Partagez| .

En guerre sur un nouveau terrain... De Basketball ! -Carter 15.06.17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Evan Griffin
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Dawid Auguscik
Statut civil : Celibataire
Occupation : Militaire
Age du personnage : 33 ans

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: En guerre sur un nouveau terrain... De Basketball ! -Carter 15.06.17 Jeu 15 Juin - 23:52

    Denis m'a regardé en souriant avec une certaine arrogance. Qu'est ce que ce gamin pouvait être insolent. Il me plaisait bien. Je ne le connais pas depuis très longtemps, mais du haut de ses 17 ans ? 16 ans peut-être ? bref, il sait ce qu'il veut. Quand je lui ai dit qu'il était pas assez costaud, trop maigrichon a mon goût pour être recruté dans l'armée de terre, il m'a rétorqué de me regarder dans un miroir. Que moi non plus je n'étais pas un homme bien épais. Que dire de plus ?

    - Je me suis beaucoup entraîné pour être recruté.
    - Tu radote Soldat! Tu me l'as déjà dis hier. Tu faisais du vélo. Tu courais, tu avais arrêter de fumer, tu bossais tout ce que tu pouvais bosser tout seul avant d'aller au recrutement!

    Je lève les yeux au ciel. Ce gamin, j'vous jure. Il n'était pas obligé de me relever le fait que je radote. Il m'a renvoyer à la tête l'image d'un vieux gars au ventre a bière qui raconte sans cesse à ses petits enfants ses exploits de jeunesse. J'ai plissé le nez, très peu content de cette image qu'il m'a renvoyé à la tête et je lui dis alors.

    - Déjà gamin, commence par respecter tes aînés si tu veux entrer dans l'armée. Maintenant va bosser dur petite brindille et fou moi la paix, J'ai un rendez vous.

    Denis me lâche un grand sourire avant de filer sur son vélo. Petit con va. Pourtant je ne peux pas m'empêcher de sourire en me regardant partir. Il est souvent entrain de traîner avec moi ces derniers temps. Toujours a me poser des questions. Ça fait du bien de voir quelqu'un d'aussi intéressé. Mais pour le moment il me faisait chier. Mais c'est gentiment que je l'ai renvoyé non ?

    J'allais retrouver Carter. Un type comme moi, consigné à la base. Enfin comme moi. Il n'a rien de commun avec moi. Ce type est bon. Et il a un post qui ferait envier ce petit con de Denis d'ailleurs. J'en suis sûr. Puis Carter a sauver Jeremy. Moi je n'ai été fichu de sauver personne. Je suis un tireur de précision est J'ai loupé ma cible. Du coup c'est Sam qui s'est prise une balle. Sam qui m'est tombée dessus et sous qui je me suis caché. Je suis un lâche seulement... Denis me passe à côté en vélo, manquant de me bousculer. Il se retourne et me dit quelque chose que je ne comprend pas vraiment. Il disparaît a nouveau en tournant sur le route. Petit con.

    Je suis très vite arrivé au terrain. Carter était déjà là avec le ballon, a tirer au panier. Un lancé, un mouvement brusque et je le vois se passer la main sur l'abdomen. Je fronce les sourcils, Je n'ai donc pas besoin de lui demander comment va sa convalescence. Il ne guérit pas vite.

    - Hey Carter.


    Je le salut d'un signe de tête avant d'aller ramasser la balle qui roule sur le sol. Je ne dis rien par rapport à ce que J'ai vu. Il en parlera de lui même si c'est ce qu'il veut. Je n'ai pas envie, ni besoin qu'on me rabâche sans cesse mon incapacité à finir mon dernier contrat dans l'infanterie avant d'être changé de poste en vue de mon âge. A trente ans passé on est trop vieux pour continuer.

    - Toujours le premier sur les lieux hein.


    J'essai de tirer d'où je suis. La balle touche le cercle mais ne fait que rebondir dessus avant de retourner taper le sol. Je lui demande avec un sourire en allant lui offrir une poignée de main suivi d'une accolade.

    - Tout va comme tu veux ?

    Bah, il peut dire oui, ce n'est pas lui forcer la main hein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carter J. Harrison
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Chris Hemsworth
Statut civil : En couple avec Adrianna ♥
Occupation : Militaire au SEAL
Age du personnage : 27.09.86 ( 30 ans )

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: En guerre sur un nouveau terrain... De Basketball ! -Carter 15.06.17 Dim 18 Juin - 12:59

Cela fait maintenant beaucoup trop longtemps que j’ai cette blessure. Elle se réouvre, elle s’infecte, elle est douloureuse. Mais je ne lâche rien, je veux repartir, je dois repartir. Putain, je vais devenir fou si on me laisse ici bien trop longtemps. J’ai besoin de cette adrénaline pour vivre, j’ai besoin de savoir que je fais quelque chose pour mon pays et j’ai besoin d’exorciser mes vieux démons, ceux que j’ai rencontré lors de ma dernière mission. Je sais que je vais mieux, la psy de la base me l’a fait comprendre en me laissant arrêter mes séances, mais j’en rêve, j’en cauchemarde plutôt toujours autant. Je ne cesserai de voir le regard de ce gamin, que lorsque je pourrai retourner là bas et avancer. Oui, c’est con, mais j’ai besoin de ça pour avancer, pour oublier le passé et ne voir que le futur.

Pour arriver à mon but et surtout ne rien perdre de mes capacités pendant mon repos forcé, je m’entraine. Je crois que tout le temps que je ne passe pas avec ma petite amie, je le passe à bosser ma masse musculaire, mon souffle, mon endurance. Je vais aussi au stand de tir pour ne pas perdre la main, ou plutôt en avoir l’impression car on ne perd pas la main, c’est impossible. Enfin je ne fais pas toujours tout cela à la caserne, car tout le monde sait que je suis en convalescence et si ça vient aux oreilles de mes supérieurs que je « force », je vois le moment où on va à nouveau m’envoyer chez la psy. Et elle a beau être mignonne, moins je la voix, mieux je me porte.

Donc  c’est dans cette optique là qu’aujourd’hui, je suis au terrain de basket de la ville.  Je fais des lancés, je m’entraine quelques fois avec les gosses du quartier et croyez moi, ils sont forts, bien plus forts que la majorité des joueurs de NBA. Enfin soit, je joue, je me fais mal, mais je dépasse mes limites, je continue, si je vais trop loin, je me prends un antidouleurs et surtout, je ne lâche pas prise. Je crois que c’est dans mon caractère, n’ai-je pas été pris dans l’armée parce que justement j’en voulais. Je ne lâche rien, ni personne, je ne laisse pas d’hommes derrière moi, c’est une grande qualité dans mon métier. Et je m’y attache énormément.

C’est alors que je vois un frère d’armes arrivé, le soldat Evan Griffin. C’est un bon soldat, mais je crois qu’il n’a pas les nerfs assez solides pour ce métier. Je ne lui en tiens pas rigueur, car j’avoue que lors de ma dernière mission, j’en étais au même point à mon retour. Je pensais que mon corps était là, mais pas mon esprit. Mon âme est resté sur le terrain en guerre, une partie de mon cœur aussi est resté là bas avec ces gamins que j’ai du tuer pour rester en vie. Hey ! lui lançais-je à mon tour. Un sourire toujours sur les lèvres. Je suis du genre toujours en forme et de bonne humeur, enfin, je tente de l’être, parce que je ne veux pas montrer aux autres mes problèmes. Je suis du genre à tout garder pour moi, l’épaule sur laquelle on peut s’épancher pas le contraire.

Toujours ! un sourire en coin vient naitre sur mes lèvres. C’est ce qu’il faut pour être le meilleur non ? Etre là en premier, toujours tout donner, ne jamais oublié qu’on est faillible et que si on relâche la pression, on pourrait tout perdre.  Alors je suis toujours là le premier, je ne cesse de donner tout ce que j’ai ! Je le regarde lancer sa balle et je me dis qu’il est aussi bon que moi au basket. Je n’ai jamais été bon en sport, je me débrouille, je ne suis pas le pire, surtout que je déteste perdre, mais pas en dépit des lois et des valeurs. Je suis quand même quelqu’un qui ne triche pas, dans aucun des cas. Il vient ensemble me serrer la main, ce que je fais d’une poignée forte et franche puis une accolade amicale. Tout ira mieux quand je retournerai sur le terrain, mais bon, en attendant, je traine par ci par là. Et toi ? Je suis franc, je ne mens pas, j’omets juste de dire certaines choses !

_________________

It's the moment of truth and the moment to lie
The moment to live and the moment to die
The moment to fight, the moment to fight
To fight, to fight, to fight!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

En guerre sur un nouveau terrain... De Basketball ! -Carter 15.06.17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Édition n°4 : Un nouveau terrain de jeu
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» (privé) Les premiers pas d'un nouveau dresseur
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Midtown West Phoenix-