il y fait sombre, la lumière nous donne mal à la tête, nous incommode, alors on placarde toutes les vitres. Et puis ça nous donne un peu, à nous junkies, un peu de tranquillité pendant nos heures de délire. C’est sale, crado, même une décharge municipale est surement moins dégueulasse que ça. Mais on s’en fout, on continue à jeter ce qu’on ne désire plus au sol. D’ailleurs, en  parlant de ça, faite attention où vous marcher, car le sol est souvent jonché de bouteilles vides et cassées, de seringues déjà utilisées et de toutes autres saloperies du genre. L’odeur peut paraitre insupportable à toute personne qui n’est pas dans notre état. Notre état veut surement dire plus sale encore que la porcherie où on loge. D’ailleurs depuis combien de temps, je ne me suis plus lavé ? Vomir, vous croyez que c’est ça l’odeur que je ressens généralement et qui me suit ? Ouais, c’est vrai que ça m’arrive. Je tente quand je peux de me débarbouillé et de changer de vêtements, mais pour le moment, depuis quelques jours, je ne suis plus apte à rien du tout. Je ne sais même pas vous dire quelle est la dernière fois où j’ai mangé quelque chose d’autre qu’ une barre céréalière achetée à un distributeur un peu plus loin. Et cela quand il me restait quelques dollars après mon achat de dose.

Aujourd’hui, je suis allongé au sol, sur un matelas que je sens grouillé sous moi. Des cafards surement, mais je  n’en suis pas sûr et je m’en fous. Je suis sur le ventre, ma tête, bouche ouverte est posée sur de la peau. De la peau humaine, douce et qui sent bon. Surement une nouvelle venue ! Quand je lève les yeux, je vois une jolie jeune femme noire, les yeux révulsés. J’ai même pas le courage de voir si elle est bel et bien vivante, quoique je ne me pose plus la question quand sa main vient caresser mes cheveux. Je referme alors les yeux et je crois que je m’endors, quand je me réveille c’est par le brouhaha qui se déroule au rez-de-chaussée. J’entends un clochard du bas hurler à la voix féminine de fermer sa gueule. Je soupire mais reste les yeux fermé et pose ma main sur ce corps encore chaud et très peu vêtu. Non, ne croyez pas n’importe quoi, j’ aurais été incapable de faire levé mon membre pour elle, ni pour qui que ce soit vu mon état. Je crois surtout que j’avais besoin de chaleur humaine et de son côté également. Elle sent si bon, elle est si fraiche contrairement à toutes ces femmes qui passent dans ce lieu !

D’un coup, sans entendre qu’il s’agit de Fauve qui m’ appelle, il y a une lumière forte et vive qui m’arrive au regard. Je le vois à travers les paupières closes. Je mettrais bien mon bras sur mes yeux, je hurlerais bien qu’ on me foute la paix, mais… Je sens déjà une main sur moi !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Savannah Blackwood
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Diane Dassigny
Statut civil : En couple avec Declan Harper ♥
Occupation : Artiste libre
Age du personnage : 12/11/1986 - 30 ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Mer 28 Juin - 16:45

Je n’aime pas particulièrement l’endroit dans lequel je suis. Si plus jeune, après mon agression, je trainais souvent dans ce genre d’endroit puisque j’étais plutôt du genre bouteille à la mer, maintenant ça ne me tente plus réellement. J’ai repris ma vie en main et même si elle est imparfaite, je l’aime ainsi. Je m’enfonce pourtant dans le bâtiment, je fais confiance à Jayden, s’il pense qu’il est là, alors il doit être là, de plus je ne pense pas qu’il m’enverrait quelque part où je risquerais vraiment quelque chose de grave. Enfin je l’espère.

De toute manière le lieu semble vide ! Enfin jusqu’à ce que quelqu’un me dise de fermer ma gueule, je fronce légèrement les sourcils, mais ne réponds pas réellement, d'un je n’en ai pas envie, de deux pas le temps et de trois s’il est drogué, vaux mieux pas que je cherche trop. Je sais que Jayden n’est pas loin, mais quand même. Je ne réponds rien et allume un peu tout le bas, rien… Rien de rien. Enfin non, il y a des gens, mais rien qui ressemble à Declan. J’aperçois finalement des escaliers et je me mords la lèvre hésitante. Est-ce qu’ils tiennent ? Je pense que oui, je pense que beaucoup montent à l’étage pour être tranquille. Je commence à monter, les escaliers sont vieux et rouillés, il n'y a pas mal de toile d'araignée et j’ai pu voir quelques bêtes grouillantes au sol ainsi qu’un rat que j’ai illuminé, le pauvre…

Une fois à l’étage ça semble déjà plus calme et il y a clairement moins de monde... Je m’avance en silence, avant de demander doucement.

-Ducky ?! Declan… ?

Aucune réponse, mais je vois quelque chose plus loin mouver, je m’approche donc et braque ma lumière sur le matelas poser au sol, là où je découvre deux corps. Celui d’une femme très peu vêtu et qu’il a l’air dans un autre monde et… Declan.

-Ducky !

Je me laisse alors tomber à genoux près du lit et je dois avouer pousser le corps de la femme, posant une main sur Declan qui ne semble pas réellement bouger. Je ne fais même pas attention à la crasse qu’il y a … Ni à l’odeur affreuse qui me monte au nez.

-Tu m’entends ?!

_________________
Que fais le monde, quand je l'oublie entre tes bras ?
Que fais le monde, quand je le délaisse pour toi ?

Il parait qu'il gronde
Et moi je tremble entre tes bras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Declan Harper
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Adam Levine
Statut civil : En couple avec Savannah ♥
Occupation : Junkie, ça compte ?
Age du personnage : 17.01.88 ( 28 ans )
Copyright : Avatar et signature de Sebastian McClaren

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Mer 28 Juin - 20:30

Allongé là, j’attends la mort ! Je sais que je ne suis pas quelqu’un de bien, je casse, je salis tout ce que je touche. Je porte la poisse tel un fer à cheval à l’envers. Je suis le diable, elle est l’ange. Je suis la noirceur, elle la lumière. Je pourrais continuer comme ça pendant de longs moments. On dit que les démons sortent la nuit, mais je suis la preuve vivante que le pire des démons, des abominations est l’homme. Celui qui n’a ni courage, ni foi, ni loi ! Mon esprit divague, ma peau devient glaciale malgré les quarante degrés ambiant, je la vois, ma Fauve, son sourire,  ses yeux pétillants, mais je vois aussi cette brune, cette femme apeurée, cette Lyndsey. Je revois son dégoût, la frayeur qui illuminait son visage. Je suis un monstre, je suis moche, je suis pourri de l’intérieur comme de l’extérieur.

Lorsque je sens cette main sur moi, la seule chose que j’entends c’est une sorte d’acouphène, de bruit sourd qui me martèle l’esprit, comme si on me le broyait de l’intérieur, comme si on enserrait mon cerveau, qu’on voulait le faire exploser à force de le serrer… Je reconnaitrais la douceur de sa main entre mille. Cette douceur qui tranche tellement avec tout le reste dans cette pièce, ce n'est pas un endroit pour elle. Pourtant j’aimerais lui dire que je l’aime, mais je n’arrive même pas à ouvrir les yeux. Ma bouche, pâteuse, collante, n’arrive à s’ouvrir que pour un grognement indistinct. Je me retourne alors, je me mets en position fœtale et je lui tourne le dos, une manière de la supplier de me laisser là où est ma place. Je ne réponds rien d’autre, je dois sortir de sa vie, elle doit me laisser, je vais la tuer elle aussi à petits feux. Et puis, je ne suis bien que comme ça, dans un état second,  à ne plus réellement savoir qui je suis ni ce que j’ai fait. Putain encore une fois j’ai trahit une personne en qui je tenais. Putain, je suis un lâche, une loque, un merde.

Je repousse sa main qui est toujours sur moi dans un mouvement de bras. Puis je me redresse légèrement, réveillant la jeune femme par la même occasion. Elle ne fait attention à rien se préparant un prochain fixe. Moi, je ne prends pas attention à Fauve, comme si elle n’était qu’un souvenir, un mirage qui va s’évanouir une fois que je serai à nouveau sous drogue. Je prends ma  ceinture qui est un peu plus loin et je commence à la mettre autour de mon bras gauche, le serrant le plus fort possible. J’ai besoin de ce fixe pour planer et oublier que je l’ai fait souffrir, elle, ma femme. D’ailleurs est-elle là ? Suis-je encore en vie ? J’ai besoin et surtout envie de ce fixe. La jeune femme qui a finit de faire chauffer la substance et qui l’a mise dans une seringue déjà utilisée me la refile. Prêt à replonger encore un peu plus profond dans les tréfonds de mes démons, de l’enfer.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Savannah Blackwood
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Diane Dassigny
Statut civil : En couple avec Declan Harper ♥
Occupation : Artiste libre
Age du personnage : 12/11/1986 - 30 ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Jeu 6 Juil - 1:48

Cet endroit me ramène des années en arrière, lorsque je n’étais que bouteille qui dérivais à la mer, lorsque je n’étais que cette jeune fille qui ne savait plus où allé, qui ne savait plus réellement d’où elle venait, qui avait perdu tous ses repères et qui avait trouvé ce jeune garçon... Declan. Celui qui a été ma bouée de sauvetage, celui avec qui je me libérais sans chercher plus. On s’aimait à notre façon a l’époque, on s’aimait, on se sauvait, rien d’amoureux, tout de physique. Aujourd’hui je suis retour ici parce que je l’aime cette fois et de toutes les façons dont il est possible d’imaginer ! Notre histoire est atypique, nous sommes atypiques et qu’importe à quel point Declan à put descendre bas s’il est réellement là, ça ne change rien.

Lorsque je monte à l’étage, je ressens quelque chose, j’ai comme un je-ne-sais-quoi qui me vrille l’estomac, qui me donnerais presque la nausée, mais je sais que quelque chose va se produire. Je n’ai jamais cette sensation, que très rarement et elle n’est pas toujours bonne. C’est alors que je le vois, allonger là, sur ce vieux matelas où les cafards grouillent, avec une femme. Tous deux sont peu vêtus et pourtant je ne fais même pas attention à ça, ni aux insectes dit « dégoutant » puisque chaque être humain a pour moi sont importances. Mais alors que ma main touche sa peau… Il se tourne dos à moi. Comme un refus, comme s’il venait de me claquer une porte invisible au visage, comme s’il… S’enfermait, s’isolait encore plus alors que nous sommes tous deux réunie après des jours.

Mais je ne lui en tiens pas rigueur, j’ai bien vu qu’il n’était pas lui, j’ai bien vu qu’il n’a même pas ouvert les yeux, peut-être dort-il… En tout cas ça me rassure qu’il bouge, mon coeur a raté plus d’un battement en le croyant mort, bien que j’aie cette impression que je l’aurais su au fond de moi. C’est bien ça qui me fait la plus peur, lorsque je le vois j’ai cette impression qu’il est déjà mort quelque part et je ne laisserais pas ça me faire.

Pourtant je l’appelle, je le supplie… Mais lui, en toute réponse il se redresse et pousse ma main. La fille qui l’accompagne en fait de même et ne me calcule même pas, je ne sais même pas si elle calcule Ducky, je la regarde préparer de quoi se piquer. Je connais tout ça ! Et surtout, je vois Declan qui se prépare à en faire de même, lorsqu’elle lui passe la seringue il va pour se l’enfoncer dans le bras et moi, je n’ai qu’un seul et unique réflexe, je pousse sa main, assez fort pour que l’aiguille tombe au sol, assez fort pour qu’avec le peu de force qu’il semble avoir, la seringue lui lâche, mais assez pour le brusquer ou le faire devenir violent. Normalement.

-Non !!

Je jette un coup d’oeil à la seringue au sol, mon souffle est plus rapide. La peur, l’adrénaline et l’angoisse. Je pose finalement mon portable qui me sert de lampe au sol, elle éclaire la pièce, moins centré sur mon Ducky, mais elle nous éclaire tous deux. Je pose alors les yeux mains sur le visage de Declan pour le regarder dans les yeux. Quoiqu'il fasse noir, je remarque ses cernes, je remarque son air fatigué et il a dû surement maigrir aussi… Et le noir ne cache surtout pas son odeur de sale et de vomi et pourtant ? Pourtant je m’en fiche de tout ça ! Declan est vivant… Même s'il semblerait qu’il préférait être mort.

-Ducky, Declan, regarde-moi ! Regarde- moi, je t'en prie, je suis là, c’est moi, c’est fauve, Savannah !

Je le force à me regarder, même si mes yeux brillent et que lui me fuit depuis tout a l’heure. Qu’il est honte, je n’en doute pas une seule seconde. Mais je ne doute pas d’une autre chose aussi et c’est ce qu’il fait que je me retiens de pleurer et que j’insiste autant pour le faire revenir à lui. C’est que je l’aime envers et contre tout.

_________________
Que fais le monde, quand je l'oublie entre tes bras ?
Que fais le monde, quand je le délaisse pour toi ?

Il parait qu'il gronde
Et moi je tremble entre tes bras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Declan Harper
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Adam Levine
Statut civil : En couple avec Savannah ♥
Occupation : Junkie, ça compte ?
Age du personnage : 17.01.88 ( 28 ans )
Copyright : Avatar et signature de Sebastian McClaren

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Mar 11 Juil - 20:58

Vous avez déjà tellement voulu quelque chose, que vous ne pensez plus qu’à ça, que vous en tremblez, que vous avez mal à la tête rien que d’y penser ? Non, bah imaginez vous moi, si je n’ai pas ma dose, je me claque la tête contre les murs pour que la douleur s’arrête, je m’arracherais les ongles pour espérer que la douleur me fasse quelques secondes au moins oublier ma dose et aussi, j’arrive à en prier Dieu pour que ce soit la dernière. Mais cet enfoiré ne m’écoute pas, me détestant profondément.

Lorsque ma copine de défonce me file l’aiguille et que je veux me l’injecter, me réveillant trop que pour attendre, voilà que la main de mon ange me l’envoie valser loin, éclatant la seringue et laissant notre dernière dose s’éparpillée au sol. L’autre conne rigole comme une idiote et mon ange blond se met à hurler un NON qui me vrille le cerveau. Sa main vient se poser sur mon visage, il faut que je la fasse fuir loin de moi. Putain Fauve dégage. J’ai envie de hurler, mais au fur et à mesure que je sens le manque s’emparer de moi, je sens la rage aussi monter. Il faut qu’elle parte avant que je ne lui fasse du mal. Encore plus que ce que j’ai déjà fait !

Mon regard se baisse de honte le plus possible. Il ne faut pas qu’elle me voit ainsi, il ne faut pas qu’elle lise la mort que j’ai dans le regard. Cette morte lente et pourtant déjà tellement présente que j’en aie froid malgré la chaleur… Tellement froid que j’ai envie que tout s’arrête. L’autre conne rigole encore et encore derrière moi, j’ai envie de la tuer cette conne. Je ne la connais pas de toute façon, qu’est-ce que j’en aurais à foutre de voir sa tête écrasée contre le sol ? Je sens ma respiration devenir difficile, j’ai l’impression que j’étouffe, mais je ne bouge pas, je sais que je suis juste en manque.

Entre l’autre débile qui rigole et mon ange blond qui veut absolument que je la regarde, la rage et le manque prennent possession de moi. Je me lève en un bond, mais pas assez rapidement que pour la laisser au sol. Elle, mon ange, ma femme, celle que j’aime. Je l’ai attrapé au vol par le cou, je la colle au mur, ma main enserrant sa peau si frêle. Si je sers un peu, c’est finit, fini pour moi, fini pour elle. Je la regarde dans les yeux, je suis vraiment fatigué de lutter, mais elle par contre, elle doit vivre pour moi . Je la tiens fermement, tentant de régler ma force, je la tiens collée au mur aussi grâce à  ma main sur sa gorge mais aussi à mon corps transpirant et dégueulasse collé au sien Plus jamais… Jamais, tu ne m’empêches d’en finir ! Et puis dégage ! Dégage d’ici ! Je la lâche, la laissant retomber et je me retourne d’un coup, je sens que je vais vomir, je sens que ma tête aussi me fait mal, très mal. Je me dois de trouver du fric et une dose au plus vite. Je me retourne alors vers elle et je commence à hurler Putain ! Et je m’écrase au sol, à genoux, ma tête dans mes mains, j’ai envie que ça s’arrête, que tout s’arrête !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Savannah Blackwood
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Diane Dassigny
Statut civil : En couple avec Declan Harper ♥
Occupation : Artiste libre
Age du personnage : 12/11/1986 - 30 ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Jeu 27 Juil - 14:36

Voir dans un état pitoyable Ducky ? Je connais et j’ai déjà vu, mais je pense que je ne l’ai certainement pas assez connu. Je suis partie bien avant que ça empire, parce que là, il est dans un état dont je ne lui connais pas. Je ne l’ai jamais vu ainsi. Je pense que la femme qui est passé juste après moi, celle qui l’a empêché de totalement sombrer a dû connaître Ducky ainsi et elle a dû être forte. Ça devait être une femme forte pour avoir tenu Ducky hors de l’eau autant qu’elle l’a pu et si je la connaîtrait, et si ça ne semblerait pas déplacer non plus, je pense que je la remercierais de l’avoir gardé en vie, alors que moi je partais pour reprendre ma vie en main.

C’est l’histoire de notre vie, à lui et moi, malgré tout ce qui nous maintenait ensemble, malgré ce sentiment d’ivresse, nous nous sommes souvent raté. Il y a dix ans, nous nous sommes raté, nous avions chacun nos bagarres, nos casseroles derrière nous, nos démons et tout ça nous a séparés. Aujourd’hui nous sommes réussis et je sais qu’il est l’homme de ma vie, qu’importe ce qu’il dit, qu’importe ce qu’ils disent aussi. Qu’importe qu’il ne soit pas le plus parfait, je n’aime pas la perfection, c’est ennuyant la perfection… Moi je l’aime tel qu’il est. Seulement, je n’ai jamais vu non plus Declan ainsi. Bien sur que nous avons vécu des choses pas très clean lui et moi, mais jamais à ce point ou alors j’y étais plongé avec lui et tout était plus simple.

Aujourd’hui on a grandi, on a changé, on a vécu encore plus, nos sacs sont encore plus lourds, nos démons encore plus pesants, mais je ne le laisserais pas craquer sous leur poids, je peux être et je veux être sa force, il a été la mienne il y a dix ans, je veux simplement lui rendre la monnaie en quelque sorte. Alors avant qu’il ne se pique, je dégage cette seringue, de plus je ne sais pas où a trainé la fille qui rigole de mon geste et je m’en fiche complètement d’elle ou de son rire, tout ce qui compte là ? C’est lui, c’est Ducky, c’est celui qui pense être mon fardeau alors qu’il a été mon radeau.

Mais j’ai beau l’appeler, lui demander de me regarde, il refuse, il baisse les yeux, le rire de l’autre emplie la pièce et met une pression qui n’y serait pas normalement, mais avant que je ne comprenne ce qu’il m’arrive, Declan bouge, il se redresse et je manque de tomber en arrière, mais c’était sans compter sur Ducky qui m’attrape soudainement par le cou, il me plaque soudainement au mur et je laisse échapper un cri étouffer alors que j’ouvre de grands yeux, posant mes deux mains sur son poignet.

-De… Declan !

Je le sens à la fois serrer mon cou et à la fois desserrer, comme s’il ne savait plus quoi faire, mais je manque quand même de souffle, il serre assez pour que je panique. Moi ? J’ai de très, très mauvais souvenir d’être dans cette position, être plaqué et bloquer contre un mur face à un homme beaucoup trop fort pour moi… Il colle son corps au mien et moi je tente de dégager sa main de mon cou, il me regarde dans les yeux et je pense que malgré le noir et le peu de lumière que peut fournir mon portable, il peut voir mon regard, j’ai les larmes aux yeux, de peur, mais pas vraiment que de lui, plutôt de ce que la scène me rappelle, mais aussi parce que je n’arrive pas à l’aider comme je le voudrais ! Je sais que je suis en partie responsable du fait qu’il replonge et je m’en veux. Et si c’était moi qui étais nuisible ?

Il me hurle des choses au visage qui me font fermer fortement les yeux alors que je sanglote légèrement puis lorsqu’il me relâche d’un coup je retombe au sol, totalement essoufflé. Je passe finalement une main, là où était la sienne quelques secondes plus tôt et rouvrent à nouveau les yeux pour le regarder, je reprends doucement mon souffle et mes esprits, mais il me hurle encore dessus avant de tomber à son tour par terre. Je reste quelques secondes, loin de lui, sans bouger essoufflé puis… Finalement je me rapproche, je n’ai qu’à « ramper » légèrement pour être à sa hauteur. Il veut que je parte, que je m’en aille, mais… Je n’ai pas envie, oui j’ai peur maintenant, oui il m’a fait peur, mais je sais que je suis responsable de son état, je ne veux pas fuir, pas encore, pas comme il y a dix ans… Je le regarde, je ne sais pas quoi faire, parler encore . Le toucher ? J’ai peur… Mais je veux qu’il comprenne qu’il ne m’a pas fait fuir, que je ne veux pas fuir… Alors n’arrivant pas à parler encore, ayant une énorme boule coincée dans la gorge à présent, je ne sais qu’un geste… Un seul…Je pose ma main sur sa tête, qu’il tient coincé entre ses mains. Je pose ma main dans ses cheveux… Et la bouge simplement, en silence, mon autre main tient mon cou, de peur qu’il recommence et un peu traumatisé par son geste. En silence, tremblante un peu et les larmes aux yeux, je ne touche que ça, que ses cheveux, je suis là… Je suis là, tu ne me feras pas fuir, c’est ce que je ce geste veut dire. J’ai peur, j’ai mal… Mais je suis là… C’est tout ce que ça veut dire.

_________________
Que fais le monde, quand je l'oublie entre tes bras ?
Que fais le monde, quand je le délaisse pour toi ?

Il parait qu'il gronde
Et moi je tremble entre tes bras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Declan Harper
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Adam Levine
Statut civil : En couple avec Savannah ♥
Occupation : Junkie, ça compte ?
Age du personnage : 17.01.88 ( 28 ans )
Copyright : Avatar et signature de Sebastian McClaren

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Jeu 27 Juil - 16:08

Je ne suis plus moi-même et en même temps, je ne veux pas qu’elle me voit ainsi. J’ai encore une lueur de lucidité qui me fait honte, je me fais honte. Je suis coupable d’être un idiot, un lâche et un meurtrier. Je me tue moi-même à petit feu. Et je ne parle pas non plus de ce que j’ai fait à Lyndsey, l’amie d’un de mes deux seuls potes. Putain, je suis le diable en personne. Je suis une merde, qu’on me laisse crever en mieux. Le pire est que je n’ai pas peur de la mort et que jusqu’à aujourd’hui, je me raccrochais à mes amis, à mon amour, à toutes ces personnes qui comptaient pour moi. Mais aujourd’hui, que me reste-t-il ?

Que me reste-t-il que je ne dois pas casser ? Jayden, mon meilleur ami depuis l’enfance, celui qui m’a toujours aidé et épauler, j’ai failli le faire crever et je sais que si je devais pour replonger, je le referais, je le remettrais dans la merde. Savannah, elle était mon rayon de soleil, mon amour, ma pureté et là, je sais qu’elle a été souillée, pire encore détruite et que je n’ai rien pu faire pour la sauver, que je ne pourrai jamais rien faire pour la sauver. Je me sens coupable de ne pas être plus fort pour elle alors je ne veux pas la faire couler. Et puis, il y a Seb qui croit en moi et que je vais décevoir le jour où j’aurai  un peu de courage pour lui rendre ce que j’ai pris à sa fiancée et que j’ai gardé. Je n’ai pas réussi à tout vendre. Et vous savez ce que cela veut dire ? C’est que je ne suis pas encore mort, je suis encore dans ce monde alors que tout en moi me crie qu’il est trop tard, que mon âme morcelée est déjà passée de l’autre côté.

Mais là, dans un excès de colère, je lui fais encore plus mal. A elle ! A la femme que j’aime ! Je l’attrape par le cou, je serres, sans non plus trop le faire. Je ne veux pas sa mort, mais je veux qu’elle parte, qu’elle sauve sa peau, je veux qu’elle s’éloigne de moi et je fais tout pour. Je ne l’entends pas me supplier d’arrêter, j’entends juste son cœur qui bat, je le sens même contre ma poitrine tellement je suis proche d’elle, tellement je la colle à ce mur, moi plus fort, beaucoup plus fort que son frêle corps.

Quand je la laisse tomber c’est pour reculer, pour me recroqueviller, mes mains dans ma tête, je lui hurle, tout mon corps la supplie de me laisser tomber. Je ne la mérite pas, elle mon ange, cette lumière au bout du tunnel. Elle arrivait jusqu’à aujourd’hui à me tenir en vie juste par un sourire, mais aujourd’hui, j’ai l’impression que je dois la laisser partir, que c’est à mon tour de fuir si je veux la laisser vivre. Mais elle vient, sa main passe dans mes cheveux et moi, comme dans un appel à l’aide, comme dans une excuse que je lui fais, ma tête vient se poser sur ses genoux, je pleure, je ne cesse de pleurer alors que je suis saccadé de violents tremblements dû au manque que je ressens. Je pleure, je sanglote, j’ai mal à la poitrine, mon cœur bat trop fort, trop vite et de manière si irrégulière que j’ai l’impression qu’il est sur le point de lâcher et là, entre deux tremblements, je finis par lui dire Tu me l’as promis Fauve. Je ne dis rien d’autre, mais elle doit se souvenir de sa promesse de fuir, de me laisser tomber si elle risquerait, comme aujourd’hui, de tomber avec moi. Mes bras s’aggripent pourtant à sa taille et je pleure, je pleure et je lui dis Il faut que tu me quittes. Je l’aime et j’aimerais justement qu’elle vive, elle se doit de partir.

Je crois que malheureusement Fauve vient de me sauver la vie. Pourquoi ? Car la drogue ne devait pas être bonne ou trop forte ou je ne sais quoi. La jeune femme qui était à mes côtés se met à convulser et moi, je panique, je me retire rapidement des genoux de ma femme et je tremble, j’ai froid Tire toi ! Appelle une ambulance pour elle et tire toi ! Je tente de me mettre debout, mais mes jambes ne me tiennent pas, j’ai pourtant besoin de me tirer, si je ne veux pas finir en taule, je ne dois pas être ici si elle claque. Je ne veux pas être enfermé !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Savannah Blackwood
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Diane Dassigny
Statut civil : En couple avec Declan Harper ♥
Occupation : Artiste libre
Age du personnage : 12/11/1986 - 30 ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Dim 6 Aoû - 23:09

Une chose est sur et certaine, je n’avais pas imaginer le voir aussi mal que ça. Bien sur que j’avais un mauvais pressentiment, sinon je ne serais jamais alléaller voir Jayden, je n’aurais jamais dérangé quelqu’un sans aucune raison, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point-là. Peut-être parce que je n’ai jamais vu Ducky ainsi, peut-être parce que je suis partie avant… Peut-être. Dans tous les cas je sais qu’aujourd’hui je suis responsable de son état. Si, dans un sens où dans un autre je sais que c’est à cause de moi tout ça. Si avant il n’en aurait pas été question, je le sais qu’aujourd’hui, au jour d’aujourd’hui c’est moi la responsable ! Qu’on ne tente pas de me dire l’inverse, moi je sais, je connais la vérité. Alors je veux me rattraper de tout ça ! Je veux le sortir de là ! Je veux… Je veux surtout ne pas le perdre. Je ne suis pas là pour racheter ma culpabilité, je ne suis pas là pour… Pour je ne sais quoi d’autre, je ne suis pas là pour n’importe quelle bêtise que pourraient penser les gens, si je suis ici c’est uniquement pour lui et parce que je l’aime.

Sauf que je ne m’attendais pas à ça, vraiment pas à ça. J’ai vu Declan en colère, je l’ai vu être violent, oui, je me rappelle encore de la fois où je lui ai annoncé ma viole et toute mon histoire, il en avait brisé son miroir et détruit son armoire, il en était en sang, mais jamais… Au grand jamais il n’a porté la main sur moi. Là… Il le fait, il me bloque contre le mur et je sens rapidement l’air me manquer. Il ne m’étrangle pas réellement, il semble se maitriser dans sa folie, mais la peur, la panique… Tout ça me fait manquer d’air ! Je le supplie, je tente de défaire sa prise et… Soudainement il le fait.

Je tombe directement au sol, cherchant mon air, essayant de retrouver mes esprits. Je suis trop dans l’adrénaline encore pour réaliser quoique se soit, trop pour lui en vouloir où trop pour partir en courant. En réalité, mon esprit c’est arrêter, mes pensées et j’ai l’impression que mon corps ne m’appartient plus et ne me réponds plus. Je le regarde me hurler, je n’arrive absolument plus à lui répondre, plus à parler, comme si je sentais encore sa main enserrer mon cou, m’empêchant de parler correctement. Et là, je ne sais pas quelle force, par quel miracle… Peut-être le fait de le voir s'effondrer à son tour, peut-être le fait de l’entendre pleurer… Je ne sais pas, mais je parviens à bouger.

Je pourrais fuir, partir en courant, profité de ce que sa folie passagère soit loin, pour éviter une autre crise de colère, mais à la place… Je me rapproche juste de lui pour caresser ses cheveux, juste ça… Juste un instant, un moment de répit. Un geste qui lui dit « je suis là ». Qu’importe ce qu’il m’a fait… Je suis là. Et à ma grande surprise il glisse sa tête sur mes cuisses, mes yeux se baissent, il fait sombre, mais je l’entends pleurer. Je ne cesse de caresser ses cheveux, j’ai mal au coeur. J’ai le coeur qui pleure, qui souffre, qui saigne… Mais je n’arrive à rien d’autre que de bouger ma main pour tenter de l’apaiser.

Soudainement il me rappelle la promesse que je lui ai faite justement le jour où je lui ai tout avoué. Je lui ai promis de fuir… De partir, s’il me faisait plonger à nouveau. Il dit cela entre deux sanglots, mes larmes montent aussi, alors qu’il m’enlace et me demande de le quitter. Ma tête se secoue, elle se secoue fort, comme pour refusé ce qu’il me demande, mais je n’arrive pas à parler de suite, il pleure, je pleure et je secoue la tête, mais je finis par arriver à reprendre.

-J’ai promis, j’ai promis de partir si tu m’emportais avec toi, mais là, là c’est moi qui l’ai fait !

Si je n’aurais rien dis… Rien ne dis du tout ce jour-là… Il n’aurait pas eu besoin de prendre cette chose qui l’avait calmé, j’avais bien vu qu’il était plus clean. Je suis sur que c’est en partie de ma faute tout ça. Nous sommes brutalement sortie de notre moment lorsque la femme qui était avec lui se met à convulser, j’ouvre de grands yeux alors qu’il s’éloigne, me repoussant à nouveau tout en me demandant de partir, d’appeler une ambulance et de fuir. Je sèche rapidement mes larmes et récupére mon portable alors que je secoue la tête en entendant qu’on décroche.

-Je ne peux pas partir sans toi Declan ! Hors de question, tu ne tiens même pas debout !

Je n’ai pas le temps de continue que l’on décroche à l’autre bout du fil, je donne donc de rapide information sur l’endroit où je suis et la scène dont je fais face. Jamais de ma vie je n’ai eu à faire ça ! Je suis totalement désorienté et une fois raccrocher, j’essaie plutôt d’aider Declan à se mettre debout, rapidement, car le temps est compter avant que les secours ne débarque !

-Aller, vient, vient avec moi !

Mais il est bien plus lourd que moi....

_________________
Que fais le monde, quand je l'oublie entre tes bras ?
Que fais le monde, quand je le délaisse pour toi ?

Il parait qu'il gronde
Et moi je tremble entre tes bras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Declan Harper
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Adam Levine
Statut civil : En couple avec Savannah ♥
Occupation : Junkie, ça compte ?
Age du personnage : 17.01.88 ( 28 ans )
Copyright : Avatar et signature de Sebastian McClaren

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper) Ven 11 Aoû - 22:16

J’ai la tête sur ses genoux et je pleure. Putain, on dirait une grosse loque de merde qui ne sait même plus relever la tête, qui n’est plus que l’ombre de lui-même. J’ai l’impression d’être une merde dans laquelle on a marché encore et encore. Et qui maintenant est lasse et se laisse couler sous la pluie. Je lui rappelle sa promesse et elle n’arrive pas à comprendre, elle ne veut pas comprendre Putain, tu as vu où tu te trouves ? Tu as vu ce que je t’ai fait, dégage avant d’être morte comme moi ! J’ai fait mal, trop de mal à Kaylee, j’ai réussi à la faire partir, je devrais faire le même avec Savannah. La faire souffrir plutôt que de l’emporter dans la mort avec moi.

Mais c’est ce moment là qu’à choisit la pute qui nous accompagnait, qui m’accompagnait dans mon délire pour se faire une overdose. Putain, peut être que ça aurait pu être moi qui crèverait si Savannah m’aurait laissé faire. Peut être que j’aurais pu débarasser cette terre de la personne que je suis devenu. Je la supplie encore une fois de partir, d’appeler la police et de partir avant que les poulets n’arrivent. Putain, mais tu comprends pas que je veux plus te voir ? Je la regarde droit dans les yeux. Je ne dis pas totalement un mensonge, je crois que la perdre me fera crever que plus vite, mais la faire rester ici c’est l’emporter avec moi. Mais j’arrive pas à me lever, je n’ai plus de force, je me sens m’écrouler à chaque fois que quelques centimètres m’éloignent du sol. Je la repousse quand elle tente de m’aider, je la repousse alors que j’entends des pas rapides dans les escaliers Dégage putain ! Mais c’est trop tard, y a trois autre junkies qui sont dans la pièce avec nous, deux viennent se placer derrière Savannah, souriant, rigolant, l’un passant ses mains dégueulasses dans ses cheveux. Le dernier vient m’asséner un coup de pied bien placer dans l’estomac, j’en crache du sang putain.

Mais je vois déjà l’horreur arrivé, je sens l’odeur du sang et de la haine me faire prendre sur moi une dernière fois. Un des types est parti voir l’autre pute allongée et incapable de faire quoique ce soit tellement elle était en train de crever. Rigolant de ce qu’il allait lui faire avant qu’elle ne crève, une dernière fois du plaisir ! Mais les deux autres semblent s’intéresser à ma femme, ils la collent au mur comme je l’ai fait au par avant, mais moi je ne voulais que la faire partir, je ne voulais que l’éloigner de la mort, eux ils veulent ce qu’il reste d’âme et de pureté dans la blonde qui m’aime assez fort pour se jeter dans la gueule du loup ! Je prends une barre de fer qui traine au milieu de la pièce, je me lève en me tenant au mur, crachant encore du sang puis je fonce et défonce le crâne d’un des deux connards alors que l’autre veut venir me foutre son poing dans la gueule, lâchant Savannah. Je lui hurle à nouveau dessus alors que je reçois un premier coup en traitre par l’arrière par le troisième gars Pars ! Je suis à terre, mais j’arrive tout de même à prendre le dessus sur un , je frappe, je frappe encore et encore, je vois son sang s’étaler sur le sol. je m'en fous qu'il crève cette raclure, je ne prends même pas attention au fait que je lui hurle dessus, je hurle qu'il n'avait qu'à pas la toucher, qu'il crève pour ça. Et je continue, il ne réagit plus, il est totalement inerte, mais je me sens en rage, je continuer à frapper jusqu’à m’étaler à terre après avoir reçu un truc lourd sur le crâne !  Je vois encore mais putain, j’ai du mal à bouger, je me sens super faible !Ils sont deux, je suis seul et à terre ! C’est fini ! Faut qu’elle dégage de là !


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper)

Revenir en haut Aller en bas

Ducky... Réponds moi ! (Declan Harper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Non! plus de Guerre ,monsieur Harper !
» Les dangers d'un gouvernement Harper majoritaire.
» Bruce Harper
» Saphira Harper .:: Little Angel ::.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: South Phoenix-