Partagez| .

I can't tell you my secret... |Gaby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: I can't tell you my secret... |Gaby Sam 17 Juin - 20:59

Le temps me manque, je n'ai même plus le temps de voir le temps passé en fait. Il file à tout allure et il n'y a pas de retour possible. Je travaille et je tente de passer le plus de temps possible avec ma famille. Mais j'ai aussi le garage, je n'ai plus de mécano de dispo avec Jax en prison, je vais devoir engager sous peu, parce que je me débrouille, mais bon. De plus, avec Défiance je dois trouver des excuses pour disparaître, j'ai besoin de cette adrénaline dans ma vie, j'en suis devenu accroc tout simplement et l'argent gagné n'est qu'un plus dans cette histoire, je ne m'en plain pas.

Mais, aujourd'hui, comme il n'y avait personne au garage, et que les irons sont plus tranquille, j'ai décider de prendre du temps pour moi et aller chez moi, relaxer tout simplement. Je n'ai pas de défi en attente alors c'est la journée parfaite pour retourner à la maison pour savourer une petite bière toute fraîche, ma femme à du en mettre au froid comme je la connais. Je n'ai jamais manquer de bière froide avec elle et c'est une des choses que j'aime chez elle. Elle tente toujours de rendre tout le monde bien, avec des petites attention discrète mais bien apprécier.

J'arrête ma moto dans l'allée, près du garage pour laisser la place à Gab de se stationner pour quand elle arrivera avec les enfants plus tard. Et je vais direct au frigo me prendre une bière avant d'aller m'évacher dans le divan. J'ouvre le poste de télévision et met le football américain. Et je ne met pas longtemps avant de somnoler en écoutant les commentateurs et pour un peu je dors carrément.

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Mar 20 Juin - 10:45

Tout se passe super  bien avec Jayden depuis que je suis revenue à la maison. Je passe beaucoup de temps avec les enfants, à faire que la maison soit toujours parfaite. Je crois que chaque seconde qui n’ est pas pour les urgences ou la médecine légale de l’hosto, je la passe dans cette maison, dans le jardin et même dans le garage, pour que tout soit parfait. Maintenant que tout commence à revenir en place, j’ai besoin que tout soit comme avant. Je mets les bières au frais quand il y en a de moins en moins, je prépare le café qu’on a plus qu’à faire couler au cas où il ramène du monde, même  les glaçons sont prêt pour le whisky pour le même cas de figure. Il y a toujours des fleurs fraiches et coupées du matin même dans chaque pièce du bas. Je range, je fais le nettoyage, je fais tout cela et je m’occupe des enfants. Mais même si cela me prend énormément de temps, rien ne me fait plus plaisir que de voir le sourire de mon mari quand il rentre éreinté de sa journée et qu’il est heureux de rentrer voir sa famille.

Aujourd’hui, c’est un peu le contraire, j’arrive après avoir été chercher les enfants chez Bastian et Jayden est déjà là. Je le sais par sa moto dans l’allée. Je me gare juste à côté de celle-ci puis je rentre après avoir sortis les deux monstres de la voiture familiale. Eux, ils courent à l’intérieur, ne sachant pas que leur papa est là, ils filent vers leurs jeux qui trônent en maître dans le salon. Une partie seulement, heureusement. Je les regarde en souriant lorsque je passe devant eux et je viens vers le divan où mon mari semble s’être assoupi. Je l’embrasse sur le front, je prends les enfants avec moi vers la cuisine pour qu’ils ne le réveillent pas et puis je commence les comptes du mois. C’est un vrai calvaire, je n’aime pas ça, mais ça doit être fait non ? Tout est étalé sur la table de la cuisine, les enfants jouent dans un coin aux cubes de constructions. Je soupire, je râle sur des sommes assez volumineuses, enfin pour moi, qui apparaissent comme ça, alors qu’elles ne devraient rien faire là !

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Sam 24 Juin - 3:43

Je me suis endormi comme une masse, en fait je ne sais même pas en combien de temps je me suis endormi. Mais, il me semble que cela n'a pas été très long, je suis bien installé dans le divan, j'entends vaguement la porte de l'entrée s'ouvrir, mais de là à dire si elle est dans mon rêve ou dans la réalité, c'est difficile. Moi qui normalement ne dors toujours que sur une oreille, toujours à l'affut du moindre truc. C'est quand je sens des lèvres douces sur mon front que je comprends que ce n'est pas un rêve. Pourtant, je ne bronche pas. Je reste étendu un petit moment, tout en n'étant plus vraiment endormi, je perçois le bruit des enfants dans la cuisine, je laisse échapper un long bâillement et je me redresse tranquillement, prenant une gorgée de ma bière avant de m'étirer et de me lever pour aller les rejoindre à la cuisine.

« Hello darling. » Je m'approche d'elle pour déposer un bec sur le dessus de sa tête. Puis je vais porter ma bouteille vide dans la caisse, avant d'aller m'en tirer une nouvelle dans le réfrigérateur. Je l'ouvre et en prend une gorgée, je redépose ma bouteille sur la table et je vais m'asseoir au sol pour jouer avec les enfants un peu. C'est rare que je peux prendre le temps de jouer comme ça avec eux. De un parce que le trois quart du temps je ne comprends pas leurs jeux, mais des blocs c'est assez facile, ont fait des tours et ont les fait tomber quoi. Y'a rien de sorcier là-dedans.

« Comment à été ta journée ? » Je lui demande sans la regarder, je commence à construire une tour avec quelques blocs et Emma semble très intéresser à ce que je fais, elle commence elle aussi à empiler des blocs sur ma tour et rigole. Marcus lui en profite pour s'approcher aussi à son tour. Quand la tour s'effondre je rigole alors qu'ils éclatent de rire tous les deux et me disent: « encore ! » Et c'Est-ce que je fais je recommence une nouvelle tour.

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Dim 25 Juin - 16:38

Je suis à peine assise à la table, les enfants jouant sagement dans un coin de la cuisine avec leurs blocs que voilà mon mari. Un baiser sur le haut de ma tête et il file vers ses enfants. Enfin non pas sans avoir été se chercher une bonne bière bien fraiche. Moi, j’ai de la citronnade,  ça me suffit amplement. Il me demande alors comment a été ma journée, sans lever les yeux vers lui, je lui réponds Banale, entre le travail et les petits ! Et toi ? Je le laisse encore un peu jouer, je prépare les virements pour les paiements des loyers, des charges, de la crèche des petits  pour les rares fois où ils doivent y  aller, etc.

Mais au bout de quelques minutes, n’arrivant pas à m’enlever  ces sommes de la tête, je finis par poser mon crayon sur la table, par lever les yeux vers mon époux et je lui demande Dis l’argent pour le garage, il vient toujours sur ton compte professionnel non ? Et l’argent du club, en liquide ? Je le regarde dans les yeux, je sais quand il ment et à la base, je me demande pourquoi il le ferait dans ce cas ci. Mais ces sommes m’interpellent autant qu’elles m’inquiètent. Quoique c’est si de telles sommes disparaissaient que je devrais m’inquiéter encore plus non ?

Je me lève, j’attends d’avoir des réponses avant de me remettre à mes comptes, surtout que j’aimerais avoir vite fini pour passer une soirée sympa avec mi amor pour une fois qu’il est là si tôt. Je veux en profiter. Je vais jusqu’au plan de travail et je commence à tout préparer pour faire le repas. Autant m’occuper les mains tant que l’esprit n’est pas tranquille non ? Ce soir, ce sera  pâtes au fromage ! Les enfants semblent ravis et moi aussi car ça va vite et ça plait généralement à tout le monde. Je jette par moments des regards à Jayden, un sourire attendri sur le visage. Il est un père formidable et les enfants aiment tant passer du temps avec leur papa.

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Jeu 29 Juin - 3:22

Après m'être levé, je suis allé à la cuisine pour rejoindre ma petite famille. J'ai salué ma femme doucement et je suis allé dans le coin pour retrouver mes petits. En marchant je me suis souvenu d'un truc que défiance m'avait envoyé qui consistait en de nombreux petits défis pas trop difficile à réaliser et je me suis dit que le temps était peut-être venu de m'en servir. « Oh, ça bien été, la preuve j'ai fini plus tôt et ça fait un grand bien si tu savais. » Je suis épuisé parce que je dors moins, surtout à causes des défis. Dont celui que je m'apprête à faire en me relevant. Je prends une feuille blanche qui traîne sur la table, elle n'a visiblement pas servi et j'emprunte un crayon à Gabriella en me dirigeant vers le comptoir ou je dessine un semblant de lapin et découpe deux trous pour les yeux. Je mets le masque de fortune et avec une attitude taquine je m'approche de ma femme, je lui fais un coucou bouh, comme je le faisais parfois avec les enfants. Je le fais deux ou trois fois en cachant mon visage avec le masque et le découvrant. Rigolant un peu, je vais vers les enfants à nouveau qui eux semblent bien apprécier mon lapin. Ils rigolent, donc pour eux, je vais le garder un moment, ok aussi pour le pognon que ça va me rapporter, merci défiance.

Gabriella fait les comptes pendant que je continue de construire des tours avec les petits. Je me tourne vers elle avec ma face de lapin, elle ne peut que voir mes yeux et pas mon expression alors qu'elle me pose une question concernant le mode de paiement du garage et des irons. « Bah oui, je t'en aurais parler s'il en avait été autrement. » Haussant les épaules, je retourne vers une tour qui s'écroule et une Emma qui applaudis en rigolant un autre «encore!» Mais soudainement, le hamster dans ma tête se met à courir et faire des liens. Et si elle aussi était en train de s'en poser.... Puis, je réalise que l'argent de défiance était transférer dans mon compte …, celui que je partage avec ma femme. J'ai aussi des images du défi partager avec sa sœur, ce soir-là j'ai quand même fait pas mal de fric...

Heureusement, j'ai le masque et c'est parfait, même si je suis un peu moins à l'aise. « Miam, j'ai une faim de loup, en plus, il y a longtemps que nous n'avons pas pu profiter d'une longue soirée ensemble. » Je me lève pour aller prendre une gorgée de bière, je passe bien évidemment la bouteille derrière le papier, ensuite je pointe la table avec la main qui tiens la bouteille de bière. « Laisse donc tomber ça pour ce soir... » Je m'approche d'elle et passe mon bras libre de masque autour de sa taille. « Et puis, ce soir on pourrait profiter de la soirée juste à nous une fois que les petits seront couchés.» Je me recule pour lui faire un petit clin d'œil. Même si elle ne pouvait pas voir mon visage. J'enlèverais le masque bientôt...

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Ven 30 Juin - 10:58

Jayden est quelque peu étrange depuis quelques jours. Je ne sais pas ce qu’il a. Il est de moins en moins à la maison ( bon, ça, encore, je ne dis rien, je ne suis pas mieux avec le boulot ), mais quand il est présent, il est plus fatigué que d’accoutumée et voilà qu’aujourd’hui, mon homme, celui qui prend tellement attention à son  image d’homme sexy et charmeur, ne cesse de jouer l’idiot. Attention cela ne me dérange pas, je trouve juste cela très bizarre.  Un masque improvisé sur le visage et des coucous beuh à qui le veut, je sourie, mais un peu étonnée. Puis je me remets à mon travail sur ses comptes qui présentent de fameuses sommes dont je ne connais pas l’existence ni la provenance. De vraiment grosses sommes à la longue. Je me pose des questions et une fois que j’aurai son attention, je lui demanderai d’où ça vient.

Je fronce un peu les sourcils quand il me dit que oui, rien n’a changé dans les modes de paiements. Que ce soit du garage ou des Irons. Il ne semble pas gêné de me le dire et je me demande de plus en plus d’où viennent ces sommes. Je ne suis pas idiote, je sais qu’il y a quelque chose de pas normal sous ces mystérieux dollars qui se retrouvent l’air de rien, dans un claquement de doigts sur notre compte en banque. Je me mords la lèvre inférieure, puis je me remets à faire le reste des comptes. Tout est ok, sauf ça !

Je me décide donc à aller faire le repas, les enfants doivent avoir faim. Des pates, le plus simple des plats pour ce soir, j’ai pas envie de me casser la tête et j’ai envie d’être avec Jayden le plus longtemps possible après, pour une fois qu’il est là, avec nous tous à la maison.  C’est vrai, trop longtemps ! Je rigole en regardant mon biper sur la table proche des comptes Prie pour que ni ton téléphone ni mon biper ne nous dérange alors ! Je sourie et je continue ce que je faisais, jusqu’à ce que mon mari vienne me retrouver au plan de travail, me prenant dans ses bras, me demandant même d’arrêter les comptes pour pouvoir profiter de cette soirée à deux. Au départ, je lui dis Tu as raison, tu veux bien tout ranger pour moi ! Ce soir, c'est seulement nous deux ! Je soulève un peu le masque de fortune qu’il a devant le visage puis je viens l’embrasser et je finis par lui dire Mais tu m’enlèveras pas de la tête que ces sommes d’argent n’ont rien à faire sur notre compte. Tu sais vraiment pas d’où ils viennent ? Et enlève ce masque que je puisse te voir ! J’aime mieux voir son visage que ce bout de papier. Et puis, il ne sait pas me mentir, pas sur des choses pareilles, donc j’aimerais voir chacune de ses expressions, j’aimerais voir son regard changé, ses yeux se plisser.

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Ven 7 Juil - 5:16

Je me sens joyeux, tout va bien pour moi c'est temps-ci, tout va même peut-être trop bien. Mais qui serais-je pour me plaindre ? Jamais je ne le ferais et je suis heureux de partager à nouveau la vie de ma famille. De voir mes enfants tous les jours et de partager leur bonheur quotidien et ils ne cessent de m'impressionner avec leur compréhension des choses. Ils évoluent tellement rapidement en un sens s'en est même effrayant. Pour l'instant, je tente de profiter, tout en faisant un peu d'argent sans que cela ne paraisse trop, et en amusant les enfants. Dans les dernières minutes j'ai réussi deux défis. Je continue de faire l'idiot pour mes enfants et ma femme, avec ce magnifique masque primitif sur le visage.

Gabriella faisait les comptes pendant que je jouais avec les enfants, jusqu’à ce qu'elle se décide à se lever pour aller faire le souper. Je m'approche d'elle et la serre contre moi un instant. Je tente de la convaincre de tout arrêter pour que l'on puisse profiter de la soirée toute la famille ensemble, pas pour qu'elle se casse la tête à faire des trucs complètement inutile. Okay, c'est utile de payer les comptes, mais on a pas de soucis à se faire côté financier tout vas bien, on a pas à se faire un sang d'encre pour arriver à tout payer. Nous sommes privilégié et c'est loin de l'époque où je n'étais qu'un simple Barman.

Je la laisse me demander ce qu'elle veut, hochant la tête de temps à autre. Je vais ramasser certain, je n'ai pas envie de voir ces chiffres gâcher ma soirée. « Je ne donne pas cher de la peau de ceux qui vont tenter de nous déranger. Je n'ai pas envie que ça arrive. » Puis elle lève un peu mon masque pour déposer un baiser sur mes lèvres. Je me retiens pour ne pas l'embrasser goulûment, il y a quand même les enfants dans la pièce. Je retire le masque et me dirige vers la table pour ramasser.

« Non, je ne vois pas de quel argent tu parles de toute façon. » Il ne faut pas rien laisser paraître, je ne suis pas sensé lui en parler, elle n'est pas non plus sensé savoir pour ce que je fais. Défiance est mon secret et je sais qu'elle ne serait pas d'accord à ce que je participe à cette folie. Mais je ne lâcherais pas ce jeux, hors de question s'est rendu une addiction pour moi. Je passe une main dans mes cheveux pour dégager mon visage et je ramasse la pile de paperasse. « Tu veux que je sers ça où ? » Je me dirigeais déjà hors de la pièce avant d'avoir la réponse. « Tu veux que je sorte une bouteille de vin ? On en a des bonnes encore non ? » Je ne bois pas souvent de vin, mais on ne dit pas que pour faire plaisir à une femme, suffit d'une bonne bouteille ?

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Sam 8 Juil - 21:46

Depuis notre réconciliation, je vivais un rêve éveillée. Jayden et moi, nous n’avions jamais été aussi proches. Il était aux petits soins et moi, je tentais d’être l’épouse, la régulière et la mère parfaite. Malgré quelques petits accrocs, je trouve que je ne m’en sortais pas mal, vous ne croyez pas ? Enfin soit, j’avais aussi des amis merveilleux et des enfants en pleine forme. Que demandez de plus ? Peut-être un autre bébé ? Non ma première grossesse délicate et dangereuse ne m’a pas fait peur assez pour que je ne veuille pas agrandir la famille. Et je ne sais pas, apprendre que ma meilleure amie allait être maman, bah ça me donne des envies de maternités. J’aimerais pouvoir vivre le bonheur, jusqu’au bout avec lui cette fois-ci.

Je commence à faire le souper et dès que Jayden vient me faire un câlin, je me presse contre son corps, plus rien ne pourra venir se mettre entre lui et moi, ni entre ma famille et moi. Il me propose alors de ne pas me prendre la tête pour les comptes ce soir, de ne penser qu’à nous, à la famille. Et j’aimerais bien, mais vous connaissez peut être le niveau d’entêtement d’une maman mexicaine ? Non, bah en fait, quand j’ai quelque chose en tête, je n’arrive pas si facilement que ça à l’oublier. Surtout que je trouve que mon cher époux se fout un peu de moi en disant qu’il n’est au courant de rien. Je veux dire, quand on est pas au courant, on regarde au moins, on ne cherche pas à faire déguerpir les preuves non ? Je trouve qu’il va bien vite tout ramener dans l’armoire du salon, sans demander son reste, sans savoir d’où vient les sommes, ni de quel registre elles sont. Je le regarde faire, d’un œil accusateur.

Et voilà qu’en plus, il me propose une bouteille de vin ? Il cherche à me saouler pour me faire oublier, ça ne marchera pas ainsi. Non merci, je veux bien une bière, mais la bouteille de vin … et je fais une légère grimace pour prouver que c’est pas ce dont j’ai envie aujourd’hui. Quand il revient auprès de moi, je m’arrête quelques instants de faire la cuisine. Je me retourne, m’appuyant contre le plan de travail et je le détaille du regard Tu me caches quoi cette fois-ci, mi amor ?

Mais avant qu’il ne puisse répondre, sa petite fille est là pour voir où est son papa. Je rigole et retourne à la cuisinière, regardant de loin mon fils qui joue bien sagement, contrairement à Emma. Mais il faut dire que la jeune demoiselle a un héro, un seul, c’est son papa, elle le suivrait partout si elle pouvait Emma, chérie, si tu emmenais papa jouer avec toi, j’aime pas que tu sois près de la cuisinière quand je fais à manger, c’est trop dangereux ! C’est avec un grand sourire, qu’elle prend la main de son papa et de son pas encore maladroit, l’amène jusqu’à l’endroit où ils jouaient tous les trois il y a quelques minutes. Puis je dis à mon mari, rigolant légèrement Qu’est-ce que tu diras de me faire un troisième enfant ? Je le regarde droit dans les yeux, je le prends de cours, mais ça me fait rire. J’en aie envie, mais lui dire comme ça de but en blanc me permettra de voir sa réaction, si ça lui di t ou pas ! Et puis ça n’a jamais été mon fort de tourner autour du pot pendant des heures. Je dis les choses et j’avise par la suite !  

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Dim 16 Juil - 7:11

Depuis qu'elle est revenue à la maison je redouble d'effort. Je tente d'être une meilleure personne et d'être un bon papa. De m'occuper autant que je le peux des petits et d'elle bien sûr. Je crois que Défiance est aussi une bonne excuse pour ne pas penser à la gente féminine trop trop, ou bien encore pour ne pas me laisser l'occasion d'en rencontrer, même si parfois je trouve que le serveur y va un peu fort. Pourtant, je ne me lasse pas d'accomplir les défis qu'on me propose et encore j'en demande aussi puisque je continue de le faire sans me poser de questions. Mais peut-être aurais-je du.... soit les faires rentrer sur le compte pro du garage ou dans un autre compte que mon compte conjoint puisque j'avais oublié que j'ai une femme plus qu'attentive et qui vérifie un peu trop régulièrement nos finances. Je connais bien des gens qui ont moins d'argent que ce que l'on peut avoir nous et qui ne se soucis même pas d'établir un budget, ils y vont avec ce qu'ils ont et quand y'en a plus, bah y'en a plus c'est tout. Sincèrement, je ne vois pas l'utilité, on arrive bien point final. Je ne me pose pas plus de question que ça.

Je tente de lui changer les idées, en glissant des allusions subtile aux genre de soirée, la distrayant de mon corps de Dieu et lui offrant même une bouteille de vin pour accompagner son prestigieux macaroni au fromage.... Bon, j'avoue que le mix n'aurait probablement été tellement appétissant, mais on aurait presque pu dire que c'était un vin et fromage non ? M'enfin.... Je débarrasse les preuves tout en cherchant un truc à lui dire si elle revient à l'attaque, parce que.... je connais ma femme, elle va revenir à l'attaque pour sûr, et sûrement de manière sournoise de manière à me prendre au piège, elle se doute de quelque chose déjà. C'est certain.... bordel, putain.... Je garde mon calme et je lui sors une bière lorsque je reviens dans la cuisine. Justement, une question, alerte rouge. C'est à croire que ma fille l'a ressenti, parce que je ne faisais que fixer Gabriella qui avait toujours la question sur le bord de ses lèvres, que la petite vient me rejoindre pour que je retourne jouer avec elle. « Cacher quoi ? »

Je me laisse entraîner par la petite dans le coin que j'avais quitté quelques instant plus tôt. Par contre, le coup qu'elle me lance manque de me faire étouffer avec ma propre salive, je ne l'avais vraiment pas vu venir celle-là. Je me retourne pour la regarder, voir si elle me niaise ou si elle est vraiment sérieuse. « Je.... tu.... que..... quoi ?.... Je.... je n'avais jamais songé à cette option-là.... » Pas qu'elle me déplaise, moi qui pensait ne jamais vouloir d'enfant, j'en ai déjà trois et je dois avouer que j'aime bien ce rôle. Mais, je ne pensais pas qu'après ce qu'elle a vécu durant la grossesse et à l'accouchement elle voudrait recommencer. Mais... j'aimerais bien au moins une fois vivre la naissance d'un de mes enfants, je n'ai malheureusement pas pu assister à celle des jumeaux. Et Alex, je n'ai jamais su que j'avais un fils avant qu'Emily viennent me retrouver et me le plante en plein visage. Je la regarde et lui souris. « On nous traiterais de fou, tu le sais aussi bien que moi..... que je me fiche bien de ce que les gens pensent de toute manière non ? »

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Mar 25 Juil - 23:00

Je vais trouver un moyen de le faire avouer, je vais trouver LE moyen. Avec mon mari, il y a un appétit qu’il ne peut appaiser facilement et je ne parle pas de celui que va calmer mon gratin de pâte au fromage. Non je vous parler d’un appétit plus personnel, que seul moi peut assouvir, un appétit sexuel. Si je dois jouer là-dessus, faisons le. Je n’aime pas qu’il me cache quoique ce soit et là, je ne parle pas de petites sommes. Je ne parle pas de sommes qu’il aurait pu gagner aux jeux d’argent, ni lors de paris entre collègues, je parle de centaines de dollars minimum. Mais avant de l’attaquer là-dessus et même si je vais avoir terriblement de mal à lui résister ( non mais vous l’avez vu, son corps, sa peau, ses mains… Tout en lui est une drogue pour moi ! ), je me dois de le lancer vers ce qui pourrait être une nuit magnifique, de galipettes et d’une chaleur indescriptible.

A toi de me le dire ! lui répondis-je avec un sourire en coin sur les lèvres. Il faut que je trouve la parade et je crois que mon envie soudaine de maternité, de bébé est une bonne chose. Parce que pour faire le bébé, il faut bien être deux, et … Enfin vous voyez où je veux en venir non ? Allez hop, je ne suis pas du genre à tourner autour du pot pendant des heures. Alors je me lance et lui propose de faire un autre bébé. Je ne sais pas ce que je lis juste après ça dans son regard, mais il semble un peu perdu, un peu troublé par mon idée. Option ? Je te parle de faire l’amour tous les deux jusqu’à ce que nous ayons un petit frère ou une petite sœur pour nos trois enfants ! C’est plus qu’une option ! Je ne dis pas cela  méchamment, mais plutôt de manière amusée et oui, j’ai bien dis trois enfants. Je compte bien Alex dedans. Il est pour moi tout aussi important que mes deux bébés.

Le plat est au four, je n’ai plus qu’à attendre maintenant. Donc je vais me laver les mains, l’écoutant me dire qu’on nous traiterait de fous. Je rigole légèrement et je lui dis en m’approchant de mes trois amours N’oublies pas que tu parles à l’ainée d’une fratrie de sept enfants. Je baisse légèrement les yeux, il est vrai que j’ai toujours eu peur du regard des autres, j’ai toujours vécu par rapport aux dires des gens extérieurs. Mais est-ce si fou d’avoir autant d’enfants ? Je viens m’accroupir auprès de lui et je finis par lui dire après un chaste baiser et souriant à mes enfants Tu te souviens de nos premiers temps ensemble ? De ces deux semaines, de notre voyage à Tijuana,  de notre retour à nous retrouver le plus souvent possible entre mes gardes et ton boulot pour … Je n’ose prononcer le nom de Nolan, donc je continue en disant après m’être mordue la lèvre inférieure Ce temps là me manque, mon homme plus que parfait ! Je crois que profiter de chaque moment à deux pour se retrouver, pour tenter d’agrandir la famille, ça pourrait nous faire du bien, ça pourrait me rappeler ce temps où tout nous paraissait si simple. Je crois que c’est la seule chose qui manque encore à notre bonheur, nous retrouver tous les deux, rien que tous les deux, profiter de la présence de l’autre, sans les enfants. J’ai envie de reconquérir mon mari, de lui prouver que je suis toujours la même.

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Sam 5 Aoû - 6:29

J'ai l'impression que tout part en couille, mais pas dans le mauvais sens. Mais genre que je ne comprends plus rien de ce qui se passe, comme si rien de tout cela n'était vrai. Ne suis-je pas encore en train de faire la sieste sur le sofa en écoutant le Foot par hasard ? Parce que j'aimerais bien qu'on me prévienne en fait si ce n'est pas le cas. Parce que là je crois bien que ma femme tente de me tirer les vers du nez au sujet d'argent qui apparaît dans notre compte. Comme je suis stupide de l'avoir fait déposer ici en réalité. Mais je ne peux clairement pas lui parler de Défiance, elle ne voudrait pas que je fasse ce genre de connerie, je ne me vois pourtant pas arrêter de faire ce genre de truc, j'en ai besoin pour continuer à avancer, même si cela me fait faire des bêtises.

« Bah, je ne comprends même pas ce que je te cacherais, comment veux-tu que je te le dise ? » Je lui demande aussi innocemment que le peux. La regardant dans les yeux en espérant que cela ne se lise pas dans mon visage que je sais clairement de quelle foutu argent elle parle, c'est décidé, je vais faire transférer cet argent ailleurs les prochaines fois, je ne veux pas me dévoiler tout de suite un point c'est tout. Nous continuons tout de même la discussion sur un autre sujet épineux. Pas que l'idée de faire l'amour avec elle jusqu'à temps de venir en poudre tellement que je suis venu de fois ne me plaise pas. Mais, elle est soudaine cette envie de maternité, après ce qu'elle m'avait raconté, je ne croyais pas qu'elle serait prête à retenter de sitôt. Je suis toujours assis au milieu de la cuisine avec les petits et je les regardes un moment. « Avoue qu'ils sont aussi beau que moi quand même hein ? Des minis plus que parfait !! Je ne m'imaginais même pas avec un enfant et maintenant j'en ai trois. Tu ne crains pas pour ma santé mentale ? Je veux dire, je n'ai rien contre le fait de te faire l'amour et de te faire tous les enfants que tu veux. Mais, c'est quand même un risque à prendre, je risque de devenir encore plus gaga que je ne le suis en ce moment. »

J'aime entendre son rire, elle se rapproche de nous et lorsqu'elle est assez près, je l'attire contre moi pour qu'elle vienne prendre place sur moi. Ma magnifique femme que j'aime encore plus qu'au premier jour. Je l'aime et bien sûr que je ferais tout pour elle, je crois même qu'elle en use et en abuse pour obtenir ce qu'elle veut en fait. Elle fait de la sorcellerie ou un truc du genre que je n'en serais pas surpris. Je l'écoute parler de nos premières nuits ensemble, du temps ou dès que l'on se retrouvais, on se touchais on s'aimais et on ne faisait rien d'autre que cela. Je sens même que mon soldat se souvient de cette époque parce que je le sens se redresser alors que je l'ai assise sur moi. « Je crois que tu as ta réponse. Je m'en souviens très bien. » Lui murmurais-je à l'oreille d'une voix rauque. « Dommage qu'on ne soit plus aussi libre, parce que je te prendrais la tout de suite et au diable le macaroni si tu vois ce que je veux dire. » cette phrase aussi à été marmonné à son oreille. On s'entend qu'il y a deux paires d'oreille encore chaste dans la pièce. « Tu le veux quand, parce que je suis ton homme et tout à toi. Je te le ferais là maintenant si on le pouvais. » Je rigole un peu, mes yeux doivent briller sous la taquinerie et de mon envie d'elle.

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Lun 7 Aoû - 18:30

Peut-être que tu me cacherais la provenance de plus de mille cinq cent dollars sur notre compte joint ? Purée, d’où vient cet argent mi amor ? Notre fils me dit alors en souriant, comme pour prendre la défense de son père à qui il ressemble tellement que c’est parce que papa travaille beaucoup qu’il gagne beaucoup d’argent. Je regarde alors notre fils et je lui dis, souriante moi aussi, pour qu’ils ne s’inquiètent pas Tienes razón, mi hijo ! ( Tu as raison, fiston ! ) Mais malgré tout, je me pose des questions, pour la simple est bonne raison, que je n’ai pas envie que mon homme ne tombe encore une fois dans un truc louche, enfin je veux dire en plus des Iron. Déjà le club, ça me fout la trouille pour lui, pour nous, alors quelque chose en plus de tout ça. J’avoue que là, j’ai mon cœur qui saute des battements depuis tout à l’heure. De plus, le fait qu’il ne me réponde pas me fait encore plus peur. Mon mari est pas du genre à me cacher des trucs sauf si il sait que je n’aimerais pas. Je le regarde dans les yeux et je lui dis On en reparlera, tu ne gagneras pas comme ça ! Pas cette fois-ci, alors qu’il a reçu en deux mois plus que je n’ai jamais pu envoyer en quelques mois à mes parents. J’ai peur pour lui, je ne pourrai pas me changer !

Mais en plus d’un moyen de pression supplémentaire pour savoir ce qu’il me cache, j’ai sincèrement envie d’encore sentir mon corps se changer, j’aimerais tellement lui donner un autre enfant, j’aimerais que cette maison ne soit à toujours que remplie de rires et de joies. Et quel est le meilleur moyen de faire ça que de faire un autre enfant ? J’ai peur qu’il me prenne pour folle ou qu’il ne veuille pas, mais je suis comme ça, je ne me vois pas m’arrêter déjà maintenant de donner encore plus d’amour.  Je souries à ses phrases suivantes, je suis heureuse qu’il accepte aussi facilement. Je sais qu’il est gaga de ses enfants, je l’avais déjà remarqué et j’avoue que je ne l’aurais jamais cru lorsque je lui aie annoncé que j’en attendais un de lui, que notre première nuit en tant que mari et femme avait portés ses fruits. Je crois, mi amor, qu’il est déjà trop tard pour ta santé mentale ! Je rigole alors, ça me fait du bien qu’on soit à nouveau si proche, que tout soit à nouveau si facile entre nous. Promets moi juste une chose, que tu resteras toujours le même avec eux, que tu les aimeras toujours et que tu seras toujours aussi fier d’eux, malgré ce qu’ils pourraient faire ou dire. J’ai besoin de l’entendre le dire. Même si mon père le disait lui aussi et que maintenant mi padres me manquent tous les deux.

Mais à peine, je me retrouve proche de lui, que je me retrouve sur lui, mes bras viennent se passer autour de son cou, souriante, rigolant même légèrement. Je l’aime plus que tout, je l’aime même un peu plus tous les jours que Dieu me fait vivre à ses côtés. Mais j’ai besoin de me sentir à nouveau femme et non mère dans ses bras. Alors oui, je sens directement à quel point, tous ces souvenirs lui font encore et toujours de l’effet. Je me mordille la lèvre le regardant dans les yeux. Puis je finis par lui dire à l’oreille Oh mais tout est possible ! Je l’embrasse alors, passant ma main sur son torse et je finis par dire en me levant Les  enfants, vous allez manger chez marraine ! Ils sont tous contents tous les deux. Ils sont même super heureux qu’ils ne doivent que descendre, vu que ma meilleure amie vit avec Octavia pendant quelques jours dans le studio aménager au sous sol. Je vais voir le gratin qui est bientôt prêt. Je vais préparer tout ce qu’il faut pour les deux enfants, mais en passant devant mon mari, je lui dis Reste bien chaud toi aussi, car j’en aie pas pour longtemps ! J’ai les deux petits sacs prêts, je les mets sur mon épaule, je vais chercher le gratin également et je descends pour demander à ma meilleure amie si elle veut bien les tenir, prétextant un petit problème au boulot ! Puis une fois les enfants en sécurité chez elle, sachant qu’elle va les garder toute la nuit, je remonte. Et je cherche après mon mari qui semble avoir disparu de la cuisine Jayden !?!

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayden N. Follet
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Charlie Hunnam
Statut civil : Marié
Occupation : Iron
Age du personnage : 25 ans

EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Lun 7 Aoû - 21:12

Je déglutis, merde, c'est quand même plus que ce que je pensais, mais en même temps, je ne regarde pas vraiment le nombre d'argent que chaque défi me donne, je suis plus du genre à le faire et puis voilà quoi, je ne compte pas parce qu'en réalité je ne compte pas sur cet argent pour vivre je n'en ai pas besoin, mais j'aurais du pensé à la faire blanchir et ou encore à m'ouvrir un compte à part. Dans ma tête, plus personne ne fait les comptes à la main comme elle le fait, ou encore ne porte pas vraiment attention à ça, je me suis vraiment tiré dans le pied. Je le sais qu'elle n'approuvera pas ce que je fais, je le sais au plus profond de moi, ce qui me rassure c'est qu'elle n'est pas non plus une voyeuse, donc elle ne me voit pas faire les dites conneries. Comment je vais m'en sortir ? Je ne réponds pas, pas devant les enfants, je tente de trouver une excuse qui pourrait la convaincre et je crois peut-être avoir trouver quelque chose. Je ne peux m'empêcher de sourire en entendant l'excuse que me donne mon fils. Je lui caresse la tête doucement, il est si adorable comment ne pas craquer devant sa merveilleuse petite bouille ? Je la regarde alors qu'elle me dit que je ne gagnerais pas et je tente de rester impassible. Je ne peux pas rien dévoiler, pff, dans quelle merde je me suis encore mise moi ?

Elle passe a un autre sujet épineux, quoi que je ne sais même pas si je trouve la question épineuse en fait, elle est plus surprenante qu'autre chose. Je ne pouvais pas m'attendre à cela, mais au fond de moi-même cela ne me déplaît pas tant que ça. Je rigole en disant qu'elle devrait craindre d'avantage pour ma santé mentale, je fais mine d'être offusqué quand elle me dit qu'il est peut-être même déjà trop tard. Mais un rire ne tarde pas à venir me prendre. Je rigole parce qu'en fait, j'aime mes enfants et ma vie sans eux n'auraient tout simplement plus de sens et je me sens revivre, vraiment en leurs présence, même si changer des couches ou ramasser du vomis ne me plaît toujours pas. « Tu le sais, ils sont ma vie et je serais incapable de les laisser, pas maintenant que je les connais, maintenant qu'ils ont pris place dans mon cœur. Jamais je ne pourrais arrêter de les aimer et je te promets que je vais les aimer peut importe quoi. Ils sont toute ma vie. » L'amour au premier regard existe, elle et les enfants en sont la preuve vivante, sans eux je ne suis plus rien et je n'ai aucune honte à l'avouer.

Je l'attire vers moi, elle doit sentir la pression que mon membre durcis fait contre son postérieur appétissant, je lui fais même comprendre que je trouve dommage qu'on ne puisse pas commencer de suite les essais pour un prochain bébé. J'ai envie d'elle en ce moment, tellement que je la trouve belle alors qu'elle me rappelle des souvenirs quand nous étions heureux, plus jeunes, comme si une vie entière nous séparaient du avant. Un sourire passe sur ses lèvres alors que ses yeux océan sont plongés dans les miens. Je souris d'avantage lorsque je comprends ce qu'elle a dans la tête. Mon érection se fait encore plus dure alors qu'elle se lève pour préparer les petits. Je croise les bras en me penchant vers mes genoux pour ne pas que les enfants voit la bosse de mes pantalons et une fois qu'ils sont partis je me lève et je sème mes vêtements sur le chemin de la salle de bain pour lui faire un chemin comme le petit poucet. Une fois que je suis nu comme un vers je rentre dans la douche et j'attends avant de faire partir l'eau, elle m'a dit de rester au chaud, parfait nous allons prendre une douche chaude pour nous réchauffer, j'ai envie de son corps humide contre le mien. Donc quand elle revient et qu'elle ne me trouve pas, je lui cris juste. « Suis le chemin et tu me trouveras ! » Je fais couler l'eau pour qu'elle soit à la bonne température quand elle arrivera à moi. J'ai les idées folles et je ne suis pas prêt de la lâcher tant qu'elle sera capable de tenir sur ses jambes.

_________________
**
Coupable, de boire les larmes des femmes Pour saouler mon coeur, mon âme
Coupable, Oh Dieu, je suis indomptable, Je donne ma langue au diable
Coupable, d'avoir goûter au miel qui parfume leurs dentelles
Diable, Dieu est cruel d'les avoir dessinées si belles...
D'les avoir dessinées si belles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gabriella Vasquez Follet
avatar

Votre admin dévouée


Avatar : Emily Didonato
Statut civil : Mariée et amoureuse de Jayden Follet ♥ Maman des jumeaux, Marcus & Emma
Occupation : Mannequin / Interne en médecine urgentiste
Age du personnage : 08.02.91 ( 26 ans )

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby Mer 9 Aoû - 18:56

Oh non, je ne vais pas continuer sur ce chemin avec Jayden devant les enfants, mais il va devoir apprendre que je n’ai pas perdu mon don pour le faire avouer, une fois que nous serons à deux ce soir. Il aimait me « torturer » pour savoir la vérité, pour me faire avouer ce qu’il désirait, pour me faire dire des choses que j’aurais jamais osé dire à haute voix en temps normal. Mais attention, j’ai appris du maitre et je sais moi aussi maintenant, jouer à ce jeu qui m’amuse déjà maintenant.

Alors nous passons à un autre sujet qui me passionne d’autant plus, un nouveau bébé. Je sais que même lui, malgré qu’il ne le dise pas, il doit me prendre pour folle. Je sais que ma première grossesse ne s’est pas passée totalement correctement, mais je sais et je suis sûre qu’avec lui à mes côtés, tout se passera parfaitement bien. Cela ne peut qu’être ainsi. Je sais qu’il prendra soin de moi et de ce petit être que je porterai autant qu’il le fait déjà pour moi et nos enfants à l’heure actuelle. Je n’ai nul doute. Et puis, je veux une famille nombreuse, je veux à nouveau sentir la vie en moi. Je crois que c’est ma plus belle réussite, mes enfants et je crois surtout qu’ils sont les seuls qui arrivent à me faire dire que Nolan avait raison, que je vaux quelque chose, que je ne suis pas que cette cruche ! Je sourie à sa mine déconfite, quand je parle de sa santé mentale, mais vu tout ce qu’on a déjà vécu, vu la manière dont on se déchire si souvent, vu aussi les menaces qui planent sur nos têtes, on doit être totalement fous tous les deux pour s’accepter la possibilité d’agrandir notre famille. Je ne lui fais qu’une seule demande, d’aimer toujours ses enfants quoiqu’ils deviennent et qu’ils fassent de leur vie. Et plus il parle, plus je l’aime ! Comment est-ce possible d’aimer autant ? Comment peut on vivre à travers une seule personne comme je le fais ?

Mais le jeu va pouvoir commencer bien plus vite que prévu. Son envie me prouve qu’il est temps que je commence à le torturer mentalement pour avoir les infos que je veux et moi, je n’ai qu’une envie, qu’on se retrouve comme avant, qu’on joue comme on le faisait avant que nos vies soient chamboulées. Je reviens très rapidement à la maison après avoir déposés mes enfants chez leur marraine, après les avoir embrassé et bien sûr remercier ma meilleure amie ! Mais je ne le retrouve pas très rapidement, enfin si, je peux suivre ces vêtements et il me semble que c’est ce qu’il veut que je fasse quand il m’appelle, me demandant de suivre le chemin. C’est d’ailleurs ce que je fais en laissant moi aussi chaque vêtement tomber à mes pieds au fur et à mesure que je les enlève. Je me retrouve totalement nue devant cette douche chaude où il s’est déjà glissé sans moi. Je me mordille la lèvre inférieure et c’est encore un peu timide que je le rejoins, ne quittant pas son regard si clair. Alors monsieur plus que parfait, vous êtes pressé ? Mais nous avons toute la nuit ! Je viens collé mon corps au sien, laissant l’eau de la douche me couler sur ma peau nue, mouiller mes cheveux. Je viens l’embrasser, alors que mes mains retrouvent son dos presque instantanément. Puis après quelques minutes insoutenables avant de ne plus pouvoir reculer et de ne plus pouvoir arrêter de moi-même notre étreinte, je viens lui dire à l’oreille Mais avant toute chose mi amor, je veux la vérité ! Je lui mordille le cou, puis après ça, je me recule légèrement, pour me retrouver collée à la paroi de la douche derrière moi, m’amusant à me montrer à lui pour faire monter encore un peu l’envie que je lis déjà dans ses yeux et un peu plus bas dans son anatomie !

_________________

Fallait pas commencer m'attirer me toucher.
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer.
Je deviendrai ces autres qui te donnent do plaisir.
Vos jeux seront les nôtres si tel est ton désir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: I can't tell you my secret... |Gaby

Revenir en haut Aller en bas

I can't tell you my secret... |Gaby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Midtown West Phoenix :: Habitations :: N°557 - Maison de la famille Follet - Vasquez-