Partagez| .

New inmate in the cell -Wade & Jax-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Wade S. Grayson
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Wilson Bethel
Statut civil : Célibataire
Occupation : Au chomage
Age du personnage : 33 (24.02.1984)
Copyright : Vava : BeCrash - Signa: YourCompleteMess

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: New inmate in the cell -Wade & Jax- Lun 19 Juin - 10:50

Qui dit nouvelle cellule dit nouveaux codétenus. On m'avait transféré ailleurs dans l'attente de mon procès. J'étais fatigué et la drogue qui tournait ici me donnait envie de me jeter à nouveau dessus comme avant, comme ce mec complètement paumé que j'avais été et qui refaisait surface un peu plus chaque jour. Je ne le cachais, je crevais de trouille. J'étais dans un endroit que j'avais déjà fréquenté il y a quinze ans de ça et je m'étais promis de ne jamais y retourner. Ce n'était pas les mêmes murs, ce n'était pas la même prison mais ça restait le même enfer. Je ne supportais pas d'être enfermé, je suppose que les autres ici non plus en réalité. Personne n'aimait la prison, personne n'aimait les fouilles après chaque visite, personne n'aimait les menottes que l'on nous mettait aux poignets à chaque fois qu'on devait aller dans le parloir.

J'étais assis sur mon lit, la tête dans mes mains qui me semblaient sales, j'attendais que le gardien arrive pour me me transférer, j'avais l'impression d'attendre une éternité et je ne savais même plus quel jour nous étions. J'avais clamé mon innocence haut et fort et les autorités m'avaient ris au nez en balançant que même un junkie qui ne se droguait plus en restait un à vie et qu'un jour ou l'autre il aurait besoin d'une nouvelle dose... Voilà pourquoi j'étais là... Parce qu'on m'accusait d'avoir tué un ami...

Je suis tout ce qu'on veut mais certainement pas un meurtrier. J'ai passé ses quinze dernières années à me battre contre mes démons intérieurs et je n'avais réussi à les vaincre il y a quelques mois. Je n'avais personne. Pas de petite amie, pas de soeur ni de père et ma seule amie était Gabriella. J'avais besoin d'elle, je m'accrochais à n'importe quel espoir en espérant que celui ci ne me laisse pas tomber parce que je savais pertinemment que si je n'avais plus d'espoir, je retomberais dans la drogue, je redeviendrais cet épave que je détestais à présent.

Le gardien est arrivé et m'a regardé en ouvrant la cellule.

- Grayson ramène ton cul. Je vais pas te mettre les menottes mais promets moi d'être gentil.
- Ok.
- On ne dit pas ok mais oui monsieur enfoiré.


Je n'ai pas pris la peine de répondre, ce mec avait une dent contre moi sans que je sache pourquoi. Peut-être parce que j'étais un gros faible qui avait l'impression qu'il n'arriverait jamais à son procès? Je me tenais à carreau, ne regardait personne de travers et faisaient mes tâches à la lingerie sans dire un mot. Je marchais tête baissée devant le gardien.

Me voilà dans ma nouvelle cellule et là je vois mon nouveau codétenu et je hoche doucement la tête vers lui.

- Salut... Je suis Wade.


Je ne savais pas quoi dire de plus si ce n'est ça. Dans la prison ou j'étais auparavant en Pennsylvanie, je n'avais eu aucune aide, aucun ami sur lequel compter si je me trouvais dans la merde et c'est comme ça que je m'étais retrouvé à l'infirmerie... Quand je repense à ce jour là, j'en ai encore des frissons. C'était sans aucun doute le plus horrible jour de ma vie.

Je m'installe sur le lit resté vide.

- T'es là pourquoi?

_________________

À nos vies de merde, dans ce monde de merde, qui tire à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jackson Alexander
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Johnny "God" Depp
Statut civil : En couple
Occupation : Iron / Garagiste officiellement

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: New inmate in the cell -Wade & Jax- Dim 30 Juil - 19:55

Je suis sur mon lit, le lit du bas, couché sur le dos, les mains sous la tête et je rêvasse. J’attends impatiemment le jour où je vais sortir. Et j’avoue que ce jour là, j’espère que les autres auront trouvé l’enfoiré qui m’a mis ici, car soit il sera déjà mort, soit je prendrai un malin plaisir à le dégommer. Putain, j’ai rater tellement de choses dont la naissance de mon fils. Mon premier né !

Je suis torse nu, pieds nus aussi, je suis juste vêtu d’un bas de training noir. J’affirme haut et fort qui je suis de cette manière. Sur mon dos, surplombant tout celui-ci, il y a un tatouage des Iron Brotherhood. L’emblême de ce club est en long et en large tatoué sur ma peau. Puis j’ai IRON écris sur mes doigts de la main droite, la main avec laquelle je frappe, je tabasse. J’ai un tatouage sur le cœur, un oiseau s’envolant vers le couchant, il représente ma sœur, ma petite sœur que j’aurais tant aimé protéger. Puis il y a le prénom Jackson sur mes côtes, à droite, dans une sorte de parchemin, pour montrer l’amour que je porte déjà à mon fils. Tatouage que j’ai fait ici en taule ! Puis je passe les autres, ceux que j’ai sur la main, sur les biceps et j’en passe.

Je ne bouge pas quand j’entends la grille s’ouvrir. Je garde les yeux clos, mais j’écoute chaque bruit qui se passe autour de moi, toujours prêt à sauter et frapper si besoin est. Sait-on jamais qui va passer cette porte et va devenir mon nouveau cauchemar. Quand j’entends la voix alors que la grille se ferme, un sourire malsain nait sur mon visage. Putain, ils m’ont refourgé un jeunot complètement débile. J’attends qu’il s’installe sur son lit, je m’étends le plus possible puis je me lève. Je ne lui réponds pas, je crois qu’il doit se faire au fait que je ne suis pas un grand bavard. Rien à foutre de ses états d’âme et du fait que sa moman lui manque. Rien à foutre non plus de sa couille gauche qui le démanche et de son cul trop étroit, car pour ça, il doit pas avoir peur avec moi, j’ai pas encore passé assez de temps en taule pour avoir envie de me faire un gars.

- Meurtre !

Et non, je ne dis rien d’autre, si il ne sait pas lire le tatouage que j’ai dans le dos c’est qu’il est bien innocent. Heureusement, c’est pile à ce moment-là que la grille s’ouvre, je vais donc me placer devant ma cellule, bien droit, la tête haute, ne baissant jamais le regard. Prêt pour la promenade. Et au moins, j’arrêterai d’entendre les pleurs du bébé de ma cellule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wade S. Grayson
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Wilson Bethel
Statut civil : Célibataire
Occupation : Au chomage
Age du personnage : 33 (24.02.1984)
Copyright : Vava : BeCrash - Signa: YourCompleteMess

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: New inmate in the cell -Wade & Jax- Lun 31 Juil - 19:58

Quand on m'a dit que j'allais changer de cellule j'avais eu la trouille. La trouille de tomber sur quelqu'un qui voudrait juste me faire la peau parce qu'il aime pas ma face ou que sais-je. Depuis que j'étais ici je faisais profil bas je n'avais pas envie d'avoir plus de problème que j'en avais déjà. C'est doucement que je me suis levé de mon lit et que j'ai suivi le gardien qui allait me conduire dans ma nouvelle cellule.

Quand je suis arrivé, je devais bien avouer que l'homme qui se trouvait déjà dedans était impressionnant rien qu'en étant assis. Son corps était rempli de tatouage et je me disais que ce n'était pas le genre de gars qu'il fallait embêter. Je me suis tout de même présenté, question de politesse, j'avais été élevé comme ça après tout... Même si la politesse n'avait pas vraiment lieu d'être dans un endroit tel que celui ci. Je sais que je ressemble à un gars paumé et c'est plutôt le cas en fait.

Je le regarde se lever et quand il me dit qu'il est là pour meurtre, je ne dis rien, le tatouage dans son dos veut tout dire. Si j'ai peur? Ouais quand même mais je ne le montre pas. Je suis déjà assez dans le collimateur des autres prisonniers qui veulent juste faire de moi ce qu'on appelle "une femme"... Ils veulent juste que je leur suce la queue et que je fasse tout ce qu'ils disent. Mais il était hors de question que ça m'arrive, je n'allais pas devenir ce genre de personne... Je n'avais déjà plus rien dans la vie, alors je n'allais pas prendre le risque de perdre ce qu'il me restait de dignité dans un endroit comme celui ci.

- Les meurtriers ensemble... Ca semble logique.

Je me lève de mon lit et je passe mes mains dans la grille. La promenade à sonné. Je n'aimais pas ça, je n'aimais pas les endroits ou tout les autres prisonniers étaient réunis. Je marche derrière mon nouveau compagnon de cellule sans rien dire. J'ai bien compris que c'est pas un bavard alors je n'ai aucune envie de l'embêter... De toute façon, je pense qu'il n'y a rien à dire. On est tous là pour la même chose.

- Alors Grayson on part en promenade petite chienne?

Je regarde le gars qui vient de me dire ça et je ne dis rien. Je ne sais pas si c'est une bonne idée ou non, on verra si je me fais tabasser ou non.

_________________

À nos vies de merde, dans ce monde de merde, qui tire à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jackson Alexander
avatar

Membre exceptionnel


Avatar : Johnny "God" Depp
Statut civil : En couple
Occupation : Iron / Garagiste officiellement

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: New inmate in the cell -Wade & Jax- Ven 11 Aoû - 18:30

Quand ce gars arrive dans la cellule, je soupire, je me demande vraiment on se fout de ma tronche. Je reste silencieux, je ne réponds à sa dernière question que par un simple mot, pas besoin d’exagération. Quand il me répond qu’il est lui aussi accusé de meurtre, je ne peux m’empêcher de sourire en coin. Je ne suis même pas sûr qu’écraser une mouche, il en serait capable, alors ôter la vie d’un être humain ? Enfin soit, j’avoue que j’en aie rien à foutre, je m’en bats les couilles de sa vie, de ce pourquoi il est ici et surtout, je ne veux pas entendre de jérémiades pour me dire que le pauvre est victime d’une injustice.

Je sors en premier quand la grille s’ouvre. Je m’installe impassible devant l’entrée de ma cellule et je regarde droit devant moi. J’espère que ce gars sait qu’on ne baisse jamais les yeux devant qui que ce soit sinon il est mort. Et putain, j’ai pas besoin d’un mec qui pleure sa mère toutes les nuits. Il me suit de près alors qu’on marche vers la cours. Et là, à peine le soleil qui caresse notre peau, le vent qui nous fait reprendre des couleurs, j’entends une pute de latino qui lui parle de manière incorrecte.

Il n’a pas le temps de réellement finir sa phrase que je me retourne violemment, je l’agrippe au col et le colle au mur. Ce putain de latino à la rage, il me montre ses dents comme un chien enragé, manquerait plus qu’il bave et m’en foute partout cette petite tafiole de mexicain de merde. Je place mon bras de manière à l’empêcher de respirer, l’autre a le poing serré au cas où je devrais le calmer à la vitesse de l’éclair. Il pourrait s’écraser sur son nez, sur sa mâchoire, je sens que ça me plairait d’avoir une ou deux de ses molaires aussi à ce petit enfoiré. Je lui glisse alors que mon regard soutient le sien

- Enfoiré de connard de merde, petite fiotte, tu vas t’excuser à mon co détenus ou je te promets que tes dents me reviendront comme toutes celles de tes putains de copains de ta race !

Tout le monde à la longue sait qui je suis ici. Les blancs, les racistes me soutiennent, je suis intouchable. D’ ailleurs, je pourrais même dire plus, ils aiment que je défonce et tienne tête à tout ce qui n’a pas ma couleur de peau. Il semble résistant alors je lui fous mon poing dans la gueule, je le vois cracher un peu de sang, toujours soutenant mon regard. Un attroupement vient se mettre autour de nous, je dois faire vite avant que les matons ne nous remarquent.

- Excuse toi enflure !

Je lui refous un poing dans le bide cette fois ci en rajoutant

- Ton dentier m’appartient à partir d’aujourd’hui ! Tu vas les cracher une par une !

Il comprend, il lève le regard vers Wade Grayson et lui dis « Je m’excuse ! » Je le laisse alors aller et je fais comprendre à tout le monde que le spectacle est terminé. Puis je me tourne vers celui qui partage ma cellule et lui dis

- Il serait temps que tu apprennes à te défendre mon minou !

Je prends une de mes clopes et je vais la fumer plus loin dans la cour, seul, regardant tout ce qu’il se passe autour de moi. Profitant des quelques minutes de calme et d’air frais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wade S. Grayson
avatar

Membre chéri et adoré


Avatar : Wilson Bethel
Statut civil : Célibataire
Occupation : Au chomage
Age du personnage : 33 (24.02.1984)
Copyright : Vava : BeCrash - Signa: YourCompleteMess

EN SAVOIR PLUS ?
Mes dossiers
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:
Signes particuliers:
Casier Judiciaire:



MessageSujet: Re: New inmate in the cell -Wade & Jax- Ven 11 Aoû - 19:34

Le mec qui va partager ma cellule est balèze et je suis persuadé que ce n'est pas le genre de mec qu'on peut faire chier. Ca se voit à son visage qu'il ne se laisse pas faire. Nous sommes totalement différents lui et moi. Je suis un homme c'est vrai mais je n'ai jamais appris à me défendre. Ma mère m'avait toujours dit que la violence ne servait à rien et j'avais gardé ce principe moral. Je ne plaignais à personne, je ne disais rien, c'était différent. A quoi bon faire chier les autres en disant que je suis innocent? Beaucoup de personnes emprisonnées disent la même chose. Ce qui est certain, c'est que ce n'est pas avec moi que ce gars aura des problèmes.

On est venu nous chercher pour aller dans la cour et j'ai laissé mon codétenu sortir en premier. Je ne dis rien parce que ça ne vaut pas la peine. Je fais profil bas parce que si il y a bien un truc que je ne veux pas c'est m'attirer des ennuis pour finir au trou. Je crois que si il y a bien une chose pire qu'ici c'est le trou. On est enfin dehors et le soleil fait un bien fou. Je pensais que j'allais pouvoir profiter directement mais c'était sans compter un autre détenu se met à me parler. Comme à mon habitude je ne dis rien mais je me recule d'un coup lorsque mon codétenu se met à l'attraper et commence à lui parler de manière à ce qu'il comprenne qu'il n'a pas intêret à parler comme ça. Mais ce que je comprends surtout c'est que mon codétenu a un problème avec les latinos.

Tout le monde nous regarde et semble apprécier le spectacle. Moi je suis là me tenant debout toujours sans rien dire. Le mec ne semble pas vouloir lâcher l'affaire ce qui ne semble pas plaire du tout à mon codétenu qui lui a carrément mis son poing dans la figure. Après un petit temps le mec s'excuse et je fais un signe de tête en guise d'approbation. Je regarde ensuite mon codétenu.

- Je crois bien que tu as raison.


Je le laisse s'éloigner et après quelques minutes je décide de le rejoindre.

- Je te dois une fière chandelle mec. Si je peux faire quoi que ce soit pour toi, tu n'as qu'à demander.

C'était la moindre des choses, après tout, il venait de m'aider.

_________________

À nos vies de merde, dans ce monde de merde, qui tire à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






EN SAVOIR PLUS ?


MessageSujet: Re: New inmate in the cell -Wade & Jax-

Revenir en haut Aller en bas

New inmate in the cell -Wade & Jax-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hell In A Cell 2011
» David Otunga & Wade Barret & Chris Benoit Vs Justin Gabriel & Cody Rhodes & John cena
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock
» Wade Barrett vs Abyss
» Wade Reden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arizona Dream :: Phoenix :: Phoenix North :: Phoenix State Prison-